ArcelorMittal pourrait augmenter ses prix aux Etats-Unis

 |   |  366  mots
Le numéro un mondial de la sidérurgie envisagerait d'augmenter de 10% à 20% ses tarifs pour ses clients américains à partir du 5 mai. Le groupe espère ainsi répercuter la hausse des matières premières.

Face à l'augmentation du prix des matières premières, ArcelorMittal met la pression sur ses prix. Selon le Wall Street Journal de ce lundi, le numéro un mondial de la sidérurgie aurait annoncé à ses clients aux Etats-Unis, dont Ford et General Motors, une augmentation de ses tarifs de 250 dollars par tonne à partir du 5 mai sur les contrats en cours.

Cette augmentation représenterait une hausse de 10 à 20%, selon des analystes interrogés par le journal, les modalités des contrats conclus par ArcelorMittal n'étant pas publiques. Selon le quotidien américain, le numéro un mondial de l'acier aurait envoyé une lettre la semaine dernière à ses clients pour leur annoncer cette augmentation "sans précédent".

Une mauvaise nouvelle pour les deux constructeurs automobiles américains, Ford et General Motors, qui doivent déjà affronter une conjoncture économique difficile, notamment sur le marché américain.

Et c'est sans compter sur le fait que d'autres sidérurgistes pourraient également emboîter le pas d'ArcelorMittal. Selon le Wall Street Journal, l'américain AK Steel, s'il affirme ne pas avoir l'intention de mettre une surchage sur ses contrat en cours, pourrait ainsi envisager de faire jouer des clauses au contrat pour renégocier ses prix.

Par ailleurs, on a appris lundi soir que le groupe brésilien Vale (ex CVRD, Companhia Vale do Rio Doce) avait signé un accord de 10 dix pour fournir en minerai d'acier plusieurs unités d'ArcelorMittal pour un volume total de 480 millions de mètres cube.

Lakshmi Mittal plus que jamais l'homme le plus riche de Grande-Bretagne
Le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, reste la personne la plus riche de Grande-Bretagne pour la quatrième annéee consécutive, selon la Liste 2008 des hommes les plus riches du pays publié dimanche par le Sunday Times. Lakshmi Mittal est à la tête d'une fortune de 27,7 milliards de livres (35,1 milliards d'euros), soit 8,5 milliards de livres de plus que l'année passée. Mittal devance le magnat du pétrole russe, Roman Abramovich (11,7 milliards de livres), propriétaire du prestigieux club de football de Chelsea, et le Duc de Wesminster (sept millions de livres), qui possède de nombreux immeubles de standing dans le centre de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :