Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : 470.000 entreprises allemandes ont sollicité le chômage partiel

reuters.com  |   |  381  mots
470.000 entreprises allemandes ont sollicite le chomage partiel[reuters.com]
(Crédits : Pool)

BERLIN (Reuters) - Environ 470.000 entreprises allemandes ont demandé à bénéficier du dispositif de chômage partiel en mars en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mardi l'Office fédéral du travail, précisant que ces demandes venaient en grande partie des secteurs de la vente au détail, de l'hôtellerie et de la restauration.

Le dispositif de chômage partiel permet aux employeurs de diminuer le temps de travail des salariés en période de ralentissement économique tout en leur assurant un salaire minimum grâce à une aide versée par l'Etat.

"Des millions d'employés pourront conserver leur emploi", a déclaré le ministre du Travail, Hubertus Heil.

Il n'est pas possible de déterminer pour le moment combien de personnes bénéficieront de cette aide d'Etat, a ajouté le ministre, qui dit s'attendre à un chiffre "nettement plus important" que lors de la crise financière de 2007-2009.

Environ 1,4 million d'employés ont été concernés par ce dispositif au printemps 2009.

Ce chiffre pourrait être trois fois plus élevé avec la pandémie de coronavirus, a déclaré à Reuters Peter Weiss, expert du marché du travail auprès de la chancelière Angela Merkel.

Le nombre élevé de demandes au mois de mars, au cours duquel l'Allemagne a mis en place des mesures de confinement, est à comparer aux 1.300 demandes d'entreprises comptabilisées par mois en moyenne en 2019 et aux 1.900 demandes de février dernier, a précisé l'Office fédéral du travail.

En France, 220.000 entreprises ont demandé le chômage partiel pour tout ou partie de leurs salariés à la date du 27 mars, a déclaré dimanche Muriel Pénicaud, la ministre du Travail.

Pour endiguer la propagation du virus, les écoles, les magasins, les restaurants et les installations sportives ont fermé leurs portes en Allemagne et de nombreuses entreprises ont arrêté leur production.

Le nombre de demandeurs d'emploi a légèrement augmenté au cours de ce mois-ci, montrent les statistiques officielles, mais l'Office du travail a averti que la statistique ne reflétait pas l'impact réel de la pandémie sur le marché du travail car seules les données jusqu'au 12 mars ont été comptabilisés.

(Holger Hansen, version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

`