La banque Intesa Sanpaolo va rencontrer Air France-KLM au sujet d'Alitalia

Des responsables de la banque italienne Intesa Sanpaolo doivent rencontrer ce mercredi la direction d'Air France-KLM pour lui exposer leur plan de sauvetage de la compagnie Alitalia, selon l'agence italienne Radiocor.

1 mn

Air France-KLM pourrait s'associer au plan de sauvetage de la compagnie italienne Alitalia. Selon l'agence italienne Radiocor, des responsables de la banque Intesa Sanpaolo, chargée de mettre au point ce plan, vont rencontrer ce mercredi la direction d'Air France-KLM. Cette rencontre devrait être suivie jeudi par un conseil d'administration du groupe franco-néerlandais.

Au bord de la faillite, Alitalia a entamé une semaine cruciale avec la mise au point d'une offre de rachat par seize investisseurs italiens, qui devraient apporter un milliard d'euros. Dans un second temps, le plan de sauvetage prévoit une alliance avec une grande compagnie étrangère. La compagnie allemande Lufthansa était le nom le plus cité ces dernières semaines.

Mais le quotidien La Stampa n'a pas exclu ce mardi qu'Air France-KLM soit également sollicitée. La compagnie franco-néerlandaise avait dû renoncer à son projet de reprise d'Alitalia, devant l'opposition des syndicats et d'une partie de la classe politque italienne.

Le plan de sauvetage doit être présenté vendredi à la direction d'Alitalia lors d'un conseil d'administration. Selon le quotidien Il Sole 24 Ore, c'est l'actuel patron du groupe Piaggio, Roberto Colaninno qui occupera le poste de président de la nouvelle société. Cette dernière aurait été constituée ce mardi, affirme Radiocor, sous le nom de "Compagnie aérienne italienne".

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.