Michelin renonce à construire sa deuxième usine au Mexique

Le groupe a décidé de revenir sur son projet de construction d'une usine au Mexique d'un montant de 740 millions de dollars. Le fabricant de pneus veut se concentrer sur le marché nord américain qui affiche un net ralentissement.

1 mn

Annoncé en août 2007, Michelin est finalement revenu un an plus tard sur sa volonté de construire une deuxième usine au Mexique. Le groupe français de pneus a annoncé jeudi soir qu'il abandonnait son projet de construction pour se concentrer sur le marché nord américain. L'investissement prévu était de l'ordre de 740 millions de dollars (500 millions d'euros).

Dans un communiqué, le groupe explique que ce changement dans le plan d'investissement lui permettra d'adapter ses capacités de productions en Amérique du nord à l'évolution des marchés pneumatiques dans la région, en net ralentissement.

"En parallèle, les progrès de productivité et des investissements supplémentaires dans sites de production en Amérique du nord vont permettre à Michelin de répondre à la demande toujours soutenue du marchés en pneus haute performance et à large diamètre", indique le groupe.

Toutefois, Michelin souligne que le Mexique reste "une base industrielle forte", rappelant qu'il a déjà investi plus de 200 millions de dollars dans son usine de Querétaro. Il affirme que tous les autres projets d'investissement de Michelin en Amérique du nord sont maintenus.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.