Batterie d'indicateurs négatifs au Japon

 |   |  606  mots
Production industrielle, ventes au détail et mises en chantier s'inscrivent en baisse en janvier. Les experts tablent sur un simple ajustement conjoncturel, plutôt que sur une rechute de l'économie.

La production industrielle de l'archipel a reculé de 1,5% en janvier par rapport à décembre, sa première baisse en quatre mois, en raison d'un essoufflement de l'automobile et de l'électronique grand public, a annoncé ce mercredi le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie. Sur un an, la production industrielle a augmenté de 4,3%. Les livraisons de produits industriels ont diminué de 0,3% et les stocks de 3,6% par rapport à décembre.

Le repli sur un mois est toutefois moins prononcé que les prévisions des économistes. Ces derniers s'attendaient en moyenne à un recul de 1,9%, selon un sondage réalisé par le quotidien d'affaires Nikkei. Le ministère prévoyait pour sa part un recul de 2,8%.

La baisse de la production de janvier s'explique essentiellement par un recul de 10,2% dans le secteur des équipements de transport. La production d'automobiles de grande taille a ainsi chuté de 6,3% par rapport à décembre. Le secteur des équipements électroniques et d'information et communication a vu sa production chuter de 6,3% sur un mois, plombé par les téléviseurs à écran plat LCD (-41,3%) et les appareils photo numériques (-32,5%).

Les économistes estiment toutefois que le recul de janvier, le plus rude depuis février 2004, est le symptôme d'une simple période d'ajustement de l'industrie, et n'augure pas un ralentissement économique. "Les statistiques ne suggèrent pas forcément que l'économie est entrée dans une phase de stagnation. C'est une phase de légère correction", a commenté Toshihiro Nagahama, économiste à l'Institut de recherche Dai-ichi Life, cité par l'AFP.

Richard Jerram, économiste chez Macquarie Securities, fait remarquer en outre que la plupart des usines automobiles sont restées fermées durant toute la première semaine de janvier en raison de congés du nouvel an plus longs qu'à l'accoutumée, ce qui explique la chute de la production. Les chiffres publiés mercredi "confirment que la tendance est toujours solidement positive", a-t-il estimé, tout en exprimant son "inquiétude modérée" au sujet de la hausse des stocks dans le secteur électronique (+1,4% par rapport à décembre).

Selon le ministère, les industriels nippons s'attendent désormais à ce que la production recule de 1,8% en février avant de rebondir de 2,4% en mars. Des attentes qui sont corroborées par l'enquête mensuelle NTC Research/Nomura/JMMA publiée aussi ce mercredi: la croissance du secteur industriel aurait bien ralenti en février, la faiblesse de la demande intérieure ayant compensé une hausse des exportations.

Selon cette enquête, l'indice des directeurs d'achat, calculé à partir des réponses de quelque 350 entreprises industrielles, s'est établi à 53 en données corrigées contre 53,4 en janvier. Il s'inscrit toutefois pour le 45ème mois consécutif au-dessus du niveau de 50 à partir duquel il rend compte d'une expansion. La composante de la production a progressé à 54,1 contre 53,4, alors que celle des entrées de commandes s'est tassée à 52,6 contre 52,9.

Par ailleurs, les ventes au détail ont baissé de 0,8% en janvier, alors que les économistes prévoyaient au contraire une remontée, après le recul de 0,2% observé en décembre. En variation annuelle, les ventes affichent une hausse de 2,3% en données corrigées des variations saisonnières, après un tassement de 0,1% en décembre, a précisé le ministère de l'Economie.

Enfin, les mises en chantier de logements ont reculé de 0,7% en janvier par rapport au même mois de 2006, a annoncé le gouvernement, alors que les économistes anticipaient en moyenne une hausse de 3,3%. Mais, dans le même temps, les commandes reçues par les grandes entreprises japonaises de BTP ont bondi de 33,9% sur un an, à 962,4 milliards de yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :