British Airways ouvre modestement des vols directs entre Paris et New York

 |   |  528  mots
British Airways va lancer une nouvelle filiale, offrant des vols directs entre l'Europe continentale et les Etats-Unis. La nouvelle compagnie, baptisée OpenSkies" démarrera modestement. L'objectif est qu'"OpenSkies" opère entre l'Europe et les Etats-Unis avec six 757 d'ici fin 2009.

Comme La Tribune le laissait entendre en octobre dernier, British Airways va ouvrir cette année des vols entre New York et de grandes villes européennes, notamment Paris et Bruxelles. La nouvelle compagnie, baptisée OpenSkies" démarrera modestement. Elle sera lancée en juin 2008 avec un Boeing 757 qui opèrera depuis New York vers Paris Charles de Gaulle ou Bruxelles. La seconde destination européenne sera desservie un peu plus tard dans l'année dès qu'un second appareil viendra s'ajouter à la flotte de la compagnie. L'objectif est qu'"OpenSkies" opère entre l'Europe et les Etats-Unis avec six 757 d'ici fin 2009. Ces appareils seront tous issus de la flotte actuelle de British Airways.

Le premier Boeing 757 transportera jusqu'à 82 passagers répartis dans trois cabines: Affaires, "Premium" économique, et économique. Cité dans le communiqué Willie Walsh, Directeur Général de British Airways, déclare: "Cette nouvelle initiative est passionnante pour nous, et nous sommes confiants que le succès sera au rendez-vous, grâce à la renommée dont jouit British Airways aux Etats-Unis et en Europe".

"En appelant cette compagnie OpenSkies, nous voulons célébrer la première étape depuis ces 60 dernières années vers un marché aérien libéralisé entre l'Europe et les Etats-Unis, qui nous permet de relier n'importe quels points entre ces deux continents. Nous voulons aussi montrer notre détermination à continuer de faire pression pour une libéralisation accrue de ce marché quand les discussions sur le sujet reprendront entre l'Europe et les Etats-Unis plus tard dans l'année."

La cabine Affaires des appareils d'OpenSkies est équipée de 24 sièges convertibles en lits parfaitement plats de près de 2 mètres de long. La cabine "Premium" économique comporte 28 sièges spécifiques avec un espacement de près d'1,40 mètre, et la cabine économique 30 sièges.

Les Boeing 757 utilisés seront modifiés à l'aide de "winglets" qui permettront de réduire la consommation de kérosène, et par la même les émissions de CO2. Ceci permettra aussi d'étendre le rayon d'action des appareils.
Le Directeur Général de la compagnie OpenSkies est Dale Moss, ancien Directeur des Ventes Monde de British Airways. La compagnie, enregistrée au Royaume-Uni, est sur le point d'entamer les démarches pour recevoir les approbations opérationnelles nécessaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.


Avec une telle initiative, BA vient marcher sur les plate-bandes de la compagnie européenne Air France-KLM, mais aussi des américaines Delta et Continental. Cependant, l'ex-compagnie nationale va elle-même faire face à une concurrence accrue sur les vols entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, toujours dans le cadre de l'accord "ciel ouvert" signé en avril dernier entre l'Union européenne et les Etats-Unis, et qui entrera en vigueur le 30 mars.

D'ici quelques semaines, tous les transporteurs européens pourront desservir les Etats-Unis au départ de n'importe quel aéroport de l'UE et non plus de leur seul pays d'origine. Et inversement pour les transporteurs américains. Une brèche dans la forteresse londonienne d'Heathrow, dont les vols vers les Etats-Unis étaient jusqu'ici réservés à deux compagnies britannique (BA et Virgin Atlantic).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :