Les forces ukrainiennes progressent dans le sud du pays

reuters.com  |   |  438  mots
Le drapeau national ukrainien flotte au-dessus du parlement, dans le centre de kiev.[reuters.com]
(Crédits : Valentyn Ogirenko)

par Tom Balmforth

KYIV (Reuters) - Les forces ukrainiennes semblaient progresser lundi dans le sud de l'Ukraine, selon plusieurs témoignages, après avoir déjà gagné du terrain face aux troupes russes au cours du week-end dans l'est.

Les autorités de Kyiv ont globalement maintenu le silence sur l'évolution de la situation dans le sud du pays et n'ont pas donné de précisions sur l'avancée des troupes ukrainiennes le long de la rive occidentale du fleuve Dniepr.

L'un des rares commentaires officiels à ce sujet émane d'un conseiller du ministre de l'Intérieur ukrainien, Anton Gerachtchenko, qui a publié une vidéo montrant un soldat ukrainien brandissant un drapeau de son pays en déclarant que la scène avait été filmée à Zolota Balka, en aval de la précédente ligne de front.

Le responsable pro-russe de la région de Kherson, Vladimir Saldo, a quant à lui évoqué lors d'une intervention télévisée des avancées des forces ukrainiennes dans cette région.

Selon Rob Lee, chercheur du groupe de réflexion américain Foreign Policy Research Institute, des comptes de blogueurs militaires russes ont signalé que les forces russes avaient reculé d'environ 40 kilomètres par rapport à leurs positions précédentes.

"Lorsqu'autant de canaux russes sonnent l'alarme, cela veut généralement dire qu'ils sont en difficulté", a-t-il souligné sur Twitter.

Une telle avancée des troupes ukrainiennes le long de la rive occidentale du Dniepr pourrait piéger des milliers de soldats russes en les privant de tout approvisionnement, puisque les forces ukrainiennes ont déjà détruit les principaux ponts permettant de traverser ce large fleuve.

Ces témoignages sont les premiers à décrire une avancée rapide des forces ukrainiennes dans le sud du pays depuis le début de la guerre il y a plus de sept mois.

Ils interviennent au lendemain de l'annonce par Kyiv de la reconquête de la ville de Lyman, important noeud ferroviaire et logistique de la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, qui constituait une base logistique pour les opérations de l'armée russe dans le Donbass.

La reprise de Lyman par les forces ukrainiennes a constitué un revers supplémentaire pour le président russe Vladimir Poutine, d'autant qu'elle a été annoncée juste après la cérémonie d'annexion, vendredi à Moscou, de quatre régions d'Ukraine couvrant près de 20% du territoire, qui incluent Lyman.

Cette annexion a été dénoncée par Kyiv et par les pays occidentaux.

(Rédigé par Peter Graff, version française Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

tag.dispatch();