France : léger rebond de la croissance au troisième trimestre

L'économie française a enregistré une croissance de 0,2% au troisième trimestre, grâce à une hausse de l'investissement des ménages et des exportations. Le ministre de l'Economie Michel Sapin a reconnu dans la foulée de la publication de ce résultat que l'objectif de croissance pour cette année serait compliqué à atteindre.
Le rebond est en partie dû à une hausse des exportations de l'ordre de 0,6%, après +0,2% au deuxième trimestre.
Le rebond est en partie dû à une hausse des exportations de l'ordre de 0,6%, après +0,2% au deuxième trimestre. (Crédits : REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

Après le repli inattendu de 0,1% enregistré au printemps, l'économie française a renoué avec une légère croissance au troisième trimestre, avec une hausse de 0,2% du produit intérieur brut (PIB).

Selon une première estimation publiée vendredi par l'Insee, ce chiffre, conforme aux dernières prévisions, s'explique principalement par une hausse de l'investissement des ménages (+0,8% après +0,4%) et des exportations, qui ont grimpé de 0,6%, après +0,2% lors du trimestre précédent. La consommation reste pour sa part stable.

Nouveau recul de l'investissement des entreprises

Sur l'ensemble du trimestre, la production totale de biens et de services a augmenté de 0,4%, alors qu'elle avait reculé de 0,2% entre avril et juin, selon l'Insee. L'accélération est particulièrement nette dans le secteur des services (+0,6% après -0,2%), de la construction (+1,0% après +0,8%) et du raffinage (+13,7% après -12,8%), affecté au deuxième trimestre par les manifestations contre la loi Travail. La production s'est en revanche repliée pour les matériels de transport (−3,3% après +1,5%) et dans l'énergie (−2,7% après +0,7%), la production générale de biens s'étant pour sa part quasiment stabilisée (-0,1% après -0,7%).

A l'inverse, l'activité a été pénalisée par un nouveau recul de l'investissement des entreprises (-0,3%, comme au printemps). Les dépenses de consommation des ménages ont pour leur part continué de stagner, malgré un rebond modéré dans les services (+0,3% après -0,2%).

Prévisions pour 2017 inchangées

Le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin a reconnu dans une déclaration transmise à l'AFP que ce résultat rendait "plus difficile d'atteindre" l'objectif de 1,5% de croissance fixé par le gouvernement pour 2016.

Il ne remet toutefois pas en cause "la dynamique de reprise à l'oeuvre depuis un an et demi" et "ne change rien sur le front du chômage qui baisse nettement, comme sur le front du déficit qui recule et atteindra les objectifs fixés". Sur RTL, Michel Sapin a même confirmé les prévisions de croissance pour 2017, actuellement fixées à 1,5%

Pour le quatrième trimestre, l'Insee prévoit une accélération de la croissance, qui devrait atteindre 0,4%. Ce rebond serait toutefois trop faible pour compenser le trou d'air subi par l'économie française au printemps.

La croissance, selon l'institut statistique, ne devrait ainsi pas dépasser 1,3% en 2016. Un chiffre inférieur au taux de 1,6% initialement anticipé, mais aussi au pronostic officiel du gouvernement, fixé à 1,5%.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 28/10/2016 à 15:05
Signaler
encore merci aux manifestants et autres grévistes qui se sont permis de pourrir encore plus l'année, c'est vrai que les attentats c'était pas encore assez. Bravo clap clap clap

le 29/10/2016 à 6:59
Signaler
Sans oublier les mauvaises récoltes et les pertes dues aux attentats. Donc ce n'est pas si mal. Mais Sapin et consorts rêvent tout éveillés en pensant que ça fera changer d'avis les électeurs pour 2017.

à écrit le 28/10/2016 à 11:52
Signaler
l'incertitude de calcul de la croissance est de 0.4%.mon pronostic:la croissance du troisième trimestre sera révisée a +0.5.je le sens autour de moi,dans les start ups,la culture,le consulting ou les collectivité locales,il ya a bouillonnement économ...

le 28/10/2016 à 20:18
Signaler
Cher élu PS, vous avez fait une erreur. On écrit 0.4 Pts pas 0.4%. Je je ne suis pas allé plus loin . Au plaisir de rigoler. Merci pour ce moment là.

à écrit le 28/10/2016 à 11:35
Signaler
Il est pas beau le garenne ??? impayable ce Sapin.

à écrit le 28/10/2016 à 11:31
Signaler
La démagogie de Mr Sapin est sans limite pour arriver à 1.5% de croissance en 2016. Il faut faire au moins plus de 0.6% voir plus de croissance au quatrième trimestre 2016. C'est impossible vu la conjoncture actuelle. Il ne faut pas oublier que L'INS...

à écrit le 28/10/2016 à 11:03
Signaler
" Michel Sapin a reconnu dans la foulée de la publication de ce résultat que l'objectif de croissance pour cette année serait compliqué à atteindre." --> comment expliquer alors tous les cadeaux fiscaux en cours ... Hollande et ses camarades dehor...

à écrit le 28/10/2016 à 10:28
Signaler
Rebond ...? est ce une blagounette...? disons plutôt , timide progression...,malgré un ajustement saisonnier d'avant les fêtes (classic en octobre/ novembre)....

le 28/10/2016 à 11:11
Signaler
t1 révisé à 0,6 vs 0,7; t2 négatif à 0,1; t3 à 0,2 (on aurait pu faire 0,3). On fera jamais 1,5. 1,3 sera un miracle. 1,2 probablement. Plus de déficits, donc plus d'impots à venir.

à écrit le 28/10/2016 à 10:17
Signaler
Il ne s'agit pas seulement d'allumer un cierge devant l'autel de la croissance, mais de prendre des mesures efficaces. Mais lesquelles? Il faut basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique. Amen.

le 28/10/2016 à 21:34
Signaler
L'énergie est déjà fortement taxée (TICPE entre autres, taxe carbone, CTA et CSPE sur l'électricité), c'est une assiette bien étroite en regard du besoin de financement de la protection sociale. En plus ce serait un impôt dont le taux, forcément élev...

à écrit le 28/10/2016 à 9:56
Signaler
J'ai modestement remarqué ..que dans la presse franco/française ...personne ne dit "très modeste croissance" de l'économie française ...faut dire qu'en novlangue socialiste ...les chiffres auraient dû êtres beaucoup plus prometteurs encore ,qu'ils...

le 28/10/2016 à 11:13
Signaler
Rebond à 0,2 c'est un gag. Sinon c'est un rebondinet..

à écrit le 28/10/2016 à 9:13
Signaler
est ce que le message subliminal de sapin c'est qu'une fois encore la france ne va pas tenir sa parole ( en matiere de deficit)? qu'il se rassure, plus personne ne croit les francais... d'ailleurs plus personne ne les ecoute..... entre les lecons de...

le 28/10/2016 à 11:07
Signaler
Sapin de Noel, il ne fait que mentir depuis 5 ans. il suffit de relire ses déclarations. Hollande et bien entouré - Ségo d'un côté Sapin de l'autre et Valls dans l’arène. Pitoyable monarchie Française inefficace.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.