Fiat 500L Trekking : un minispace à vivre, moins à conduire

 |   |  1294  mots
(Crédits : DR)
Cette grosse 500, avec ses airs de Mini Countryman, est habitable, pratique, chaleureuse. Mais, la plate-forme date et la finition reste à la traîne.

La 500L est un drôle de croisement. La face avant évoque la fameuse 500 de 2007. Le pare-brise semble s'inspirer du Citroën C3 Picasso. La partie arrière, elle, ressemble comme deux goutes d'eau à celle d'une Mini Countryman. Le résultat n'est pas désagréable, avec une bonne bouille sympa. Et cette version Trekking grimée en (fausse) baroudeuse apparaît au final assez réussie esthétiquement. Avec des bonnes protections en plastique. Même si l'air de famille avec la célèbre 500 demeure malheureusement trop ténu. Les multiples combinaisons de couleurs la rendent gaie et pimpante.

 

Dans l'habitacle, Fiat offre des combinaisons de teintes plutôt chaleureuses. Même si le gris domine hélas trop dans la Trekking par rapport à la 500L normale... L'ambiance lumineuse est cependant accueillante. Ca change des innommables habitacles noirs de la concurrence ! On aime moins les bouts de skaï aux côtés du tissu dans les revêtements de sièges…Pas très valorisant. Très habitable, pratique, fort fonctionnelle avec des sièges arrière coulissants et repliables, une bonne visibilité même si les montants latéraux sont épais, la 500L a une vraie vocation de petite familiale. La planche de bord inspirée de la Panda est originale et amusante. Bref, on se sent bien…

 

 Position de conduite mal conçue

 

…Jusqu'à ce qu'on règle son siège. Et là, on déchante ! Si l'on veut profiter de la position de conduite haute de ce type d'engin… on peut dire adieu à la lisibilité du compteur de vitesses. Impossible en effet de régler le siège conducteur en position même semi-haute, car la jante supérieure du volant cache alors le compteur à partir de 30 à l'heure jusqu'à 150 ! On ne voit donc pas la vitesse à laquelle on roule. Sauf si l'on se penche vers l'avant en essayant de regarder par en-dessous la jante du volant…

 

Pas vraiment ergonomique. Un défaut de conception impardonnable, contre lequel on peste en permanence. Remarquons aussi, même si c'est moins grave, une assise trop plate du siège, pas très agréable. Puisque qu'on parle de position de conduite, notons par ailleurs que le levier de vitesses n'est pas surélevé comme sur une 500. Il est donc placé un peu bas. Ca s'explique, puisque les 500 et 500L ne sont pas bâties sur la même plate-forme. Il n'empêche…

 

Sur les pavés, on entend des crissements de mobilier intérieur, quelques grincements aussi, ce qui ne témoigne pas d'un grand soin de fabrication. Tout ça fait caisse de résonance. Les grandes roues à pneus à flancs bas aux réactions plus sèches n'arrangent pas les choses à ce niveau. La plupart des plastiques sont au reste durs et bas de gamme. Bref, si tout ça présente bien à première vue, c'est beaucoup moins le cas quand on regarde dans le détail. On aurait souhaité une finition plus costaude et soignée.

 

Et les petits défauts habituels de la marque sont toujours là comme une absence de commande pour des appels de phare quand ont est en feux de croisement, un lave-glace qui n'entraîne l'essuie-glaces que si l'on appuie très fort, un bouton de lèvre-vitres électrique trop paresseux...

gbrrtf 

Diesel bruyant mais en forme

 

Nous voilà au volant d'une version diesel de 105 chevaux. A part l'irritant « Stop and start » (arrêt et redémarrage automatiques du moteur au feu rouge), obligeant à débrayer à fond (mais on peut le mettre hors service), cette mécanique fait correctement son boulot. Le petit creux à bas régime génère certes des petits trous au passage des vitesses 1-2, voire 2-3. Et tout cela se montre un peu rugueux et bruyant.

 

Mais, sinon, le diesel tourne rond, fait preuve de docilité et d'une certaine souplesse, tout en assurant des performances correctes. Les consommations ne sont pas toutefois spécialement attractives, car on change quand même souvent de vitesse pour relancer la mécanique. Mais elles sont acceptables: comptez 7,7 litres en parcours mixte !

 

Comportement daté

 

La 500L repose sur... une ancienne plate-forme de Fiat Punto, remise au goût du jour mais qui ne peut dissimuler l'âge de ses entrailles. Cela se sent. La base roulante a vieilli. Si la direction offre tout d'abord une grande douceur en ville, elle reste trop légère et floue sur route. Les trains avant et arrière rebondissent en outre de façon imprécise et désordonnée sur chaussée inégale, surtout en enchaînement de virages. Ce n'est pas dangereux.

 

Mais, ça nuit à l'agrément. Et il vaut mieux lever tout de même le pied quand la route est humide. Les grandes roues de cette Trekking, assez lourdes, avec des pneus à flancs bas, accentuent cette tendance et détériorent le confort. Si on accepte plus facilement une tenue de route imprécise sur la 500L de base à cause du bon confort, ici, on perd sur les deux tableaux. Bref, la conduite n'a rien de passionnant.

 

Il s'agit, malgré l'allure, d'une pure traction avant. Pas de transmission intégrale au programme. En revanche, on bénéfice d'une motricité renforcée - à l'image du « Grip control » chez PSA - et de pneus « M+S» (« Mud and snow », c'est-à-dire boue et neige) mixtes. Ces pneus font mieux sur la neige que des enveloppes routières, mais moins bien en conduite normale.

 

Cette 500L Trekking, produite en Serbie, est charmeuse. Mais, si elle séduit de prime abord comme toute bonne italienne, elle manque de peaufinage. Ses prestations ne sont pas au sommet de la catégorie. Loin de là. Fiat doit composer avec une voiture dont la conception de base est ancienne. Et la position de conduite extrêmement perfectible agace, tout comme la  qualité de finition assez bas de gamme. Nous attendons le futur petit 4x4 500X, beaucoup plus proche esthétiquement de la « vraie » 500 selon une maquette que nous avons pu découvrir. La 500X, qui pourra être un vrai petit baroudeur avec transmission intégrale, arrivera en fin d'année. Fiat affirme que la plate-forme a été sérieusement revue. Souhaitons-le !

 bgvrb

Gamme Treeking restreinte

 

La gamme 500L  démarre à moins de 15.900 euros (Pop, 95 chevaux à essence). La Trekking est à partir de 19.150 euros. La version diesel 105 de notre essai coûte 22.250 euros. Soit le prix d'une 500L en finition haute Lounge. Avec la même motorisation. L'équipement de la Treeking est moins complet puisque le toit panoramique est ici en option. En revanche, on a en contrepartie une garde au sol relevée, des protections avant et arrière ainsi que latérales, une motricité renforcée et des pneus mixtes. Ceci compense cela.

Sinon, La 500L Trekking dispose en série de ce qu'il faut. Quelques options tout de même : une machine à café Lavazza pour 450 euros, un GPS pour 500, un « pack confort » comprenant essuie-vitres automatique, allumage des feux, radars de recul, pour 650, un toit vitré pour 800 et, si vous le voulez ouvrant, pour 1.100. On peut aussi personnaliser la voiture à souhait. Les tarifs sont intéressants compte-tenu de l'équipement, mais moins que ce que l'on attendrait d'une Fiat. On peut toutefois négocier le tarif assez facilement en concession.

 

Modèle d'essai : Fiat 500L Trekking 1,6 M-jet 105 : 22.250 euros

 

Puissance du moteur : 105 chevaux (diesel)

 

Dimensions : 4,15 mètres (long) x 1,78 (large) x 1,66 (haut)

 

Qualités : ligne sympathique, habitacle vaste et lumineux, présentation pimpante, fonctionnalité, moteur intéressant…

 

Défauts : … mais rugueux et bruyant, direction floue, trains roulants imprécis et trépidants, position de conduite très perfectible, finition bas de gamme

 

 Concurrentes : Nissan Juke 1,5dCi 110 Acenta : 20.790 euros ; Peugeot 2008 HDi 115 Allure : 22.850 euros ; Citroën C3 Picasso HDi 115 Millenium : 23.670 euros

 

Note : 10 sur 20

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2015 à 23:09 :
En a marre des prejugés sur fiat je possede cette trekking en 1.6 mjet 120cv et super content jamais fait une moyenne de 7,7 mais ou a t il trouvé cette conso en mixte je fais 50% de ville bouchons et 50% autoroute a environ 140km/h au luxembourg et je tourne a environ 6.0 - 6.2 de moyenne... monsieurs les journalistes faut arreter d exagerer sur les défauts de cette voiture (et autres) oui c est pas une audi ou bmw mais au prix à laquelle elle se vend on peut pas non plus s attendre a du premium. Et le bruit moteur et bein une 1.6 hdi/tdci je trouve aussi bruyant voir plus à l' acceleration que la mienne mais bon la on critique pas parce que ç est pas italien.
a écrit le 24/03/2015 à 8:07 :
Pour ce qui est du comportement, cela est dû aux pneus «boue-neige». Pour le reste, le journaliste n'est jamais monté à bord d'un Captur, plastiques identiques à celle de Dacia... Ça suffit avec ces tests bourrés de préjugés, en France il n'y a que les voyous françaises qui sont parfaites...
a écrit le 04/11/2014 à 8:30 :
La 500L aurait le châssis de la Bravo.... Vive l'ignorance ou... la mauvaise fois... Le châssis de la 500L est celui de la Punto entièrement remanié.
a écrit le 02/05/2014 à 21:20 :
Il y a longtemps que la journalistique automobile s'acharne avec délectation à détruire les voitures produites par fiat ,alors qu'elles sont souvent mieux conçues et plus fiables que beaucoup d'autres marques.il faut savoir que les conclusions des essayeurs sont la plus part du temps liés au montant du chèque qu'ils reçoivent des constructeurs.je parle en connaissance de cause,ayant passé ma vie professionnelle dans le milieu automobile et ayant souvent évoqué ce cas de comportement avec le constructeur.
a écrit le 04/04/2014 à 14:15 :
On se demande si votre essayeur a compris ou non que les colonnes de direction sont règlables..!
LOL
Sinon Fiat pour presque pas plus cher livre dorénavant des versions 120cv essence et diesel . C'est cette dernière qui aurait du vous être prêtée pour l'essai .
a écrit le 24/03/2014 à 5:24 :
svp ,merci de confirmer les kms qu'ils faut effectuer avec le diesel pour que cela soit valable!
merci de donner des essais essence
a écrit le 23/03/2014 à 9:16 :
bagnolle a frimer , c est plus une austine qu une 500 en plus ca pollu et en cas de choc c est la boite pres a l emballage . ca cré de l emplois c est tout
a écrit le 22/03/2014 à 2:09 :
On n'est plus du tout dans l'objectif d'une Fiat 500. La Fiat 500 a ete cree pour les menages a petits budgets. Cela devait etre la voiture du proplo au meme titre que la ddeuche en France. Question budget la Fiat 500 d'aujourd'hui ne s'adresse plus aux petits budgets mais aux bobos qui veulent se tapper la frime... Decidement les constructeurs europeens se tirent dans le pied... Mais j'oubliais , les voitures pour prolos ne font pas gagner d'argent aux constructeurs...
a écrit le 22/03/2014 à 0:40 :
Bizarre votre commentaire dénigrant sur la position de conduite de la 500 L?
j'ai essayé le captur, le peugeot et notamment la 500 l et toutes en version diésel, je puis assurer aux ôtes de ce site, que je n'ai déceler aucunement les lacunes annoncées sur la fiat.
je vous rassure, finalement mon choix s'est orienté sur le suzuki s4 cross.
je voulais simplement infirmer les ignominies sempiternelles sur fiat en général.
finalement encore une opinion toute teintée de parti pris et où l'objectivité à été laissée dans le placard.
pas beau tout ça!
Réponse de le 23/03/2014 à 11:02 :
J'en ai eu une en location hier, et je confirme : impossible de lire la vitesse sur le compteur en dessous de 130 km/h, masquée par la jante du volant car le compteur de vitesse est très décentré sur la gauche. Principale critique de cette voiture.
a écrit le 21/03/2014 à 21:05 :
La Fiat 500 d'origine est plus "bandante" et plus cohérente que la pale copie Twingo moteur arrière dont le train avant va s'échapper de la route au moindre coup de vent ou au croisement d'un semi-remorque ...ou sous le moindre orage !!!
Réponse de le 22/03/2014 à 10:29 :
Quel rapport avec cet article et la Fiat 500l ?..
Réponse de le 22/03/2014 à 18:14 :
Oui c'est vrai la Fiat 500 est une bonne auto, et le fait que Renault en manque d'inspiration ai copié collé le design fait honte à notre France des copieurs pires que les Chinois ... en plus pour proposer une carriole dangereuse sur autoroute et sur nationale avec son moulin à café comme une Smart ... Les gars en smart on les voit sur grandes routes, ils serrent les fesses !!!
a écrit le 21/03/2014 à 20:44 :
Pourquoi essayez-vous essentiellement les motorisations diesel ?

Pas très sympa pour le automobilistes comme moi que ces moteurs laissent absolument indifférents.

Ne pourriez-vous faire un effort de diversité sur les véhicules n'ayant pas vocation de gros rouleurs, ce qui semble être le cas ici ?
a écrit le 21/03/2014 à 19:26 :
ça ne vaut pas une Peugeot 2008 ou une Renault Captur.
Réponse de le 21/03/2014 à 19:39 :
Et encore moins une Toyota Auris Hybrid.............. vu le prix de base de cette voiture !!!
Réponse de le 21/03/2014 à 21:58 :
Marrant, j'ai lu un essai sur cette voiture d'un journaliste anglais il n'avait pas les mêmes impressions négatives que notre essayeur français, va savoir pourquoi, peut être pour remonter l'industrie automobile française en pleine déconfiture.........chinoise.
Réponse de le 24/03/2014 à 20:46 :
Je suis tout à fait d'accords avec vous, de toute façon du moment que des journalistes français testes une Fiat ils ne lui trouve que des défauts, c'est rageant à la fin!!!!
on sait que les voitures française sont les meilleurs du monde, c'est pour ça que Peugeot doit sa survie aux CHINOIS.... malheureusement.
Réponse de le 04/04/2014 à 14:18 :
Tout à fait de l'avis de Gaby. Globalement (j'ai lu une 20aine d'essais surtout Gb Suisse Belgique..) il en ressort que cette 500L Trekking est une auto tout à fait séduisante et bien notée.
Réponse de le 13/12/2014 à 19:36 :
Tout à fait d accord. Une honte ce fiat bassins! Tres bonne voiture un tarif tres bien placé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :