Légères prises de bénéfices à Paris

 |   |  336  mots
A l'ouverture, les marchés parisiens marquent une pause après leur belle progression d'hier. Le CAC cède 0,6% à 3.824 points.

Le secteur financier évolue dans le rouge à l'ouverture. Les investisseurs prennent leurs bénéfices sur ces valeurs qui ont beaucoup progressé ces derniers jours. De plus, ils sont dans l'attente des publications des performances trimestrielles des banques américaines, qui débutent demain. Crédit Agricole subit le plus fort recul du CAC 40 avec une baisse de 1,85% à 14,60 euros. Il se dit que la banque verte pourrait à son tour lancer une augmentation de capital pour rembourser l'Etat.

En parlant d'augmentation de capital, c'est aujourd'hui que ce termine la souscription pour celle de BNP Paribas. Le titre est sous pression et perd 0,6% à 53,60 euros. Société Générale baisse de 1,11% à 47 euros, Dexia de 0,7% à 6,17 euros et Axa de 1,25% à 19,10 euros. En revanche, hors CAC 40, Natixis est bien orienté (+0,35% à 4,07 euros) alors que sa maison mère, BPCE, lance aujourd'hui une augmentation de capital pour rembourser une partie des aides de l'Etat.

Le secteur de la construction fait également grise mine. Bouygues recule de 1% à 37 euros, Saint-Gobain de 1,2% à 38,75 euros et Vinci se replie de 0,95% à 39,30 euros.

Hors CAC 40, Neopost perd 2,15% à 6410 euros après l'annonce du lancement d'une émission d'obligations convertibles.

Du côté des hausses, les constructeurs automobiles sont bien orientés à l'ouverture. Peugeot enregistre la plus forte hausse de l'indice avec un bond de 1,5% à 22,75 euros. Renault est dans le vert (+0,17% à 35,31 euros).

ArcelorMittal profite de la remontée des cours du brut pour prendre 0,75% à 25,90 euros.

Accor résiste grâce à un net relèvement d'objectif de cours de la part de Goldman Sachs (+0,05% à 37,75 euros).

Hors CAC 40, Eurotunnel avance de 2,15% à 7,56 euros. SG Securities a doublé son objectif de cours sur la valeur. A noter que la politique de privatisation étudiée par le gouvernement britannique pourrait concerner la ligne grande vitesse empruntée par l'Eurostar côté anglais.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont toujours en hausse. Le baril de WTI américain s'échange contre 73,50 dollars et celui de Brent de la mer du nord contre 71,70 dollars. Côté devises, l'euro vaut 1,4767 dollar.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :