Budget 2020 : les députés votent le durcissement du malus automobile

 |   |  352  mots
Le nouveau barème démarre par un malus de 50 euros pour les véhicules rejetant 110 grammes de CO2 par km, jusqu'à 12.500 euros pour les véhicules dont les émissions sont supérieures à 172 grammes par kilomètre.
Le nouveau barème démarre par un malus de 50 euros pour les véhicules rejetant 110 grammes de CO2 par km, jusqu'à 12.500 euros pour les véhicules dont les émissions sont supérieures à 172 grammes par kilomètre. (Crédits : Charles Platiau)
Après une heure et demie de débat, les élus ont adopté, jeudi, l'article du projet de loi de finances qui prévoit un nouveau seuil de déclenchement du malus, passant de 117 à 110 grammes de CO2 rejetés par km.

L'Assemblée a voté, jeudi, en faveur du durcissement du malus automobile dans le projet de budget 2020, pour dissuader l'achat de véhicules polluants, malgré l'opposition de plusieurs députés LR contre une "écologie punitive".

Les députés ont adopté à main levée après une heure et demie de débat l'article du projet de loi de finances qui prévoit un nouveau seuil de déclenchement du malus, passant de 117 à 110 grammes de CO2 rejetés par km.

De 50 euros à 12.500 euros de malus

Le nouveau barème démarre par un malus de 50 euros pour les véhicules rejetant 110 grammes de CO2 par km, jusqu'à 12.500 euros pour les véhicules dont les émissions sont supérieures à 172 grammes par kilomètre.

Ce durcissement "a été négocié de manière longue auprès de l'ensemble des constructeurs, je crois qu'on est arrivé à un équilibre convenable pour tout le monde", a estimé le rapporteur général Joël Giraud (LREM).

La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a jugé ce dispositif "vertueux et protecteur pour nos concitoyens". Cela permet "de donner des signaux au moment de l'achat, car certains constructeurs orientent à grand renfort de publicités les consommateurs vers des véhicules qui émettent beaucoup de CO2".

L'opposition dénonce une "écologie punitive"

Plusieurs députés LR se sont opposés fermement à la mesure, comme Véronique Louwagie, qui y voit une "mise à mal des automobilistes, notamment dans les territoires ruraux".

Sa collègue Marie-Christine Dalloz, élue du Jura, a fustigé "l'écologie punitive", alors que "beaucoup de citoyens n'ont pas d'autres choix. On n'est pas à Paris, on n'a pas le métro".

Pour le président de la commission des Finances Eric Woerth (LR), un malus qui va "concerner une grande majorité de véhicules" n'a plus de sens, "le signal atteint ses limites".

En faveur de ce durcissement, les députés Matthieu Orphelin (Libertés et Territoires) et Barbara Pompili (LREM) ont proposé en vain d'ajouter un critère de poids des véhicules pour freiner l'explosion du marché des SUV trop polluants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2019 à 10:44 :
Suffit d' acheter une voiture d occasion avec peu de kilomètres. Et ni vu ni connu je t' embrouille
Les concessions regorgent de voitures d occasion en plus des particuliers.
Et si on veut une berline allemande, très bonnes affaires du coté du Rhin...
Contact facilité avec internet
a écrit le 28/10/2019 à 11:06 :
Taxes, taxes puis encore des taxes, merci Macron pour ce règne de taxe !!!
a écrit le 22/10/2019 à 14:15 :
Barbara Pompili (LREM........la député dont la note est de 0/20 par contribuables associés, député que l'on voit souvent sur France 3 Picardie
a écrit le 20/10/2019 à 19:20 :
Pour le maire de Donges, 8 ans de conduite sans permis c'est 250 euros.
Pour une 3008 : environ 2000 euros de taxes (en plus de la TVA).
Quand il s'agit de voter pour la mise en place de la consigne sur les bouteilles plastiques : c'est non ! Pas d'argent qui rentre dans les caisses de l'état sans doute.

L'impression que le nouvelle monde utilise encore et toujours le même logiciel français : taxes.
a écrit le 20/10/2019 à 19:19 :
Pour le maire de Donges, 8 ans de conduite sans permis c'est 250 euros.
Pour une 3008 : environ 2000 euros de taxes (en plus de la TVA.
Quand il s'agit de voter pour la mise en place de la consigne sur les bouteilles plastiques : c'est non ! Pas d'argent qui rentre dans les caisses de l'état sans doute.

L'impression que le nouvelle monde utilise encore et toujours le même logiciel français : taxes.
a écrit le 19/10/2019 à 13:08 :
Greta fait gagnés de l argent a l état la pollution continue
a écrit le 18/10/2019 à 15:27 :
Cette décision touche-t-elle nos parlementaires et nos ministres et consorts dans leur vie quotidienne? Non, bien évidemment! Mais nos "représentants" viennent de s'accorder une juteuse augmentation d'hôtellerie, dont j'aimerais connaitre la justification CHIFFREE.
a écrit le 18/10/2019 à 15:22 :
S'il y a un véhicule qui cumule tous les torts(poids,conso,gêne routière,pollution) et absolument superflu pour la vie quotidienne,c'est le.........camping car!
Vu le nombre de ces engins sur les routes et les parkings,je suis favorable à une taxation à 33% ou un malus maxi.
a écrit le 18/10/2019 à 14:33 :
Et combien étaient-ils à voter ? Parce que pour la suppression progressive de la taxe d'habitation ils étaient courageusement 34 "pour", 20 "contre", et 2 "abstentions ". Allez jusqu'au bout de l'information et dites combien ils étaient à voter sur les 577 députés, courage !
a écrit le 18/10/2019 à 13:55 :
La Suite : concernant la taxe réduite sur le carburant pour les dameuses et chasses neige pour rétablir l'équilibre financier des stations de skis, votée à l'assemblée nationale le 15 octobre 2019, alors que l'on veut taxer les avions et les bateaux.
Hé bien qu'elle surprise dans un article du vendredi 18/10/2019!!! dans un quotient.
Je lis : le n° 1 des domaines skiables dans le monde et n°4 des parcs et loisirs " La Compagnie des Alpes" recettes 2018/2019 plus 6,6%. 4 émet saisons consécutives de hausse! On se moque de qui vous les Députés ayant fait voter cette loi?
a écrit le 18/10/2019 à 13:50 :
Très bonne chose pour les motorisation diesel même SUV.
Ex : 3008 1.5 HDI 130ch 102g CO2/km, C5 Aircross même motorisation 106g, Opel Grandland X même motorisation 108g. Le malus subi par leurs versions essence permet de réduire le surcoût (désormais très modique) des versions diesel par rapport aux versions essence performantes. Ce malus devrait donc logiquement relancer les ventes de diesel (et ce d'autant mieux qu'à l'heure de passer à la pompe, SUV et motorisation essence ne font pas bon ménage... alors que les consommation des SUV diesel reste modique)
Réponse de le 18/10/2019 à 14:57 :
Mouais, le 3008 1.5 hdi sur spritmonitor il est plutot a 5.78 litres aux 100 en moyenne soit 152 grammes de co2.
Du co2 ""officiel"" de la norme a la réalité, des fois c'est un peu le grand ecart.
a écrit le 18/10/2019 à 13:25 :
On nous puni tous les l'ours pour faire rentre de l'argent dans les caisses de l'état.
On le voit bien lorsque l'on lit ou l'on entend """ le manque à gagner pour l'état suite à la dégradation des radars""
On va maintenant taxer les véhicules au poids qu'ils pèsent. Est-ce France Stratégie auprès du gouvernement qui tous les jours nous sort une nouvelle ponction financière.
Vu de cette façon mon véhicule diésel (très pollueur affaire logiciel trompeur de Volkswagen ) et pesant un certain poids (4X4) va prendre une valeur sur le marché de l'occasion. Je vais donc le garder et en tirer tous les avantages en pouvant le mener facilement à 250000 km et voir beaucoup plus en l'entretenant bien.
a écrit le 18/10/2019 à 13:24 :
Voilà qui va booster les ventes de voitures d'occasion ; d'autant qu'en 2019 n'importe quelle voiture si elle a été bien entretenue fait ,sans problèmes ni grosses dépenses , plus de 15 ans et 200 000 kms .
a écrit le 18/10/2019 à 11:28 :
Un impôt déguisé sur les pauvres.
La famille de smicard avec un enfant qui a une bagnole, m. Orpheliin, pensez -vous qu'elle va s'endetter pour acheter une bagnole type zoé à 23 k€ minimum (Aide de l'état comprise) ?
Elle va donc payer ce malus.
Elle a bon dos l'écologie.
a écrit le 18/10/2019 à 11:21 :
Les réactions sont curieuses. On parle beaucoup des SUV et des véhicules lourds. Certes à juste titre. Mais ce qui frappe dans le malus 2020, c'est une augmentation généralisée de ce malus. Et cela concerne tous les véhicules thermiques. Malus multiplié par 4 voir 5. En 2018 j'ai acheté un Scénic essence pour remplacer un véhicule diésel. Malus de 60€. En 2020 ce malus passe à 310€. Et ce chiffre ne concerne que l'ancienne norme de calcul du Co2. Avec la nouvelle norme WLTP ou le nouveau calcul fera que l'émission de Co2 sera plus forte, le malus risque de beaucoup augmenté. La grille des malus version WLTP est sortie mais on ne sait pas très bien quel sera le chiffre de Co2 appliqué à chaque véhicule
Après l'échec de l'écotaxe puis de la taxe sur les carburants, tout le monde devra passer à la caisse. Sauf à conserver des vieux véhicules qui consomment beaucoup. Comme quoi, les actions des bonnets rouges puis des gilets jaunes ne sont pas sans conséquences pécuniaires.
a écrit le 18/10/2019 à 11:15 :
Et Bruno Lemaire viendra expliquer que c'est anormal que les constructeurs français produisent de plus en plus en dehors de France...

ben oui, mais à revenu égal, le consommateur achète... à prix égal. Donc la taxe sur la voiture est en fait, ab initio payée par le constructeur qui doit baisser le prix de sa voiture...
a écrit le 18/10/2019 à 10:43 :
Obscurantisme écolo.
a écrit le 18/10/2019 à 9:59 :
Achetez une occasion 10km, pas de malus à payer, ou une occasion, c'est dans l'air du temps.(dev durable)
Réponse de le 18/10/2019 à 11:18 :
Sauf que le vendeur à déjà pris en compte le malus dans son prix de revient pour calculer son prix de vente.
Faut pas rêver!
Réponse de le 18/10/2019 à 11:21 :
Quand la France roulera en petites voiturettes importées, quand la France n'aura plus de constructeurs et que plus personne ne pourra se déplacer, alors nous serons comme la Corée du Nord....mais chut, faut rien dire. Taper sur la bagnole est si facile. Je ne comprends pas le silence des constructeurs. Essayer un peu de faire la même chose en Allemagne ou ailleurs. Pauvre France dans les deux sens de l'adjectif.
a écrit le 18/10/2019 à 9:09 :
Et l'on maintient le bonus pour les véhicules électriques quelque soit leur prix. Elisabeth Borne avait pourtant raison en dénonçant la prime qui permettait d'acheter des Tesla! Le comble de l'hypocrisie est atteint avec les véhicules hybrides sous prétexte qu'ils peuvent faire 40 ou 50 km en mode électrique ils bénéficient d'une pondération aux "petits oignons" par exemple une Audi A8 de plus de 400 cv est crédité d'une consommation de 3l au 100km! C'est vrai que rouler en ville avec une voiture de 5.3m c'est top! par contre en campagne c'est 10/12l au cent mais on oublie il ne faut pas contrarier le chef de cordée!
a écrit le 18/10/2019 à 9:00 :
Ils font partie des véhicules les plus en vogue à l'heure actuelle, mais ils font surtout partie des plus polluants. Les SUV, en plein boom dans les villes, menacent de réduire à néant les tentatives du secteur automobile de réduire ses émissions de CO2, a prévenu ce mercredi 16 octobre l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Toujours plus nombreuses, ces voitures au look de 4x4, mais sans leurs capacités de franchissement, ont été la deuxième source d'augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans le monde entre 2010 et 2018, selon le directeur de l'AIE."En conséquence, ces dix dernières années, les SUV ont été la deuxième source de croissance des émissions de CO2", après le secteur de l'énergie, mais avant l'industrie lourde (acier, ciment...), les poids lourds ou l'aviation. Plus de 200 millions de SUV circulent aujourd'hui dans le monde, contre 35 millions en 2010, une tendance que l'on retrouve partout, relève l'AIE dans une note parue mardi 15 octobre. Souvent plus lourds et moins aérodynamiques, ces véhicules omniprésents dans les gammes des constructeurs consomment un quart d'énergie de plus qu'une voiture de taille moyenne, souligne le rapport.De ce fait, ils sont seuls à l'origine de la demande accrue en pétrole venue de l'industrie automobile entre 2010 et 2018, qui a dépassé largement les progrès en termes d'efficacité réalisés sur les voitures plus petites et les économies de carburant permises par les électriques. "Si l'appétit des consommateurs pour les SUV continuait de croître au rythme de cette dernière décennie, ces voitures ajouteraient près de 2 millions de barils par jour à la demande mondiale de pétrole d'ici 2040, annulant les économies permises par 150 millions de voitures électriques", prévient le rapport.
Réponse de le 18/10/2019 à 9:47 :
Les véhicules - réellement ! - les plus polluants, ce sont les véhicules électriques qui sont des aberrations écologiques. Quand - contrairement à ce que font les constructeurs et les politiciens véreux qui les vantent - on prend tout en compte, depuis l'extraction des matières rares jusqu'au non-recyclage des batteries hyper-polluantes, quand on tient compte aussi de leur dangerosité spécifique (notamment en cas de feu : un véhicule électrique en feu est quasiment impossible à éteindre, mais dégage nombre de particules et fumées hyper-toxiques), les véhicules électriques sont incontestablement les plus polluants. Ce que confirment d'ailleurs tous les spécialistes (les vrais !) compétents, sérieux et fiables. D'accord, ils ne sont pas français, forcément. mais n'empêche. Tous les véhicules électriques, plus polluants que n'importe quel véhicule thermique, sont à bannir de nos routes et à interdire.
Réponse de le 18/10/2019 à 10:07 :
Les véhicules - réellement ! - les plus polluants, ce sont les véhicules électriques qui sont des aberrations écologiques. Quand - contrairement à ce que font les constructeurs et les politiciens véreux qui les vantent - on prend tout en compte, depuis l'extraction des matières rares jusqu'au non-recyclage des batteries hyper-polluantes, quand on tient compte aussi de leur dangerosité spécifique (notamment en cas de feu : un véhicule électrique en feu est quasiment impossible à éteindre, mais dégage nombre de particules et fumées hyper-toxiques), les véhicules électriques sont incontestablement les plus polluants. Ce que confirment d'ailleurs tous les spécialistes (les vrais !) compétents, sérieux et fiables. D'accord, ils ne sont pas français, forcément. mais n'empêche. Tous les véhicules électriques, plus polluants que n'importe quel véhicule thermique, sont à bannir de nos routes et à interdire.
a écrit le 18/10/2019 à 7:55 :
Pas de problèmes on garde nos vieux véhicules polluants.
Réponse de le 18/10/2019 à 14:02 :
C'est effectivement la décision la plus sage faute de visibilité sur ce qu'il faut acheter. On voit bien la volonté de taxer à mort les voitures thermiques (et si on ne peut plus le faire par la hausse de taxation des carburants sous prétexte écologique, on le fait par les malus divers et autres -par exemple le malus sur le poids pour pénaliser les SUV quand bien même leurs constructeurs ont réussi (surtout en diesel) à leur faire émettre pratiquement les mêmes quantités de CO2 que les berlines... et en épargnant les voitures électriques pourtant plus lourdes...ce qui au passage prouve que le critère poids n'est pas bon), mais on voit tout aussi bien que de par leurs restrictions d'usage (liées notamment çà l'impossibilité de les recharger en quelques minutes) et à leur prix au moins 50% plus élevé que les voitures thermiques comparables, les voitures électriques à batterie, par ailleurs pas si vertueuses que ça environnementalement parlant, ne peuvent constituer une alternative valable.
a écrit le 18/10/2019 à 0:36 :
Faut acheter une occasion 10km
a écrit le 17/10/2019 à 21:59 :
Comme tous les véhicules thermiques émettent des particules et du Co2, il faut les taxer dès la première goutte de carburant consommée, et les voitures électriques qui ne polluent pas de la même manière, mais de façon moi voyante et plus sournoise, également.
Réponse de le 17/10/2019 à 23:28 :
Vous avez raison.
On taxe tout et on fait même payer l'air que vous respirez!!!!
a écrit le 17/10/2019 à 20:30 :
"Messieurs, nous sommes au bord du gouffre, faisons un pas en avant": Un bus en ville consomme 100 litres aux cents, que fait-on ? on taxe les voitures. Les 40 plus gros porte- containers en circulation sur les mers polluent plus que la totalité du parc automobile mondial, que fait-on ? on taxe les voitures. On rétrécit les voies en ville, et cela augmente les embouteillages et la pollution, que fait-on ? On taxe les voitures. On réduit la vitesse de croisière sur les routes, le rendement moteur baisse, la pollution augmente, que fait-on ? On taxe les voitures. C'est un nouveau concept cela s'appelle l'arnaque "commu-niquante". C'est appliqué par des malhonnêtes qui eux s'en exonèrent et font rouler les gens en vélo, comme avant guerre.
a écrit le 17/10/2019 à 19:28 :
Monsieur le directeur du cabinet du premier ministre M Bruno Lemaire, savait vous ce que je viens de lire dans un quotidien régional: "Chasses neige et Dameuses" auront un tarif réduit de taxe sur la carburant." Incroyable, impensable mais c'est la vérité. A l'origine de ce fait M Joël Giraud député LREM des Hautes-Alpes et le député LREM haut-savoyard Xavier Roseren. Le texte à été voté à l'assemblée nationale le 15 octobre 2019;
Chasses neige et Dameuses circulent en montagne et sur les massifs enneigés. Ils consomment d'énormes quantité de carburant et polluent comme les bateaux et les avions et nos voitures. Ce texte et soit disant fait pour que sauvegarder l'équilibre financier des stations de skis (qui pourtant font d'énormes bénéfices). C'est tout simplement une hérésie alors que l'on veut taxer les avions et les bateaux.
Réponse de le 18/10/2019 à 16:18 :
J'ai dû louper un épisode mais M.B Le Maire n'est pas encore 1 er ministre. Quant à avoir une taxe réduite pour les engins utilisés en montagne, vous oubliez que l'économie de montagne fait vivre un nombre important de saisonniers. En cas de baisse de l'activité en stations de sport d'hiver, le chômage augmentera ce que le gouvernement veut éviter d'autant que les élections municipales sont en hiver. De plus, la fabrication et l'élaboration d'équipements de montagne (remontées mécaniques) font vivre une population importante et cela tout au long de l'année.
a écrit le 17/10/2019 à 19:26 :
il ne s'agit pas de faire l'ecologie, il s'agit de trouver des seuils qui vont remplir les caisses
y a rien d'autres a comprendre
hollande n'a fait aucune econoimie, bien au contraire
son poulain est dans l'immobilisme total
la seule raison pour laquelle la france n'est pas en faillite, c'est les politiques ineffables de la BCE
et quand tout le monde va retirer son argent pour ne pas preter a l'etat, ca va amener la faillite ( mais apres repression financiere quand meme)
a écrit le 17/10/2019 à 19:02 :
Étonnant pour un pays dont les moindres parcelles de routes sont envahis de camions pour transporter souvent un ou deux colis de 10kg. La France fait le choix des véhicules les plus lourds au monde, pendant que beaucoup de pays optent pour des pick-up véhicules de capacités moyennes en limitant l'usage de poids lourds.
Au fin fond de ma campagne des deux-sèvres, les poids lourds envahissent les minuscules routes départementales. Mais bon le choix reste certainement judicieux...
a écrit le 17/10/2019 à 18:25 :
Très bonne initiative, mais pas suffisante, lorsque dans les villes on constate le nombre de 4x4, de SUV avec.. 1personne à bord!
2 tonnes de ferraille propulsées par des moteurs surgonfles dont le rendement mécanique n'atteint même pas 30%! Qui peut encore défendre une telle hérésie ? Des mâles qui ont besoin de s'affirmer à travers une puissance qui leur fait défaut ? Je me maaaaaa..re!
Réponse de le 17/10/2019 à 20:57 :
post d'y=un gros jaloux qui roule en dacia, mais sachez que votre dacia de pauvre aura un malus de 286 euros, alors votre jalousie exacerbée d'un gars "qui a raté sa vie car il n'a pas 4x4".cessez les jaloux d'envier ceux qui ont une profession qui permet de s'acheter ce que bon leur semble. les socialisse/macronriens ras le bol de ces gens qui ont raté leur carrière. un bon 4x4 macan ou cayenne, maintenant le Aston Martin Varekai, quel bonheur. J'hésite car voir baver les humbles ça m'fait qq chose.
Réponse de le 18/10/2019 à 10:04 :
Devant les tankers aussi ?
a écrit le 17/10/2019 à 18:12 :
Truc AFP : 14:20
Transport routier: feu vert de l'Assemblée pour la hausse du gazole.
a écrit le 17/10/2019 à 17:22 :
Un peu de cohérence technique.Nous avons pu observer que nos députés ont accru nos rejets de CO2 en faisant la chasse au diesel. Et c'est imparable. Grosso modo quatre paramètres jouent sur la consommation de carburant et donc vos rejets de CO2:
-le poids du véhicule.
-La cylindrée qui peut s'exprimer au travers de la puissance.
-La façon de conduire
-le type de carburant, essence ou diesel, sachant que le diesel à un meilleur rendement.
Taxer le poids des véhicules revient à augmenter la taxation sur les rejets de CO2, il vaut mieux éviter ce type de proposition qui discréditent ceux qui les émettent.
a écrit le 17/10/2019 à 14:58 :
On sait que au dessus de 140 grs de CO2 on trouve pratiquement tous les SUV. Alors pourquoi commencer à 110 grs ce qui pénalise aussi les petites voitures et les petites bourses.
a écrit le 17/10/2019 à 14:42 :
Une fois de plus, les politicards franchouillards cultivent la politique de l'échec en tentant d'imposer manu militari ce qui n'est rien d'autre qu'une taxe supplémentaire. Pire encore : ils essaient de forcer l'automobiliste à opter pour des véhicules électriques sans avenir et qui sont encore plus polluants - compte tenu de tous les facteurs, depuis l'extraction des matières prémières et rares jusqu'au très illusoire recyclage des batteries - que n'importe quel véhicule thermique. Bref, fidèles à eux-mêmes, les politiciens français, jusqu'au plus haut sommet de l'état, continuent à arnaquer l'automobiliste et le contribuable. Trop obtus, véreux et stupides que pour changer leur fusil d'épaule avant de se crasher complètement, ils poursuivent donc leur rage taxatoire qui n'est que populisme nauséabond. Mais comme ils doivent continuer à trouver plus de pognons pour payer leurs gaspillages éhontés (armement, milices d'état, epr et autres scandales du genre) et continuer à faire la fortune de leurs petits copains industriels, il faut bien qu'ils aillent puiser toujours plus profond dans les poches. C ne change rien. A l'image de l'europe, la france est en bout de course. Elle n'a ni talent, ni compétences, ni vision d'avenir. Et encore moins de courage. La seule chose qui reste à l'hexagone, c'est une politique bassement populiste, dictée par les sondages et les voix pour les prochaines élections. de la vision bassement politicienne et à très court terme qui ne fait que confirmer la stupidité des "dirigeants" (si on ose les appeler ainsi) et le fait que cette france complètement moyenâgeuse a tout son avenir derrière elle. On aura encore de quoi discuter au comptoir du Café du Commerce, puisque les français en sont des habitués. Pendant ce temps là, alors que la france a une croissance nulle et une dette abyssale et déjà insoutenable, d'autres pays avancent et affichent des croissances de l'ordre de 3 à 7 % (pour l'Inde, le Viet Nam...) et jusqu'à plus de 8 % (Ethiopie, Ghana...). La france, dans tout cela ? Un petit nain économique et financier d'autant plus risible et ridicule qu'elle se permet encore de tenter de donner de la voix sur la scène européenne ou internationale. Alors qu'elle pourrait franchement rentrer dans sa niche. Mais maintenant au moins, on sait om se trouve le vrai tiers monde : entre Lille et Marseille.
Réponse de le 17/10/2019 à 15:29 :
Rouler électrique, c'est rouler au nucléaire, au fioul lourd et au charbon.
Réponse de le 17/10/2019 à 15:37 :
Je suis tout à fait en accord avec vous . La Pologne profite de UE depuis des années, et pourtant elle n'est pas dans la zone euro .comme certains petit état de l'Europe de l'est .Des milliards jettez par la fenêtre . Et nos politicards invente des taxes à longueur de journées . Poutine devrait fermé sa gueule en nous riant en nez , suite au gilets jaunes . Merci à bon entendeur .
Réponse de le 17/10/2019 à 15:45 :
il faudrait aprés vos propos que tout le monde se pende .a croire vraiment que vous avez une vision etroite d un pays qui vous a eduqué soigné a qui vous n avez q un message très pessimiste .
moi je regarde le verre a moitié plein ou vide selon, nous avons nos défauts soit , mais aussi nos idées notre savoir et notre espoir sortez un peu de votre coquille pour voir autre chose vu le paquet de voiture qui partent lors des vacances tout n est pas perdu et puis un remontant vous ferait du bien !
Réponse de le 17/10/2019 à 16:05 :
Eh non ! La france ne m'a heureusement ni éduqué, ni soigné sinon je n'aurais pas aussi bien réussi professionnellement, ni ne serait en aussi bonne santé. Mais le fait, justement, de ne pas vivre en france permet d'un peu ouvrir l'esprit, ce qui ne semble pas être le cas des piliers du Café du Commerce. Et donc de comparer le bourbier hexagonal avec la réussite (au niveau de l'éducation, des soins de santé, sur le plan socio-économique et de la croissance...) de bien d'autres pays qui laissent franchement la france où elle a toujours été : à la traîne. Vous osez parler de coquille : j'ai la grande chance de l'avoir ouverte depuis bien longtemps, notamment en vivant plusieurs années dans plusieurs pays et en voyageant (pour le plaisir ou le business) énormément. Ce qui n'est pas possible lorsque l'on se traîne péniblement entre Roubaix et Nice. Mais bon : comme les compétences, les connaissances, le succès et le courage, l'ouverture d'esprit ne fait pas partie des caractéristiques françaises; merci d'encore nous le démontrer.
Réponse de le 17/10/2019 à 16:20 :
Votre réponse à l'intervenant que vous interpellez est aussi risible que totalement à côté de la plaque. Vous essayez (vainement) de le critiquer au niveau personnel sans probablement le connaître (est-il français ? a-t-il été obligé de subir le pitoyable système d'enseignement français ou votre système de soins de santé digne d'un pays de brousse ?...), mais vous êtes manifestement incapable de contrecarrer ses propos pour le moins judicieux et fondés. Sur base de votre com', vous êtes l'exemple même du français moyen occupé à essayer (sans y parvenir) de dénigrer les autres, ce qui est toujours moins fatigant qu'essayer d'avoir un minimum de compétences ou de courage. Bref, à l'instar de vos politiciens jusqu'au plus haut "sommet" de l'état (ce qui ne vole pas très haut, certes, vous parlez pour ne rien dire. Au moins, cela vous occupe et ne vous fatigue pas trop.
Réponse de le 17/10/2019 à 17:18 :
Prendre comme exemple la croissance de l'Inde, de l'Ethiopie ou du Ghana... Faut oser... C'est forcément plus facile d'avoir 8% de croissance de pas grand chose! Comparer aussi leur IDH avec celui de la France au passage. D'ailleurs continuer à réfléchir obstinément avec la seule préoccupation de l'indicateur "croissance de PIB", n'est-ce pas aussi digne de l'ancien monde que vous dénoncez?
Certes c'est une taxe supplémentaire, mais sur ces sujets, n'est ce pas la seule chose susceptible de faire évoluer rapidement et significativement le marché et les comportements?... La réponse à ces normes n'est d'ailleurs pas uniquement la voiture électrique, dont je vous rejoins sur les limites.
Réponse de le 18/10/2019 à 14:56 :
Vous pouvez toujours vous lamenter et blablater au comptoir du Café du Commerce. n'empêche que des pays tels que l'Ethiopie, futur géant africain, le Viet Nam, l'Inde, le Ghana... et bien d'autres encore (ils sont loin d'être les seuls) affichent des taux de croissance supérieurs à 7 %. Vous en êtes où exactement, en france ? Croissance aussi nulle que les compétences françaises. Mais une dette abyssale, incontrôlé, incontrôlable et insoutenable même à moyen terme. Si ces pays ont tout leur avenir devant eux, contrairement à la france, c'est que les politiques menées sont hyper-dynamiques, que leurs dirigeants ont des visions d'avenir (contrairement à ce qui se passe en france où les visions politiciennes populistes se limitent aux prochaines élections) et - surtout peut-être - que les populations ont la volonté et le courage de travailler. Inutile de dire que, dans ces conditions, la croissance restera encore nulle pendant longtemps dans l'hexagone. Bah, pas grave : pendant que la france ne cesse d'aller en marche arrière, bien d'autres pays parmi ceux qui comptent vraiment avancent. Que la france continue à s'embourber et reste une fois de plus dans les ornières de l"histoire et du progrès n'intéresse et n'inquiète personne finalement
a écrit le 17/10/2019 à 14:27 :
la ruralité ! les oubliés de la politique actuelle ! les ruraux vont devoir sanctionner par les prochains votes en défendant la démocratie
a écrit le 17/10/2019 à 14:24 :
Les intégristes écolos continuent à raisonner en économie fermée... ils ne pigent absolument rien.
on assomme de taxes les producteurs européens qui vont délocalier davantage ou faire faillite (comme les paysans français dont on veut augmenter les taxes sur le fuel) et au final on importe chaque année davantage (donc on pollue plus à l'échelle de la planète et on détruit l'emploi chez nous).
Réponse de le 17/10/2019 à 14:48 :
C'est beau d'être complètement aveuglé par un dogmatisme primaire et complètement à côté de la plaque. dans un pays (la petite france) qui est un chancre atomique, il me semble que les écolos n'ont (malheureusement peut-être) pas grand-chose à voir avec la pollution généralisée (agricole, nucléaire, industrielle...) qui fait de la france une décharge à ciel ouvert. Et ce ne sont pas non plus eux qui ont permis le vote. Voyez plutôt du côté des dangereux populistes qui vous truandent chaque jour davantage. Et profitez-en pour arrêter de râler dans votre coin , en bon petit français par définition moyen, pour agir un peu plus. S'ils avaient perdu autant de salive que vous en 1789, la france serait encore un royaume. ce qui, peut-être, ne serait pas plus mal, plutôt qu'être une république bananière
a écrit le 17/10/2019 à 14:05 :
Ou comment "tuer" l'automobiliste français. Mais nous continuerons à être allègrement pollués par les innombrables camions étrangers qui encombrent nos routes et autoroutes, et par les grosses voitures ou les SUV des étrangers qui viennent en vacances chez nous (ou se contentent de traverser le pays), sans contribuer à la réduction de la pollution. Politique de gribouille ...
a écrit le 17/10/2019 à 13:44 :
Je vais garder ma diesel à 3,99L/100 (85g CO2 au km, je crois, mais aux normes d'il y a 4 ans 1/2, vendue pour 3L/100, l'espoir fait vivre, ai pas encore réussi à les trouver, les 3L).
Il était question d'une taxe au poids, un malus "gros véhicule" (par rapport à quoi ? Une 2CV comme référence ? :-) ), sais pas si ça fait son chemin, les suisses semblent y réfléchir aussi, interdire les SUV c'est difficile, alourdir leur prix d'achat, faut voir (ça use plus les routes, non ?).
Si le grammage CO2 seuil est le même en essence et diesel, le système est pipé. Ma 205 essence faisait du 6,36L/100 sur 200Mm, 5,97L la 306, ma première diesel, 206 du 4,34L/100 et la 208eHDi 3,99L. Vive le diesel qui épargne la planète ? En Norvège ils surtaxent l'essence (relevés près frontière fin juin 2019) : préfèrent électrique ou diesel.
Réponse de le 18/10/2019 à 15:54 :
Aah , l'"exemple" norvégien...
La partie habitable de la Norvège, où est d'ailleurs concentrée la population, se situe autour d'Oslo et sur la côte sud (autrement dit sur une fraction très limitée du territoire, à portée de la charge d'une voiture électrique à batterie). Il est peu envisageable de quitter le pays par la route (il faut pour cela remonter au cercle polaire, peu envisageable hors saison estivale). Les longs déplacements dans le pays se font donc en train ou par avion, et pour sortir du pays par air ou par mer. Le pays compte 5 millions d'habitants ce qui mène à un parc automobile de très petite taille (de l'ordre du million) et a des capacités hydroélectriques qui permettent d'absorber le tout petit parc de voitures électriques norvégien (car même si elles représentent plus de 50% des immatriculations, il ne s'y en vend que 35000 par an). La Norvège n'est donc en aucun cas un exemple qu'on pourrait transposer en France (parc : près de 40 millions). Un autre exemple où la voiture électrique à batterie aurait sa place, c'est Israël, tout petit territoire dont, du fait d'un voisinage globalement très hostile et de la Méditerranée, on ne peut sortir que par voie maritime ou aérienne.
a écrit le 17/10/2019 à 12:58 :
A l'heure où l'on commence à voir de plus en plus de pick up sur nos routes c'est intéressant, on ne peut pas demander au consommateur de réfléchir, par définition le consommateur a du choix donc il choisi partant du principe que si la société marchande le lui propose c'est que tout va bien, on lui a matraqué pendant des décennies que la société marchande ne lui voulait que du bien, pensez-y à ça aussi, mais maintenant faut voir la mise en application parce que entre la théorie et la pratique il peut y avoir un canyon.

On peut redouter que les LREM en profitent d'une façon générale pour taxer toutes les voitures, même un peu pour les moins polluantes, vu qu'ils n'ont pas la nation de travail, comme tous les partis politiques, ils ne voient pas que nous sommes obligés d'utiliser la bagnole pour aller bosser et que nous ne pouvons pas acheter des véhicules non polluants parce que business de l'essence plus que centenaire maintenant.

Bref ce serait bien que pour une fois on est une mise en application homogène logique avec elle même et que les gens hésitent avant d'acheter des 4x4, pick up, SUV et autres grosses berlines et pas que nous soyons obligés de se payer une twizzy à crédit.
a écrit le 17/10/2019 à 12:44 :
Un vote à main levée dans une Assemblée qui fait les lois ne devrait avoir aucune valeur légale !!! On ne sait plus au final, qui a voté pour et qui a voté contre. C’est, pour le citoyen électeur, un enfumage et un manque de respect !!! Il est vrai, que si il n’y avait que celui-là..........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :