Le Congrès américain voit le déficit budgétaire se creuser encore en 2008

 |   |  254  mots
Le déficit budgétaire américain pourrait atteindre 219 milliards de dollars au cours de l'année fiscale 2008, selon le bureau du budget du Congrès (CBO), au lieu des 155 milliards initialement prévus. Une dégradation qui s'explique par le ralentissement économique, même si le CBO écarte le scénario d'une récession.

Le déficit budgétaire américain devrait encore se creuser à court terme. Il pourrait atteindre 219 milliards de dollars au cours de l'année fiscale 2008, qui s'achève fin septembre, a estimé ce mercredi le bureau du budget du Congrès américain (CBO) qui a ainsi revu à la hausse ses estimations antérieures. Dans sa précédente projection, en août, le CBO tablait sur un déficit de 155 milliards de dollars au cours de l'exercice en cours, soit 64 milliards de moins que dans sa prévision actualisée.

De surcroît, ces chiffres ne tiennent pas compte du plan de relance proposé la semaine dernière par le président Bush, ni d'une éventuelle prolongation des baisses d'impôts existantes, ni d'une possible hausse des dépenses militaires en Irak et en Afghanistan. De son côté, la Maison Blanche table pour l'ensemble de l'exercice 2008 sur un déficit budgétaire de 258 milliards de dollars contre 163 milliards en 2007. Le déficit devrait ainsi représenter 1,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2008 contre 1,2% en 2007, selon les prévisions du CBO.

Le bureau a souligné que cette détérioration s'expliquait par l'assombrissement des perspectives économiques. "La croissance a ralenti en 2007, et il semble qu'elle va encore décélérer en 2008", note le document. Mais "même si les derniers chiffres suggèrent que la probabilité d'une récession en 2008 a augmenté, le CBO ne prévoit pas que le ralentissement économique sera assez important pour provoquer une récession", ajoute-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :