L'action Société Générale profite des changements à la tête du groupe

Trois mois après la révélation de l'affaire Kerviel, le PDG de la Société Générale, Daniel Bouton, prend du recul. Il ne sera plus que président. Nouvel arrivant au sein des instances dirigeantes, Frédéric Oudea est nommé directeur général. Cette annonce a été saluée par le marché : l'action Société Générale a progressé de près de 6%.

Comme latribune.fr l'évoquait sur son site dès jeudi-après-midi, un conseil d'administration exceptionnel a bien eu lieu jeudi en fin de journée à la Société Générale. Il visait à trancher sur l'avenir de Daniel Bouton, le PDG de la banque qui a subi une perte de 4,9 milliards d'euros liée aux agissements du trader Jérôme Kerviel. Ce dernier a réussi à passer entre les mailles du contrôle interne.

Du coup, les administrateurs qui avaient déjà mis le PDG sous tutelle avec la nomination d'un comité de crise pendant cette affaire Kerviel ont décidé de dissocier les fonctions de président et de directeur général. Daniel Bouton devient donc président non exécutif. C'est Frédéric Oudea, nouvellement nommé (le 17 mars dernier) au sein des instances dirigeantes en tant que directeur général adjoint après avoir été directeur financier, qui devient directeur général et donc patron opérationnel.

Le titre Société générale a fortement grimpé jeudi. Il a progressé de 4,3% à 70,99 euros. Goldman Sachs a intégré la société dans sa liste de valeurs préférées du secteur bancaire. Le marché a aussi spéculé sur une prochaine offre du Crédit agricole voire de BNP Paribas. Et l'annonce du départ de la direction opérationnelle de Daniel Bouton a également été saluée ce vendredi par les investisseurs. A la clôture de la Bourse de Paris, l'action Société Général progressait de 5,85% à 75,15 euros et signait la plus forte hausse du CAC.

Plus tôt dans la journée, la Société générale avait estimé "fantaisiste" une information du site Mediapart selon laquelle Jean-Pierre Mustier, le patron de la division banque de financement et d'investissement, ainsi qu'une "petite dizaine" de cadres de celle-ci quitteraient la banque à la suite de cette affaire Kerviel.

Pour l'instant, Daniel Bouton, son ex- second Philippe Citerne ou encore Didier Alix, patron de la banque de détail, - ces deux derniers sont confirmés comme directeurs généraux délégués - restent à la Société Générale. Mais certains évoquent déjà leur éventuel départ.

Développement dans l'assurance en Inde

La Société Générale et la société Indiabulls Financial Services du milliardaire d'origine indienne Lakshmi Mittal, s'associent pour se développer dans l'assurance en Inde. Leur société commune travaillera surtout au départ dans l'assurance-vie. Elle sera détenue à 74% par le partenaire indien et à 26% par Sogecap, l'entité spécialisée dans l'assurance de la Société Générale.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.