Affaire Cahuzac : de nouvelles informations divulguées par Mediapart

Le journal Mediapart a consulté le dossier d'accusations qui sera porté contre Jérôme Cahuzac lors de son procès qui s'ouvre dans trois semaines. Les juges seraient en mesure de prouver que l'ancien ministre aurait puisé dans ses comptes pour financer de somptueux voyages aux Seychelles ou sur l'Île Maurice.

2 mn

Jérôme Cahuzac aurait un autre compte sur l'île de Man et aurait touché des espèce lorsqu'il dirigeait la commission des finances de l'assemblée nationale.
Jérôme Cahuzac aurait un autre compte sur l'île de Man et aurait touché des espèce lorsqu'il dirigeait la commission des finances de l'assemblée nationale. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)

L'affaire Cahuzac, probablement le scandale financier le plus retentissant de ces dernières années, va entrer dans sa phase judiciaire dans trois semaines. L'ancien ministre du budget sera jugé pour ne pas avoir déclaré une partie de ses revenus, réfugiés dans des comptes en Suisse, et à Singapour.

L'instruction conduite par Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire a déterminé l'étendue de l'évasion fiscale organisée par Jérôme Cahuzac. Mediapart, le site internet qui est à l'origine de la divulgation du scandale, a pu accéder à ce document.

Un autre compte secret découvert

Pour mémoire, l'ancien ministre s'était défendu d'avoir détenu des fonds issus d'autres revenus que ceux de son ancienne activité de chirurgien esthétique. Les juges ont découvert qu'en réalité, ils proviennent notamment de laboratoires pharmaceutiques. Jérôme Cahuzac aurait également affirmé que ces comptes étaient mis sous sommeil depuis 20 ans. Les juges seraient en mesure de prouver qu'en réalité, il aurait puisé dans ces comptes pour financer de somptueux voyages aux Seychelles ou sur l'Île Maurice.

Autre révélation, Jérôme Cahuzac était également détenteur, avec sa femme cette fois, d'un autre compte situé sur l'île de Man. Par ailleurs, il se serait fait livrer, entre 2010 et 2011, des espèces par coursier, alors qu'il était président de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

La phrase choc

Enfin, Mediapart cite un extrait du livre de Jean-Luc Barré sur l'affaire Cahuzac (Dissimulations aux éditions Fayard et sortie fin janvier). L'écrivain donne sa version de ce qu'il appelle "la véritable affaire Cahuzac", à cet effet, il a pu converser avec l'ancien ministre devenu paria depuis qu'il a avoué publiquement son mensonge. Celui-ci lui aurait ainsi déclaré: "Je n'aurais pas menti comme je l'ai fait, si je ne m'étais pas senti couvert."

____

>> Voir aussi les auditions de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 08/02/2016 à 17:19
Signaler
Mr Cahuzac, Ministre du budjet à l'époque, être voleur et menteur est-ce un critère de compétence pour être ministre du buget de la France ? vous imaginez Arsène Lupin (le roi des voleurs) qui dirige la banque de France, on en rit mais c'est avec nos...

à écrit le 01/02/2016 à 10:29
Signaler
Pour monter des affaires filandreuses contre N.Sarkozy , la justice d'état fut largement plus véloce ....! car cela fait maintenant 3 ans et demi que ce scandale national traine ...pour le présumé innocent ,ex-ministre de la nomenklatura au pouvoi...

à écrit le 26/01/2016 à 12:04
Signaler
le travail c"est la sante

à écrit le 25/01/2016 à 19:54
Signaler
Pourquoi cet homme n'est pas en prison. Il ne doit plus être au gouvernement c'est un voyou et un menteur.

à écrit le 25/01/2016 à 10:11
Signaler
Un autre grand scandale les chroniques sur l'assistance-voyage ! Comment les assurances ont évité de puer leurs charges patronales pendant plus de vingt-ans en toute impunité. Un dossier proche de Cahuzac puisqu on y retrouve toujours les mêmes !

à écrit le 23/01/2016 à 10:04
Signaler
Pourquoi dissimuler 600000 Euros alors que l'ISF démarre à 1,3 Million d'Euros Y aurait t-il d'autres comptes cachés ??

à écrit le 21/01/2016 à 15:58
Signaler
Monsieur droit dans les yeux doit bien avoir encore des millions d'euros de cachés . Ce monsieur penne à retrouver du travail qu'il fasse une formation professionelle à l'A N P E .

à écrit le 20/01/2016 à 12:31
Signaler
Ces socialos qui ont des dents qui rayent le beton ...

à écrit le 20/01/2016 à 12:12
Signaler
L'affaire Cahuzac n'est pas un "scandale financier", mais une affaire d'évasion fiscale et de mensonge politique :-)

à écrit le 20/01/2016 à 10:45
Signaler
Cahuzac un paria? Non, que nenni, un citoyen modèle puisque il est toujours sur les bancs de l'assemblée nationale.

le 21/01/2016 à 15:40
Signaler
Je ne pense pas qu'il soit encore député son dernier mandat date de 2012. En tout cas c'est un fieffé menteur et un socialiste normal 'faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais'

à écrit le 20/01/2016 à 9:30
Signaler
Mr Cahuzac allait faire le ménage à Bercy, l'endroit où on stérilise les lois votées au nom du peuple, et où on bloque les réformettes lancées par nos politiciens minables. On s'est est donc débarrassé avec une cabale, et grâce à Médiapart. Qui gag...

à écrit le 20/01/2016 à 5:50
Signaler
Allons tout continue ? Business as usual ? JE SUIS ENCORE ET TOUJOURS (comme UNE FOIS DE PLUS) en "réserve de validation" ? Décide dément les modés, vous ne m'aimez pas ? La vérité non plus manifestement !

à écrit le 19/01/2016 à 18:16
Signaler
Le premier acte de souveraineté d'un état est la levée de l'impôt, c'est à partir de cet acte souverain qu'un état peut assumer ses fonctions régaliennes. Frauder le fisc est donc un acte contre la souveraineté de la nation toute entière. Quand cet...

à écrit le 19/01/2016 à 16:03
Signaler
Ne dirait-on pas que Médiapart, se sentant un peu seul dans sa croisade rétro-fiscale, envoie un message à peine crypté au Pouvoir, pour bénéficier d'un peu plus de compréhension compassionnelle de la part de ce dernier. Ou alors on est déjà dans la ...

à écrit le 19/01/2016 à 14:28
Signaler
Mediapart... C'est pas ceux-là qui viennent d'être condamnés à rembourser 4 millions au fisc ?!?

à écrit le 19/01/2016 à 13:54
Signaler
Le match Balkany contre Cahuzac est lancé. C'est du très lourd dans les 2 cas, niveau Champion's League. Morgue, suffisance, mépris de leurs concitoyens; ils sont en finale et j'ai un peu de mal à les départager. Montant détourné: peut-être encore ...

le 20/01/2016 à 11:30
Signaler
Ne t'en fais pas MJJ les deux comparses vont trouver un bouc émissaire pour porter le chapeau et tout le monde sera content... Pas de combat pas de duel mais ils seront là pour sonner l’hallali.

à écrit le 19/01/2016 à 11:47
Signaler
C'est assez comique de reprendre cette information de MEDIAPART, alors que l'information sur le mari mari Mme PECRESSE qui va détruire 6000 postes en Europe, dont 800 en île-de-France, mais qui annonce cela après les régionales, n'est pas reprise.

le 23/01/2016 à 7:28
Signaler
Je ne vois pas le rapport avec le sujet traité, là on parle de détournement de fonds et de fraude fiscale.

à écrit le 19/01/2016 à 11:08
Signaler
Et oui, Zorro a raison, va falloir assumer, monsieur l'ancien ministre et regler une note bien sentie pour ceux qui sont passes jusqu'alors entre les gouttes. Heureusement il existe encore un journalisme d'investigation en France.

à écrit le 19/01/2016 à 10:40
Signaler
"Je n'aurais pas menti comme je l'ai fait, si je ne m'étais pas senti couvert." C'est pas ma faute si je suis malhonnête c'est la faute aux autres ! Que Cahuzac soit en colère parce que la plupart de politiciens, front national largement comp...

le 23/01/2016 à 20:29
Signaler
Il y en a sans doute d'autres qui se sentent toujours couverts. Les loups ne se mangent pas entre eux...

le 23/01/2016 à 20:29
Signaler
Il y en a sans doute d'autres qui se sentent toujours couverts. Les loups ne se mangent pas entre eux...

le 25/01/2016 à 9:47
Signaler
Oh que oui Oreste ! C'est même l'arbre qui cache la forêt... Puis alors quelque que soit la couleur politique qui devient un investissement financier comme un autre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.