Et si Dominique de Villepin devenait le candidat providentiel de la droite ?

 |  | 980 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Charles Platiau)
POLITISCOPE. Qui, à droite, après Sarkozy, dont la condamnation judiciaire a fait l'effet d'une déflagration dans les ambitions pour la présidentielle 2022 ? L'ancien président se défend et fait appel, accusant la justice de "harcèlement". Mais reste sous la menaces d'autres procès. Du coup, c'est peut-être l'un de ses anciens rivaux qui pourrait en profiter. Devenu consultant international, de Villepin s'agite en coulisses.

Sarkozy, c'est fini ? « Je crois que là, il peut dire adieu à la présidentielle ! », se réjouit un macroniste. Il est vrai qu'en étant condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour « corruption » et « trafic d'influence » dans l'affaire dite des « écoutes », l'ancien président a pris un sacré coup sur la tête. Pour ne rien arranger, Nicolas Sarkozy n'en a pas terminé avec la justice. Malheureusement, pour lui, son supplice judiciaire va continuer en ce mois de mars avec le procès « Bygmalion » qui va s'ouvrir dans quelques jours, du nom de cette société de communication chargée d'organiser les meetings du candidat Sarkozy en 2012, et qui avait facturé ses prestations à l'UMP plutôt qu'à l'association de campagne, permettant de cacher aux pouvoirs publics les dépassements faramineux (et illégaux) de ses dépenses de campagne (On parle d'un dépassement de plus de 20 millions d'euros...)

Comme à son habitude pourtant, Nicolas Sarkozy a choisi l'attaque pour se défendre. Dès l'annonce du verdict, les Français ont eu droit à un vrai tapis de bombes médiatiques. D'abord, l'ensemble de ses soutiens à droite et ses fans dans les sphères du pouvoir l'ont défendu à longueurs d'interviews réalisées par les chaines d'info (jusqu'à Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, qui lui a apporté son soutien à titre amical). Tous ont visé le Parquet National Financier (PNF), dépeint comme une officine secrète anti Sarkozy (un vrai discours complotiste)... alors qu'il s'agit d'une décision relevant des juges du siège du tribunal correctionnel de Paris. L'intéressé a adopté le même discours lors de son interview au 20 heures de TF1, entre victimisation et flegme affiché (genre, il m'en faut bien plus pour mettre un genoux à terre).

Lors de cette intervention, Nicolas Sarkozy est apparu particulièrement offensif (face à des questions peu incisives), bien qu'il ait balayé toute idée de se présenter à la présidentielle en 2022. Ses soutiens l'espèrent toujours pourtant, et certains de ses vieux amis, davantage lucides sur la situation, et pas forcément ravis de le voir revenir, sont bien obligés de reconnaitre que le bonhomme n'a pas dit son dernier mot : « Je l'ai trouvé très en forme. Manifestement, cette décision de justice l'a énervé, et Sarkozy, quand il est énervé, c'est là qu'il est le meilleur. Et contrairement à ce qu'il dit, je crois qu'il va y aller en 2022, juste pour tuer Macron, pour se venger ». Certes, à droite, les fans de Sarkozy sont encore nombreux. Mais bien d'autres sont particulièrement lassés de tout son manège.

Après l'abandon (provisoire ?) de François Baroin à la course présidentielle, Xavier Bertrand, comme Valérie Pécresse, deux patrons de régions, sont apparus particulièrement intéressés par le job. Pour l'instant, ces deux-là attendent pourtant de réussir à sauver leur poste actuel aux prochaines élections régionales. La candidature Bertrand intéresse beaucoup Jean-Louis Borloo, qui multiplie les échanges avec lui pour le persuader de partir dans la bataille accompagné d'autres responsables politiques, pas forcément de droite, comme Arnaud Montebourg. Le centriste rêve en effet à la constitution d'une « équipe », sur le modèle d'une coalition allemande, « un axe allant du général De Villiers à Yannick Jadot », souffle l'un de ses proches. Pour contrer le « en même temps » macronien, Borloo parie plutôt sur un collectif incarnant l'ensemble des sensibilités politiques. C'est que l'homme est particulièrement remonté de voir comment l'Elysée gère certains dossiers industriels, comme la bataille Veolia/Suez. Ce collectif représenterait donc bien plus que des idées, mais également de nombreux intérêts qui n'ont pas du tout apprécié la gouvernance macronienne du capitalisme d'Etat à la française...

À un an de la présidentielle, les réseaux de pouvoir commencent donc à entrer en ébullition. Le château de cartes d'Emmanuel Macron qui lui avait permis de conquérir la première marche en 2017 semble vaciller. En coulisses, ses ennemis se multiplient, mais cherchent avec difficulté de possibles alternatives politiques qui auraient les faveurs des Français. C'est dans ce contexte que plusieurs personnalités tentent de convaincre Dominique de Villepin à se lancer dans l'aventure. C'est notamment le cas de Francis Szpiner, maire du XVIème arrondissement à Paris, et devenu discrètement administrateur de la Compagnie des Alpes (filiale de la Caisse des Dépôts qui s'occupe de gérer notamment plusieurs stations de ski) l'année dernière. L'ami Alexandre Djouhri, qui a retrouvé les rives du lac Léman à Genève (cf article), verrait également d'un bon oeil un tel retour de celui qu'il surnomme en privé le « poète ».

Cela fait maintenant bientôt quatorze ans que l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac a quitté la vie politique française. Gérant ses affaires à l'international à travers sa structure Villepin International, de Villepin continue pourtant de donner régulièrement son avis sur les questions internationales et la diplomatie française. Lui, l'homme du discours à l'ONU contre la guerre américaine en Irak, qui de ce fait a conservé une véritable aura au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ne cache plus sa frustration à l'égard de la politique internationale d'Emmanuel Macron. Il ne s'est d'ailleurs pas privé de multiplier les critiques publiques (ou les conseils) à l'égard d'un président qu'il avait pourtant soutenu en 2017.

Et alors qu'il pensait ouvrir une galerie d'art avec son fils à Hong Kong avant l'épidémie mondiale de Covid, Dominique de Villepin serait désormais tenté de revenir aux avant postes de la politique française. Finalement, les ennuis judiciaires de Nicolas Sarkozy pourrait ainsi permettre à l'ancien cardinal de l'Elysée sous Jacques Chirac de tenir sa revanche. Reste une inconnue à cette heure : si cette tentation se concrétiserait, Emmanuel Macron devrait-il réellement s'en inquiéter ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2021 à 11:55 :
Ce monsieur est responsable comme toute la classe politique de gauche comme de droite de l’état de la France actuelle, super on va en reprendre pour 5 ans de décadence, d’immigration sauvage, de délinquance, de baisse du niveau scolaire avec comme cerise sur le gâteau une faillite économique. Ce pays est le plus taxé au monde avec les prestations sociales les plus élevées au monde, une pauvreté en augmentation constante et la disparition de son tissus industriel ???
a écrit le 07/03/2021 à 11:01 :
VILLEPIN autant de droite que son grand ami CHIRAC, donc pas du tout. Plutôt comme bon nombre de cette génération des gaullistes de gauche sociale démocrate et sûrement incapable qu'ils étaient il y a plus de 20 ans de prendre les décisions douloureuses et drastiques sur la réduction des dépenses publiques et les réformes qui allaient avec sans parler de l'insécurité, du chômage et de l'immigration incontrôlée.
On en voit toutes les conséquences avec la pandémie COVID qui a eu au moins le mérite de servir de révélateur.
a écrit le 07/03/2021 à 9:43 :
On va tout de suite lui trouver des casseroles à ce beau parleur à l’ancienne, il a beaucoup œuvré avec « super menteur » à la vente des concessions autoroutières.
a écrit le 06/03/2021 à 22:14 :
En cherchant bien ils vont bien trouver plus vieux
a écrit le 06/03/2021 à 12:35 :
Je vois que ça se bouscule au portillon dans une droite fort divisée et il va y avoir du sang sur les murs, à moins que certains sages plus éclairés, sachent surmonter les rancoeurs et se rallient purement et simplement à Macron , qui n'est quand même pas à mon avis un révolutionnaire bolchevik-léniniste .
Réponse de le 06/03/2021 à 19:21 :
Dominique de Villepin me parait tout à fait un Présidentiable de grande valeur. Il a ete applaudi à l'ONU pour avoir critiqué avec Chirac les USA sur l'Irak!. Il a la hauteur et la competence pour redonner à la France son rang international et une politique economique et sociale dynamique, Il ne freqente pas les tribunaux et n'est pas atteint de la maladie d'Hubris!
Réponse de le 07/03/2021 à 8:54 :
@NANARD

"Il ne freqente pas les tribunaux"

2012 :

Selon une information du Monde, Dominique de Villepin a été placé en garde à vue à Paris, mardi 11 septembre, pendant quelques heures dans le cadre de l'affaire Relais et Châteaux, un dossier de surfacturations instruit à Strasbourg. La garde à vue a été levée peu après 16h, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. L'ancien Premier ministre devait notamment être interrogé par les gendarmes sur des écoutes téléphoniques suggérant son intervention dans le dossier.
a écrit le 06/03/2021 à 12:34 :
Je vois que ça se bouscule au portillon dans une droite fort divisée et il va y avoir du sang sur les murs, à moins que certains sages plus éclairés, sachent surmonter les rancoeurs et se rallient purement et simplement à Macron , qui n'est quand même pas à mon avis un révolutionnaire bolchevik-léniniste .
a écrit le 06/03/2021 à 12:21 :
Qui? Celui du contrat première embauche?
a écrit le 06/03/2021 à 10:17 :
A croire que les partis politiques veulent le FN au pouvoir...
a écrit le 05/03/2021 à 20:30 :
A tous ce qui écartent cette notion - rappelez que M. de Villepin est un adulte, responsable et possede une experience inégalée sur le fonctionnement et defis du monde - sur ce qui se passe vraiment dans les coulisses, pas ce qui semble se passer et est rapporte dans les pretendus "journaux".
Absence d'accents: clavier britannique.
a écrit le 05/03/2021 à 19:39 :
Tout la droite non souveraine, toute la gauche, le centre, le Rn qui veulent collectivement rester dans l' UE et qui n'osent pas la bombe atomique du Frexit auront la politique de Macron demain et celles de ses 5 prédécesseurs cad les GOPE de Bruxelles. Point. Exemple choisi : Bruxelles a demandé à plusieurs reprises à la France de réformer l'assurance-chômage, recommandations GOPÉ 2013 (point 6).. Et on peut étendre cet exemple à l' infini et sur tous les sujets. RePoint ! CQFD.._
Réponse de le 06/03/2021 à 10:11 :
Le Frexit pourquoi faire? Cherchez le programme... d'un retour en arrière dans la 5e République? Ou mieux, faire un programme pour que Bruxelles nous chasse de l'union!
a écrit le 05/03/2021 à 19:18 :
....un monde nouveau ? On a déja donné sur le concept ......
a écrit le 05/03/2021 à 18:49 :
non mais Franchement
si il faut ressortir les boule de naphtaline de l'armoire c'est que la France est un pays fini
Réponse de le 05/03/2021 à 19:18 :
....déja dit !
a écrit le 05/03/2021 à 18:48 :
quand le terme " la droite" ne recouvre plus rien qu'un incroyable vide d'idees, on ressort le Gaullisme , qui ne signifie rien pour la majorité des jeunes Français ou on ressort les symboles en espérant qu'ils ont encore une valeur électorale.
Évidemment ça ne se presse pas au portillon. La problématique est la même pour les "socialistes", même déguisés en écologiste......
a écrit le 05/03/2021 à 18:44 :
non mais Franchement
si il faut ressortir les boule de naphtaline de l'armoire c'est que la France est un pays fini
a écrit le 05/03/2021 à 17:57 :
Un vieillard de quasiment 70 ans en 2022 pour préparer la France aux défis de demain, ça donne envie !
On peut critiquer les USA ...
a écrit le 05/03/2021 à 17:25 :
C'est un autre niveau que ce µcron !
a écrit le 05/03/2021 à 16:38 :
Pourquoi pas. Le choix actuel est lamentable comme jamais. Macron non merci, le covid et les GJ l'ont bien démontré, il ne fait pas l'affaire. Le Pen et Mélenchon idem, là c'est la cata assurée, on va passer d'un incompétent à un Trump sauce brune ou rouge. Les écolos pour le moment n'ont rien prouvé en dehors des beaux discours à la Greta, les Dupont-Aignant et cie vont achever tout ce qui reste, Bertrand ne fera pas le taf non plus...au point où on en est...
a écrit le 05/03/2021 à 15:41 :
Qui peut encore criire a l’homme providentiel ?On a besoin de compétences pas de campagne de com.
Quand je faisais mon footing autour du lac supérieur dans le bois de boulogne quand il était aux affaires j’ai compté entre la sécurité rapproché,les motards et voitures banalisé 22 personnes pour assurer sa sécurité le samedi matin...
Cela laisse reveur quand a l’usage des fonds publics,ce simple fait en dit long.
Réponse de le 05/03/2021 à 17:06 :
ah toi aussi tu fais ton jogging au bois de boulogne !!! j'aimerai bien te rencontrer ! je suis la tout les jours de 20 a 22 heures avec un bas de jogging rose.
a écrit le 05/03/2021 à 15:28 :
Ah Ah Ah ! Quels sens de l'humour et de la provocation. Comme si Hollande revenait aussi de son côté pour la gauche !
a écrit le 05/03/2021 à 15:07 :
Il n'ira pas, les américains nous tiennent et n'ont pas oublié l'affaire d'Irak.
Le dominion ne sera pas autorisé á faire ce genre de blague.
A moins que Villepin n'ait depuis discrétement donné des gages.
Après en terme de Programme ce sera du Macron en Cheveux blancs et un changement de champ lexical dans les discours.
Nous perdrons autant, mais nous serons peut-être davantage cultvés.
a écrit le 05/03/2021 à 14:20 :
Après avoir vendu nos autoroutes au privé, il pourra finaliser la vente d'EDF à Total et autres entreprises en embuscades. C'est vrai qu'il n'a pas pu participer à la vente de la Française des Jeux. Mais, il aura l'occasion de se refaire avec EDF.
a écrit le 05/03/2021 à 14:03 :
Il n'a rien fait de bon, et personnellement, je préfère Barnier qui a réellement mouillé la chemise lors des négociations du Brexit. LEs fainéants... la France en est malade.
a écrit le 05/03/2021 à 13:31 :
On espère que Villepin ne va pas se mettre dans cette galère : LR n'a de toutes façons rien à dire.
Puisqu'ils n'ont rien fait de bien pendant 30 ans.
PS : pareil
a écrit le 05/03/2021 à 13:12 :
Dominique a vraiment toutes ses chances pour devenir president de la republique moi à sa place je n'hesiterais pas à les saisir
a écrit le 05/03/2021 à 13:09 :
Pas la peine de ressortir des candidats des vieux cartons au fond de la remise ! La situation actuelle a été correctement décrite depuis longtemps par le parti de MLP. Quand à la soit disant dictature qu'elle mettrait en place je constate avec étonnement que ce qui disent ça viennent d'interdire la circulation des papys et mamies en dehors des ehpad si ils ne sont pas vaccinés !
a écrit le 05/03/2021 à 12:38 :
C'est bien su il pense a remplacer malheureusement Sarkozy.
Mais,je crois qu il va être très,bon .
En face de lui pas,grand chose voir RIEN
Même hidalgo a la prétention de se présenter, déjà vu comme elle gère Paris, incapable de tenir la France ou c'est la catastrophe et les autres plus en état de gouverner EX, COMME.BIDEN
JE CROIS QU ONT VA DROIT DANS LE MUR + LES ÉCOLOGIQUES, CATASTROPHE...TOUT LE MONDE EST BEAU TOUT LE MONDE EST GENTILS NUL....reste aussi marine le Pen ou marion et je pense que la France changera avec eux et peut-être villepin ,car les jeunes politicien sont ARCHI NUL
Réponse de le 05/03/2021 à 13:06 :
C'est bien le problème de la 5ème république, on a aucun choix réel, seulement un choix parmi quelques privilégiés qui garde le pouvoir, après ils se plaindront que les extrêmes accède au trône...
Réponse de le 05/03/2021 à 18:47 :
complètement d'accord avec Guy tout
a écrit le 05/03/2021 à 11:57 :
De Villepin, pourquoi faire et surtout pour quel projet alternatif à Macron? à mon avis rien...
a écrit le 05/03/2021 à 11:56 :
Voir un sarko au tapis apres avoir si longtemps trompe tout le monde, quelle surprise. Le stock d'or de la banque de France, personne n'en parle, brade a l'epoque. Sa gestion de l'etat une cata complete, une division et un eclatement irreversible de la societe civile, micron fini le boulot, que restera t-il en mai 22 ?
Aujourd'hui un villepin qui aurait du finir accroche a un pic de boucher est jubilatoire. Son desir de revanche, il ne s'en cache nullement, voir son ancien boss au sol, il doit piaffer de plaisir. Decidement la vie politique francaise ne change pas, au bout du rouleau, anneantie de mediocrite.
Il est urgent de changer la Constitution de cette republique qui n'en a plus que le nom.
Beurk......
Réponse de le 05/03/2021 à 12:14 :
Changer le Constitution pour nous remplir de lois de Bruxelles en occupant à la transposition 75 % du temps de nos députés, vous riez ou vous vous égarez ?
a écrit le 05/03/2021 à 11:48 :
De Villepin n'en a rien à faire de la France, sauf à en tirer personnellement du profit en la vendant à la découpe.
A droite, ils sont en slip. Ils n'ont personne "d'équerre" pour assurer une Présidence. A gauche : Pas mieux! Le Résultat est donc connu:
Macron.!
Réponse de le 05/03/2021 à 12:11 :
Macron donc pour continuer la vente à la découpe ou Frexit ?
Réponse de le 05/03/2021 à 13:10 :
Vous trouvez que Macron en a quelque chose a faire de la France?
Il a retiré 5€ aux APL, en même temps fait monté une piscine pour lui et sa femme, remplacé la vaisselle de l’Élysée "biensûr par de l'IKEA".
Pas d'argent pour les Gilets jaunes et soignant mais beaucoup pour soutenir les grands patrons des grandes entreprises....
On voit bien que tout les politiciens se fichent des Français, vendent les entreprises qui rapportent pour ce mettre l'argent publique dans leur parti politique et pour eux et nous toujours moins... Regardez la réforme du chômage juste pour donner moins a beaucoup de précaires... Faut bien prendre l'argent quelque part pour la donner aux plus riches...
Réponse de le 05/03/2021 à 15:53 :
@ réponse de Marinet
C'est regrettable, mais le scénario semble écrit.
Je ne vous pas l'ensemble de la gauche s'abstenir en sachant que cette attitude ferait élire un candidat ou une candidate du FN.
a écrit le 05/03/2021 à 10:44 :
Pourquoi faire ,la droite a déjà Macron.
Réponse de le 05/03/2021 à 11:21 :
Et Macron qui s' est fait élire par la presse n' avait bizarrement pas de programme mais la feuille de route de Bruxelles communément baptisée GOPE qui fait à lui seul la politique des pays européens, lesquels ne s' en découpleront que par le Frexit. Situation tue depuis toujours dans les médias mainstream pour cliver des blocs politiques devenus absolument inutiles et faire croire à une quelconque utilité du resp gouvernemental chois par bruxelles et davos. Heureux anglais !
a écrit le 05/03/2021 à 10:21 :
Les médias nous inventent des comtes de fée et nous invitent a la polémique... quand on dit qu'ils font plutôt de la publicité que de l'info, on est pas loin de la vérité!
a écrit le 05/03/2021 à 10:21 :
Avec lui toute la France sera privatisée au profit du privé comme pour les autoroutes! mais du moment que les honoraires rentre au cabinet d'avocat tout baigne! Arrêtons avec cet opportuniste qui n'a pour seul fait de gloire que son discours à l'ONU! Cela ne suffit pas pour diriger un pays!
a écrit le 05/03/2021 à 9:49 :
Et pourquoi pas Balladur, il a été relaxé lui, propre comme un sou neuf. J'ai vérifié sur raynette devillepin2022 c'est déjà pris en point fr. Encore aucune réservation pour Balladur2022. Mais méfions nous de l'eau qui dort.
Assez bizarrement vge2022 a été réservé en point fr le 28/11/2020 quelques jours avant sa mort.
Réponse de le 05/03/2021 à 10:20 :
Humm, gilles.legendre2022semble être pris en point eu mais y a un bug sur les coordonnées.
Un jeune giscardien européiste et trop intelligent., ça pourrait le faire presque 50 ans après.
On retournerait aux booms, surbooms et autres surprise party avec un petit reste de 30 glorieuses. La dette serait presque nulle.
a écrit le 05/03/2021 à 9:47 :
Quitte à avoir une droite centriste au pouvoir ("droite molle" diront certains), autant garder Macron.
a écrit le 05/03/2021 à 9:46 :
Ca parait peu crédible, tout comme un Balladur par exemple, on a quand même l'impression qu'une page politique s'est tournée même si bien entendu les poulains de notre oligarchie restent les mêmes dont Marine Le Pen qui a de gros comptes en banques elle aussi et qui est donc compromise elle aussi.

Mais bon visiblement on veut nous y mener, on verra lors du débat du second tour, si elle en dit une grosse comme la dernière fois c'est que je me suis trompé c'était seulement encore pour nous mettre un banquier. Que ça tourne en rond tout ça, dans un cercle qui se réduit chaque jour un peu plus.
a écrit le 05/03/2021 à 9:20 :
c'est qui?
a écrit le 05/03/2021 à 9:17 :
Tous les jours, les journalistes veulent nous vendre un nouveau candidat, hier Edouard Philippe, aujourd'hui M.de Villepin.. Quand les journalistes auront pris conscience que la Politique n'est PAS le destin d'une poignée de personnages, que la Res Publica est d'abord la gestion de la chose publique, le respect de nos droits constitutionnels, la bonne compréhension de notre devise Liberté (notamment respect de la sphère privée), Egalité des droits devant la Loi, et Fraternité, leurs impacts sur les citoyens de la Nation seront positifs, et le ciment entre élus et citoyens plus perceptible.
Réponse de le 05/03/2021 à 10:26 :
N'accusez pas les journalistes, mais plutôt les médias qui n'ont rien a dire, qui ne savent rien mais qui disent tout!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :