Coronavirus : les informations essentielles du jeudi 19 mars

 |   |  3586  mots
(Crédits : Reuters)
Tout ce qu'il ne fallait pas manquer, jeudi 19 mars.
  • 20h10 - Christine Lagarde s'attend à une récession "considérable"

La présidente de la Banque centrale européenne a dit s'attendre à une récession "considérable" en zone euro en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus, dans une tribune à paraître demain (vendredi 20 mars) dans plusieurs journaux européens.

"Une grande partie de l'économie est temporairement à l'arrêt, par conséquent l'activité économique dans la zone euro va se contracter considérablement", a estimé la dirigeante française dans ce texte, au lendemain de l'annonce par l'institut monétaire d'un plan de soutien massif de 750 milliards d'euros.

Lire aussi : 750 milliards d'euros: la BCE corrige le tir et sort l'artillerie lourde

  • 19h13 - Des médecins portent plainte contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn

Trois médecins, représentants d'un collectif de soignants, ont porté plainte jeudi contre le Premier ministre Édouard Philippe et l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, les accusant de s'être "abstenus" de prendre à temps des mesures pour endiguer l'épidémie de Covid-19, a annoncé leur avocat.

  • 19H07 - Déficit, gel des embauches... le PDG de Total fait une série d'annonces à ses salariés

Selon un représentant syndical, Patrick Pouyanné, PDG de Total, a annoncé les décisions suivantes dans un message vidéo adressé aux salariés :

- Gel de embauches

- Interruption du programme de rachat d'actions

- Recours à l'emprunt pour couvrir le déficit restant

Le PDG a par ailleurs déclaré au personnel qu'il y avait un déficit de 9 milliards de dollars à couvrir et que les mesures prises couvriraient 5,5 milliards de dollars.

  • 18h49 - Des discussions sur la revalorisation des salaires des personnels de santé

Une discussion au sein du gouvernement est prévue "dans les prochains jours" sur une revalorisation de la rémunération des personnels de santé, a indiqué à l'Assemblée nationale le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

"Nous avons prévu une provision pour que chaque heure supplémentaire soit payée pour l'ensemble de l'hôpital bien sûr, mais également pour discuter avec le ministre de la Santé et des solidarités dans les prochains jours de la revalorisation souhaitée - et c'est bien normal - pour le personnel hospitalier dans ces conditions si difficiles", a déclaré le ministre lors de la présentation, liée à la crise du coronavirus, du projet de loi de finances rectificative (PLFR).

  • 18h46 - La Bourse de Paris finit en sursaut

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 2,68% jeudi après avoir longtemps tergiversé, avançant d'un pas décidé en fin de parcours, encouragée par l'annonce de Donald Trump concernant le recours à un traitement antipaludéen contre le Covid-19.

L'indice CAC 40 a gagné 100,66 points à 3.855,50 points. La veille, il avait reculé de 5,94%.

  • 18h40 - Les déménageurs bientôt immobilisés ?

Les organisations professionnelles du déménagement ont demandé que soient interdits "de toute urgence" les déménagements mettant en relation directe déménageurs et clients le temps des mesures de confinement en France, dans une lettre adressée au secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

"La profession du déménagement constate unanimement que les conditions de travail de nos salariés ne permettent pas de garantir en permanence le respect des gestes barrières", affirment dans ce courrier Thierry Gros, président de la Chambre syndicale du déménagement, et Christophe Dicostanzo, président du Conseil métier déménagement au sein de l'OTRE, l'organisation patronale des PME du transport routier.

  • 18h36 - Près de 640 passagers d'un bateau de croisière débarqués à Marseille

Près de 640 passagers d'un bateau de la compagnie Costa Croisières vont commencer à débarquer jeudi à Marseille, après que plusieurs passagers et membres d'équipage ont été touchés par le Covid-19, a-t-on appris auprès du port de la cité phocéenne.

Avant de descendre, les personnes présentant des symptômes laissant supposer qu'elles pourraient être touchées par le nouveau coronavirus seront testées, a-t-on expliqué du côté de l'Agence régionale de santé.

  • 18h24 - L'Italie dépasse la Chine sur le nombre de décès du Covid

L'Italie a dépassé la Chine pour le nombre de morts du coronavirus, avec 427 décès en 24 heures pour atteindre un total de 3.405, selon un décompte de l'AFP à partir de chiffres officiels.

L'Italie devient donc le premier pays pour le nombre de morts dus à l'épidémie de Covid-19 devant la Chine (3.245), l'Iran (1.284) et l'Espagne (767).

  • 18h21 - 50% du trafic RATP assuré vendredi

La RATP prévoit - comme jeudi - un métro sur deux, un tramway sur deux et un RER sur deux en moyenne vendredi.

Elle prévoit aussi un autobus sur deux, contre 70% les trois jours précédents.

En revanche, le service Noctilien des bus de nuit fonctionnera toujours normalement car il est emprunté par le personnel hospitalier, a-t-elle précisé à l'AFP.

  • 18h17 - Une période de sursis accordée aux intermittents du spectacle

Les ministères de la Culture et du Travail ont annoncé que la période de confinement ne sera pas prise en compte dans le calcul de la période d'ouverture des droits et celui des indemnisations des intermittents du spectacle.

Les intermittents ont des droits calculés sur 12 mois et pour obtenir leur régime d'allocations chômage en France, ils doivent travailler 507 heures en un an. Or avec l'annulation de spectacles et concerts jusqu'au moins à la fin avril, ils peineront à faire les cachets nécessaires.

Lire aussi : Coronavirus: annulations de concerts en cascade, ventes de billets en chute libre (-50%), le monde du spectacle appelle à l'aide

Les ministères ont "décidé de neutraliser la période démarrant le 15 mars et s'achevant à la fin du confinement de la population française", a indiqué un communiqué.

  • 17h53 - Le premier syndicat de la RATP tire la sonnette d'alarme

L'Unsa-RATP a dénoncé des situations à risque face au coronavirus pour des agents de la régie, comme le maintien de la montée à l'avant dans des bus, ou la poursuite d'activité pour des salariés à des postes "pas absolument nécessaires".

Le premier syndicat de la régie des transports publics en Île-de-France proteste aussi contre le "discours contradictoire" du gouvernement, qui "impose le confinement" pour lutter contre le virus et qui en même temps "invite les salariés à se rendre au travail" dans les secteurs encore ouverts ou s'ils ne peuvent pas télétravailler.

"Pour la RATP, cela signifie le maintien d'activités qui n'apparaissent pas absolument nécessaires à court terme pour maintenir malgré tout nos missions de transport public", critique l'Unsa-RATP.

  • 17h40 - Le Brésil ferme la quasi totalité de ses frontières terrestres

Le Brésil a décidé par un décret ministériel de fermer pour 15 jours toutes ses frontières terrestres, à l'exception de celle avec l'Uruguay, afin de tenter d'endiguer l'expansion du coronavirus.

  • 17h16 - Les États-Unis ont "approuvé" un traitement antipaludéen contre le coronavirus

Les États-Unis ont "approuvé" le recours, contre le nouveau coronavirus, à la chloroquine, un traitement antipaludéen qui a "montré des résultats préliminaires très très encourageants", a annoncé le président Donald Trump.

"Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, estimant que cela pourrait "changer la donne" face à la pandémie.

Lire aussi : Coronavirus : l'IHU Méditerranée Infection en voie de prouver l'efficacité de la chloroquine

  • 16h46 - Pétrole: le baril de WTI reprend 20% après son plongeon de la veille

Les cours du pétrole ont fortement rebondi, au lendemain d'une journée noire, sous l'effet des mesures économiques de relance à même de soutenir la demande et des signes d'apaisement dans la guerre des prix entre Moscou et Ryad.

Vers 15h40 GMT, le baril de WTI pour livraison en avril valait 24,78 dollars, en hausse de 21,65% par rapport à la clôture de mercredi, séance au cours de laquelle il s'était effondré de 24%. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai gagnait 9,32% à Londres, à 27,20 dollars.

  • 16h37 - Macron annonce 5 milliards d'euros en plus sur 10 ans pour la recherche

Emmanuel Macron a annoncé sa décision d'augmenter de cinq milliards d'euros sur 10 ans le budget de la recherche en France, en marge d'une visite à l'Institut Pasteur à Paris.

"La crise du COVID-19 nous rappelle le caractère vital de la recherche scientifique et la nécessité d'investir massivement pour le long terme. J'ai décidé d'augmenter de 5 milliards d'euros notre effort de recherche, effort inédit depuis la période de l'après-guerre", a annoncé le chef de l'État dans un tweet.

  • 16h02 - La Banque d'Angleterre abaisse son taux directeur à 0,1%, un plus bas historique

La Banque d'Angleterre a procédé à une nouvelle baisse surprise de son taux d'intérêt, le réduisant de 0,15 point de pourcentage à 0,1%, un plus bas historique.

L'institution a également décidé d'augmenter son programme de rachat d'actifs de 200 milliards de livres (216 milliards d'euros environ) pour le porter à 645 milliards, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

  • 14h30 - Wall Street hésite encore à l'ouverture

Au plus bas depuis début 2017, Wall Street ne parvient toujours pas à rebondir. A l'ouverture outre-Atlantique, les marchés américains reculaient encore : -1,5% pour le Dow Jones, -1,2% pour le S&P 500 et -0,5% pour le Nasdaq.

A Paris, le CAC 40 perd 0,5%.

  • 14h28 - La Fed va faciliter l'accès à des échanges en dollars à huit États

La Banque centrale américaine (Fed) a entériné des accords, dits de "swap", pour permettre à ses homologues du Brésil, du Mexique, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, du Danemark, de Corée du sud, de Norvège, du Danemark et de Suède d'accéder facilement à des dollars.

"Ces dispositifs, comme ceux qui ont déjà été établis avec d'autres banques centrales, ont pour but de réduire la pression sur les marchés mondiaux de financements en dollars et, par conséquent, d'amortir les effets de ces tensions sur l'accès au crédit des ménages et des entreprises", écrit la Fed.

  • 14h20 - « Pas de problème d'émettre plus de dette »

Le fait que le gouvernement américain puisse émettre plus de dette pour financer un plan de relance économique massif "n'est pas un problème", a estimé le secrétaire américain au Trésor, soulignant que la priorité était de contrer l'impact du coronavirus.

"Le plus important est de faire adopter le plan de relance de 1.000 milliards de dollars de façon à injecter de l'argent dans l'économie", a déclaré Steven Mnuchin sur la chaîne Fox Business News. "Je pense que nous allons voir les travailleurs américains avoir accès aux crédits et nous aurons une stabilisation" de l'économie", a-t-il ajouté.

  • 14h10 - L'UE va créer une «réserve stratégique» d'équipement médical

La Commission européenne a annoncé la création de cette réserve, en particulier des respirateurs et du matériel de protection, dans laquelle les pays de l'UE pourront puiser.

"Presque tous les pays semblent avoir été pris par surprise" et les pénuries d'équipement médical se font "pressantes", a constaté le commissaire européen à la Gestion des crises, Janez Lenarcic, lors d'une conférence de presse.

Cette réserve viendra en complément du mécanisme de protection civil européen, qui prévoit la solidarité entre Etats membres pour faire face à des catastrophes naturelles, mais qui a du mal à être appliqué étant donné que tous les pays de l'Union européenne sont actuellement concernés par la pandémie.

  • 13h39 - France : l'intérim touché de plein fouet par la crise

Le patronat de l'intérim a fait état de la très forte répercussion de la crise sanitaire du coronavirus sur le secteur: plus de 500.000 emplois en moins à la fin mars, selon un communiqué de la fédération Prism'emploi qui regroupe les entreprises du secteur.

Pour la période du 16 au 31 mars, l'estimation est "une chute de 75%".

  • 13h38 - L'Allemagne mobilise des réservistes de l'armée

L'Allemagne va mobiliser des réservistes de l'armée face à la propagation du virus, a annoncé la ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer.

Quelque 2.300 réservistes et 900 "réservistes sanitaires" se sont déjà manifestés après un premier appel le week-end dernier, a déclaré lors d'une conférence de presse la ministre, précisant que le gouvernement allait lancer de nouveaux "appels très ciblés, et un appel général". L'Allemagne compte quelque 75.000 réservistes.

  • 13h36 - 80% des salariés d'ADP en chômage partiel à partir de lundi

Le gestionnaire des aéroports parisiens ADP va mettre 80% de ses salariés au chômage partiel à partir de lundi en raison de la chute du trafic aérien à Orly et Charles-de-Gaulle, a annoncé jeudi la direction à l'AFP.

Le plan concerne 80% des 6.295 salariés d'Aéroports de Paris (ADP) et prendra effet lundi avec une demande d'autorisation pour "6 mois", l'intention du groupe étant "d'y recourir le moins possible", a expliqué Edward Arkwright, le directeur général de Groupe ADP à l'issue d'un comité social et économique (CSE).

