Nucléaire : la facture des futurs réacteurs EPR2 d'EDF grimpe déjà en flèche

EDF a fortement revu à la hausse le coût de son programme de construction de six nouveaux réacteurs nucléaires EPR2, rapporte lundi le journal Les Echos, qui cite un nouveau chiffrage de l'électricien.
Le gouvernement a prévu de définir le mode de financement du programme de construction de six EPR2 d'ici à la fin de l'année.
Le gouvernement a prévu de définir le mode de financement du programme de construction de six EPR2 d'ici à la fin de l'année. (Crédits : ERIC GAILLARD)

A plus de 10 ans de la mise en place des deux premiers EPR2, la facture s'envole déjà. Selon les Echos, EDF évalue désormais le coût de son programme de construction de six nouveaux réacteurs nucléaires EPR2 à 67,4 milliards d'euros, contre 51,7 milliards d'euros dans une estimation rendue publique début 2022, montant devant faire l'objet d'actualisations régulières. Soit un bond de 30%.

Selon les Echos, « ce chiffrage intègre les coûts d'investissement pour la réalisation des études d'ingénierie, les contrats de fabrication des équipements et de construction sur le site, les provisions pour risques, les frais de mise en service, de pièces de rechange ou encore les charges de long terme pour démantèlement ».

Notre confrère ajoute qu'« EDF avance deux raisons principales à cette révision de son budget », d'abord « la progression des coûts d'ingénierie, l'énergéticien ayant décidé de prendre neuf mois de plus que prévu pour finaliser les plans génériques de son réacteur EPR remodelé ».

L'autre raison est liée à « la hausse des coûts de construction, qui résulte des premiers appels d'offres lancés par EDF pour anticiper la fabrication de certaines pièces critiques ou sécuriser des contrats clés » . Les Echos affirment que « c'est le coût de ces contrats de construction qui pèse le plus dans la révision à la hausse du budget initial », qui vient s'ajouter à de « nouvelles provisions pour risques et aléas, à hauteur de 5 milliards d'euros ».

Mode de financement

Pour rappel, le projet d'EDF porte sur la construction de six réacteurs sur trois sites existants : deux à Penly (Seine-Maritime), deux à Gravelines (Nord) et deux à Bugey (Ain). Le gouvernement a prévu de définir le mode de financement du programme de construction de six EPR2 d'ici à la fin de l'année afin de permettre à EDF, dont l'Etat est redevenu l'unique actionnaire en juin dernier, de prendre une décision finale d'investissement dans le projet.

Lire aussiNucléaire : EDF débarque en force à Prague pour vendre ses EPR à la République tchèque face au sud-coréen KHNP

(Avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 05/03/2024 à 20:47
Signaler
Ce qui est triste avec l’EPR, c’est qu’il détruit la crédibilité du nucléaire. Alors que le problème n’est pas le nucléaire, c’est EDF/Areva et l’EPR. Les émirats ont construits 4 nucléaires coréens pour 20milliards de dollars, sans surcoûts et sans ...

à écrit le 05/03/2024 à 20:47
Signaler
Ce qui est triste avec l’EPR, c’est qu’il détruit la crédibilité du nucléaire. Alors que le problème n’est pas le nucléaire, c’est EDF/Areva et l’EPR. Les émirats ont construits 4 nucléaires coréens pour 20milliards de dollars, sans surcoûts et sans ...

à écrit le 05/03/2024 à 14:53
Signaler
Reste plus qu'à trouver des soudeurs .

à écrit le 05/03/2024 à 14:16
Signaler
Si vous voulez produire, je suis certain que la plupart des propriétaire sont prêt a vous louer nos toits... Vous pouvez installer des panneaux solaires qui produiront notre consommation et pour lequel vous pourrez récupérer le surplus gratuitement m...

le 05/03/2024 à 20:39
Signaler
J’imagine aussi que, comme tous les francais, vous êtes en mesure de vous passer d’électricité dès que le soleil se couche. De couper la lumière, le chauffage et l’eau chaude dès que la nuit est tombée ou bien des qu’il y a du brouillard ou un temps ...

à écrit le 05/03/2024 à 10:50
Signaler
"Soit un bond de 30%." voire 100% en tenant compte de la durée de construction. Dans 20 ans, les matériaux vaudront combien ? La main d’œuvre ? Le ciment décarboné c'est pas donné. Il faut dire "on ne sait pas, allons-y !" :-) comme le démantèlement...

à écrit le 05/03/2024 à 10:18
Signaler
le nucléaire exige un environnement mondial sécurisé , ce qui n'est pas le cas...on assiste à une fuite en avant?

à écrit le 05/03/2024 à 9:53
Signaler
Et la gabegie financiere et technologique scandaleuse continue en France!!! Personne ne peut lever son petit doit pour dire stop ä ce sacandale. Tout le monde en France est convaincu que cette entreprise ZOMBIE en faillite qu'est EDF avec des compét...

le 05/03/2024 à 13:05
Signaler
Bonjour, Ne parlez pas de tout EDF (ou d'AREVA) EDF et AREVA semblent être surtout devenu des endroits où on case les copain dans les postes les mieux payés. Ce qui expliquerait surtout le manque de compétences. Tiens, au fait, et la central...

à écrit le 05/03/2024 à 9:25
Signaler
S'il n'y avait pas de difficultés dans le mode de financement, il aurait été déterminéé maintenant.

à écrit le 05/03/2024 à 8:47
Signaler
avec l'argent public, il faut toujours commencer petit, puis multiplier les prix par trois au fil de l'eau, pour de tres bonnes raisons, et ce ' quoi qu'il en coute aux allemands via eurobonds'......n'importe quelle entreprise ferait faillite a etre ...

le 05/03/2024 à 9:23
Signaler
le but final est simplement de voir le prix de l'électricité au meme prix que les carburants pétrolier les fainéants qui gouvernent ne souhaite pas réduire le train de vie pour les peuples oui eux ne sont la que pour payer et consommer

le 05/03/2024 à 11:03
Signaler
Eurobond veut dire que l'Allemagne contrôle tous les bugets de l'UE!!! Vous êtes ptrêts pour cela??? L'Italie , europceptique de Meloni vient de rentrer dans les rangs, vous savez pourquoi??? La dette rend esclave!!!Jusqu'oü êtes vous prêt ä vous sou...

à écrit le 05/03/2024 à 7:22
Signaler
Et si on injectais ces 67 milliards d'€ dans les STEP ? Ça ferait une énorme quantité de batteries capable de compenser les intermittences EnR. Ça coûterai au final moins cher pour nous. Car là on parle de 67 milliards (qui fera ×3 car c'est largemen...

le 05/03/2024 à 12:45
Signaler
vous avez raison, mais le lobbing des entreprise du BTP et EDF qui prennent ces mega-contrats est prioritaire....qulques millions doivent se perdre dans les poches de nos decideurs politiques. C est evident.....

le 05/03/2024 à 20:43
Signaler
Votre idée est la meilleure de toute. L’hydroélectricité est le meilleur investissement. Les barrages peuvent vivre 100ans. Le seul problème, c’est que il n’y a pas assez de site en France pour produire de quoi électrifier tout le pays. Nos capacités...

à écrit le 05/03/2024 à 6:52
Signaler
Maintenant il suffit de multiplier le tout par trois (la marge d'erreur française) et nous aurons à peut près les bon chiffres !

à écrit le 05/03/2024 à 0:43
Signaler
Et ce n'est que le début de l'inflation EPR – pour le “contribu – able” francais.

à écrit le 04/03/2024 à 21:03
Signaler
L'EPR2 a le meme défaut que l'EPR, a savoir qu'il est trop puissant, donc il aura les memes soucis de fabrication. A croire que certains n'apprennent jamais

le 05/03/2024 à 4:01
Signaler
La France persiste dans son mode de pensée, ceux qui décident aujourd'hui ne seront plus aux affaires pour payer la facture . Seuls les EPR chinois fonctionnent au prix d'une plus faible redondance des systèmes de sécurité.

à écrit le 04/03/2024 à 20:33
Signaler
Sans commentaires 🙈🤣😂

à écrit le 04/03/2024 à 20:22
Signaler
Vive les polytechnichapardeurs de chez EDF...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.