Face à la montée des prix de l'électricité, le gouvernement planche sur une nouvelle aide pour les entreprises

Une nouvelle enveloppe de 7 milliards d'euros est déjà prévue pour cette nouvelle aide dont les contours et les modalités restent à préciser.
(Crédits : Reuters)

Huit mois jour pour jour après l'éclatement de la guerre en Ukraine, le gouvernement travaille à une nouvelle aide aux entreprises qui pourrait l'amener, en l'absence de dispositif de soutien européen, à prendre en charge une partie de leurs factures d'électricité, ont indiqué vendredi les ministères de l'Economie et de la Transition énergétique. L'Etat a prévu une enveloppe de sept milliards d'euros pour financer cette nouvelle aide, issue des "rentes" des énergéticiens liées à l'explosion des prix de l'énergie, selon le gouvernement.

Les entreprises peuvent déjà demander une aide si leurs factures d'énergie (gaz et électricité) représentent plus de 3% de leur chiffre d'affaires 2021, mais Bercy attend le feu vert de la Commission européenne pour en simplifier les critères, jugés trop complexes.

Prise en charge partielle des factures d'électricité

Face aux "incertitudes sur l'aboutissement du processus européen", le ministère de la Transition énergétique juge "important de travailler en parallèle sur un paquet d'aides nationales pour donner de la sécurité et de la liquidité à toutes les entreprises et collectivités françaises qui ne bénéficient aujourd'hui pas du bouclier tarifaire". Les fédérations professionnelles et les organisations patronales ont été reçues vendredi matin au ministère de l'Economie pour discuter de ces aides nationales.

La "piste de travail privilégiée", selon Bercy, consisterait à ce que le gouvernement prenne en charge une partie des factures d'électricité des entreprises.

Concrètement, l'Etat pourrait financer jusqu'à 50% de la part de la facture soumise aux prix du marché - le reste de la facture bénéficiant du tarif avantageux dit "Arenh".

L'Arenh est un mécanisme par lequel EDF revend une partie de l'électricité produite par ses réacteurs nucléaires à ses concurrents, à un prix nettement inférieur aux cours du marché.

Des rabais entre 20 et 70 euros par mégawattheure

Seront éligibles à cette aide les entreprises qui ont signé avec leur fournisseur des contrats qui prévoient un prix du mégawattheure (MWh) supérieur à 325 euros, selon l'hypothèse principale de travail mise en avant par le cabinet de la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

"Ca permet des rabais entre 20 et 70 euros par mégawattheure, selon la structure d'approvisionnement des consommateurs", détaille-t-on de même source. En plus de ce prix plancher, un plafond sera fixé mais son montant précis reste à définir.

Le gouvernement veut viser les PME

Avec ce nouveau dispositif de soutien, le gouvernement cible en particulier les PME mais compte également négocier avec la Commission européenne pour tenter d'en faire bénéficier les entreprises de taille intermédiaire, a-t-on précisé au ministère de l'Economie.

"On demandait à être rassurés sur l'évolution des prix de l'énergie. Le dispositif imaginé répond à notre demande de visibilité", s'est félicité auprès de l'AFP François Asselin, le président de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), qui a participé à la réunion organisée dans la matinée à Bercy. S'il est approuvé pour de bon, le mécanisme devrait se traduire par un amendement au projet de loi de finances pour 2023, en cours d'examen au Parlement.

Lire aussiAsphyxiées par les prix de l'énergie, les PME pressent le gouvernement d'agir

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 24/10/2022 à 4:17
Signaler
L'etat ne fait jamais de cadeau. Tout cet argent qui sort de nulle part sera un jour prochain une taxe ou impot, (rayer la mention inutile).

à écrit le 23/10/2022 à 20:40
Signaler
Encore des subventions sans condition pour gonfler la rémunération des dirigeants d'entreprises communistes adeptes de la nationalisation des pertes et de la privatisation des profits...

à écrit le 23/10/2022 à 16:35
Signaler
En lieu et place de "ses" éternelles aides, ne pourrait-il pas solutionner les handicaps ? :-)

à écrit le 23/10/2022 à 16:33
Signaler
Une seule mesure à prendre facturer l’électricité la facturation en fonction de son coût de production au lieu de toute cette ingénierie technocratique

à écrit le 23/10/2022 à 16:04
Signaler
c'est reparti pour une tournee de cheques quoi qu'il en coute sans que ca coute rien a personne, comme on dit

le 23/10/2022 à 21:27
Signaler
Je sais, ça fait pas plaisir, mais le quoi qu'il en coute, c'est une invention de droite.

le 23/10/2022 à 21:30
Signaler
Je sais, ça fait pas plaisir, mais le quoi qu'il en coute, c'est une invention de droite.

à écrit le 23/10/2022 à 15:29
Signaler
La meilleure aide pour la France c'est de reprendre les achats d'énergie avec la Russie au lieu de l'acheter plus chère via l'Inde et le Moyen Orient..

le 23/10/2022 à 19:16
Signaler
@calamard...vous êtes sérieux ?

le 24/10/2022 à 13:24
Signaler
Évidemment. On y reviendra mais faut d'abord que Valbel 89 perde son boulot, ses allocs, sa baraque. Sinon quel intérêt ?

le 25/10/2022 à 0:13
Signaler
Absolument d'accord avec lgbt, la macronie c'est l'inflation et la ruine ....

le 25/10/2022 à 0:15
Signaler
Absolument d'accord avec lgbt, la macronie c'est l'inflation et la ruine ....

à écrit le 23/10/2022 à 15:25
Signaler
Visiblement, supprimer l'Arehn et les parasites/escrocs qui ruinent EDF ça ne leur vient toujours pas à l'esprit. Oubli de l'article (volontaire ou non) : l'électricité que revend EDF via l'Arehn se fait à perte.

à écrit le 23/10/2022 à 15:00
Signaler
Toujours les petits chèques de l'état, ça ne sert strictement à rien, mais ça fait plaisir aux neuneus

le 23/10/2022 à 19:21
Signaler
@Charlie ça ne sert à rien parce que vous n'en n'avez pas besoin. Des millions de français ont toutes les peines du monde à boucler leur "faim" de mois. Ce n'est pas rien , ça ne sert pas à rien.

le 23/10/2022 à 21:34
Signaler
@valbe89 On parle de PME là. Ti sais celles qui touchent déjà 160 Milliards annuel d'argent publique (cf rapport du Cerfé ) En bon marcheur, tu es encore en train de tout confondre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.