Citigroup lève près de 6 milliards de dollars

En toute discrétion et quelques jours seulement après la publication d'une perte trimestrielle de 5,1 milliards de dollars, la première banque américaine a procédé à un placement privé pour renforcer ses fonds propres.

En quête d'argent frais pour renforcer sa solvabilité financière, Citigroup a une nouvelle fois fait appel au marché. La banque américaine a en effet fait savoir aux services de la SEC (Securities & Exchange Commission), le gendarme des marchés financiers américains, qu'elle a levé 5,94 milliards de dollars par le biais d'un placement privé et l'émission de titres hybrides, mélange d'actions préférentielles et d'obligations. Cette nouvelle levée de capitaux, réalisée dans la plus grande discrétion, vient s'ajouter aux 30 milliards de dollars déjà levés depuis l'automne dernier.

Elle intervient surtout quelques jours après la publication d'une perte nette trimestrielle de 5,1 milliards de dollars et de dépréciations d'actifs et de provisions pour pertes sur crédit de 16 milliards de dollars. A cette occasion, la première banque américaine en termes d'actifs avait également annoncé qu'elle allait procéder à quelque 9.000 suppressions de postes supplémentaires qui s'ajouteront aux 4.200 départs annoncés au premier trimestre.

Les titres émis par Citigroup lors de ce placement privé bénéficient du versement de taux d'intérêt annuels de 8,4% jusqu'en 2018, au-delà ils deviendront variable. Cette rémunération est sensiblement supérieure à l'émission de JP Morgan Chase qui a offert le 16 avril dernier un taux d'intérêt de 7,9%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.