Téléchargez
notre application
Ouvrir

Net ralentissement de la croissance du secteur privé de la zone euro

reuters.com  |   |  299  mots
Net ralentissement de la croissance du secteur prive de la zone euro[reuters.com]
(Crédits : Fabrizio Bensch)

PARIS (Reuters) - La croissance dans le secteur privé de la zone euro a de nouveau ralenti, montrent les résultats définitifs de l'enquête de S&P Global pour le mois de juin qui suggèrent que la région pourrait entrer en récession ce trimestre, le renchérissement du coût de la vie incitant les consommateurs à la prudence.

L'indice d'activité PMI composite, considéré comme un bon baromètre de l'état de santé de l'économie, a baissé à 52,0 en juin, son plus bas niveau depuis 16 mois, contre 54,8 en mai. L'estimation "flash" le donnait à 51,9.

"Le fort ralentissement de la croissance de l'activité observé en juin dans la zone euro augmente le risque d'une contraction de l'économie de la région au troisième trimestre", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez S&P Global.

"Le secteur manufacturier a basculé en zone de contraction, la production ayant diminué pour la première fois depuis deux ans en juin, tandis que l'activité des services a subi un net ralentissement sur fond d'envolée de l'inflation et de hausse consécutive du coût de la vie. Si l'augmentation des prix a particulièrement affecté les dépenses (...), la dégradation des perspectives économiques et le durcissement des conditions de financement pèsent également sur les investissements et dépenses des entreprises", a-t-il ajouté.

Le seul indice PMI des services a atteint 53,0 contre 56,1 le mois précédent, au-dessus de la première estimation à 52,8.

Bien que les pressions inflationnistes se soient quelque peu atténuées le mois dernier, l'indice des prix dans les services est resté proche d'un niveau record, à 63,2, en baisse par rapport aux 64,6 du mois de mai.

(Reportage Jonathan Cable, version française Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)