En Guadeloupe, Macron appelle les jeunes à "prendre leurs responsabilités"

 |   |  315  mots
Je ne veux pas, parce que ce n'est pas facile, que certains tombent dans la facilité et disent simplement ''c'est l’État qui va me trouver un job ou un avenir, a estimé le président Macron.
"Je ne veux pas, parce que ce n'est pas facile, que certains tombent dans la facilité et disent simplement ''c'est l’État qui va me trouver un job ou un avenir", a estimé le président Macron. (Crédits : POOL New)
Interpellé par un jeune homme qui lui a dit que « traverser la rue pour trouver un emploi, ce n'est pas comme ça que ça fonctionne », le président l'a incité à accepter une offre d'emploi « même si ce n'est pas exactement ce qu'on veut ».

Il y a quinze jours à l'Elysée, Emmanuel Macron se disait prêt à traverser la rue du Faubourg-Saint-Honoré pour trouver un emploi à un horticulteur au chômage. Ce 29 septembre en Guadeloupe, à l'occasion d'un bain de foule à Goyave, un jeune homme l'a interpellé pour lui dire que « ce n'est pas comme ça que ça fonctionne ».

« Il y a des secteurs qui embauchent qui correspondent à vos formations ou qui ne nécessitent pas de formation et où il faut aussi accepter dans un premier temps, pour se mettre le pied à l'étrier, d'y aller. Et ce n'est pas un gros mot de dire (ça) à notre jeunesse », a répliqué le président de la République.

Son jeune interlocuteur lui a alors rappelé les difficultés économiques aux Antilles. « Vous savez comment nous vivons », a-t-il plaidé. En retour, Emmanuel Macron a rétorqué : « Je sais comment vous vivez, c'est pour ça que je viens ici (mais) c'est facile pour personne. Je suis toujours aux côtés de ceux pour qui c'est pas facile, sinon je serais pas là et je me battrais pas chaque jour. »

« Acceptez, même si ce n'est pas exactement ce qu'on veut au début »

« Mais je ne veux pas, parce que ce n'est pas facile, que certains tombent dans la facilité. Et disent simplement ''c'est l'État qui va me trouver un job ou un avenir''. J'attends de chaque jeune ou moins jeune qu'il prenne ses responsabilités », a ajouté le chef de l'État.

« Et donc, quand il y a des offres d'emploi qui existent, même si ce n'est pas exactement ce qu'on veut peut-être au début, d'accepter pendant quelques mois pour se mettre le pied à l'étrier. Et c'est important. Parce que sinon, on est dans une société qui en quelque sorte demande toujours la solution à l'autre », a enfin considéré Emmanuel Macron.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2018 à 19:13 :
C'est fou, à paart du "faites ce que je dit pas ce que je fais", vous faites quoi pour le peuple de notre pays?
a écrit le 01/10/2018 à 13:34 :
Elle se passe sous la ceinture.
Et moi qui pensait avoir tout avec Hollande et sa copine Leonarda.
C’est ignoble de rabaisser à ce point la fonction.
a écrit le 01/10/2018 à 13:30 :
et accepter ce qu’on vous tend.
Entre hommes, rien ne peut nous arrêter.
Réponse de le 03/10/2018 à 19:27 :
Pour les présidentielles ont en a marre d'éliminer ceux qu'on ne veux plus voir. Et voir ce type de président aux commandes qui sont persuadés d'avoir été élu alors que ce n'est pas du tout le cas... Au final tous ces "grands élus" sont biens pareils, des incapables et idiots qui ce prennent pour des dieux et ne se rendent même pas compte qu'ils n'ont pas été choisi mais les autres ont été éliminés...
Comment des personnes si nuls peuvent encore être au pouvoir quand les Français vont ils ouvrir les yeux?
a écrit le 01/10/2018 à 13:27 :
la croissance est à chercher dans leur calbar entre deux jambes bien poilues.
Vas y Manu, il faut enlever le bas et leur montrer qui est le maître de l’ile.
a écrit le 01/10/2018 à 12:56 :
Mouillez vous la chemise avec des jeunes gens torses nus, ça c'est un vrai job !!! Le fond vient d'être touché, merci Mr Ma nue....
a écrit le 01/10/2018 à 12:30 :
Pour la photo du mois d’octobre : Manu assis sur les genoux d’un jeune rappeur de 25 ans. Ok, ce jeune a incendié 50 voitures pour fêter son anniversaire et il a ensuite poignardé un policier MAIS il a une conscience écologique car il jette ses joints à la poubelle.

Pour la photo de novembre : Manu sur les toilettes de l’Elysée pour interpeller les français sur la nécessité d’économiser l’eau. A cette occasion, Manu rencontrera des associations de cartier, des intellectuels, des politiques...et il ira ensuite faire un match de foot à La Courneuve.

...
a écrit le 01/10/2018 à 11:17 :
Exception qui confirme la règle, ou système généralisé de débrouille ?
Sur le fond, le message parait d'une logique implacable.
Le problème est dans la forme, puisque cela donne lieu à tout un tas d'interprétations et d'improvisations. Le traitement de l’exception dépassant celui de la loi générale peut vite devenir contreproductif. Les gens, avec ou sans dents, ne sont pas aveugles, ils voient des injustices de traitement, ou parfois les imaginent, impressions alimentées par les frasques des uns et des autres. Un exemple de prise en compte des "besoins", mais tributaire des lois du hasard ? S'y ajoute au gré des rencontres, la désinvolture des délinquants et autres passe droits, lobbys ou oppositions. Un reflet de la réalité à laquelle la population est tout autant exposée. Même si l’État ne peut pas tout, vu le montant des prélèvements en France on pourrait au moins espérer que cela soit mieux géré et de manière plus adaptative. Ce qui renvoie aux réformes. Je sais c'est facile à dire, mais si c'est un Président en personne qui doit répondre à chaque exigence, il faudra quelques siècles pour régler les problèmes.

Il n'y aura donc pas de miracle et avant de prôner l’exemplarité et la débrouille aux Français, peut être faut-il aller vers plus d'efficience et "d’exemplarités structurelles".
Ou comment transformer une partie des dépenses de fonctionnement, en investissements générateurs de progrès et de motivation.
a écrit le 01/10/2018 à 9:36 :
En tout cas, pour demander quelque chose au président, il vaut mieux être torse nu avec des abdos bien travaillés... Cela le rend tout de suite plus indulgent :-D
Réponse de le 01/10/2018 à 14:41 :
Sur ce sujet, il a du bol Macron, les médias sont passé au décès de Charles Aznavour.
a écrit le 01/10/2018 à 8:54 :
Il est toujours facile lorsque l’on sort de la caste de l’ENA de trouver un job sans chercher, nous sommes dans l’entre soi par conséquent le Président qui n’a jamais été en recherche d’emploi est mal placé  pour donner des leçons. Autre point lui comme ses prédécesseurs sont dans cette néfaste action de supprimer les charges sociales pour la majeure partie des jobs au niveau du SMIC ce qui fait qu’aucun entrepreneur a pas intérêt à faire évoluer un salarié pour éviter de tomber dans les salaires à charge, cette position sur le plan de la gestion peut se comprendre. L’imbécilité de cette idée est aujourd’hui pour donner du pouvoir d’achat l’exécutif ne compte plus sur les entreprises mais sur la baisse des charges sociales payées par le salarié ce qui a pour conséquence une obligation pour la sécu de faire des économies. Pour ce qui est de l’assurance chômage le gouffre vient principalement de la fameuse union des branches Unedic et Assedic, union créée par M. Wauquiez qui à l’époque expliquait que cette union était le meilleur système au monde, humble!!!! M. Wauquiez, bilan env 3 milliards an du gouffre, le trou principal et non l’indemnisation comme voudrait le laisser croire les exécutif en général. En fait M. Macron comme ses prédécesseurs appliquent la politique je prends dans une poche donner dans l’autre quitte à ouvrir de nouveaux déficits. En fait la politique de l’emploi et des salaires ne changent pas depuis les années 80. Ceux qui aujourd’hui se frotte les mains d’un gain de pouvoir d’achat le paieront d’un autre manière car dans notre pays ce qui est donné d’un côté est forcément repris de l’autre en commençant dans ce quinquennat par l’augmentation sous une excuse fallacieuse, la taxe carbone, du carburant .
a écrit le 01/10/2018 à 5:32 :
Leur donner l indépendance des îles des Caraïbes premiers des responsabilités et pour leS impots des francaise ?
Réponse de le 01/10/2018 à 13:51 :
Pas mal comme essai de tiercé, mais il est dans le désordre.
Et dans l'ordre, ca donnerait quoi ?
a écrit le 30/09/2018 à 18:06 :
.... on sent quand mème du mépris envers les "sans-dents" au travers de ses phrases agressives !
Il faut dire que ceux -ci ont tellemen*t pris l'habitude de compter sur les autres que ça en devient maladif !!!
a écrit le 30/09/2018 à 13:12 :
Cause toujours !
a écrit le 30/09/2018 à 12:14 :
Macron un accident de predident avec hollande
a écrit le 30/09/2018 à 11:35 :
Ce discours de responsabilisation ne fonctionne pas dans un pays accroc à l'assistanat.
Réponse de le 30/09/2018 à 17:53 :
100% d'accord ! Prenez vos responsabilités mais bon si vous ne le sentez pas c'est pas grave !
a écrit le 30/09/2018 à 10:50 :
Macron appelle les jeunes à "prendre leurs responsabilités" Moi dit'il j'ai traversé la rue et je suis devenu Président !!!!
a écrit le 30/09/2018 à 10:24 :
Il n'a pas tout à fait tort sur le fond. L' état ne peut pas tout faire mais il ne pense pas aux rigidités du marche du travail. Je pense aux employeurs trop exigeant pour certains postes. Les diplômes sont le seul sesame dans ce pays ... Bac+3 pour être caissière ? Etc ...
Réponse de le 01/10/2018 à 13:55 :
Il a globalement raison, il faut arrêter de demander tout aux autres - l'Etat, c'est les autres vu de sa gamelle perso...
Quant au bac+3 pour être caissier-e, on ne peut s'en prendre qu'aux soixante-huitards qui font cadeau du bac noté sur 40 à des gens sachant à peine lire et écrire...
a écrit le 30/09/2018 à 10:01 :
J'espère qu'il saura rappeler les banquiers français à leurs responsabilité le jour proche où la pyramide de dérivés et de dettes pourries qu'ils continuent à empiler depuis 2008 s'effondrera, et qu'il ne fera pas les poches de tous ceux qui ne savent soi-disant pas les prendre, leurs responsabilités. On peut rêver.
a écrit le 30/09/2018 à 8:49 :
La photo choisie pour illustrer l'article n'est pas très serieuse. C'est une sorte d'appel à la lapidation électronique..
Pour le reste sur le fond il est pas en très grande forme Macron c'est un fait mais le contenu du son message n'est ici pas complément à l'ouest et correspond à une réalité pour beaucoup de gens déjà (parfois on fait quelques compromis pour retrouver un emploi et se relancer) . Il faut arrêter de voir du mépris partout et tout le temps
Réponse de le 30/09/2018 à 19:45 :
Le lapider peut-être pas mais reconnaitre qu' il signe les GOPE bruxelloises et de fait ne sert à pas à grand chose, c' est une autre histoire..
https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon/
A moins que vous ne soyez en désaccord avec cette grille de lecture.
a écrit le 30/09/2018 à 8:36 :
.... des reflexions de nanti ! , déconnecté des réalités et des aspirations des citoyens !
Quand on a bac +4 on aspire a autre chose qu'a aller faire la plonge ou distribuer des publicités , quand pendant ce temps la d'autres se gavent sur le dos des consommateurs ou de la Rébublique !!!
a écrit le 30/09/2018 à 7:38 :
Comment cela va-t-il finir? Trouve-t-on, dans l'histoire, un "général" bataillant contre ses propres troupes? Si c'est cela qu'on enseigne à l'ENA - Et il semble que ce soit le cas - , il faut fermer cette école. Depuis l'avènement de VGE, X par ailleurs, tous les énarques ont lamentablement échoué. Et si on essayait un gars des Arts et Métiers?
a écrit le 30/09/2018 à 4:31 :
En 22, ce sera la niece.
On dit souvent qu'il faut toucher le fond pour remonter.
Pauvre pays.
Réponse de le 30/09/2018 à 9:22 :
Elle, lui ou un/une autre, finalement quelle importance? La machine de l'état et de la société est telle que le président n'est plus que la personne que l'on élit pour faire mumuse avec le sifflet
a écrit le 29/09/2018 à 23:08 :
En résumé , aides toi car personne ne t'aidera . C'est une pensée profonde .
Réponse de le 01/10/2018 à 13:57 :
Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson...

ca ne date pas d'hier, mais a l'évidence, ca fatigue trop les neuneus :-)
a écrit le 29/09/2018 à 21:58 :
Notre président ne semble pas au courant qu'il y a des milliers de métiers et que même un balayeur doit passer un diplôme "de propreté" et que pour ranger des étagères il faut avoir 2 à 5 ans "d'expérience". Allez regarder les annonce de pole-emploi c'est très instructif.
Il confond avec les jobs d'été comme ceux pour les vendanges, où on paye plus pour avoir le boulot( déplacement logement) que le salaire du boulot( donc profit négatif).
Des pans entiers de la société sont bloqués pendant que ceux en haut, ça circule d'un bout à l'autre de la planète et pense que tout le monde "fait ça", bah non.
Réponse de le 30/09/2018 à 12:16 :
Oui mais n' allez pas trop loin en devenant le vil contempteur des oeuvres de sa majesté Uber Ier bien que je vous accorde que c' est fortement tentant ..
a écrit le 29/09/2018 à 21:37 :
je propose que le Président Macron prenne la tête de Pôle Emploi , c'est la seule solution pour faire baisser le chômage .
Mitterand en son temps avait dit " on a tout essayé " . pourquoi pas cette alternative aux vieilles solutions qui ne marchent pas ?
a écrit le 29/09/2018 à 20:31 :
Il fallait oser dans une ile ou le chômage des jeunes est proche des 50%!
Réponse de le 30/09/2018 à 6:02 :
Souvenez-vous d'Audiard et de son assertion: CQFD. Dixit le micron
Réponse de le 30/09/2018 à 12:34 :
"Les C..s ça ose tout, et c'est même à cela qu'on les reconnait"...

Macron est particulièrement culotté.
a écrit le 29/09/2018 à 20:07 :
La leçon de l'horticulteur ne lui a donc pas suffi.

Et qu'a t'il réussi lui, Macron, pour se croire autorisé à donner des leçons à la terre entière ?

Le record d'impopularité de Hollande a été de 11% de satisfaits. Va t'il le battre?
a écrit le 29/09/2018 à 19:05 :
Attention, il est fort possible que macron pense cela sérieusement et que ce ne soit pas de la provocation, son parcours ressemble bel et bien à celui d'un qui n'a pas eu vraiment de choix même si c'est dans un niveau financier plus aisé. On vous promet et offre de l'or et des joyaux mais on ne vous dit pas à quel point le chemin sera dur obligeant ainsi à mettre une partie de soi de côté.

Et c'est vraiment cela qui est profondément inquiétant.
a écrit le 29/09/2018 à 18:53 :
Vraiment hors sol notre pauvre president, deja que c'est pas facile en metropole, alors aux antilles, avec la concentration de population, la concurrence que cela engendre si t'as pas des appuis, t'as plus rien a esperer.

Mais c'est marrant, ça m a fait penser a c'est intolerable, c'est inacceptable, il faut que chacun prenne ses responsabilités (traduisez le "ça craint demmerdez vous de valls")
a écrit le 29/09/2018 à 18:42 :
original

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :