Attaque de Strasbourg : le suspect Chérif Chekatt abattu par la police

 |   |  711  mots
(Crédits : Reuters)
Chérif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël à Strasbourg, a été tué par les forces de l’ordre jeudi 13 décembre au soir dans le quartier du Neudorf, proche du centre-ville, après deux jours de traque. Il a fait au moins trois morts et 13 blessés, selon le dernier bilan provisoire.

[Article publié le 12/12 à 6h49, mis à jour le 13/12 à 22h45 avec les derniers éléments]

Enfin l'épilogue. Après deux jours de traque, Chérif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël à Strasbourg qui a fait au moins trois morts et 13 blessés, a été abattu par la BST (brigade spécialisée de terrain) sud (Meinau-Neudorf), rue du Lazaret, dans le quartier du Neudorf, proche du centre-ville. Une source policière à l'AFP a indiqué que l'homme, "a tiré sur une équipe de policiers de sécurité publique qui a riposté."

Plus de 700 membres des forces de l'ordre étaient à la recherche du suspect depuis l'attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf où Chérif Chekatt, 29 ans, a grandi. Quatre proches du mis en cause avaient également été placés en garde à vue : le père, la mère et deux de ses frères. Et d'après plusieurs sources, un autre frère, fiché S, a été interpellé en Algérie.

Après l'attaque du 11-Décembre, le dispositif Vigipirate avait été étendu au niveau "urgence attentat" avec contrôles renforcés aux frontières. Et la section antiterroriste du parquet de Paris avait immédiatement ouvert une enquête du chef d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle.

Le procureur de Paris confirme la motivation terroriste de l'attaque

Il était environ 20 heures le 11 décembre lorsqu'une fusillade avait éclaté, dans le centre-ville de Strasbourg, d'abord dans le secteur de la rue des Grandes Arcades, puis de la rue des Orfèvres et de la Grand'Rue, à proximité du marché de Noël. D'après les déclarations du procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, l'assaillant avait ouvert le feu à plusieurs reprises et avait également attaqué des personnes avec un couteau. Il avait tiré en direction d'une patrouille "Sentinelle", qui avait riposté et l'avait blessé au bras.

Il avait ensuite quitté les lieux en taxi, demandant au chauffeur de le conduire dans le quartier du Neuhof "sans donner d'adresse précise". Ce dernier avait témoigné l'avoir vu en possession d'une arme de poing et présentant des blessures. En sortant du taxi, il avait échangé des coups de feu avec des policiers et avait de nouveau réussi à prendre la fuite.

Selon Rémy Heitz, l'homme a bien crié "Allah Akbar" lors de la fusillade. Et a confirmé la motivation terroriste de l'attaque.

"Ce qui est arrivé hier soir est incontestablement un attentat, qu'on le veuille ou non, une forme d'attentat terroriste, si l'on prend le mot au sens premier du terme, à savoir destiné à créer la terreur", déclarait le maire de Strasbourg, Roland Ries.

Le tireur présumé, un multirécidiviste de droit commun, radicalisé en prison et "fiché S"

L'homme, âgé de 29 ans et originaire de Strasbourg, a rapidement été identifié après les faits. Il était connu des services de police pour des faits de droit commun - il avait d'ailleurs été perquisitionné à son domicile par la gendarmerie plus tôt dans la journée pour un braquage qui avait mal tourné et des tentatives d'homicide. Mais comme il n'était pas chez lui, il n'avait donc pas pu être interpellé. Une grenade, une carabine et deux couteaux de chasse avait été retrouvés lors de la perquisition.

Il était également "fiché S" (pour Sûreté de l'Etat) et suivi par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour "prosélytisme religieux", depuis sa sortie de prison en 2015.

« Il a fait plusieurs séjours en prison et c'est à l'occasion de ces séjours en prison qu'a été détectée chez lui une radicalisation dans la pratique religieuse. Jamais de signes de passage à l'acte », a souligné Laurent Nunez sur France Inter. « C'est à ce titre uniquement qu'il était suivi de manière assez sérieuse par les services de renseignement, comme beaucoup d'autres individus qui ont pu manifester une pratique radicale religieuse en détention. Il n'a jamais été connu pour des délits liés au terrorisme ».

Selon le procureur de Paris, le casier judiciaire du tireur présumé portait 27 condamnations en France, en Allemagne et en Suisse.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2018 à 17:14 :
Il n'y a pas que dans l'islam que la virginité est célébrée .Au paradis c'est problématique . Malheureusement le médecin ,dernier prix Nobel ,a montré que c'est un sujet horrible ! J'ai vu une photo des parents de ce Chérif , très belle barbe peinte .Le mur derrière eux est infect ,la tapisserie arrachée .En prison on aurait pu lui apprendre à tapisser et à donner un coup de peinture au lieu de se radicaliser ...
Réponse de le 16/12/2018 à 19:30 :
Oui au paradis c’est problématique et même qu’il y a un gros problème car «  le corps » reste sur terre et peut s’envoler juste «  les bonnes consciences «  peut importe la religion.cette séparation est le phénomène de la métaphysique.

Le problème de la radicalisation est l’ignorance et le fait de ne pas arriver à sortir des cadres et des dogmes établis, c’est encore une question de conscience , changement d’état de conscience ( élargissement de conscience, biologie, métaphysique)

Après sur le web , toutes les bêtises , des fausses dits et dogmes devraient être interdit partout pour permettre aux gens peu cultivés de se cultiver dans « le bon sens « et pas se faire embarquer dans des endoctrinements dangereux .

a écrit le 14/12/2018 à 11:57 :
L'incinération est exclue car il faut satisfaire les quatre vingt vierges qui piaffent d'impatience !En réalité dans quelques mois une solution sera trouvée .
Réponse de le 16/12/2018 à 12:11 :
Et les femmes ont droit à «  70 hommes vierges » puisque les religions « des hommes « sont basées sur «  l’équité »?


a écrit le 14/12/2018 à 11:17 :
Il ne reste plus qu'à recycler proprement cette ordure......incinération et dispersion au dessus de l'océan
a écrit le 14/12/2018 à 10:44 :
Que de commentaires inutiles !En fait il reste un problème .Où ,quand et avec qui l'enterrer !Et dignement car c'est en cela que se trouve la supériorité de notre culture.
a écrit le 14/12/2018 à 10:35 :
Trop facile de venir de Paris en costard et limousine de fonction quand tout est fini.
On devrait forcer les élus à faire des stages dans les forces de police dans les endroits les plus exposés. Une loi permettant leur expulsion après fichage S serait vite votée !!
a écrit le 14/12/2018 à 9:41 :
29 ans, 27 condamnations au compteur, et ... en liberté.
Il est plus que temps qu'au delà d'un certain nombre de condamnations la prison soit à vie. On pourrait imaginer un système de non-confusion des peines (en cas de nouvelle condamnation un sursis est révoqué et les peines s'ajoutent. Un doublement automatique des peines à chaque nouvelle condamnation. Et bien entendu l'impossibilité de toute remise de peine en cas de prosélytisme islamique constaté.
Réponse de le 14/12/2018 à 10:39 :
C'est très curieux en France, c'est ce masochisme très prégnant à la sauce des droits l'homme où tout est bon pour excuser nos bons terrorismes ainsi d'ailleurs nos bons radicalisés près à tuer....
Réponse de le 14/12/2018 à 13:38 :
Ce n'est pas suffisant. Il faut dans ce cas qu'il soit dechu de la nationalité et reconduit à la frontière. Tous les fichiers S doivent subir le même sort. Si français d'origine ils doivent être emprisonnés à vie et sans aucune remise de peine possible. Marre de ces tueurs d'innocents !!!!!
Réponse de le 14/12/2018 à 14:56 :
Cet individu a dû passer une dizaine d'année de sa vie derrière les barreaux depuis son enfance, pas si lointaine, et tout ce qu'on a su lui inculquer c'est un islam radical et violent. A chaque passage, il en est ressorti encore plus ancré dans la délinquance.

Il faut d'urgence au minimum doubler le budget du ministère de la justice (actuellement 7 milliards) pour qu'enfin on puisse faire une politique de prévention, comme de répression efficace.
Ça fera du bien à tout le monde. Les juges, les policiers, les justiciables, les victimes et les contribuables.
Réponse de le 14/12/2018 à 20:01 :
@C'est un échec français récurrent : il ne s'agit pas d'espérer que la prison remette dans le droit chemin des délinquants ou criminels multiréitérants, mais de protéger la société de leurs méfaits. Au delà d'un certain nombre de condamnations à de la prison ferme ( 4 ? 5 ?) personne ne devrait pouvoir ressortir de prison.
a écrit le 14/12/2018 à 9:25 :
Le terme terroriste à bon dos, un cinglé multirécidiviste, multi-condamné, prêt à expérimenté toute les formes hors la loi. Il aurai du surtout être enfermé depuis longtemps.
a écrit le 14/12/2018 à 8:18 :
«En Italie, si vous êtes radicalisé, on vous expulse, c’est aussi simple que cela»....

https://www.letemps.ch/monde/italie-etes-radicalise-on-expulse-cest-simple
a écrit le 13/12/2018 à 22:55 :
Ce soir, l'islamo-gauchisme et la DGSI sont en deuil...

A l'opposé, je pense que beaucoup de citoyens français se satisfassent de l'élimination de l'ennemi et s'associent à la douleur des familles meurtries par cette nouvelle attaque islamique immonde et lâche.
a écrit le 13/12/2018 à 20:05 :
C'est la faillite du système judiciaire français...et cela continue !
Parce que l'augmentation du nombre de prisons n'a pas été faite depuis des décennies alors que la population a progressé, pour des raisons économiques et surtout idéologiques !
Comment est il possible qu'un tel individu puisse être en liberté avec un tel pédigrée ????
Tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)
2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux.
Les juges sont intouchables !!!!!
Beaucoup de questions mais pas de réponses...
a écrit le 13/12/2018 à 15:27 :
Ils ont presque l'air de s'excuser de devoir dire qu'il s'agit bien d'un attentat du reste pas encore qualifié d'islamiste. Continuons de la sorte à esayer d'édulcorer le problème auquel la France est confrontée.
a écrit le 12/12/2018 à 20:55 :
Coïncidence bien pratique.

Au fait, on en est où sur l’attentat du bataclan, avec les liens entre Jawad (l’hébergeur de daesh), son pote Makao (qui est le garde du corps de Macron, recrute sur recommandations de Benalla), et Macron? Parceque benalla et jawad ont vu la justice être très clémente! Jawad à même pu passer qqs temps en prison pour éviter de se faire lyncher par les citoyens français. Benalla a eu un passeport diplomatique afin, de meme, fuire le lynchage en allant à l’étranger.

Parceque certains disent que ces attentats tombent toujours à point pour tenter d’infantiliser les citoyens afin qu’ils courent sous les jupes de l’oligarchie chercher protection sans poser de questions. Alors s’il s’avère que ces mêmes attentats sont facilités justement par cette oligarchie... la révolution s’imposerait tout naturellement.

Oh, et les appariteurs (flics payés) qui casent dans les manifs afin que le gouvernement puisse justifier utiliser la violence afin de mater ces manifs démocratiques et pascifistes? Depuis Coluche, c’est fini (a part benalla?)?

Hummmm...
a écrit le 12/12/2018 à 18:47 :
Tragique.
Condoléances aux familles et prières de bon rétablissement aux victimes directes ou indirectes.
Pour franchir les "contrôles" et entrer au centre ville de Strasbourg avec armes et bagages, il suffisait de monter dans un tram à partir de Hoenheim, Meinau ou autre dans la journée, de descendre au centre et de se balader peinard en attendant l'heure.
Effectué fin novembre, et surpris de cette négligence.
A méditer, MM de la sécurité publique
Réponse de le 13/12/2018 à 15:40 :
Rectificatif: station Alt Winmärik (rue du Vieux Marché aux Vins) accessible par ligne B ou F et non contrôlée.
Autres stations du centre ville fermées (Broglie, Grand Rue, Homme de Fer)
a écrit le 12/12/2018 à 16:04 :
Un multirécidiviste, c'était pas le bagne en Guyane la peine adapté fut une époque pour les fortes têtes ?
Réponse de le 13/12/2018 à 19:40 :
La Guyane a déjà une délinquance endémique suffisante pour ne pas y exporter celle de la métropole. Les Kerguelen ravitaillées par drones me paraîtraient plus indiquées.
a écrit le 12/12/2018 à 15:46 :
Condoléances sincères pour les familles des victimes assassinées et vœux de se rétablir pour les blessés.
Pour le reste, je ne peux m'empêcher, après lecture du second article de m'interroger sur le fait que la France va pouvoir se doter d'une nouvelle stratégie spatiale de défense, alors qu'elle ne peut éviter tous les attentats sur son sol, malgré les efforts de la police!
a écrit le 12/12/2018 à 14:47 :
Détourner les médias avec du terrorisme, il fallait y penser! On va encore en entendre certain qui n'ont rien a dire! Un peu comme moi!
a écrit le 12/12/2018 à 13:51 :
que de temps en temps, elle sort toute seule pour retrouver l'envie de chasser. Au grand dam de ces mêmes français.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:57 :
Même les animaux sont mieux entre- eux.
Bête c’est péjoratif...
Je ne trouve pas le terme : peut être 3 systèmes connectés sans
« âme « humaine ?
a écrit le 12/12/2018 à 13:43 :
27 condamnations ! Whaouh ! ça c'est du lourd ! Presqu'une par année de vie ! Et on se demandait si ce "Mittegrant" était bien un terroriste-braqueur ou un braqueur-terroriste. Les Euro-Députés qui fêtaient la fin de leur session dans les brasseries Strasbourgeoises ont été aux premières loges pour apprécier les conséquences prévisibles du Pacte de Marrakech !
a écrit le 12/12/2018 à 13:22 :
Un fiché S pour radicalisation religieuse ne peut pas être arrêté car on ne peut condamner une intention. Par contre, se balader avec un masque à gaz dans son sac et c'est 4 mois fermes !
Réponse de le 12/12/2018 à 15:25 :
@FoutageDeGueule 12/12/2018 13:22
Il faut être plus précis: un masque à gaz, des boulons de chantier, des lunettes de piscine et une raquette de tennis (?). Vous baladez-vous dans la rue avec cet assortiment ? De plus, le gars avait déjà été condamné plusieurs fois dont une pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique...
Le gars a pris quatre mois sans mandat de dépôt (car les prisons sont pleines).
Cordialement
Réponse de le 12/12/2018 à 17:38 :
@Bernardino, tant que le gars ne passe pas à l'acte, il peut avoir été condamné dans le passé (et a donc payé sa dette), une intention reste une intention, quelque soit le contenu du sac. Les auteurs des attentats du passé n’étaient pas vierges non plus.
Réponse de le 14/12/2018 à 11:46 :
@ FoutageDeGueule le 12/12/2018 à 17:38
Le gars a dit qu'il allait à la manif. Si ce gars a été condamné, c'est que c'est inscrit dans la loi; il ne peut en être autrement. Il avait un avocat qui n'aurait pas manqué de soulever votre argument. Il peut toujours faire appel.
Cordialement
Réponse de le 14/12/2018 à 13:34 :
@Bernardino, on est d'accord, la loi est plus répressive pour les manifestants un peu turbulents qui remettent en cause la politique d'un gouvernement, que pour les psychopathes religieux qui massacrent et remettent en cause notre civilisation.
a écrit le 12/12/2018 à 13:19 :
Tout ceci prouve qu'avec notre humanisme, avec des politiques de tous bords qui ont sombré dans le cynisme et la lâcheté, avec des pseudo magistrats qui se retranchent derrière les politiques pour se dédouaner de leur propre lâcheté, nous sommes fichu sauf si un Général se lève et dise stop, interdisant bon nombre d'associations etc et dénonçant nombre de traités internationaux que notre lâcheté politicarde a signé! Il faut tout remettre en cause....Et si mes propos sont fascistes, alors j'assume de l'être!!!
Réponse de le 12/12/2018 à 13:33 :
Vous avez raison, et la première mesure à prendre, c'est de décapiter tous ces gens qui bloquent les ronds points au mépris de la loi, qui organient des manifestations sans demander l'autorisation, qui tuent en voiture ( 4000 mots par an, c'est plus grave que les attentats, hélas...) qu'il faut déchoir de leur nationalité.
Oui, vous avez raison, il faut cogner, cogner.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:47 :
Soyez heureux d'être publié, les gardiens du temple de la bonne pensée veillent. Pas sûr que votre post survive longtemps. Néanmoins je vous souhaite bonne chance.
Réponse de le 12/12/2018 à 17:41 :
"Chameau, même un général ne tiendrait pas 48h devant les menaces de la dictature bruxelloise. MDR !
Réponse de le 14/12/2018 à 12:36 :
S'il faut un général autant qu'il ait la bosse des maths !Elle n'est pas sur le front !
a écrit le 12/12/2018 à 12:04 :
Il n'a rien compris Chérif au vivre ensemble visiblement.
Il n'a pas écouté non plus le discours de notre Bienfaiteur. Il a démontré qu'il n'a pas mérité sa prime de 1000€ défiscalisé.
Je le soupçonne d'être un gaulois réfractaire, pas vous ?
Réponse de le 12/12/2018 à 12:10 :
Est ce que nous pouvons demander un peu de «  pudeur -respect « 
« citoyenne des internautes sur Tribune pour les Victimes et décédés de cet horrible attentat ?
Réponse de le 12/12/2018 à 12:54 :
SI difficile d'avoir un peu de respect pour les familles des victimes ?
Réponse de le 12/12/2018 à 13:44 :
Il est interdit de penser différemment. Mais depuis faut-il s'excuser de ne pas épouser les thèses du vivre ensemble ?
Beaucoup d'esprits critiques ici brûleraient sur le bûcher Beaumarchais pour offenses au Roy. Pourtant, on reconnaît au moins un pseudo qui passe le plus clair de son temps à faire campagne au vitriol contre le gouvernement.
La critique n'est peut-être autorisée qu'à certaines heures et que sous certains angles ?
L'absence de message pour la famille ne signifie pas obligatoirement que l'auteur n'y pensait pas.
A manque de compassion, je réponds manque d'esprit de 2 redresseurs de tord.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:45 :
Il est interdit de penser différemment. Mais depuis quand faut-il s'excuser de ne pas épouser les thèses du vivre ensemble ?
Beaucoup d'esprits critiques ici brûleraient sur le bûcher Beaumarchais pour offenses au Roy. Pourtant, on reconnaît au moins un pseudo qui passe le plus clair de son temps à faire campagne au vitriol contre le gouvernement.
La critique n'est peut-être autorisée qu'à certaines heures et que sous certains angles ?
L'absence de message pour la famille ne signifie pas obligatoirement que l'auteur n'y pensait pas.
A manque de compassion, je réponds manque d'esprit de 2 redresseurs de tord.
Réponse de le 14/12/2018 à 0:29 :
@oui il faut rentrer dans le rang.
L'humour noir, c'est un art très difficile. Il est peut-être possible de rire de tout mais certainement pas à n'importe quel moment.
Iriez-vous faire de l'humour, le jour d'un enterrement ? Donc là, les victimes n'ont même pas encore eu le temps d'être enterrées, c'est peut-être un peu tôt pour un quelconque humour, il me semble, non ?
a écrit le 12/12/2018 à 11:34 :
rétablissement de la peine de mort pour les assassins islamistes .
le Parlement doit prendre ses responsabilités .
a écrit le 12/12/2018 à 11:29 :
Tiens-tiens, curieux hasard...
Réponse de le 12/12/2018 à 12:03 :
Commentaire incompréhensible, pouvez- vous clarifier ?
Réponse de le 12/12/2018 à 15:01 :
@susuki
Pourriez-vous préciser votre pensée, comme le suggère Anonyme (12/12 12:03) ?
Cordialement
a écrit le 12/12/2018 à 10:20 :
C’est une attaque sanglante!
Pourquoi les proches ne sont pas inculpées? Comme à Paris ?ou Toulouse ?
Stop aux attentats: à quand la restauration de la peine de mort pour ce genre d’énergumène complètement siphonné ?
Réponse de le 12/12/2018 à 11:30 :
La perspective de la mort quasi certaine n'arrête pas les terroristes islamistes. Autrement dit en ce cas d'espèce la peine de mort est inutile. Par contre la méthode israelienne qui consiste à démolir systématiquement le logement de leur famille pourrait les faire réfléchir. Adapté à la situation française ça pourrait être saisie du logement et des biens, expulsion des logements sociaux sans relogement.
Réponse de le 12/12/2018 à 11:52 :
@blasé
C’est celui qui le «  dit » qu’il « est ».
Réponse de le 12/12/2018 à 12:02 :
"la méthode israelienne....."

D'abord est incompatible avec la constitution française et est contraire à nos valeurs juridiques fondamentales et tous nos engagements européens et internationaux.

Ensuite, je n'ai pas l'impression que la méthode ait eu des résultats très heureux, y compris pour les palestiniens qui vivent en guerre depuis 70 ans et périodiquement se livrent à des crimes de guerre qui fabriquent une nouvelle génération de "terroristes".
Réponse de le 12/12/2018 à 13:16 :
@@bruno_bd : la méthode israelienne a quand même eu le mérite de faire cesser les attentats suicide genre explosion dans un bus. Quant à la constitution, ça se modifie.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:35 :
Les proches ont été arrêtés.
Peine de mort ? cela ne change rien.

Bref, commentaire inepte
a écrit le 12/12/2018 à 9:35 :
"En finir avec quelques idées reçues sur la radicalisation" https://www.monde-diplomatique.fr/2018/09/BONELLI/59014 (article gratuit)

Intro:

"N’importe quel bavard a son idée arrêtée sur la « radicalisation » et sur le terrorisme. Désormais, il est possible de confronter toute cette glose à la réalité des dossiers instruits par la justice française. Et on découvre alors la place réelle qu’occupent l’échec scolaire, les réseaux sociaux, la volonté de provoquer, la sexualité, la religion dans le basculement de milliers de jeunes vers la violence."
Réponse de le 12/12/2018 à 11:18 :
Merci pour le lien vers cet excellent article.
Réponse de le 12/12/2018 à 11:30 :
Nous connaissons les contextes de ces jeunes mais ça n’excuse pas «  de tuer impunément des gens à l’aveuglette « 
Le respect de soi et des autres commencent très tôt dans l’éducation.( avant l’école )
Ne pas trouver sa place dans la société , ne pas faire d’effort pour s’en sortir , ça veut dire qu’il y a des freins de non «  intégration «  dans ce cas là , il faut faire un choix pour vivre autrement, votre article ne parle pas des dépendances aux produits.
C’est un acte «  fou ».
Je pense qu’il faudrait changer les procédures judiciaires pour mieux cadrer ces profils avant «  l’acte fou ».
Réponse de le 12/12/2018 à 14:26 :
vous oubliez : le poids d' une religion moyen-ageuse, l' absence d éducation ouverte et tolérante, les rapports en vase clos avec la communauté,
les familles sans père, la sur valorisation des garcons, le non respect de la vie colllective nationale, le culte de l argent facile,. le mépris du travail scolaire etc...
Réponse de le 18/12/2018 à 10:51 :
Toutes les religions sont obscurantistes par définition.

Toute communauté est déjà subjective par principe...

POurquoi vous ne me valisez pas cette réponse bon sang !? -_-
a écrit le 12/12/2018 à 9:30 :
L'islamo-gauchisme a encore tué plusieurs de nos compatriotes !

Combien faudra-t-il de morts pour nous nous défendions VRAIMENT ?

La DGSI s'est encore illustrée par son incompétence...cela devient louche !
a écrit le 12/12/2018 à 9:26 :
Il y a des gilets jaunes qui pensent que c'est un complot, ce sont vraiment des sinistres crétins juste bon à casser dont le niveau fait honte. Finalement les nombreux ronds-points du pays servent à y exposer les plus attardés et arriérés du pays.
Réponse de le 12/12/2018 à 9:33 :
Hum... trop de haine tue le commentaire. (et le commentateur d'ailleurs aussi...)

Je me dis que ce n'est pas possible d'être aussi bête puisque la bêtise profonde de ce commentaire ne peut qu'inciter à l'inverse de ce qu'il prône mais quand je vois nos lrem, je doute fortement.

Et si tout les propos imbéciles et haineux que nous lisions venaient vraiment d'eux ? Quand on voit leur incapacité à gouverner ça claque quand même hein...
Réponse de le 12/12/2018 à 10:12 :
l imbécibilité de ce commentaire est le reflet du peu d intelligence de son auteur
Réponse de le 12/12/2018 à 13:07 :
N importe quoi
a écrit le 12/12/2018 à 9:25 :
A quand la déchéance de la nationalité française pour cet ennemi de l'état ! Et interdiction à vie du territoire ....
Réponse de le 12/12/2018 à 10:04 :
La nationalité au mérite est une solution, la nationalité n’est pas un droit , mais un privilège , un honneur.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:38 :
Si on enlève de leur nationalité les énnemis de l'Etat, il va falloir se poser la question des anarchistes, gauchistes, Gilets jaunes extrémistes, Lycées excités...
Réponse de le 12/12/2018 à 14:14 :
Ce ne sont pas des ennemis de l'état qu'ils ne frappent presque jamais mais des populations
a écrit le 12/12/2018 à 9:04 :
Une action barbare.
Mes pensées pour la ville de Strasbourg, les victimes et les habitants.
C’est quand que l’autorité va trouver une solution pour les fichés S pour la sécurité de tous ?
a écrit le 12/12/2018 à 8:45 :
C'est bien sûr la faute à Macron...
a écrit le 12/12/2018 à 8:44 :
L'islamo-gauchisme a encore tué plusieurs de nos compatriotes !

Combien faudra-t-il de morts pour nous nous défendions VRAIMENT ?

La DGSI s'est encore illustrée par son incompétence...cela devient louche !
a écrit le 12/12/2018 à 8:39 :
"il a d'ailleurs été perquisitionné à son domicile par la gendarmerie plus tôt dans la journée pour un braquage qui avait mal tourné"

Tu parles d'un attentat, un massacre de psychopathe oui, maintenant n'importe quel détraqué peut faire parler de lui en se disant de daech.

N'importe quoi.

"It's war, we don't speak anymore"
a écrit le 12/12/2018 à 8:05 :
La crise des gilets jaunes l'avait occulté, mais l'hydre islamiste est loin d'être éradiquée.
a écrit le 12/12/2018 à 8:05 :
haha, mais ces pleurnicheries sont pathetiques!
on se lamente, on cree des plans attentats, on met les infirmieres en plan blanc ( pas payees, a priori), puis on annonce fierement qu'on va accueillir la misere de la terre!!!!
avec les gilets jaunes, la goutte d'eau fiscale a fait deborder la colere, he ben dans ce cas, ca va etre autre chose!
vous voulez du hitler, he ben vous allez l'avoir, les jeremiades dans les medias et autres larmes de crocodile de gauche, ca va pas servir a grand chose!
Réponse de le 12/12/2018 à 11:32 :
"En même temps" ce paroissien là était né en France il y a près de 30 ans...
a écrit le 12/12/2018 à 6:57 :
On devrais imposer le bracelet électronique aux fichiers S, et laisser l’IA faire le reste. Vive la technologie
Réponse de le 12/12/2018 à 12:11 :
Une personne sous bracelet a assassiné un prêtre. Vive la technologie.

L'auteur présumé de l'attentat de Strasbourg faisait l'objet d'un mandat d'arrêt depuis le matin, ça n'a rien empêché.
Il est probable que la perquisition de son logement l'ait poussé à passer à l'acte puisqu'il s'est sû découvert. (Comment et par qui? c'est une question).

S'il avait eu un bracelet ça n'aurait rien changé.
Réponse de le 12/12/2018 à 13:37 :
Au moins on sait qui c’est quand ça se passe, ensuite il n’y aurait pas de « chasse à l’homme » interminable et donc éviter que la liste noire s’allonge avant qu’on le retrouve. Côté prévention, faudrais en effet qu’il y ait un suivi plus efficace et l’intelligence artificielle peut apporter une aide aux effectifs maigres de la DGSI, en analysant par exemple les tendances, les fréquentations des milieux sensibles, les endroits possibles où les armes ont été fournies. Avec encore plus d’imagination on pourrait penser que le bracelet soit comme une boîte noire qui enregistre en continu les dernières 24hr de conversation de l’individu et pourquoi pas même inclure une activation à distance d’une décharge électrique pour neutraliser l’individu en cas de confrontation directe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :