Le Nobel de médecine 2022 attribué au Suédois Svante Pääbo

reuters.com  |   |  381  mots
Prix nobel 2022 de physiologie ou medecine a l'institut karolinska de stockholm[reuters.com]
(Crédits : Tt News Agency)

STOCKHOLM (Reuters) - Le prix Nobel de médecine ou de physiologie 2022 a été attribué lundi au Suédois Svante Pääbo pour récompenser ses travaux sur les génomes de lignées éteintes d'homininés et l'évolution de l'espèce humaine, qui ont permis l'émergence d'une nouvelle discipline, la paléogénétique.

Svante Pääbo a développé des techniques qui ont permis d'améliorer l'extraction, le séquençage et l'analyse du matériel génétique présent dans des restes fossiles.

"Avec ses travaux précurseurs, Svante Pääbo a accompli ce qui semblait impossible: séquencer le génome de l'homme de Néanderthal", souligne l'Assemblée Nobel de l'institut Karolinska de Stockholm, en Suède, dans son communiqué.

"Il a également fait la formidable découverte d'un autre groupe d'homininé jusque là inconnu, la lignée de Denisova" et a découvert que certains des gènes de ces lignées d'homininés désormais éteintes avaient été transmis à l'Homo sapiens, est-il précisé dans ce communiqué.

"En révélant les différences génétiques distinguant l'ensemble des êtres humains vivants des homininés dont les lignées se sont éteintes, ses découvertes ont fourni des éléments fondateurs pour explorer ce qui nous caractérise en tant qu'êtres humains", note le comité.

Âgé de 67 ans, Svante Pääbo, actuellement rattaché à l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutive à Leipzig, en Allemagne, et à l'Institut des Sciences et de technologie d'Okinawa, au Japon, va recevoir une dotation de 10 millions de couronnes suédoises (environ 920.000 euros).

Il est le fils du biochimiste suédois Sune Bergström, co-lauréat du prix Nobel de médecine en 1982, pour la découverte des prostaglandines.

Le Nobel de physiologie ou de médecine est le premier des prix décernés chaque année au nom de la Fondation Nobel.

Suivront ces prochains jours les annonces des prix Nobel de physique (mardi), de chimie (mercredi), de littérature (jeudi), de la paix (vendredi) et de l'économie (lundi prochain).

(Reportage Niklas Pollard et Simon Johnson à Stockholm, Natalie Grover à Londres, avec la contribution de Terje Solsvik à Oslo, Anna Ringstrom à Stockholm et Marie Mannes à Gdansk ; version française Myriam Rivet, édité par Sophie Louet et Kate Entringer)

tag.dispatch();