  • 12h16 - Des nouvelles inquiétantes en provenance d'Italie

  • 12h02 -  Boiron va produire du gel hydro-alcoolique pour l'Établissement français du sang

Le laboratoire Boiron, spécialiste des médicaments homéopathiques, va produire à partir de la semaine prochaine de la solution hydro-alcoolique destinée à l'Établissement français du sang (EFS), annonce-t-il jeudi.

  • 11h41 - Coronavirus : procédure d'arrêt de travail simplifiée pour les personnes fragiles

Le gouvernement a annoncé avoir mis en place une procédure d'arrêt de travail simplifiée pour les personnes considérées comme "à risque" face au coronavirus, en raison notamment de pathologies cardiaques ou respiratoires, ainsi que pour les femmes enceintes. Face à l'expansion du virus, "il est dorénavant demandé aux personnes vulnérables considérées comme 'à risque' (...) de limiter au maximum leurs déplacements et leurs contacts", souligne le ministère de la Santé dans un communiqué publié mercredi soir.

  • 11h12 - Coronavirus : les compagnies aériennes ont besoin de jusqu'à 200 milliards de dollars d'aide

Les compagnies aériennes, touchées de plein fouet par la pandémie de coronavirus, ont besoin d'une aide d'urgence de jusqu'à 200 milliards de dollars (185 milliards d'euros), a estimé jeudi l'Association internationale du transport aérien (Iata).

Cette aide pourrait prendre la forme d'un "soutien financier direct" aux transporteurs de passagers et de frêt pour compenser leur manque à gagner et leurs difficultés de trésorerie, mais également de prêts et de garanties par les gouvernements et les banques centrales, ou encore d'allègements d'impôts et de charges sociales, précise l'Iata dans un communiqué.

  • 10h21 - Coronavirus : la barre des 10.000 cas dépassée en Allemagne

La barre des 10.000 cas de malades du nouveau coronavirus a été dépassée en Allemagne, avec 10.999 personnes infectées et 20 décès au total, a annoncé jeudi l'Institut Robert Koch.

Quelque 2.801 nouveaux cas ont été recensés ces dernières 24 heures par cet Institut, chargé de la veille épidémiologique. La région de Rhénanie du Nord-Westphalie est la plus touchée, avec 3.033 cas.

  • 9h36 - En France, une prolongation du confinement "très vraisemblablement nécessaire"

C'est ce que dit Santé Publique France. Geneviève Chêne, sa directrice générale, a précisé sur France Info qu'il faudrait attendre "entre deux et quatre semaines" pour observer un changement dans la dynamique de l'épidémie de coronavirus. Les dynamiques de l'épidémie "dépendent de l'adhésion de chacun aux mesures barrières et de confinement" a-t-elle indiqué, estimant qu'"un freinage important" de l'épidémie devrait pouvoir être observé "dans les deux à quatre semaines".

Lire aussi : Coronavirus: vers une prolongation du confinement en France

  • 9h24 - BCE : Le Maire salue une mesure qui "évite la fragmentation" de la zone euro

Le plan d'urgence de 750 milliards d'euros annoncé dans la nuit par la BCE "évite la fragmentation, voire l'éclatement de la zone euro", a estimé jeudi le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, qui a toutefois qualifié la mesure de "tardive".

"C'est un plan qui va avoir un impact politique majeur et permettre d'éviter la fragmentation dans la zone euro, de réduire ce qu'on appelle les 'spreads', ces écarts de taux d'intérêts qui peuvent exister entre la dette française, italienne, espagnole ou allemande", a-t-il affirmé sur France Inter.

  • 9h15 - Le métro de Londres partiellement fermé

Jusqu'à 40 stations du métro de Londres sont fermées depuis jeudi à la suite de la recommandation du gouvernement britannique d'éviter tout déplacement non essentiel en pleine pandémie de coronavirus, a annoncé Transport for London (TfL), la régie des transports publics londoniens. « Jusqu'à 40 stations de métro qui n'ont pas de correspondance avec d'autres lignes seront fermées jusqu'à nouvel ordre », a précisé TfL dans un communiqué.

Le service de nuit existant sur certaines lignes est supprimé les vendredis et samedis tandis que les dessertes de bus seront réduites. TfL a exhorté le public à ne pas utiliser les transports en commun pour « les trajets non essentiels » afin de permettre « un service sûr et fiable » pour les personnels indispensables à la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

  • 9h11 - La Bourse de Paris ouvre en hausse de 2,11% à 3.833,99 points

La Bourse de Paris a débuté en hausse jeudi (+2,11%), retrouvant des couleurs au lendemain d'une lourde chute, aidée par le plan massif annoncée par la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie ébranlée par le coronavirus.

  • 9h02 : Le confinement est « une période de 15 jours qui pourra être reconduite », assure Christophe Castaner

Christophe Castaner a affirmé, ce jeudi 19 mars, que le confinement, mis en place depuis mardi midi, est "une période de 15 jours qui pourra être reconduite". "Si besoin, le gouvernement prendra la décision de reconduire", a-t-il déclaré. "Nous adaptons notre stratégie en temps réel avec un seul objectif : gagner cette guerre contre le Covid-19. Le président l'a dit dès qu'il l'a annoncé, ces mesures nous les maintiendront aussi longtemps" qu'il le faudra.

  • 8h56 - Italie : les mesures de confinement "prolongées" au-delà du 3 avril

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé que les mesures de confinement prises depuis une semaine en Italie, pays d'Europe le plus durement touché par la pandémie, seraient "prolongées à leur échéance", le 3 avril.

"Les mesures que nous avons prises, tant celle qui a entraîné la fermeture d'une grande partie des entreprises et des activités individuelles dans le pays, que celle concernant l'école, ne peuvent être que prolongées à leur échéance", a déclaré Giuseppe Conte dans le quotidien Il Corriere della Sera de jeudi.

  • 8h50 - Les grands de l'automobile arrêtent leurs usines en Amérique du Nord

Les constructeurs automobiles américains General Motors, Ford et Fiat Chrysler ont annoncé mercredi suspendre leur production de voitures en Amérique du Nord face à la pandémie du nouveau coronavirus, et les japonais Toyota et Nissan notamment prenaient des dispositions similaires.

Les usines du "Big Three" de Détroit aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique seront à l'arrêt à compter de jeudi, jusqu'au 30 mars au moins, "pour les nettoyer en profondeur et protéger les salariés de la propagation du Covid-19", ont indiqué GM, Ford et Fiat Chrysler dans des communiqués distincts

  • 8h34 - Coronavirus: Le Congrès américain adopte un plan d'aide sociale de 100 milliards de dollars

Le Congrès américain a adopté mercredi un plan d'aide sociale d'environ 100 milliards de dollars destiné aux travailleurs directement touchés par l'impact du coronavirus, tandis que les élus et la Maison Blanche négociaient un gigantesque plan de relance économique qui pourrait aller jusqu'à 1.300 milliards de dollar

  • 8h30 - 1,7 million d'emplois pourraient être supprimés dans le monde arabe (ONU)

Plus de 1,7 million d'emplois risquent d'être supprimés dans le monde arabe en 2020 en raison du nouveau coronavirus, a averti mercredi la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie occidentale (CESAO). "La région arabe subit des pertes d'emplois à un rythme alarmant en raison du Covid-19", a indiqué la CESAO dans une note sur l'évaluation du coût de la pandémie dans la région.

Le taux de chômage devrait ainsi y augmenter de 1,2 point de pourcentage en 2020, selon l'organisation. Quant au produit intérieur brut (PIB) cumulé des Etats arabes, il devrait diminuer d'au moins 42 milliards de dollars en 2020.

Lire aussi : 750 milliards d'euros: la BCE corrige le tir et sort l'artillerie lourde

(Avec AFP, Reuters et les journalistes de La Tribune)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2020 à 11:41 :
"Quand la Chine s'éveillera le monde tremblera "aurait dit Napoléon .Il avait de l'intuition, le bougre .A 39,5 on grelotte .Il est vrai qu'il aurait dit "Une nuit de Paris réparera celà "devant les cadavres de l'une de ses barailles..... Plus sérieusement on rétablit l' ISF ou Pas?
a écrit le 20/03/2020 à 9:01 :
Et pendant ce temps, BRUNO LEMAIRE, MINISTRE DE L'ÉCONOMIE, EXPLIQUE EN ROULANT LES YEUX QUE "LE CORONAVIRUS MENACE LA ZONE EURO ET L'AVENIR POLITIQUE DE NOTRE CONTINENT".

Après Régis Debray et Enrico Letta (cf. posts F Asselineau précédents), c'est au tour du ministre de l'Économie de faire publiquement le lien entre l'épidémie de coronavirus et la fin de l'euro et de la construction européenne.

Bien entendu, notre "ministre de l'Économie", qui devrait avoir la décence de se cacher tant son bilan en matière économique depuis 3 ans est calamiteux, trouve au contraire matière, dans le désastre actuel, à se pavaner en jouant les experts.

Bien entendu aussi, comme Macron et tous les autres européistes aux abois, il ne fait que commenter ce désastre comme s'il n'en portait pas la moindre responsabilité, en roulant des grands yeux et en formulant des vœux pieux dont la réalisation ne dépend ni de lui ni de la France.

Pas la moindre trace de début de solution viable et concrète à l'horizon..
a écrit le 20/03/2020 à 7:41 :
la bce comme les autres ne pense que le frics et jamais les citoyens
sauf pour prélever des taxes
et que dire de leur directive il faut des ce jour remettre a plat
toute leur dérive pour le quel la panique est la
c'est bien leur économie de bout de ficelle qui pénalise l'Europe ce jour
incapable de prévoir a long terme
a écrit le 20/03/2020 à 7:41 :
la bce comme les autres ne pense que le frics et jamais les citoyens
sauf pour prélever des taxes
et que dire de leur directive il faut des ce jour remettre a plat
toute leur dérive pour le quel la panique est la
c'est bien leur économie de bout de ficelle qui pénalise l'Europe ce jour
incapable de prévoir a long terme
a écrit le 20/03/2020 à 7:35 :
Les choses sont très simples, le capitalisme et le marché ont une semaine pour mettre sur la table 1/4 du pib mondial, a défaut, ça va être armageddon avant l'été.
a écrit le 19/03/2020 à 21:10 :
Et comme tjrs, c'est les US qui raflent la mise, avec en prime ts les honneurs, mérités certe, pour leurs chercheurs et leurs centres de recherche.
Et le prof Raoult directeur de l'IHU de Marseille, n'aura plus qu'à aller se rhabiller. Tt ça parce que ce génial chercheur fort en gueule a pris des positions politiques qui n'ont pas plu en HT lieu...
Expatriez vous aux US, vous y serez reçu à bras ouverts et de plus, le blondin a les mêmes opinions climatosceptiques que vous.
Réponse de le 20/03/2020 à 6:59 :
C'est comme ca en france. Le Prof Raoult a bien du merite de continuer a bosser a Massilia. Maintenant s'expatrier aux USA, non merci. Trop de violence. L'Asie c'est le best. Gens travailleurs, eduques, polis et responsables.
L'exacte opposee des francais.
a écrit le 19/03/2020 à 20:59 :
La récession et des années blanches ;
ils en rêvent tous ...
Il y a une chose que je ne comprends pas , en 7 ans les gains financiers ont été de x7 ( usa ) x4 ( Europe)sur la base de 2014 ... la récession viendra seulement si les financiers le veulent bien , c’est mon avis.
a écrit le 19/03/2020 à 20:27 :
Je pense qu'il faut savoir raison gardée. Les médecins qui ont porté plainte contre le premier ministre et l'ancienne ministre de la santé sont des rigolos. Les responsables sont des humains comme tout le monde et ne sont pas Dieu qui sait tout et qui peut tout. A ces médecins je dis ceci: pourquoi vous n'avez pas pris a témoin et a temps utile les médias et l'opinion publique ?
Réponse de le 20/03/2020 à 7:01 :
A lire votre diatribe on comprend le choix de votre pseudo.
Réponse de le 20/03/2020 à 10:10 :
les "rigolo" risquent leur santé, voir leur vie, tous les jours et pour ce qui est de prendre à témoin, les urgentistes sont en gréve depuis plus de 18 mois... Vous dormiez?
a écrit le 19/03/2020 à 18:47 :
Alors quoi, les Etats et l'Europe ne parlent pas d'indemniser les gens ou les familles victimes du corona. Quand on ne sait rien gérer on démissionne.......pas reconnaître une contagieuse dangereuse, professeurs qui sur les plateaux avaient minimisé ce virus, suivez une formation vous en avez hautement besoin.
Réponse de le 19/03/2020 à 20:13 :
Faudrait fermer l'ENA... Et surtout enfin prendre en compte le vote blanc, si plus de 50% votent blancs tout ceux qui se sont présentés doivent passer inéligible pour 5 à 10 ans... Et le président du sénat assure l'intérim le temps de refaire une élection (on garde surtout pas le précédent...)
a écrit le 19/03/2020 à 18:18 :
dieu merci, la france aura bien un ramassis de bobo-gauchistes intolerants qui hurleront que ca ne respecte pas les principes de precaution ( et qui colleront un proces a l'hopital quand leur vieux sera mort, car pas traite comme il faut par le personnel medical qui est responsable et coupable, en meme temps que macron et sarkozy, et pas comme les socialistes avec les hemophiles)
effectivement il semblerait qu'il y ait des risques en cas de surdosage, cf la recente etude du professeur raoult a marseille
on sait deja qui va faire quoi en france
bau pays, felicitations
a écrit le 19/03/2020 à 18:02 :
" les États-Unis ont approuvé le recours à la chloroquine " si ça marche bien, nous allons passer pour des ânes ! Un chercheur marseillais va se marrer .
a écrit le 19/03/2020 à 17:56 :
Et il va falloir combien de siècles pour que les tordus au pouvoir fasse la même chose, et distribuent de la Chloroquine, pas chère et disponible, attendre qu'un copain puisse en produire et la vendre avec bakchich à l'appui ? Qu'est ce que c'est que ce théâtre d'ombres malfaisant qui se promène en haut de l'Etat en France ?
a écrit le 19/03/2020 à 12:00 :
Elle ouvre en hausse et finira en baisse.
Il faudrait donner une prime à ceux qui travaillent sur site habituel de production, ils ne peuvent pas télé travailler, sinon plus aucun intérêt à prendre des risques, cela avec un minimum de protection incontournable, masques et gels.
Que se passera-t-il si les commerces d'alimentation ferment.
On voit des garage de concession fermer leurs ateliers de réparation, alors qu'ils n'ont aucune obligation avec moins de risques que dans l'alimentation, et réserver une permanence uniquement aux véhicules des personnels sanitaires.
Des entreprises bâtiment et travaux publics arrêter complètement leurs chantiers au lieu de travailler en modes dégradés avec précautions à l'appui.
Adoptez un chien que vous pouvez promener à votre guise et et courez autour de votre pâté de maison et vous croiserez beaucoup de monde potentiellement infectés
Réponse de le 19/03/2020 à 17:16 :
"Adoptez un chien que vous pouvez promener"

On se prête le chien du voisin pour sortir un peu, il est content le toutou.
a écrit le 19/03/2020 à 10:07 :
il faut sauver l'économie dixit le maire ! laisser les travailleurs manuels (vous savez, les riens) jouer leurs peaux pour amazone et consorts avec des conditions de travail pourries, pour vendre des produits non nécessaires, mais pour le bien des actionnaires qui savent attraper la bonne opportunité comme disent les macroniens.
les gains pour quelques uns
les pertes pour le public soit pour tous.
des mois que les médecins préviennent de l'état de l’hôpital et rien de fait si ce n'est une politique de comptables. Depuis l'épidémie, des cris d'alarme, du manque de matériels, un personnel déjà épuisé avec les conditions précédentes, et pour des élections, une escroquerie de basse politique devrait on dire, encore une fois ignorer l'appel des médecins au confinement.

cela crèvera les yeux et arrachera, encore et encore, des mains pour soutenir ce système des milliardaires ! aucun doute rdv après l'épidémie....
Réponse de le 19/03/2020 à 18:25 :
moi je pense qu'il faut couler l'economie
quand les gens seront au chomdu, un petit moustachu fera de la france un paradis qui n'a rien d'ultraneoliberalultracapitalisteultramedefmondialise ( moustache courte et ligne fine, ou moustache trapue et proletaire avec embonpoint)
je ne vois pas pourquoi les francais n'auraient pas le niveau de vie des venezueliens qui s'y sont tres bien faits
2 euros part jour, c'est suffisant, les gens vivaient avec moins que ca avant.......
a écrit le 19/03/2020 à 9:22 :
"tandis que les élus et la Maison Blanche négociaient un gigantesque plan de relance économique qui pourrait aller jusqu'à 1.300 milliards de dollar"

Ben ils sont où nos hystériques de la dette ? Quand c'est pour donner aux hôpitaux les banksters hurlent mais quand c'est pour leur sauver la peau ils crient bravo.

Cette profonde et destructrice bêtise qui nous gère ne peut plus durer comme ça.

Maintenant il faut l'avouer si les Etats avaient voulu s'attaquer drastiquement à la pollution ils n'auraient jamais pu faire aussi bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :