La publicité sur Internet poursuit son essor

 |   |  271  mots
Le premier trimestre a été particulièrement faste pour le marché américain de la publicité sur Internet. Les investissements publicitaires ont ainsi augmenté de 26% par rapport à l'année dernière pour atteindre 4,9 milliards de dollars et battre un nouveau record.

La publicité en ligne confirme son envolée aux Etats-Unis après une année 2006 record. Les investissements publicitaires ont atteint 4,9 milliards de dollars au premier trimestre 2007 selon la dernière étude publiée ce jeudi par l'Internet Advertising Bureau (IAB) et PricewaterhouseCoopers. Cela représente une hausse de 26% par rapport aux quatre mois premiers mois de l'année dernière. En 2006, la publicité sur Internet avait déjà progressé de 35% pour une quatrième année de hausse consécutive après l'éclatement de la bulle Internet en 2000.

"Nous attendons une hausse continue des recettes, dopées par les internautes en haut débit, qui passent plus de temps en ligne et offrent davantage d'opportunité aux publicités vidéo et multimédia", a déclaré Peter Petrusky, directeur chez PricewaterhouseCoopers. En 2006, les dépenses de la publicité sur Internet se sont chiffrées à 42,9 milliards de dollar dans le monde, dont 16,9 aux Etats-Unis. Elles représentaient 5,8% des investissements outre-Atlantique et devrait encore voire leur part progresser pour atteindre 10,2% en 2010, selon le cabinet eMarketer.

Pas étonnant alors que Google et Yahoo! se livrent une lutte acharnée pour capter cette manne financière. Si Google domine largement le marché avec un chiffre d'affaires sur la publicité en ligne estimé à 6,2 milliards de dollars en 2006, position encore renforcée par l'acquisition mi-avril de la régie publicitaire DoucleClick, son principal concurrent n'entend pas baisser pavillon de si tôt. Yahoo! a ainsi mis en place en février une nouvelle plate-forme d'optimisation des emplacements des liens publicitaires, baptisée Panama, et envisage désormais de s'allier avec Microsoft pour combler son retard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :