Cécile Duflot, nouvelle DG de l'ONG Oxfam France, quitte la politique "avec sérénité"

 |   |  900  mots
A propos du scandale sexuel en Haïti qui secoue depuis février l'ONG Oxfam, Cécile Duflot explique : La réponse qu'apporte Oxfam après ce traumatisme est à la hauteur. Une commission totalement indépendante a été confiée à des femmes pour réfléchir à ce qu'il s'est passé et faire des propositions. Il faut également mettre en place des dispositifs pour aider les victimes à parler.
A propos du scandale sexuel en Haïti qui secoue depuis février l'ONG Oxfam, Cécile Duflot explique : "La réponse qu'apporte Oxfam après ce traumatisme est à la hauteur. Une commission totalement indépendante a été confiée à des femmes pour réfléchir à ce qu'il s'est passé et faire des propositions. Il faut également mettre en place des dispositifs pour aider les victimes à parler." (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Comme ministre du Logement dans le gouvernement Ayrault sous Hollande, la militante des Verts ne s'était pas fait que des amis. Après son échec à la primaire écologiste qui a vu s'envoler ses espoirs de devenir présidente de la République, elle avait tenté de rebondir en 2017 dans la 6e circonscription de Paris. L'ONG Oxfam, submergée par le scandale sexuel en Haïti qui secoue l'organisation humanitaire depuis février, vient de la nommer à la tête de son antenne française.

La prise de fonction aura lieu le 15 juin prochain a annoncé le conseil d'administration d'Oxfam France dans un communiqué annonçant la nomination de Cécile Duflot au poste de directrice générale d'Oxfam France.

 La Confédération Oxfam, qui "mobilise chaque année plus de 110 000 bénévoles avec des sièges dans 20 pays, est aujourd'hui l'une des plus importantes ONG internationales de développement". Elle compte "près de 10 000 salariés, plus de 3 000 organisations partenaires et des centaines de milliers de donateurs et donatrices pour agir au quotidien et durablement contre la pauvreté", dixit le communiqué de l'ONG.

"Cécile Duflot, connue et reconnue pour son courage politique"

Claire Fehrenbach, actuelle directrice générale d'Oxfam France, a salué l'arrivée de l'ex-femme politique en ces termes :

« Je salue l'arrivée de Cécile Duflot, une femme connue et reconnue pour son courage politique et pour son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique, les inégalités et les droits humains en général. Oxfam France est une organisation à la voix forte et indispensable, dont les actions toujours été nécessaires et ont souvent fait une réelle différence. Je suis certaine que Cécile Duflot saura porter cette voix et faire avancer les combats qui sont les nôtres depuis 30 ans,» peut-on lire dans le communiqué de l'ONG.

"Changer le monde en agissant sur les grands fléaux"

Quant à elle, Cécile Duflot explique ainsi son nouvel engagement :

« Oxfam est une organisation qui porte l'ambition de changer le monde en agissant sur les grands fléaux qui minent notre société. Je suis fière de la représenter à l'avenir. Oxfam s'attaque depuis des années à l'accroissement des inégalités, mais aussi aux conséquences du changement climatique ou encore à la défense des droits des personnes déplacéesCe sont des combats ambitieux, dont je suis convaincue de l'absolue nécessité et dans lesquels j'ai souhaité m'investir et apporter mon expérience. (...)», a-t-elle déclaré.

Sur le fond, le nouvel engagement de l'ex-ministre du Logement de François Hollande, se veut cohérent avec ses engagements passés. Urbaniste de formation, elle avait commencé à militer notamment au Genepi auprès des personnes incarcérées alors qu'elle était étudiante, puis, dans les années 2000, elle se tourne vers l'écologie, rejoignant les Verts. Après avoir contribué à la fondation d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV), formation politique qu'elle a dirigée pendant 6 ans (2006 à 2012), elle devient, sous la présidence de François Hollande, ministre de l'Egalité des territoires et du logement entre 2012 et 2014 dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle a également été députée de la sixième circonscription de Paris jusqu'en juin 2017.

"Beaucoup de sérénité"

Cécile Duflot quitte donc la politique mais poursuit son engament citoyen :

« Je quitte la vie politique avec beaucoup de sérénité et j'ouvre une nouvelle étape de ma vie en rejoignant Oxfam France. Ma volonté est claire : continuer à agir, mais différemment. Je veux faire franchir un nouveau cap à l'engagement citoyen, ce qui est pour moi un enjeu déterminant et a renforcé ma volonté de rejoindre l'organisation. Je veux dire aux gens que l'on peut agir de plein de manières différentes et que cet engagement est nécessaire. Pour lutter contre la pauvreté, pour faire reculer les inégalités, pour aider celles et ceux qui en ont besoin, il faut influer sur les choix politiques et économiques. C'est ce que fait Oxfam France depuis 30 ans et ce pourquoi je la rejoins. »

Cécile Duflot rejoindra officiellement Oxfam France à la mi-juin prochain pour prendre la suite de l'actuelle directrice générale, Claire Fehrenbach. L'écologiste avait rejoint le "Mouvement du 1er-juillet" lancé en juillet dernier par l'ancien candidat socialiste à l'élection présidentielle Benoît Hamon.

Au Monde, ce matin, qui lui demande s'il ne faut pas considérer cette nomination comme une "désertion", au moment où la gauche retrouve un semblant d'unité, elle répond :

"Non. Je vais continuer à agir, mais différemment. J'ai toujours dit que la vie politique ne pouvait pas être éternelle. Chacun doit aussi pouvoir se ressourcer. C'est aussi une forme de remise en question."

Cette nomination intervient alors que l'entreprise peine à surmonter la crise qui la secoue depuis le scandale sexuel de certains responsables en mission en Haïti révélé en février dernier. Selon les conclusions d'une enquête interne, l'ancien directeur d'Oxfam à Haïti a reconnu avoir fait venir des prostituées à son domicile avant de quitter ses fonctions au sein de l'organisation en 2011.

Les autorités haïtiennes ont depuis suspendu l'autorisation accordée à l'ONG Oxfam Grande-Bretagne d'être présente dans le pays.

"La réponse qu'apporte Oxfam après ce traumatisme est à la hauteur. Une commission totalement indépendante a été confiée à des femmes pour réfléchir à ce qu'il s'est passé et faire des propositions. Il faut également mettre en place des dispositifs pour aider les victimes à parler", déclare Cécile Duflot.

| Lire :  Ce que l'on sait du scandale de l'ONG Oxfam (in Le Monde, 12.02.2018)

Au niveau français, Oxfam est composée d'une équipe de 42 personnes, forte du soutien de près de 700 bénévoles, de milliers de donateurs-rices et est dotée d'un budget annuel de 4 millions d'euros.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2019 à 16:53 :
Bonjour, Cécile Duflot
je vous ai écouté dans l'émission de france culture avec E. Klein : j'ai bien encie de croire à écologie toutefois remplacer les centrales nucléaires par des éoliennes je ne vois pas l'intérêt : les centrales sont dangereuses certes mais les éoliennes avec le béton qu'il faut enfouir dans la terre n'est-ce pas une autre forme de pollution, les oiseaux qui meurent par les pales des éoliennes et que l'on doit relancer quand il n'y a pas assez de vent, sans compter le bruit des moteurs et la maintenance qui ne peut se faire qu'avec d'immenses grues et les ouvriers ne sont pas en danger ? là-haut et je ne sais sans doute pas tout. les panneaux solaires sont de courte durée, et ont besoin de terre rare pour fonctionner où est le gain, pareil pour les voitures électriques Il y a l'envers de la médaille et je voudrais bien que vous m'apportiez des arguments recevables à ce que j'avance.

