Les pertes d'Air France-KLM sanctionnées en Bourse

 |   |  255  mots
Le marché n'apprécie les pertes trimestrielles plus élevées que prévu dévoilées jeudi soir par la compagnie aérienne.

Le marché sanctionne ce vendredi les pertes pour Air France-KLM entre avril et juin. Le titre a perdu 4,08% à 8,83 euros à la clôture, signant la plus forte baisse du CAC 40.

La compagnie aérienne franco-néerlandaise a en effet publié jeudi soir un déficit opérationnel de 496 millions d'euros au titre du premier trimestre de son exercice décalé 2009/10. La perte nette ressort de son côté à 426 millions d'euros. "La récession économique mondiale a atteint des niveaux sans précédent. Le secteur du transport aérien est particulièrement affecté" souligne le groupe.

Les performances de la compagnie n'en restent pas moins bien plus mauvaises qu'attendu. Les analystes interrogés par Reuters ne tablaient en effet que sur une perte opérationnelle de 227 millions d'euros. Et sur une perte nette de 266 millions.

La semaine dernière, Air France-KLM avait indiqué que son chiffre d'affaires avait reculé de 20,5% sur la période, tombant à 5,17 milliards d'euros. Les revenus de l'activité passager ont chuté de 18,7% (4,01 milliards d'euros) alors que celles de l'activité cargo ont plongé de 42%. En outre, les résultats du trimestre ont été pénalisés par un impact négatif des couvertures carburant de 252 millions d'euros.

Malgré tout, le groupe reste confiant. Il assure ainsi disposer d'une trésorerie de 5,7 milliards d'euros. Surtout, il table sur une stabilisation de l'activité passager pour son second semestre (d'octobre à mars), "si le scénario d'une stabilisation de l'économie mondiale puis d'une reprise progressive à la fin de l'année
2009 se confirme".

(retrouvez le communiqué d'Air France-KLM)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :