Les huit jobs en or de la finance

Consolideur, spécialiste des hedges funds ou actuaire, voilà les métiers les plus demandés dans le secteur de la finance. Description et rémunérations.

Le cabinet de recrutement Robert Half vient de publier une intéressante étude qui confirme que le secteur de la finance recrute toujours bien en masse malgré la crise des subprimes. Mais Robert Half va plus loin et révèle les huit jobs en or du secteur, ceux où les carrières sont les plus belles et les salaires les plus attractifs. Quels sont-ils?

1- Le consolideur

Le consolideur rapatrie des filiales l'ensemble des éléments comptables et financiers. Ensuite, il les traite de façon à restituer des données "Groupe" homogènes pour donner une image économique fiable de l'entreprise. Ce métier d'expert nécessite la maîtrise de techniques comptables complexes, de normes et de fortes capacités de visualisation et d'analyse ainsi que la maîtrise d'outils informatiques dédiés. Il est réservé aux diplômés d'une formation généraliste (Ecoles de Commerce) complétée par une formation comptable (DSCG), d'une expérience dans l'audit externe et/ou en cabinet d'expertise comptable et/ou dans le conseil (assistance à la consolidation). Certains profils, plus rares, sont issus de la comptabilité et s'orientent ensuite vers la consolidation. Les "3 à 5 ans d'expérience" sont les plus recherchés.

Les salaires annuels bruts varient de 35.000 euros (moins de 3 ans d'expérience) à 95.000 euros (plus de 10 ans) avec un variable de 0 à 15% du salaire.

2- Le directeur comptable

Il établit les informations comptables et fiscales de l'entreprise. Rattaché au directeur financier, ce technicien évolue en interface avec tous les services de l'entreprise et avec les commissaires aux comptes, dans un contexte d'internationalisation des normes comptables. Sa formation peut être très variée: du BTS comptabilité au DEC (Diplôme d'Expertise Comptable) en passant par des formations Bac+4/5 type MSTCF, DCG/DSCG (ex DECF/DESCF). A noter: des qualités managériales sont de plus en plus recherchées ainsi qu'un bon niveau d'anglais et une maîtrise des référentiels internationaux (IFRS, US/GAP).

Les salaires annuels bruts varient de 50.000 euros (5 ans d'expérience) à 130.000 euros (plus de 10 ans d'expérience)

3- Le contrôleur de gestion

Il coordonne l'ensemble du processus de reporting et de budget et établit les tableaux de bord et les indicateurs de performance d'aide à la décision. Son rôle sera davantage opérationnel au sein d'une filiale de groupe, d'une division ou d'une structure à taille humaine, en participant au pilotage du process de production aux décisions d'investissement. Sur un site de production, le contrôleur de gestion industriel participe par exemple au pilotage du process de production et intervient dans les décisions d'investissement. Il est le plus souvent diplômé d'une Ecole de Commerce.

Les salaires annuels bruts varient de 35.000 euros (moins de 3 ans d'expérience) à 70.000 euros (8 ans et plus) avec un variable de 0 à 15%.

4- Le contrôleur des risques marché

Ce spécialiste en risques de marché évolue soit en Banque d'Investissement ou soit en Asset Management. En Banque d'Investissement, ces profils sont en général spécialisés par produits (dérivés action, dérivés taux, structures). En Asset Management, ils ont une approche plus générale liée à la spécificité de cette industrie. Ces spécialistes sont diplômés d'une formation en mathématiques ou statistiques Bac+5 (Ecole d'Ingénieurs) ou un DEA, associée à des qualités analytiques ainsi qu'un talent de conceptualisation et de modélisation.

Les salaires annuels bruts varient de 50.000 euros (moins de 5 ans d'expériences) à 120.000 euros (plus de 7 ans). Le bonus représente 20% à 70% de la rémunération.

5- L'analyste-gérant de hedge funds

L'analyste prospecte, sélectionne et suit les hedge funds. Il met en oeuvre une gestion adaptée et performante dans les définitions de performance/risques du fonds, oriente la gestion et l'allocation de ses fonds, respecte les contraintes de gestion (réglementaires, risques ou internes), assure une diversification de portefeuille en termes de risques financiers et opérationnels, veille aux différentes sensibilités du fonds géré (actions, taux volatilité, crédit,...), adapte son allocation à la stratégie et sa sélection de hedge funds. Il a complété sa formation en grande école de commerce ou ingénieur par un 3ème cycle d'université avec une spécialisation en finance. Ses principales qualités: des capacités d'analyse, de synthèse, et ses facultés à prendre des décisions.

Les salaires annuels bruts varient de 65.000 euros et un bonus de 25.000 euros (2 à 3 ans d'expérience) à 150.000 euros et au moins 130.000 euros de bonus (plus de 15 ans d'expérience).

6- Le gestionnaire de patrimoine

Il développe une clientèle aisée, voire fortunée, en lui apportant des solutions patrimoniales (juridiques, fiscales, financières...). Il est diplômé d'un Bac +4 à Bac+5 idéalement complété par une spécialisation en Gestion de Patrimoine.

Les salaires annuels bruts varient de 28.000 euros avec un bonus maximum de 5.000 euros (1 an d'expérience) à 48.000 euros avec un bonus de 15.000 euros (10 ans d'expérience).

7- L'actuaire

Présent chez l'ensemble des acteurs de l'assurance (mutuelles, instituts de prévoyance, bancassurance et compagnies), cet expert travaille sur la rentabilité des gammes, réalise des inventaires et détermine des provisions. Il intervient également sur le développement de nouveaux produits, le suivi des gammes, du portefeuille, de la tarification et de la réponse technique aux appels d'offres. Si son rôle est plus financier, il travaille sur la solvabilité et la rentabilité des compagnies. Il est diplômé de l'ENSAE, l'ISUP, l'ISFA, l'EURIA.

Les salaires annuels bruts varient de 40.000 euros (3 ans d'expérience) à 120.000 euros et 35.000 euros de bonus (10 ans d'expérience).

8- Le directeur de clientèle vie retraite et prévoyance collectives

Essentiellement présente chez les Courtiers, cette fonction se concentre sur la prévoyance, la retraite complémentaire et l'épargne salariale. Responsable d'un portefeuille d'entreprises, le spécialiste doit le développer et le fidéliser. Il est en outre chargé d'apporter des solutions d'assurance pour les salariés: prévoyance, retraite complémentaire, épargne salariale. Il est le plus souvent diplômé d'une école de commerce et a de bonnes capacités à négocier avec les dirigeants, leurs DRH et les représentants des salariés.

Les salaires annuels bruts varient de 45.000 euros et 5.000 euros de bonus (3 ans d'expérience) à 130.000 euros et 35.000 euros de bonus (10 ans d'expérience).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.