Trop chère ? La pépite musicale Believe rate son entrée en Bourse (-12%)

Un moment mal choisi, un prix demandé trop élevé ? Toujours est-il que, pour son introduction en Bourse, la société spécialisée dans l'accompagnement numérique des artistes (streaming) et la distribution a piétiné dans le bas de la fourchette qu'elle visait en ce premier jour de cotation.

3 mn

(Crédits : Believe Digital)

La pépite française Believe, qui aide les musiciens à s'imposer sur les marchés du streaming, chutait de plus de 13% jeudi lors de ses premiers pas à la Bourse de Paris.

Le titre Believe reculait de 13,18% à 16,93 euros vers 11H10. Son prix d'introduction avait été fixé la veille à 19,50 euros, dans le bas de la fourchette visée, valorisant la société à 1,9 milliard d'euros et lui permettant de lever environ 300 millions d'euros. À 12h45, la baisse se réduisait légèrement à -12,46% (17,070 euros).

La société avait déjà auparavant revu ses ambitions à la baisse puisque son objectif initial était de 500 millions d'euros.

Lire aussi 2 mnJackpot? La pépite musicale Believe vise une valorisation stratosphérique pour son introduction en Bourse

Un moment mal choisi alors que le marché est saturé d'IPO ?

Les introductions en Bourse ont reçu un accueil mitigé à Paris ces derniers mois et le groupe Parts Holding Europe (PHE), spécialiste français de la distribution de pièces détachées automobile, a retiré la semaine dernière son projet d'introduction du fait de conditions de marché défavorables.

Selon des banquiers, les investisseurs ont décidé de se concentrer sur les grands noms et excluent désormais de leurs projets des capitalisations moyennes dans un contexte de profusion d'IPO.

"À moins d'avoir une société sur un créneau de niche, avec de belles perspectives de croissance, les investisseurs ne vont pas décrocher le téléphone. Ils ont trop de choses à digérer", explique à Reuters un banquier basé à Paris.

Trop chère ?

"En voyant la chute du cours à l'ouverture, le premier réflexe est de penser à une valorisation poussée au plus haut, mais qui peut paraître chère", a commenté auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities.

Avant d'avancer un autre élément explicatif:

"Du fait des niveaux très élevés des Bourses, on sent beaucoup d'engouement de dernière minute pour les IPO, beaucoup d'investisseurs qui saisissent des opportunités à court terme mais revendent le titre rapidement."

Cette IPO reste une première pour une startup de la French Tech

L'introduction en Bourse de Paris avec une valorisation se chiffrant à plus de 1 milliard d'euros est une première pour une start-up de la French Tech.

D'une manière générale, la tech française a connu très peu d'introduction en Bourse avec des valorisations de ce niveau: Criteo (ciblage publicitaire) à la Bourse de New York en 2013 (1,7 milliards de dollars), ou, à la Bourse de Paris, le groupe de paiements électroniques Worldline (2014, 2,16 milliards d'euros) ou l'éditeur de logiciels Dassault Systèmes (1996, 6 milliards de francs).

Fondée en 2005, Believe est présente auprès des artistes et labels dans 50 pays et réalise déjà plus de 80% de son chiffre d'affaires à l'étranger.

Elle propose toute une gamme de services technologiques et marketing pour aider les musiciens à conquérir et conserver une audience en ligne, de l'inconnu qui veut que sa chanson soit accessible via les plateformes de streaming (9,99 euros par an pour une chanson) à la star qui a besoin de services personnalisés pour mieux fabriquer et diffuser ses contenus audio ou vidéo.

 (avec AFP et Reuters)

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 10/06/2021 à 22:01
Signaler
Une startup qui valait ZERO avant IPO qui en vaut 1 milliard après IPO c'est surtout un succès pour le management qui a réussi à valoriser une perte de 26,8 millions pour l'exercice 2020 selon le document d'enregistrement... et même en prenant le ...

à écrit le 10/06/2021 à 12:55
Signaler
"Ils ont trop de choses à digérer" Pauvres biquets tout appeurés qui détruisent le monde en ronflant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.