cordialement

Eliane Guiery,
a écrit le 21/05/2018 à 2:19 :
Bonjour et au sujet de Madame Duflot, j'étais pendant quelques années à ce Parti écologique devenu EELV. J'ai donc côtoyé cette dame mais qui était tellement hautaine inaccessible et à qui on ne pouvait pas s'adresser même si, pour moi, professeur en retraite mais aussi historienne écrivaine et pendant un temps aussi à la commission transnationale et spécialiste du Moyen Orient que je parcourais à l'époque, et depuis des années ...j'avais des choses à dire et redire...Bref. mais moi, surtout et désormais j'associe Madame Duflot à ses actions pour la Syrie et en particulier pour Alep alors dit Est..Il se trouve que mon mari architecte urbaniste retraité, est Français mais originaire d'Alep où se trouve toute sa famille qui n'a jamais quitté sa ville. Et moi je suis professeur retraitée, historienne (des sciences arabes) et en particulier de la très complexe et si riche histoire de Syrie, et écrivain, et très active sur les réseaux sociaux. Sans rentrer dans les détails, nous avions une très rare et très ancienne demeure de famille au coeur d'Alep ancienne. et inscrite comme d'autres sites de Syrie au Patrimoine Mondial. A partir de 2013, les "opposants" que soutenait bruyamment et personnellement Madame Duflot, elle qui n' a jamais mis les pieds dans ce pays très complexe, avaient pris le contrôle de cette partie d'Alep dont le quartier de notre maison, tout près des souks et de la citadelle. Dès 2013, les chefs de cette opposition par clans divers et rivaux se sont employés à squatter, faire main basse, piller, vendre et envoyer vers la Turquie ou le Liban, tous les biens des Alépins passés sous leur coupe. Leurs chefs sont aussitôt squatté, occupé puis et pillé les rares demeures anciennes restaurées et comme " disaient- ils " leurs palais"et dont...parmi d'autres biens des particuliers, en plus des biens économiques, cette -notre maison et le très rare décor du 18e siècle, peint et à miroirs et bois sculpté Cette demeure squattée par les chefs A SL très vite passés al Nosra était donc sous le contrôle de ce pseudo maire d'Alep (en fait du rif alépin, et inconnu à Alep) ..mais que Madame Duflot a personnellement adoubé, publiquement et soutenu, aidé avec son parti EELV -qui interrogé depuis, lui attribue la responsabilité de cet engagement douteux -Cet pseudo maire imposteur fut reçu enfin avec tous les honneurs à Paris comme par Madame Hidalgo..En juillet 2013 pourtant on savait le pillage d'Alep-est par des clans très divers et déjà très islamisés et déjà infiltrés par al QaÏda, et par un témoin bien connu comme spécialiste d'ailleurs à Alep est, avec ces "rebelles" Jean Pierre Filiu qui raconte dans son chapitre "le bazar aux katibas" dans " je vous écris d'Alep" Ed.Denoel, 2013...Puis d'autres reporters, depuis, ont relaté ces pillages complets de l'économie syrienne dont d'Alep ex-est et aussi des rançons exigées par ces clans, (y compris rançon exigée pour sauver un autre membre :la famille industrielle d'Alep, et elle aussi aux biens pillés : usine et minoterie par la même 'ASL et ruinée... bref nous avons reçu, depuis...les photos horribles du pillage complet dévastation et destruction de notre demeure connue dans le quartier, comme la maison des Françaises sic car nous y résidons souvent) Elle était alors sous responsabilité de ce pseudo maire d'Alep ( en fait de Sarmin, zone rurale nord ouest d'Idlib aujourd'hui fait "califat" par ces rebelles )
ET donc pour nous : proches famille, amis et voisins et nous associons Mme Duflot à ce saccage inique d'un bien inestimable par sa rareté, et inscrit au patrimoine (Unesco et Interpol s'occupent de notre dossier )
Pour moi, puisque Française ayant tout perdu de ce bien où je résidais le plus souvent à Alep , tout y compris archives et papiers et souvenirs, je souhaite fortement que notre malheur soit associé à cette action de Madame Duflot responsable alors du parti Vert. Pour moi i aussi, cette dame qui se veut désormais "humanitaire en chef - et qui n'avait qu'une connaissance partiale de la géopolitique de toute la zone moyen -orientale, n'avait aucune capacité pour décoder ce qui s'y passait, et de très complexe, mais elle jouait à se faire remarquer au point d'être refoulée lamentablement avec ce personnage inepte, à la frontière syro-turque, par les autorités Turques...Tous étaient ignorants en réalité de ce qu'étaient et sont au M.Orient, etdoncen Syrie ces clans volatils, sans assise populaire dans le pays, violents, rivaux entre eux, noyautés dès le premiers jours par les clans (divers eux aussi ) Frères Musulmans et dépassés très vite par d'autres clans payés par les pays gazo-petro dollarisés dont les Saoudiens très présents dès 2010 en Syrie. Ces responsables politiques sont, de plus, aujourd'hui d'un parti politique naufragé et aujourd'hui coulé, et comme le PS leur allié dont ils s'étaient mis aux ordres, de minables ex responsables et comme Mme Duflot, ils sont tous à la recherche de placards et d'ONG où se recycler.Mais quels sont les aspects positifs de leurs actions que nous pouvons leur reconnaitre? la ruine d'une idéologie très neuve, et en particulier d'énormes erreurs d'appréciation et d'actions dommageables en régions sensibles .;
Voila ce que je veux faire savoir de cette dame car 'elle s'est associé en appuyant et approuvant leurs actes, et en les mettant en sécurité, - peut être naïvement - à de minables chefs de clans imposteurs sans envergure, et aujourd'hui évaporés dans la nature.. EN vous remerciant de votre attention S.Z
a écrit le 08/04/2018 à 19:04 :
La Tribune, merci pour votre article, je n'effectuerai jamais un don pour oxfam France ou Oxfam autre pays ou monde.
Faut assumer Mme Dufflot.
a écrit le 08/04/2018 à 10:30 :
J'invite tous les gens qui sont de droites à boycoter OXFAM à ne JAMAIS leur donner un seul copec, si Duflot gére OXFAM comme elle a géré le ministère du logement je leur souhaite bien du courage.
a écrit le 08/04/2018 à 8:56 :
Elle avait quand mème une réussite a son actif la Duflot : fédérer les antipathies !
a écrit le 07/04/2018 à 13:05 :
Dans un sens c’est mieux pour elle.
Cela soulève des interrogations.
Il semble difficile pour des personnes engagées dans le collectif de survivre dans ce panier de crabes qu’est parfois la politique Française. La filouterie et les rapports de force semblent souvent de mise et les écarts ne sont que difficilement sanctionnés par la justice (faute de moyens et de pouvoir) et encore moins par les Français eux-mêmes. On à même l’impression que c’est le contraire, comme si le fait d’avoir détourné de l’argent ou trempé dans des magouilles constituait un plus dans le CV. Des signaux d’arrivisme et de démagogie portés aux nues, alors que c’est l’exemplarité qui devrait être de rigueur, ne serais que pour être en droit d’exiger la même chose de la population.

Les écologistes tout comme les ministres de l’écologie qui se sont succédé semblent tout aussi victimes de ces contradictions de la société. Tout le monde étant conscient de la grave dégradation de l’environnement, mais en rejetant la faute sur les autres et préférant rester en attente d’un miracle. D’où la difficulté des réformes.

Beaucoup trop de contradictions dans la mise en œuvre politique, qui risquent de mener soit à l’émergence du populisme désabusé de bas niveau, soit à l'autoritarisme, alors même que l'on dispose de tous les outils démocratiques pour changer l’ordre des choses. Quel gâchis.
a écrit le 07/04/2018 à 10:54 :
Oxfam, une organisation donneuse de leçons, mais en première ligne pour les dérives. Je crains que les subventions publiques n'aillent abonder ce système, simulacre de démocratie, ou des organisations de non élus, estiment pouvoir prendre en lieu et place des nôtres, des décisions sur le fonctionnement de nos institutions: toujours dans le "combat" et les dérives, jamais dans le constructif: Cécile Duflot trouve là un poste qui lui ira comme un gant! (et pour les médias, svp, ne nous rabâchez pas les yeux avec de tels zinzins..).
a écrit le 07/04/2018 à 9:06 :
... Il faut payer pour voir son commentaire publié sur la Tribune ...... ou coucher ?
a écrit le 07/04/2018 à 7:38 :
En réalité c'est la politique qui l'a quitté.
a écrit le 06/04/2018 à 18:34 :
Petite tete mais de l'envergure : énorme assise.
a écrit le 06/04/2018 à 17:06 :
Je ne vais pas la regretter!
Je trouve bien et sain pour notre démocratie que les politiques viennent du privé ou y partent. Rester toute sa vie à faire du clientélisme, à travailler sur les sujets économiques que l'on ne comprend pas bien, à vivre sur le dos des contribuables est néfaste à toute démocratie. Il doit y avoir plus de symbiose entre le monde politique et le tissu social et économique du pays. Mais Cécile Duflot choisi une association, parce que sans doute elle mènera tout cela à la baguette sans trop d'adversité, et compte faire bénéficier l'association de son carnet d'adresse. Copins et coquins, toujours pareil...
a écrit le 06/04/2018 à 16:22 :
Je ne suis pas sûr que ça valait un article dans la tribune, mais soyons bienveillants et souhaitons lui une bonne reconversion.

Même si l'on peut soupçonner que c'est un peu forcé par les résultats des urnes, voir un(e) ex-politique se reconvertir est toujours réjouissant. On aimerait tellement en voir d'autres, et des plus chevronnés, faire enfin quelque chose d'utile!

Ensuite, on doit admettre qu'à la différence de tant d'autres, Mme Duflot ne part pas avec un casier judiciaire chargé et on ne s'attend pas à ce quelle revienne faire la une des gazettes judiciaires.

Là encore, même si l'on peut estimer que c'est la moindre des choses, il faut admettre que ce n'est pas une évidence, notamment à droite.
a écrit le 06/04/2018 à 14:45 :
La lutte contre la pauvreté commence à proximité de chez soi.
Bref première fois que j’entends parler de cette ONG ( budget de 3,5 millions)
Vu ce qui se passe en France depuis cinq ans ... on se demande ce que font les associations d’aides...
a écrit le 06/04/2018 à 14:21 :
si elle applique les mêmes principes dans l'entreprise qu'elle a appliqué chez EELv alors ses collaborateurs devront s'habiller de cotes de mailles. Cette traitresse à l'écologie et soubrette du Ps n'a aucune parole et peu de valeurs universelles...
a écrit le 06/04/2018 à 13:45 :
Baupin , Pace , Duflot c'est le cimetière bio . Que pense Hulot de cette verdoyante association ?
a écrit le 06/04/2018 à 13:38 :
Oxfam change de nom et s'appellera IntoxFemme
a écrit le 06/04/2018 à 12:05 :
Merci Duflot pour charisme et que l'océan t'emporte dans ses flots ....
a écrit le 06/04/2018 à 10:41 :
Madame Cécile Duflot avec tout le respect que l'on vous doit c'est sans regret de vous partir pour d'autres horizons.
a écrit le 06/04/2018 à 10:33 :
C'est toujours avec une joie non dissimulée que l'on voit les ringards nuls et malfaisants se recaser dans le système qu'ils ont constitué, au moment ou celui-ci atteint son seuil d'incompétence maximum.
a écrit le 06/04/2018 à 10:12 :
Faillite prevu d'OFXAM, avec ces gros salaires ajouté a de l'incompétence ca promet
a écrit le 06/04/2018 à 9:58 :
elle rappelle jean claude duss !!!!!!!!!!! ' ma femme m'a quitte d'un accord commun'
a écrit le 06/04/2018 à 9:57 :
Merci Oxfam. Vous voulez pas prendre aussi Placé pendant que vous y etes ?
Et comme vous etes connu pour utiliser des professionnelles pour soulager votre personnel a Haiti ou ailleurs, je vous recommende Baupin, un EELV bien vert de la mairie de Paris qui lui aussi va bientot se retrouver sans poste si Hidalgo perd.
Apres ca peut etre qu on aura un parti ecologiste debarrassé des arrivistes d extreme gauche. du coup il fera peut etre plus de 2 %, ce qui serait bien pour l avenir de nos enfants (car la FNSEA, c est quand meme de sacre nuisibles)
a écrit le 06/04/2018 à 9:51 :
Remerciements aux figurants qui se sont proposés pour donner le change et imposer une candidate choisie par avance sur les bases de ses compétences (et là on rigole) !!
a écrit le 06/04/2018 à 8:57 :
Placet, Pompili, Duflot, Mamère et-c... ah ils ont bien prit soin d'anéantir toute crédibilité écologique hein, il fallait bien se douter qu'un thème aussi important serait totalement déformé par ces gens compromis qui ne pensent qu'à leur carrière.
a écrit le 06/04/2018 à 8:50 :
Comme d'habitude les politiques qui soient mauvais ou incompétents arrivent toujours à bien se recaser. J'aurai du faire politique.
a écrit le 06/04/2018 à 8:47 :
Bon débarras! pas sûr qu'Oxfam améliore son image de marque déjà abimée avec cette"recrue"!
a écrit le 06/04/2018 à 8:38 :
Mr les journalistes faites nous de l'information Dites nous quelle sera son salaire sachant que le salaire moyen des oNG est de 3700 €.
Les bénévoles sont un peu odiots
a écrit le 06/04/2018 à 6:55 :
Quelle mouche a pique Oxfam ?
a écrit le 06/04/2018 à 5:32 :
J'espère qu'il n'y a pas de délit d'initiés, le titre Oxam va très certainement chuter gravement en bohrse.
a écrit le 05/04/2018 à 21:47 :
Il y a des nouvelles, comme celle-ci, qui font du bien, qui font plaisir. Je dois dire que je vis ce retrait de la vie politique avec de l'allégresse et non pas de la sérénité. C'est une si belle journée que je crois que je vais mettre une note pour m'en souvenir l'an prochain ! (il ne reste plus qu'a s'assurer que nos impots ne financent pas cet ONG de la jambe en l'air).
a écrit le 05/04/2018 à 20:22 :
Duflot nommée DG d'une ONG en pleine crise d'image : une opération de comm' pas chère pour l'ONG, et une sortie de l'ornière pour une ex-ministre définitivement grillée en politique après sa calamiteuse loi sur l'encadrement des loyers. Et roulez jeunesse...
a écrit le 05/04/2018 à 19:36 :
Une des Actrices ... des modifications... du marché du logement ... en France...
Loi Allure, loi Duflot...
Pas mal de propriétaires «  dans le flot »...
Bon vent...
a écrit le 05/04/2018 à 18:54 :
Pas mal pour Mme Duflot et conforme à sa ligne. Dans une organisation qui a utilisé des subventions publiques pour des parties de jambes en l'air, malheureusement en profitant de la faiblesse d'une jeunesse déjà en souffrance. Qui d'autre aurait accepté cette offre personne sauf une politique française encore égarée comme à son habitude. Combien de portes sont restées closes aux demandes de cette dame car embaucher un tel boulet ne pouvait se faire dans une Entreprise de droit privé et encore moins dans la fonction publique pour éviter le zouk et un salaire inutile. Merci à Oxfam ne nous libérer d'un poids.
Réponse de le 06/04/2018 à 23:08 :
Oui ,merci à Oxfam, mais en même temps souhaitons bon courage à cette association maintenant en peril de déroute !
Réponse de le 06/04/2018 à 23:09 :
Oui ,merci à Oxfam, mais en même temps souhaitons bon courage à cette association maintenant en peril de déroute !
a écrit le 05/04/2018 à 18:41 :
Une annonce que nous prenons avec un très très grande sérénité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :