CMA CGM s'empare de La Provence après un accord avec Xavier Niel

L'armateur basé à Marseille CMA-CGM va pouvoir racheter 100% du groupe de presse régionale La Provence. Après des mois de conflit judiciaire avec son concurrent au rachat, Xavier Niel, le géant des mers s'est accordé avec l'entrepreneur qui lui vend ses 11% du capital de La Provence. Agacée jusqu'ici par l'entêtement judiciaire de Xavier Niel, La Provence a immédiatement partagé son « soulagement ».
Le siège de La Provence à Marseille.
Le siège de La Provence à Marseille. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est la fin d'un feuilleton qui aura tenu en haleine les Marseillais et les Provençaux pendant un an. CMA CGM s'est officiellement mis d'accord ce mardi avec NJJ, la holding du fondateur de Free Xavier Niel. L'armateur lui rachète ses 11% de parts dans le groupe de presse La Provence, qui possède d'autres titres que le quotidien marseillais notamment Corse-Matin. Cela ouvre la porte à un rachat définitif et total de La Provence par CMA CGM qui en deviendrait l'unique propriétaire.

L'offre du géant mondial du transport maritime, également basé à Marseille, est désormais seule en lice pour reprendre les 89% à vendre de La Provence, jusqu'ici propriété de Groupe Bernard Tapie (GBT), holding en liquidation de l'ancien patron et président de l'Olympique de Marseille mort en octobre dernier.

Validation définitive du tribunal de commerce de Bobigny le 30 septembre

En présence d'une offre unique, le tribunal de commerce de Bobigny va valider cette vente définitive le 30 septembre. Dans un communiqué commun, les deux groupes se félicitent publiquement que La Provence puisse « disposer, avec CMA CGM, d'un actionnaire unique stable » et d'un accord qui marque « la fin des instances judiciaires en cours ».

« Je me réjouis de cet accord. Il va nous permettre de travailler avec l'ensemble des salariés de La Provence et de Corse Matin à la mise en place de notre projet de développement et de redressement. Un nouveau chapitre de l'histoire de ces deux titres de presse va pouvoir débuter », s'est exprimé le PDG de CMA-CGM Rodolphe Saadé dans un message à l'AFP.

Depuis plusieurs mois, CMA CGM se trouvait en position de force dans cette course au rachat du groupe de médias régionaux. Après d'un second appel d'offres lancé en février, seule l'offre de reprise de CMA CGM avait été retenue par les liquidateurs judiciaires du Groupe Bernard Tapie. L'armateur proposait 81 millions d'euros contre 20 millions par Xavier Niel.

Des mois de recours de Xavier Niel dénoncés par... La Provence

Le magnat des télécoms avait engagé un combat judiciaire en multipliant les recours. Il avait ainsi brandi son droit de veto d'actionnaire minoritaire du groupe La Provence. Une tentative deux fois rejetée par le tribunal de commerce de Marseille.

La Provence elle-même, par la voix de son avocat Me Bernard Bouquet, avait dénoncé cette « obsession » de Xavier Niel, qui possède déjà le journal Le Monde, de racheter La Provence quitte à plonger le groupe dans des « méandres judiciaires » qui faisait « perdre de l'argent ». L'avocat y voyait « un abus de pouvoir » de Xavier Niel accusé de « détourner le pouvoir qui lui a été confié » d'actionnaire minoritaire.

A l'annonce de l'accord entre la CMA-CGM et la holding de Xavier Niel, la direction de La Provence a immédiatement fait part de son « soulagement (...) surtout pour l'ensemble des collaborateurs qui attendaient cette décision depuis dix mois » à l'AFP mardi par la voix de son président Jean-Christophe Serfati.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.