"Stress tests" : verdict positif sur les marchés européens

Fermées lors de la publication des résultats des tests de résistance des banques vendredi soir, les places européennes réagissent ce lundi de façon positive. A Wall Street et en Asie, les investisseurs avaient déjà bien reçu ces annonces.

2 mn

(Crédits : reuters)

Les investisseurs européens ont eu le week-end pour digérer la publication des tests de résistance des banques. Si à Wall Street vendredi et ce lundi sur les places asiatiques, la publication de ces "stress tests" a été plutôt bien reçue, quand sera-t-il sur les marchés en Europe?

Verdict : dans les premiers échanges ce lundi, la tendance est positive. A la Bourse de Paris, le CAC 40 progresse de 0,5% à 3.624,24 points. Les valeurs bancaires évoluent dans le vert à la Bourse de Paris et arrivent en tête des hausses du CAC 40. Société Générale avance de 3%, Dexia de 2,75% et BNP Paribas de 2,49%. Crédit Agricole prend 2,41%.

A Francfort, le Dax progresse de 0,56% à 6.201,02 points. A Londres, le Footsie prend 0,28% à 5.327,24 points. La Bourse de Madrid grignote 0,08% à 10.396 points. En Italie, la Bourse avance de 0,41% à 20.652,62 points.

La publication, très attendue, des résultats des tests de résistance vendredi soir n'a pas réservé de grosses surprises. Au total, sept banques sur 91 ont échoué et devront se recapitaliser pour un montant total de 3,5 milliards d'euros. Un chiffre jugé toutefois trop faible par certains analystes, qui critiquent une certaine "indulgence".

Dans ce contexte, les investisseurs devraient se faire leur opinion banque par banque et évaluer, dans un contexte de tests jugés trop faciles, quel groupe s'en est sorti haut la main et quel autre a réussi de justesse.

Dix-sept banques sont dans ce dernier cas. Alors qu'il était demandé aux banques de parvenir à maintenir un ratio de solvabilité d'au moins 6% pour réussir les tests, ces dix sept établissements ont affiché un ratio Tier 1 compris entre seulement 6 et 7%. Parmi ces établissement figurent notamment Deutsche Postbank, Piraeus Bank, Allied Irish Banks, Monte dei Paschi di Siena, UBI Banca, Bankinter ainsi que huit petits établissements espagnols.

Tandis que les investisseurs prennent position sur les résultats des tests de résistance, les gouverneurs des banques centrales et les responsables des autorités de surveillance se réuniront pour leur part en Suisse afin d'examiner les propositions de réformes sur le renforcement des fonds propres des banques.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.