Téléchargez
notre application
Ouvrir

Beaune exclut une hausse de 7% à 8% des tarifs des péages en 2023

reuters.com  |   |  241  mots
Le ministre delegue aux transports, clement beaune, quitte le palais de l'elysee apres la reunion hebdomadaire du cabinet, a paris[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, a exclu vendredi une hausse de 7% à 8% des tarifs des péages autoroutiers l'an prochain en France, alors que les négociations sont en cours entre le gouvernement et les concessionnaires d'autoroutes.

Ces tarifs sont revus chaque début d'année, en février, en fonction d'une formule automatique liée au taux d'inflation et les sociétés d'autoroutes auraient évoqué une hausse de 8% avec le ministère, selon la presse, alors que cette augmentation a été limitée à 2% en 2022.

"Si on appliquait les choses de manière automatique, on serait potentiellement sur des hausses très élevées, de l'ordre de 7% ou 8%", a expliqué Clément Beaune au micro de franceinfo.

"Il y a des négociations qui sont en cours, mais ce ne sera pas 7% ou 8%. C'est insoutenable", a-t-il toutefois ajouté.

"On ne peut pas tout neutraliser, il ne peut pas y avoir zéro inflation" et "je ne veux pas que les sociétés d'autoroutes arrêtent d'investir", a déclaré Clément Beaune.

"Je veux qu'il y ait une augmentation raisonnable, je ne peux pas vous dire aujourd'hui le chiffre, on est en train d'en discuter mais on ne sera pas dans les ordres de grandeur de 7 à 8%, parce qu'on ne peut pas imposer cela au pouvoir d'achat des automobilistes en ce moment", a-t-il dit.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse, édité par Nicolas Delame)

tag.dispatch();