Ipsen annonce des résultats positifs pour le Dysport

 |   |  346  mots
Les bons résultats d'Ipsen dans l’étude de phase III de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte encouragent les investisseurs...
Les bons résultats d'Ipsen dans l’étude de phase III de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte encouragent les investisseurs...
Le groupe pharmaceutique vient d'annoncer des résultats préliminaires positifs dans l’étude de phase III de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte.

MonFinancier

 

Bonne nouvelle pour Ipsen. Le groupe pharmaceutique vient d'annonce des résultats préliminaires positifs dans l'étude de phase III de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte. 

Leader mondial des maladies invalidantes

L'étude a montré une amélioration statistiquement significative du tonus musculaire ainsi qu'un bénéfice clinique statistiquement significatif comparativement au placebo.

Marc de Garidel, président-directeur général, estime :

" ces résultats cliniques sont une étape importante dans notre ambition de devenir un leader mondial dans le traitement des maladies invalidantes ciblées. Etendre le champ des indications de Dysport nous permettrait de développer davantage la franchise neurologie, notamment aux Etats-Unis. "

Pour rappel, Ipsen avait fait état d'un chiffre d'affaires de 298,1 millions d'euros pour son troisième trimestre, en croissance de 1,1% en données publiées et de 3,8% hors effets de changes. Les ventes en médecine de spécialité ont atteint 211,9 millions d'euros, en hausse de 3% et le chiffre d'affaires des produits de médecine générale a atteint 77,8 millions, en hausse de 5,7%.

 

Forte activité de la médecine à l'international

"Les ventes de Décapeptyl se sont stabilisées après un début d'année difficile, notamment pénalisées par un contexte incertain en Chine. La médecine générale renoue avec la croissance, tirée par une activité forte à l'international et un ralentissement du déclin en France", indique le PDG Marc de Garidel.


A l'horizon 2020, ce qui est encore loin pour le petit porteur, le groupe ambitionne toujours de devenir un leader mondial du "traitement des maladies invalidantes ciblées". Pour y parvenir, Ipsen entend se spécialiser davantage et a, depuis deux ans, augmenté considérablement ses investissements. Le groupe entend ainsi réaliser des ventes comprises entre 2 et 2,5 milliards d'euros avec un résultat opérationnel entre 500 et 600 millions d'euros avec comme relais de croissance certaines principales pathologies comme le cancer, l'hémophilie etc.

 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :