Jackpot ? La pépite musicale Believe vise une valorisation stratosphérique pour son introduction en Bourse

Le 10 juin prochain, la jeune entreprise spécialisée dans la valorisation des oeuvres de musiciens sur Internet, principalement dans le secteur du streaming, va s'introduire à un prix qui la valoriserait entre 1,9 et 2,1 milliards d'euros. Pour une startup de la French Tech, ce serait du jamais-vu depuis l'IPO de Dassault Systèmes en 1996.

2 mn

Believe a signé nombre d'artistes parmi les plus vendus en France, comme le rappeur JUL (en photo, ici en 2017 aux 32es Victoires de la Musique), et conduit une politique d'acquisition de labels, tel le spécialiste allemand du hip hop Groove Attack.
Believe a signé nombre d'artistes parmi les plus vendus en France, comme le rappeur JUL (en photo, ici en 2017 aux 32es Victoires de la Musique), et conduit une politique d'acquisition de labels, tel le spécialiste allemand du hip hop Groove Attack. (Crédits : Benoît Tessier / Reuters)

La pépite française Believe, qui aide les musiciens à s'imposer sur les marchés du streaming, va s'introduire à la Bourse de Paris à un prix d'action qui la valorise dans une fourchette de 1,9 milliard et 2,1 milliards d'euros, a-t-elle annoncé mardi.

L'action est proposée au marché à un prix entre 19,50 et 22,50 euros, avec une première cotation prévue le 10 juin, a-t-elle indiqué.

L'introduction en Bourse de Paris avec une valorisation se chiffrant en milliards d'euros est une première pour une start-up de la French Tech, le marché français n'ayant pas connu ce type d'opération depuis l'introduction en Bourse de Dassault Systèmes en 1996.

Financer une politique d'acquisitions externes

Believe compte ainsi lever de 280 millions à 309 millions d'euros pour financer sa croissance, notamment en procédant à des acquisitions externes.

"Nous voulons financer 100 millions d'euros d'acquisitions par an", a expliqué lors d'un point presse Denis Ladegaillerie, le fondateur de l'entreprise qui conservera environ 12-13% du capital de l'entreprise après l'opération.

Believe vise notamment "des labels indépendants qui sont complètement digitaux" ou des "labels plus traditionnels qui veulent accélérer leur croissance sur le marché du digital", a-t-il indiqué.

Le streaming sera le protocole d'écoute musicale majoritaire en 2027

"Le streaming représentera plus de 80% du marché de la musique enregistrée d'ici 2027", a souligné Denis Ladegaillerie.

Le montant des fonds levés est inférieur à l'objectif de 500 millions d'euros qu'avait initialement affiché Believe.

Mais loin d'être une déception, ce montant vient au contraire de l'intérêt très fort rencontré par l'opération auprès des investisseurs, a affirmé Xavier Dumont, le directeur général du groupe.

L'opération permet à Believe de financer son programme de croissance externe jusqu'en 2023, en se laissant "plus d'opportunités" pour lever de nouveaux fonds ensuite, a-t-il précisé.

80% du chiffre d'affaires réalisé à l'international

Fondée en 2005, Believe est présente auprès des artistes et labels dans 50 pays et réalise déjà plus de 80% de son chiffre d'affaires à l'étranger.

Elle propose toute une gamme de services technologiques et marketing pour aider les musiciens à conquérir et conserver une audience en ligne, de l'inconnu qui veut que sa chanson soit accessible via les plateformes de streaming (9,99 euros par an pour une chanson) à la star qui a besoin de services personnalisés pour mieux fabriquer et diffuser ses contenus audio ou vidéo.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 01/06/2021 à 13:33
Signaler
dans l'arnaque de la musique streamming, pas mieux ! ayant eu l'occasion de l'utiliser disons qu'en temps cas l'intermédiaire des plateformes dont les règles changes une fois de dedans (surtout les coûts) donc logique qu'ils puissent se valoriser ain...

à écrit le 01/06/2021 à 13:17
Signaler
Beaucoup de rappeurs dans le catalogue musical...si on considère le rap comme de la musique.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.