Le Crédit Agricole bondit en Bourse après des résultats en légère hausse au deuxième trimestre

 |   |  368  mots
Le titre du Crédit Agricole bondissait ce jeudi après la publication d'un résultat net en légère progression au deuxième trimestre, et des propos rassurants sur l'exposition du groupe à la crise du "subprime". Le titre prenait plus de 3% en milieu de matinée.

Le groupe bancaire Crédit Agricole a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net en légère hausse de 0,6% à 1,292 milliard d'euros, affecté par une forte progression de ses charges d'exploitation due, en partie, au plan de restructuration de LCL.

Le produit net bancaire progresse de 26,4% à 5,271 milliards d'euros. Au titre du plan de compétitivité de LCL, annoncé le 1er juin dernier et qui doit notamment mener à la suppression de 3.519 postes, le Crédit Agricole a passé une provision de 485 millions d'euros, qui porte la hausse des charges d'exploitation à 41,7%. Hors cette provision, les charges ont crû de 20,5%, soit moins vite que le PNB.

Le groupe n'ayant pas communiqué depuis le début de la crise du marché du crédit immobilier à risque aux Etats-Unis ("subprime"), il indique qu'elle a "un impact limité sur Crédit Agricole SA". "Seuls deux domaines d'activité sont concernés: les métiers d'actifs et la banque de financement et d'investissement", ajoute la banque mutualiste. Crédit Agricole précise ne pas détenir directement " de créances 'subprime' américaines" sur son pôle gestion d'actifs, "ses seules positions", soit 100 millions d'euros, provenant de l'activité multigestion.

Quant à Calyon, la banque de financement et d'investissement du groupe, elle détient un portefeuille d'ABS ("asset-backed securities") de 586 millions d'euros, en attente de commercialisation sous forme de CDO ("collateralized debt obligations"). Les ABS sont des obligations directement adossées à des créances hypothécaires, qui peuvent être titrisées sous forme de CDO, d'autres obligations qui permettent de transférer le risque aux investisseurs.

Crédit Agricole indique que "depuis le tout début de la crise du crédit hypothécaire américain en février 2007, Calyon n'a initié aucune nouvelle opération de structuration" d'ABS. "Sur le deuxième trimestre, les difficultés rencontrées sur ces activités ont été plus que compensées par les performances des autres desks d'activité de marché", selon le groupe.

A la Bourse de Paris, le titre Crédit Agricole a ouvert en hausse de 3,57 %. En milieu de matinée, l'action gagnait encore 3,1 %, à 27,70 euros. "Tout est au vert... sauf le contexte!", a résumé l'analyste du Crédit Mutuel CIC, Pierre Chédeville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :