Indice de performance écologique : l'Europe et l'Amérique latine en tête

 |   |  435  mots
Qui sont les bons élèves en matière de préservation de l'environnement? L'Europe et certains pays d'Amérique latine, selon un classement établit par les universités américaines de Yale et Columbia et présenté ce mercredi au Forum de Davos.

Un classement, présenté ce mercredi au Forum de Davos, met en avant les pays les plus respectueux de l'environnement. Il se base sur un "indice de performance écologique", établi pour 149 pays par les universités de Yale et Columbia, qui fait la synthèse de 25 indicateurs tels que la qualité de l'eau potable, les émissions de gaz carbonique ou encore les maladies liées à l'environnement. Il place en tête les pays européens et quelques pays d'Amérique latine.

Arrive donc en tête la Suisse, suivie des pays nordiques - Suède, Norvège et Finlande - puis le Costa Rica. La France arrive à la dixième position, juste derrière la Colombie, à la faveur de son vaste parc de centrales nucléaires, limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

Sans surprise, les pays développés se placent en tête du classement. Cependant, les bonnes places du Costa Rica (5e) et de la Colombie (9e) démontrent qu'une politique volontariste peut permettre de préserver l'environnement. Le Costa Rica, qui a décidé faire de son environnement un atout touristique, en est la preuve. Le Nicaragua voisin n'occupe que la 77e place, en raison de lourds investissements militaires plutôt qu'écologiques.

Daniel Esty, directeur du Centre pour le droit et la politique de l'environnement à Yale, salue la performance du Costa Rica: "il s'agit probablement du pays du monde qui a fait de l'environnement sa plus grande priorité. Il s'est engagé à être neutre sur le plan des émissions de gaz carbonique". Le Costa Rica est ainsi deuxième pour le seul critère des émissions de gaz à effet de serre, après le Mozambique et devant le Népal. Le Kazakhstan, qui conserve des industries très polluantes de l'époque soviétique, est dernier.

Parmi les plus gros pollueurs de la planète, les Etats-Unis sont logiquement épinglés à la 39e place, en raison du haut niveau de leurs émissions de gaz à effet de serre. Et les deux géants asiatiques, la Chine et l'Inde, sont sans surprise relégués au fond du classement, aux 105e et 120e places.

En Europe, les principales critiques portent essentiellement sur l'agriculture, trop subventionnée selon les auteurs de l'étude. Les subventions poussent, selon eux, les agriculteurs des autres pays à entrer en surproduction et à utiliser les engrais en excès. La Suisse est dernière pour ce critère là. Autre critère qui pénalise certains pays européens, la densité de population et des installations industrielles relèguent les Pays-Bas et la Belgique aux 55e et 57e rangs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :