Air France : la polémique rebondit sur les sondes Pitot

 |   |  355  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les syndicats de pilotes de la compagnie aérienne souhaitent que Goodrich, firme américaine concurrente, équipe les appareils. Cette demande intervient après un nouvel incident de vol lié aux sondes de Thalès.

Les passagers d'un vol A320 d'air France reliant Rome à Paris ont peut-être frôlé le pire. C'est en tout cas ce que pense le syndicats des pilotes de lignes (SNPL) après la confirmation par Air France d'un nouvel incident sur l'un de ses vols le 13 juillet. Une sonde Pitot de dernier modèle, chargée de mesurer la vitesse de l'appareil, se serait arrêtée quelques secondes. Un incident qui selon les syndicats doit obliger la compagnie Air France à changer d'équipementier.

"On a demandé à Air France d'investiguer pour nous confirmer qu'on est en présence d'un même type d'incident ayant produit les mêmes effets que lors des incidents connus depuis la mi-2008. Ce serait une nouvelle importante. Dès lors, nous demanderions le remplacement des sondes Thales par des sondes Goodrich au nom du principe de précaution", explique Erick Derivry, porte parole du SNPL.

L'américain Goodrich équipe en sonde 70% des compagnies aériennes dans le monde et jusqu'ici, aucun incident n'aurait été déclaré.

C'est déjà sous la pression qu'en juin dernier, Air France avait du remplacer tous ses anciens modèle de sondes Pitot par des nouveaux sur ses A330, A340 et A320. Pour le moment, la direction souhaite attendre les résultats des expertises menées par le constructeur et par le Bureau d'enquête et d'analyse (BEA) de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) du ministère des transports.

Pour les syndicats, ce nouvel incident n'est pas sans rapport avec celui survenu en juin dernier sur le vol A447 reliant Rio à Paris. Cet avion, qui s'était abîmé en mer, avait entraîné la mort de 228 personnes. Les sondes avaient immédiatement été mises en cause. Un problème "d'incohérence dans les différentes vitesses mesurées" avait bien été révélé par l'enquête mais le BEA refuse d'en faire la principale cause de l'accident.

Depuis 2001, ces sondes font l'objet d'un vif débat à cause de problèmes de givrage en haute altitude. Entre mai 2008 et mars 2009, Air France a signalé neuf incidents de ce genre.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Article a mon sens très médiocre: prétendre que les passagés ont "peut-être" "frôlé" "le pire" semble une habération à la vue des informations disponibles.

L'information vitesse a disparu quelques secondes: outre le fait qu'un tel appareil est tout a fait pilotable sans l'information vitesse (donc on ne frôle pas le pire systématiquement), il faut rappeler que l'information vitesse ne va pas directement de la sonde à l'affichage. Toute une chaîne de traitement du signal est présente en conséquence de quoi la sonde n'est pas nécessairement en cause. De surcroît il y a plusieurs sondes et elles ne givrent pas toutes en même temps pendant sur une durée de quelques secondes. Si une seule des sonde venait a tomber en panne, quelle qu'en soit la raison, l'incohérence des mesures vis à vis des autres sondes est indiquée...

Conclusion sur l'article: propos très alarmiste et simplistes...

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a pas que les tubes Pitot ! tiens vendredi 24 juillet dernier, le vol Munich Paris, 20h35 pareil, problème techniqe ; les roues crevées mais là Air France est incapable de les faire changer alors on débarque tout le monde et les passagers se débrouillent comme ils peuvent. Air France sait abandonner ses clients : pas de navette pas d'hôtel pas de restauration pas d'assistance, rien !! pour un truc aussi banal ,Air France ne sait pas faire ! alors un problème technique grave, c'est encore pire. Air France a engagé sa grande descente....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a pas que le vol Rome Paris. Le vol Munich Paris du 24/07 aussi. sauf que là tout le monde débarque pour une roue crevée. Air France ne sait pas la changer. Alors les passagers ils restent en rade (!!). pas d'hôtels, pas de remplacement pas de navette pas d'infos : rien. Si pour une roue AF ne sait pas faire, on peut se demander comment AF va faire pour des problèmes graves. Les tubes Pitot, les pilotes savent bien que c'est pipeau et qu'il y a un pb de compétence et d'organisation bien plus grave. D'ailleurs les clients abandonnent la compagnie. 20% de chute du CA, fréquentation en vrille. Voilà le début de la grande descente. Employés d'AF vos emplois sont les ennuis de vos passagers;
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Peut-être bientôt AIR FRANCE sur la liste noire européenne des compagnies aériennes ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est vraiment dommage qu'un problème de sondes empoisonnent la vie ainsi. Qu'on mette immédiatement des sondes Goodrich partout et vite !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les commentaires qui pleuvent souvent a l occasion des brèves publiées ds la presse sont de plus en plus orientées, de mauvais gout, voir humiliantes - pour ceux qui les rédigent: les faits rapportes sont monnaie courante ds l'industrie, quant aux chiffres mis a toutes les sauces, cela démontre combien le passager le plus souvent méconnait les fonctionnements d un transporteurr aérien et la crise a laquelle les compagnies aériennes font toutes face ces derniers mois. Ds uns secteur ou la marge est par nature faible, l affaissement du marche a des conséquences fortes et immédiates sur la performance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'adore lire les commentaires des personnes qui se font une idée d'un système uniquement par les infos données par les médias...
aujourd'hui air france est sous les feu des projecteurs et chaque petit problème (que l'on rencontre tout les jour dans les compagnies aérienne) les médias en font des tonnes...
pour répondre a ausol; air france n'avait peut être pas de roue sur la plate forme de munich. une autre compagnie serais peut être parti avec les défaut sur les roue...
revenons au fameuse sonde pitot: la première chose que l'on t'apprend quand tu pilote c'est de voler sans badin...
la baisse de 20% de CA n'as rien a voir avec les incidents (toutes les compagnie aérienne ont un CA qui diminue) la baisse du chiffre d'affaire viens du fait principalement de la diminution des voyages d'affaires (et oui tout les société, en ces temps de crise, font des économie)...
Arretez de parler sur des choses que vous ne connaissez pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des sondes Goodrich partout ! il y en a qui ne badinent pas avec l'équipement. A la vitesse où AF va dans le mur (à Brazzaville ??) on se demande si la marque de la sonde sert à quelque chose. En tout cas moi qui n'ai jamais pris l'avion parce que pas "bon riche", je peux vous dire que les pertes de CA les chutes de bénéfices, les syndicats de privilégiés je ne les mets pas en haut de la pile des problèmes. Quand on voit des pilotes payés 80 000? par an avec un peu d'ancienneté, bourré d'avantages de CE et de transport quasi gratuit qu'ensuite dés la retraite (60 ans) arrivée ils repartent pour d'autres pays continuer à toucher 7000 ? par mois, on se fiche un peu de la marque du tube de la sonde ! Surtout qu'au même moment ils ont l'air de se f.. des clients !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
merci blanco !!! je pense que vous avez tout dit !!! merci au gens qui ne connaissent rien à l'arien de se taire et merci aux journalistes de se recentrer sur leur mission premiere: informer et non faire du sensationnel!! si je fais racler ma boite de vitesse en passant la marche arriere , une dépeche AFP va sortir aussi? la maintenance d'un avion c'est le quotidien, des procédures sont appliquées suite à des "petites" pannes survenants mais c'est pas pour cela qu'il faut en déduire qu'il s'agit d' incidents graves! Et il n'y a aucun interet de relayer l'info dans la mesure ou elle ne sert qu'à accroitre la panique générale !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Reponse a bonpauvre et à la tribune: merci de faire attention aux commentaire que vous publiez !!! cher M. Bonpauvre vous devriez faire attention à parler des choses que vous maitrisez , les pilotes à mon sens meritent leurs salaires compte tenu de la difficulté de leur metier, de la vigilance qu'il implique , du maintient permanent des connaissances trés pointues etc... renseignez vous un peu sur ce qu'on leur demande au lieu d'avoir un discours rongé de jalousie uniquement basé sur l'appat du gain!!!Et quant à la compagnie Air france avec laquelle je voyage souvent sachez qu'elle renouvelle sans cesse ses services en fonction de sa clientele dont elle n'a pas rien à f.. comme vous dites!!! Quelle compagnie mets à disposition hotel , restauration , taxi en cas de non transport , certainement pas les compagnies low cost qui trouvent le moyen de vous ponctionner les taxes d'aeroport meme si vous n'etes pas partis alors ne me dites pas qu'Air france se moque de ses passagers. Malheureusement , il est vrai que le récent crash du rio peut nous laisser certaines interrogations mais la seule certitude que l'on peut avoir c'est que l'aeronautique est une science trés pointue et complexe mais à mes yeux je me suis toujours sentie en sécurité sur les lignes air france , ils ont une politique de maintenance hors pair et des moyens; mis à disposition de la sécurité des passagers ! Et une politique de formation continu de leur personnel navigant hors pair : savez vous qu'un pilote était controlé plusieurs fois par an !!! Alors quelle que soit la compagnie , ils meritent leur salaires !!! mais si l'argent gagné par les pilotes et de l'argent si facilement gagné M.bonpauvre n'hesitez pas devenez pilote!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :