GMAC : l'immobilier pèse encore sur les résultats

GMAC, l'ancienne filiale de services financiers de General Motors, a continué de pâtir au deuxième trimestre des difficultés de sa division de crédit immobilier mais de façon nettement moins accentuée qu'au premier trimestre.

GMAC, l'ancienne filiale de services financiers de General Motors, a continué de pâtir au deuxième trimestre des difficultés de sa division de crédit immobilier mais de façon nettement moins accentuée qu'au premier trimestre.
Pour les trois mois à fin juin, GMAC a publié lundi un bénéfice net de 293 millions de dollars contre 787 millions un an plus tôt, soit un recul de 63%, et son unité de crédit immobilier Residential Capital LLC (ou ResCap) a accusé une perte nette de 254 millions de dollars contre un bénéfice de 548 millions de dollars un an auparavant, un résultat qui intégrait il est vrai un gain exceptionnel de 259 millions de dollars.

GMAC a déclaré que ResCap avait de nouveau subi des problèmes d'insolvabilité sur le marché des prêts immobiliers à risque ("subprime") mais la perte de sa division est inférieure de 72% à celle du premier trimestre, qui s'était élevée à 910 millions de dollars. L'ensemble des autres divisions de GMAC affiche un bénéfice plus que doublé à 547 millions de dollars. Le directeur général de GMAC, Eric Feldstein, a prédit que "la faiblesse généralisée" dans le secteur du crédit immobilier perdurerait cette année. Il a précisé que ResCap réduirait encore son exposition aux prêts à risque et adapterait sa base de coûts à la réduction du volume de prêts accordés.

GM a revendu en novembre une part majoritaire de 51% au fonds de capital-investissement Cerberus Capital Management pour 14 milliards de dollars. Le constructeur automobile conserve le solde de 49%. Le géant de Detroit devrait annoncer ce mardi avoir renoué avec les bénéfices au titre du deuxième trimestre grâce à un meilleur mix produits et à la croissance des marchés émergents. La faiblesse du "subprime" devrait encore pénaliser le constructeur, estime cependant Efraim Levy, analyste chez Standard & Poor's, cité par l'Agence Reuters. GM a parallèlement annoncé qu'il commencerait à accorder des crédit à taux zéro d'une durée pouvant aller jusqu'à 60 mois sur certains modèles de pickups en réponse aux remises pratiquées par ses concurrents.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.