Faillites, licenciements, réduction d'aides... : Le Maire prépare les esprits

 |   |  301  mots
Bruno Le Maire.
Bruno Le Maire. (Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a prévenu ce vendredi qu'il fallait s'attendre à ce que la crise sanitaire liée au coronavirus entraîne "des faillites" et "des licenciements" en France "dans les mois qui viennent", en raison notamment de la réduction de la prise en charge du chômage partiel qui concerne 12,7 millions de salariés.

"Il y aura des faillites et il y aura des licenciements dans les mois qui viennent", a averti  Bruno Le Maire sur Europe 1, alors que le gouvernement compte réduire progressivement à partir de juin le dispositif de soutien au chômage partiel qui avait permis d'éviter jusqu'à présent des vagues de licenciements. "Beaucoup de secteurs sont très durement touchés" par la crise et "même si l'économie redémarre, elle ne redémarre pas au même rythme" qu'avant, a expliqué le ministre.

Réduction de la prise en charge

Dans ce contexte, le gouvernement prévoit de réduire la prise en charge du chômage partiel "de façon à inciter au retour de l'activité puisque c'est ça qui nous permettra au bout du compte de créer des emplois et de créer de la prospérité", a averti Bruno Le Maire, avançant : "Il faut encourager à la reprise d'activité, ce n'est pas une situation normale d'avoir l'Etat qui prend en charge 100% des salaires".

Selon une estimation du ministère du Travail, le cumul des demandes d'autorisation de chômage partiel depuis le 1er mars a atteint 12,7 millions depuis le 1er mars, tandis que 8,6 millions de salariés auraient bénéficié du dispositif qui a permis d'éviter une explosion du chômage en France, dont l'économie a été frappée de plein fouet par le coronavirus.

Le Medef s'oppose à la réduction du dispositif

Un déremboursement du chômage partiel se traduira par des licenciements, avait averti mercredi François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), qui demande à l'Etat d'attendre septembre avant toute réduction "sensible" de sa prise en charge. Le Medef s'oppose aussi à cette réduction de prise en charge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2020 à 1:10 :
Voilà ce que je propose à tous les Français et Françaises :

Nous allons retourner
« cette économie à notre avantage » :

A partir de demain n’achetez plus aucune marque connue , achetez uniquement parmi des groupes Français , vérifiez les sources , boycottez toutes les multinationales et leurs marques internationales,

C’est notre seule solution pour changer l’avenir de ce monde , moi demain , j’achète Français et pas de marque connu
( au maximum de mes forces )
Pour barrer la route à tous ces cartels qui exploitent les humains comme des esclaves ,

Ne vous fiez pas «  aux produits de marques connus «  derrière il y a des grands groupes qui contrôlent et leur priorité est l’argent et non l’humain...( je ne cite pas mais faites une recherche sur internet ) imprimez la liste pour évitez d’acheter , beaucoup de marques Françaises ont été rachetées par ces groupes ( amora par exemple ...)

Nous pouvons vivre et consommer
«  sans marques « 
et sans ces groupes qui ne respectent plus rien , par commencer la valeur humaine et la valeur du travail .

Le boycott est le seul choix pour retourner à l’envers leur plan foireux mondiaux.
a écrit le 24/05/2020 à 8:35 :
si le gouvernement pense qu'en confinent les Français en les infantilisants
en les considérants comme des demeuré
ils peuvent être rassuré
toute ces idées sont celle des Français a leur égard
comment ne pas comprendre qu'ils sont a l'image des verts qui se dise écolos
de tout faire pour la déconstruction du pays
industrie exsangue commerce international exsangue
économie exsangue
seul une parodie de gouvernement gesticule
faisant croire qu'il est en capacité des gestion
que nenni cela fait trois ans qu'ils sont en place
et la France est plus malade que jamais
ou sont les éclaireurs pour sortir la nation
a croire que les 1er ont tous été drogué par des illusions de promesses
en refusant tout dialogue et en voulant imposer
sa vision mondialisme
demain ce gouvernement vas prôner le populisme
qu'il condamné hier
et la autre difficulté il vas falloir dialoguer
chose impossible pour bon nombre d'entre eux
a écrit le 24/05/2020 à 8:34 :
si le gouvernement pense qu'en confinent les Français en les infantilisants
en les considérants comme des demeuré
ils peuvent être rassuré
toute ces idées sont celle des Français a leur égard
comment ne pas comprendre qu'ils sont a l'image des verts qui se dise écolos
de tout faire pour la déconstruction du pays
industrie exsangue commerce international exsangue
économie exsangue
seul une parodie de gouvernement gesticule
faisant croire qu'il est en capacité des gestion
que nenni cela fait trois ans qu'ils sont en place
et la France est plus malade que jamais
ou sont les éclaireurs pour sortir la nation
a croire que les 1er ont tous été drogué par des illusions de promesses
en refusant tout dialogue et en voulant imposer
sa vision mondialisme
demain ce gouvernement vas prôner le populisme
qu'il condamné hier
et la autre difficulté il vas falloir dialoguer
chose impossible pour bon nombre d'entre eux
a écrit le 24/05/2020 à 7:41 :
Les 500 milliards promis par la Merkel sont a mettre desormais au passe.
Cette somme a ete refusee par les etats du nord.
Plus de poire pour la soif. Que va faire micron et sa bande de foireux ?
Facile, plus d'austerite.
Les francais devraient arreter de regarder hanouna, maguy et bfm, bref de se reveiller..
Réponse de le 24/05/2020 à 11:05 :
Quand on est drogué aux allocations et que nous voulons toujours plus et qu'en plus, l'idée la plus répandue est que tout ce qui nous arrive est toujours de la faute de l'état niant ainsi en toute circonstance notre propre responsabilité, le sommeil est profond et le réveil impossible.
Réponse de le 25/05/2020 à 7:08 :
Se reveiller et faire quoi!? L'argent ne pousse pas sur les arbres et les partis de l'opposition (LePen, Melanchon) ont ete nuls dans leurs propositions de projets alternatifs. C'est facile de critiquer le gouvernment, il est plus dure de proposer meilleurs et surtout quelques choses de REALISTE !
a écrit le 23/05/2020 à 20:54 :
Faillites, licenciements, réduction d'aides... : Le Maire prépare les esprits

"Allègrement" le gouvernement a une macronite aigue, le 1er ministre envoie la cordée France au fond d'une crevasse, sous une avalanche ...

et Lemaire explique que les sauveteurs ne peuvent rien faire...
a écrit le 23/05/2020 à 15:19 :
en déplaise aux économiste Toyota produits en France des petites voitures
le baratin de Renault comme celle de nombreux économiste ne vaut rien
c'est un chantage comme toujours
que le gouvernement somme cette entreprise de relocalise
ou de demander un nettoyage des dirigeants de cette entreprise
la ou il faut 3 ans mini pour sortir un vehicule il faut moins de six mois
pour remplacer une tète dirigeante
et en plus une efficacité garantie
a écrit le 23/05/2020 à 11:40 :
pour quelle raison l'état n'a a ce jour pas déclenché l'état de catastrophe naturel
ont il des actions chez les assureurs
ce qui aurais une réductions des actions
ou les assureurs eux mêmes fond tout pour ne pas être mis a contributions
la il y a de très gros doute qu'il faut balayer en urgence
a écrit le 23/05/2020 à 9:39 :
j'ai entendu le président s'exprimer
alors oui ce ministre peut dire ce qu'il veut
mais c'est tout le contraire et a qui faire confiance
on perçoit jour après jour des différence de vue sur la gestion du pays
il est grand temps de mettre une fin a ce gouvernement.
qui non seulement a menti tout au long de cette crise pire encore il a fait des promesses qu'il ne tient pas
et maintenant il menace comme il faisait pendant le crise
mais la c'est encore plus grave
puisqu'il menace l'économie donc il renie sa fonction
protéger a tout prix les Français
a écrit le 23/05/2020 à 9:30 :
Au fait, les fonctionnaires ont eu une baisse de salaire durant ce confinement ?
J’ai du mal à croire que toute la fonction publique travaille comme avant le confinement.
Cela personne n’en parle mais c’est une injustice importante quand beaucoup de personnes du privé perdent des revenus et vont perdre leur emploi alors qu’ils ont financés pendant des années ce mammouth et ces retraites gargantuesque.
Réponse de le 23/05/2020 à 15:48 :
La France d'en haut , les nantis ce sont ces hordes sous statuts qui se gavent sur le dos des vrais travailleurs . Il faut en finir avec ces privilèges et imposer le CDI pour tous ., régionaliser enseignement , hôpitapl etc ... comme dans les pays où le covid 19 fait 4 fois moins de problèmes !
Réponse de le 23/05/2020 à 18:00 :
"c’est une injustice importante quand beaucoup de personnes du privé perdent des revenus"

Tu peux retirer les 5 millions de cadre du privé qui font du télétravail dans leur pavillon depuis ce confinement, aucune perte de salaire en vue.
Réponse de le 23/05/2020 à 18:48 :
Je suis enseignant et j'ai bossé pendant le confinement en distanciel et je continue à travailler.
Ma femme a été touchée par le chômage partiel et notre foyer va perdre entre 400 et 1000 euro.
Donc faudrait arrêter d'être binaire tout noir ou tout blanc...
Presque tout le monde va être touché.
a écrit le 23/05/2020 à 9:11 :
C'est le gouvernement qui a décidé un confinement dur et d'une durée de deux mois.
Donc si la récession est violente avec des millions de chômeurs c'est une grande partie la responsabilité de ce gouvernement et de nos politiques. C'est facile de la part de Bruno le Maire de dire qu'il faut s'attendre à un chômage très élevé alors que lui quoiqu'il arrive il ne sera jamais au chômage. On vit vraiment dans un pays égalitaire mais non équitable.
Réponse de le 23/05/2020 à 10:34 :
Ce gouvernement a menti depuis le début de la crise (masques, tests) ainsi que le Président Macron qui avait affirmé qu'il ne laisserait pas les entreprises faire faillite. Ce sont ces mêmes menteurs qui ont mis le pays à l'arrêt et qui désormais en refusent la responsabilité en déniant le droit à indemnisation. Ces politiciens amateurs mais plein de morgue développent un boulevard aux extrêmistes de tous bords. Les grands crises économiques et les famines ont toujours créées les conditions des révolutions et grands mouvelents sociaux.
Réponse de le 24/05/2020 à 2:42 :
La quasi totalité de la planète est a l’arrêt mais certains en France continuent a bêler comme si ils étaient tout seuls au monde. Et moi, et moi, et moi !
a écrit le 23/05/2020 à 8:51 :
Enfin une mesure équitable si elle est mise en œuvre en l'état par le gouvernement et en particulier par le Ministre de l'Action et des Comptes publics : Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus » En effet le CRDS touche tout le monde et tous les revenus. C'est comme pour la TVA l'impôt le plus juste en France.
Réponse de le 23/05/2020 à 13:43 :
La CRDS touche presque tous les revenus mais c'est une taxe à taux fixe qui n'est pas équitable parce que donner 5% de son revenu quand on touche le smic n'a pas les mêmes résultats sur le pouvoir d'achat que quand on touche 10 fois le smic.

Pire pour la TVA, qui touche beaucoup plus fort les pauvres qui ont des dépenses contraintes, que les riches qui épargnent une part croissante de leurs revenus.

Il faudrait quand même s'interroger sur cette folie budgétaire qui a en moins de deux mois a amené une dette nouvelle de 95 milliards € sur la tête des particuliers français uniquement au titre du social.
A ce que je sache les français et les hôpitaux n'ont pas reçu 95 milliards d'aides en chômage partiel et aides diverses.

Une fois de plus on est en train de faire porter indûment sur la sécu les aides apportées aux entreprises.
a écrit le 23/05/2020 à 7:42 :
Quelques idées pour faire des économies:
-Supprimer les agences d'Etat qui ne servent à rien(il y en a beaucoup)
-Garder soit les communes ou les inter communalitées (doublons)
-diminuer les avantages des hauts fonctionnaires et des politiques
-Garder les départements ou les régions (doublons)
Beaucoup trop de fonctionnaires payés à rien faire
Voilà quelques idées dont l'Etat devrait réfléchir
Réponse de le 24/05/2020 à 9:53 :
Ces possibilités devraient aussi être appliquées aux privés. Pourquoi pas supprimer la moitié de la part patronale qui ont des salaires faramineux et augmenter les salaires des smicards à vie ?
a écrit le 22/05/2020 à 20:46 :
Information du soir sur une chaîne de T.V. Un restaurateur de Mégèe déclare avoir perdu 1,5 million d'euros en 2 mois de confinement. Et on va verser à des personnes comme luii des aides du gouvernement, c'est à dire avec nos impôts et cela sans regarder son patrimoine!!!
Réponse de le 23/05/2020 à 15:23 :
C'est son entreprise qui a perdu 1,5 millions €. Dernière cela cette entreprise fait vivre des dizaines de personnes qui travaillent dans ce restaurant. Si cette entreprise dépose le bilan ce sera des gens en plus au chômage. C'est quand même l'état qui a décidé de la fermeture de tous les restaurants donc c'est un peu normal qu' il y ait une aide pour eux.
Réponse de le 23/05/2020 à 16:26 :
Il faudrait savoir ce que recouvre ce 1.5 million €. S'agit t'il de son chiffre d'affaire, de ses bénéfices avant ou après impôts , de ses salaires personnels? Le diable et l'interprétation sont dans dans les "détails".

En tout état de cause, mon avis est que l'état doit aider en priorité les français avant les entreprises. Le citoyen passe avant le medef.
Il est inutile de dépenser de l'argent public pour "sauver" une entreprise si elle ferme dans deux mois parce qu'elle n'aura plus de client solvable.
S'il a une clientèle et donc un marché, une entreprise pourra toujours prospérer.

Alors qu'il est insupportable (et pas seulement psychologiquement) que des quinqagénaires au chômage se suicident faute d'avoir de quoi vivre.

Je suis pour le revenu universel inconditionnel proche du SMIC. Au moins tout le monde peut se loger, se nourrir, se soigner et ça nourrit le commerce de proximité (y compris la petite restauration).
Le coût ?
La mise en fond est de l'ordre de 750 milliards €, sachant que l'état récupère 20% de TVA, plus de 50 milliards sur le coût des indemnités chômage et une bonne dizaine sur les APL, les allocations, les impôts (éxigibles dès le premier € de salaire mais à taux faible)....

Une fois la population à l'abri de la misère la plus sordide, on a un marché intérieur de 66 millions de consommateurs solvables, qui peuvent avoir accès au crédit, qui peuvent prendre le risque d’entreprendre sans y risquer leur famille, qui peuvent louer un logement sans risque pour le bailleur etc etc..
Réponse de le 24/05/2020 à 9:54 :
Mais si ils ont regardé leurs patrimoines, vous avez pas remarquez comment les aides vont toujours vers les plus riches entreprises multinationales?
a écrit le 22/05/2020 à 19:57 :
Et voila ou la macronie nous a amené, à la faillite, après la gabegie bien sur et l'incapacité totale a réduite nos dépenses. Donc préparez-vous, le choc sera rude, pour l'instant il fait beau et bientôt les vacances, profitez-en bien car elles risquent d'être les dernières avant la tempête qui va s'abattre sur nous, avec peut-être une guerre ou pire encore une guerre civile. Merci à macron, hollande, sarkozy d'avoir bien géré notre beau pays.
Réponse de le 22/05/2020 à 20:59 :
Vous pouvez rajouter Chirac , mittrerand et giscard.
Bref tous les présidents qui se succède depuis 1974 ( date du dernier budget de l état à l équilibre et où l endettement du pays était inférieur à 10-15% du pnb)
Merci auxx générations soixante-huitarde qui par leur égoïsme ont cramé le futur de ceux nés à partir de 1965.... on devrait puiser dans leurs retraites !
Réponse de le 24/05/2020 à 9:58 :
Pas forcement, croyez vous que les personnes payées au SMIC ne se sont pas rendues comptes qu'ils vivent bien mieux chez eux sans travaille en bénéficiant des aides? Plus besoin de payer son loyer, plus de transports à payer on peut même se débarrasser de sa vieille voiture qui servait à aller au travail qu'on espère ne pas voir tomber en panne car pas d'argent pour la changer... Tout additionner croyez vous qu'un smicard va accepter de travailler plus pour moins d'argent?
a écrit le 22/05/2020 à 18:09 :
Soit il ne l'a pas vu,soit il ment:nous sommes en faillite!.Et les français enfoncent la tete sous le sable en préparant les week ends du mois de Mai et les grandes vacances.

Chez moi,les enfants et plus grands sont tous dehors,c'est l'aubaine,ils ne faisaient déja pas grand chose,maintenant ils savent que ça va etre cool jusqu'a l'été,aucun ne se révolte en disant"j'ai envie de travailler".

Les retraités et les fonctionnaires et assimilés pensent que l'état va continuer a les payer:et bien aucune chance!Quand on ne produit plus rien ,on ne peut plus entretenir le pays.

Voila,c'était la France de Macron.
Réponse de le 22/05/2020 à 22:24 :
les retraités fonctionnaires sont payés par l'Etat ( le contribuable) les retraités du privé sont payés par les cotisations du privé , et en plus ils financent par "solidarité" imposée , les retraites de régimes spéciaux très déficitaires .
a écrit le 22/05/2020 à 17:36 :
On avait pas besoin de l'avertissement de Nono pour s'en douter. Le plus rageant c'est qu'on a encore plus de morts par millions d'habitants que la suede qui elle n'a pas confiné. Et quand on compare avec l'est de l'europe, bulgarie roumanie hongrie,;, pologne, et même autriche on se demande comment on est arrivé a faire aussi catastrophique. Reste de belles images d'avions, de trains, de tentes, d helico, de gros bateaux, et une economie par terre et quelques 100 a 150 milliards de dette en plus. tout ça avec une repression stupide du citoyen.
Vous connaissez la formule a georgina dufoix hein...

Vivement que ça se termine mal.
a écrit le 22/05/2020 à 17:23 :
Le confinement total a un coût."Quoi qu'il en coûte"?
OK, mais qui va payer ? Ceux qui produisent vraiment...et ceux qui ont produit, économisé pendant 40 ans et plus. Grosso modo, toujours les mêmes. La crise qui s'annonce sera terrible, durable, elle va briser les rêves des uns, les espoirs autres, la vie quotidienne de tous.
Il aura fallu 10 ans pour que la crise de 1929 débouche sur une guerre. Les mêmes causes engendrant les mêmes effets, il y a tout lieu d'être pessimiste. Les "politiques" semblant ne devoir jamais tirer des leçons, ni apprendre.
Réponse de le 23/05/2020 à 0:24 :
@réveil...ne soyez pas ironique !! Si nos gouvernants avaient continué la politique sanitaire initiée il y a 10 ans et si nous avions suivi l'exemple des asiatiques, nous aurions eu suffisamment de masques, nous aurions dépisté, isolé et traité !! Pendant que 90% des français auraient continué de bosser avec des masques !!! Sans parler de nos frontières que nous n'avons jamais fermées par doctrine européiste, contrairement à nos voisins, qui font eux passer leur intérêt national avant tout !!!!
a écrit le 22/05/2020 à 17:11 :
Avec un ministre de l'économie et des finances comme Bruno LEMAIRE,

la France n'a pas besoin d'ennemis

la France ne souffre pas des casseurs des banlieues

la France souffre à mort de la maconnerie et du gouvernement fantoche LremodemLRPS
a écrit le 22/05/2020 à 16:14 :
En effet : on est prêt à licencier le gouvernement pour faute grave et sans indemnités de départ.
a écrit le 22/05/2020 à 15:37 :
en 1er passer la région grand est en vert
avec a ce jour 2 en réanimation dans l'aube
beaucoup de département en vert on plus de personnes en réanimation
il est temps que les mise a jour se fasse au quotidien
et non a l'appréciation du 1er ministre et de son humeur du jour
Réponse de le 22/05/2020 à 16:25 :
moi aussi en parallèle de votre opinion, je ne suis pas d'accord, mais pas du tout, entre les chiffres (ne m'en voulez pas de parler de chiffres quand cela concernent des vies humaines) qui tiennent comptent des victimes décédées à l'hôpital et non celles qui sont décédées dans les centres de santé EPHAD et centres médicaux sociaux. Il est clair que dans la gestion de cette pandémie l'on écarte systématiquement les plus faibles (personnes âgées et handicapés). Quand on compte des victimes on les comptes toutes. Sinon, l'on s'abstient. Les personnes âgées sont des français à part entière, et je ne vois pas pourquoi face aux soins auxquelles elles ont droit, on leur fait suivre un parcours différent ainsi qu'un traitement différent. Il est clair que dans ces établissements le nombre de victimes est bien plus important que celui des hôpitaux publics. La dernière décision qui concerne la réception des personnes âgées dans services des urgences des hôpitaux est indigne. Ils ont droit aux mêmes soins !
a écrit le 22/05/2020 à 15:36 :
Le Maire prépare les esprits : le temps des aides et protections pour tout risque, l' état providence qui protège et étouffe comme une mère abusive, c'est fini. Et alors le mammouth va pouvoir montrer ses muscles, piétiner et se faire reélir.
Réponse de le 22/05/2020 à 17:52 :
Ne vous en faites pas, le contribuable providence, lui, a encore de beaux jours devant lui.
a écrit le 22/05/2020 à 14:31 :
Qu on se le dise, le seul responsable de cette situation, c est lrem&co et son soutien au système en place qui refuse sa défaite et préfère couler le navire que se retirer avec la classe d un empereur. Les entrepreneurs dont une vie de travail va partir en fumée n hesiteront pas à faire la guerre, la vraie...
Réponse de le 22/05/2020 à 15:12 :
Plutôt que de le dire... le silence est d'or... c'est le seul vrai soucis à notre époque : absence d'éducation, de culture ne serait-ce qu'économique et un avis sur tout et à tous propos sans une once d'humilité face à sa propre bêtise. Oui c'est la prétention qui est à l'origine de tout cela...
a écrit le 22/05/2020 à 13:25 :
"Quoi qu'il en coûte"...Eh bien non, tout à un prix. Le confinement tel qu'il a était mis en musique se révèle une catastrophe. L'imprevoyance des gouvernants, ( manque de masques!) nous conduit directement à une récession durable. Les conséquences sont incalculables. Les risques politiques, économiques, sanitaires, sécuritaires peuvent devenir des sources de conflits majeurs.
"Nous sommes en guerre" qu'il disait... faudrait voir à pas regarder passer les trains passer.
a écrit le 22/05/2020 à 13:05 :
Bonjour les gens
Ma petite crêperie va t'elle réouvrire????depuis le 14 mars mes nuits sont presque blanches, pour moi le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le scandale respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air,une seule chose compte pour eux leur privilège point barre,pour preuve le 28 juin il faut aller voter je ne valide pas cette décision ce n'est pas légitime mensonges encore et toujour,il me font vomir
a écrit le 22/05/2020 à 13:00 :
Jeudi 16 Mars 2020
E.Macron, Président de la France
Je cite : ""Aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite"

Il a pas compris le Bruno Lemaire ou alors......

Le micron a encore joué du pipeau à tout le monde......!
a écrit le 22/05/2020 à 12:59 :
Toutes les fonctions publiques ruinent la France . Mort aux statuts de ces apparatchiks rescapés de la fin du communismel
a écrit le 22/05/2020 à 12:28 :
ce n'est pas ce que le président avais promis
un mensonge de plus ou une véritable incapacité a gouverner
certes on a vue que pendant deux et plus ce gouvernement ne pensé pas
a reconstruire le pays et encore a ce jour il préfère confiner
que de faire repartir l'économie son seul soucis est les municipales
et en rien nos industries
nous avons la les fossoyeurs de la nation l'œuvre
on a mis au chômage des ouvriers parce que le cout de production été trop élevé
mais la ils faut tous les virer y compris les haut fonctionnaire
pour la seul raison que l'on ne peut plus les rémunérer y compris les ministres
a écrit le 22/05/2020 à 11:29 :
Il parait que c'est le nouveau monde, ce gouvernement.
Encore une fois il y avait mieux avant. Il faudrait les virer, car c'est comme les masques, il ne faut les utiliser qu'une seule fois, et tout mettre à la poubelle.
a écrit le 22/05/2020 à 11:14 :
Normal qu'il y ait beaucoup de faillite à venir, ils ont tout fait pour cela. Petit à petit il vont finir par avoir un aperçu de la réalité, cela change de la théorie. ne pas oublier celui qui dit la vérité doit être censuré.
a écrit le 22/05/2020 à 11:06 :
Sur ce coup le MEDEF est ridicule.
On ne peut pas prendre en exemple l'Allemagne que quand ça nous arrange.
a écrit le 22/05/2020 à 11:04 :
Ben alors le MEDEF demande "plus d'Etat" après avoir tiré à boulets rouges sur le Mammouth a dégraisser, qui ne doit pas intervenir dans l'économie. ILs sont où les économistes ultra-libéraux ? Privatisation des profits quand tout va bien et socialisation des pertes par gros temps. Le courage des Entrepreneurs de la Start-Up Nation...
a écrit le 22/05/2020 à 10:46 :
bilan :
des prêts à taux zéro
des décalages de temps pour les cotisations
des salariés payés par l'état
des remises en cause : des lois sociales, du droit du travail, des lois sur l'écologie
des dividendes payés, de petites baisses (momentanées) de salaires des patrons

et pourquoi pas, la restauration des châteaux, demeures et hôtels particuliers pris en charge par l'état, cela créerait des emplois, n'est il pas ?
a écrit le 22/05/2020 à 10:43 :
What did you expect ?
On arrête tout pendant 2 mois d'une économie déjà mal en point AVANT avec seulement 1,2 ou 1,3% de croissance; un endettement frôlant les 100% du PIB et un taux de chômage du double de nos voisins à 8%, et l'on voudrait bien s'en sortir après ?
Plus dure sera la chute en 2020 et 2021. Pour nous mais pour tous nos voisins qui, eux, n'ayant pas la pesanteur administrative à la Française, repartiront plus vite, plus forts et comme l'Allemagne en se reposant sur une absence de déficits et même avec une cagnotte de 200 milliards.
Réponse de le 22/05/2020 à 16:07 :
@revanchard 22/05/2020 10:43
C'est malheureux de l'écrire mais vous avez entièrement raison. Comme vous le soulignez, ce qui est le plus dur, c'est que l'Allemagne et d'autres pays du nord sortiront renforcés après cette crise.
Nous, nous avons les lfi, pc, npa, lcr, pc, fn, gilets jaunes qui essaient de bloquer toutes les réformes nécessaires en France.
Ne vous ne faites pas, l'ISF va revenir puisque c'est considéré comme le sauveur (mort aux riches !) et c'est dans dans l'air du temps en ce moment.
Cordialement
Réponse de le 23/05/2020 à 2:41 :
Retour de l'ISF !!! Enfin !!!!
a écrit le 22/05/2020 à 10:41 :
Déjà fatigué, Le Maire? Si l'Etat, c'est NOUS et pas le MONDE POLITIQUE, c'est NOUS qui NOUS aidons à traverser une crise où IL n'a pas brillé; parlons un peu de ces masques qui n'étaient pas nécessaires quand nous en manquions mais qui deviennent obligatoires Et payants. Rappelons à ce MONDE POLITIQUE qu'en périodes de vaches grasses, IL n'avait pas honte d'afficher un déficit budgétaire du tiers des recettes ce qui ne s'arrangera pas après la convulsion que nous vivons.
a écrit le 22/05/2020 à 10:36 :
Pas terrible notre économie, il suffit de 2 ou 3 mois de perturbations pour que nous soyons quasiment en faillite. La vérité, c'est que notre pays, bien avant le virus était déjà malade,
trop de dettes, des prélèvements obligatoires et impôts surréalistes , un système sanitaire
ruiné. Comme d'habitude, ce sont les classes moyennes et les retraités qui vont passer à la caisse. Le gouvernement jacobin , incapable de réformer le pays va encore et toujours taxer ceux qui résistent encore mais, pour combien de temps?
Réponse de le 22/05/2020 à 11:08 :
Oui, cette crise est utile dans la mesure où elle permet de montrer les faiblesses du modèle français comparé à celui de nos voisins qui d'ailleurs ont un niveau de vie comparable ou superieur au notre.
Réponse de le 22/05/2020 à 16:28 :
Bien vu, grèves à répétition + manifestations et voilà le résultat. Et la CGT toujours prête à faire grève et manifester malgré l'Etat du pays.
a écrit le 22/05/2020 à 9:58 :
"crise sanitaire liée au coronavirus"

Nous ne leur avons pas demandé d’arrêter l'économie à ces incompétents, à eux d'assumer leur stratégie débile et à eux seules, ils ne pourront pas toutes leurs vies refuser d'assumer leurs responsabilités.
Réponse de le 22/05/2020 à 11:27 :
La Suède a préféré avoir des morts et ne pas arrêter l'économie. Si cela avait le cas en France vous auriez écrit que l'on sacrifie les citoyens pour l'économie.
Réponse de le 23/05/2020 à 2:46 :
Bien dit citoyen blase : il était inutile d'inciter les gens à prendre des vacances aux frais des contribuables, nombreux (ses) etant ceux(celles) qui se sont jetés sur l'aubaine avec délice, mieux aurait il fallu envoyer tout le monde au boulot avec masques et gants en nombre suffisant et dépister à outrance !! Le coût pour la collectivité aurait été bien inférieur....
Réponse de le 23/05/2020 à 20:21 :
@ multipseudos:
"La Suède a préféré avoir des morts"

"Si cela avait le cas en France vous auriez écrit que l'on sacrifie les citoyens pour l'économie. "

C'est vrai que la France n'a pas eu de morts, quel distrait je fais. Tu aimes penser à ma place et ça se voit. Signalé

@ Manx

Que les gens se soient arrêtés ne me dérange pas, que l'on arrête l'économie, pourquoi pas, mais ensuite faut assumer les dégâts et arrêter de jouer petits bras mais hélas ils n'ont tous que des petits bras.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :