Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu crée un poste de rapporteur spécial sur la Russie

reuters.com  |   |  206  mots
Le logo des nations unies est photographie dans le quartier de manhattan a new york[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

GENÈVE (Reuters) - Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a adopté vendredi une résolution créant un mandat de Rapporteur spécial chargé d'examiner les atteintes présumées aux droits de l'homme en Russie, qu'il accuse de créer un "climat de peur".

Les membres du conseil ont voté à 17 voix pour, 6 contre et 24 abstentions.

La création d'un mandat de rapporteur sur la situation des droits de l'homme dans l'un des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies est une première.

Cette décision fait suite au récent renforcement de l'arsenal répressif russe contre les opposants à la guerre en Ukraine et à la dissolution forcée d'organisations de défense des droits de l'homme, dont Memorial, qui a reçu le prix Nobel de la paix vendredi.

L'ambassadeur de Russie auprès des Nations unies à Genève, Guennadi Gatilov, a déclaré que la résolution contenait un "flot de fausses allégations".

"Ce projet de résolution est un exemple de plus de la façon dont les pays occidentaux utilisent ce conseil pour atteindre leurs objectifs politiques", a-t-il déclaré.

(Reportage Emma Farge, version française Augustin Turpin, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();