Les mesures "Gilets jaunes" devraient booster le pouvoir d'achat (des actifs)

Les mesures annoncées mi-décembre par le gouvernement face au mouvement des gilets jaunes" vont augmenter le pouvoir d'achat des ménages de 0,8% en 2019 en moyenne, selon une étude de l'Institut des politiques publiques (IPP).
Grégoire Normand

6 mn

Les économistes de l'institut de statistiques anticipent une chute de l'inflation au cours du premier semestre pour atteindre 1% en juin 2019 grâce aux mesures prises par le gouvernement.
Les économistes de l'institut de statistiques anticipent une chute de l'inflation au cours du premier semestre pour atteindre 1% en juin 2019 grâce aux mesures prises par le gouvernement. (Crédits : Jean-Paul Pelissier)

Alors que les "gilets jaunes" se préparent à un acte XI prévu ce samedi, les économistes de l'institut des politiques publiques (IPP) ont publié une note mercredi particulièrement éclairante sur l'impact des mesures d'urgence économiques et sociales annoncées par le président de la République le 10 décembre dernier.

Seulement quelques semaines après le début du mouvement social, Emmanuel Macron avait principalement visé les salariés autour du SMIC et les retraités avec des dispositifs rapides à mettre en place. Passées en urgence à la fin de l'année dans le budget 2019, toutes ces mesures devaient servir à apaiser la colère des manifestants. Mais cette stratégie n'a visiblement pas fonctionné au regard du nombre de personnes dans les rues recensées par le ministère de l'Intérieur les samedi suivants. L'exécutif compte désormais sur la mise en oeuvre du grand débat pour calmer la gronde sur les ronds-points.

> Lire aussi : Smic, CSG, heures supp : une opération déminage à 10 milliards pour Macron

Gain moyen de 0,8% de pouvoir d'achat

Après avoir opéré une première simulation des effets sociaux-fiscaux du budget 2019 à l'automne dernier, les experts du centre de recherches ont pris en compte les effets redistributifs des nouvelles mesures qui sont loin d'être négligeables. Au total, l'arsenal devrait entraîner un gain moyen de 0,8 % du revenu disponible en moyenne pour les ménages.

Les annonces du locataire de l'Elysée comprennent notamment l'annulation de la taxe carbone initialement prévue pour 2019, l'élargissement de l'éligibilité au chèque énergie, la revalorisation de la prime d'activité de 90 euros pour les salariés au SMIC, l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités ayant une pension inférieure à 2.000 euros par mois, et la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires. Le total de ces annonces devraient représenter un coût global estimé à 8,3 milliards d'euros d'après des prévisions du gouvernement. A l'Insee, les statisticiens estiment que l'impact global "serait de 0,5 point de revenu disponible brut (RDB, c'est-à-dire les revenus dont disposent les ménages après opérations de redistribution) durant le premier trimestre 2019."

Des effets différenciés

Les résultats des travaux de l'IPP rappellent que tous ces dispositifs ont des répercussions très disparates selon les ménages. L'annulation de l'augmentation de la fiscalité énergétique pour 2019 a valorisé le niveau de l'ensemble des ménages "avec des effets plus importants dans le bas de la distribution du fait de l'extension de l'éligibilité au chèque." Des disparités peuvent apparaître compte tenu des différences de moyens de transport au sein de la population. Du côté de la défiscalisation des heures supplémentaires chères à l'ancien Président de la république Nicolas Sarkozy, les principaux bénéficiaires devraient faire partie des 60% des ménages les plus aisés, avec une hausse moyenne de 0,2% du revenu disponible au sein de cette population.

Pour les retraités, l'annulation de la hausse de la CSG devrait profiter aux foyers faisant partie du milieu de la distribution avec une pension inférieure à 2.000 euros par mois. En revanche, les retraités les plus modestes,"parce que déjà sujets initialement à un taux réduit (ou à une exonération complète) de CSG, ne bénéficient pas de cette mesure."

La revalorisation de la prime d'activité devrait avoir des effets concentrés sur la première moitié de la distribution des niveaux de vie souligne l'organisation rattachée à l'école d'économie de Paris et au Crest. "Néanmoins, cette mesure n'affecte pas les premiers centiles, la bonification individuelle étant ciblée sur les individus rémunérés au moins à la moitié d'un SMIC en équivalent temps plein" expliquent les auteurs.

Les ménages aisés sont les grands gagnants du budget 2019

Outre la prise en compte des mesures d'urgence économiques et sociales, les auteurs de la note ont étudié les effets redistributifs du budget 2019. D'après les simulations opérées, "les actifs sont en moyenne gagnants, quel que soit le centile de niveau de vie (+ 2,3 % de revenu disponible en moyenne)." En revanche, les retraités situés parmi les 20% des ménages les plus aisés sont sollicités," avec une perte moyenne de 3% de leur revenu disponible".

Enfin, les ménages les plus aisés demeurent les grands gagnants du budget voté pour cette année. D'après les projections de l'organisme de recherches, les foyers rattachés aux 1% les plus aisés "voient leur revenu disponible augmenter en moyenne de 6,4 % du fait du remplacement de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI)".

Baisse de l'inflation en vue

Ces gains de pouvoir d'achat seraient particulièrement soutenus par une baisse sensible de l'inflation au premier semestre 2019. D'après la dernière note de conjoncture de l'Insee publiée fin décembre, la hausse des prix de l'énergie s'est accélérée au cours du troisième trimestre 2018 avec l'augmentation massive des prix du pétrole qui a dépassé les 80 dollars par baril en septembre.

> Lire aussi : Pouvoir d'achat : l'inflation en France ralentit à 1,6% en décembre

Les économistes de l'institut de statistiques anticipent une chute de l'inflation au cours du premier semestre pour atteindre 1% en juin 2019. L'inflation des prix de l'énergie serait en perte de vitesse. En revanche, l'inflation sous-jacente (c'est à dire sans les prix de l'énergie,des produits frais et les tarifs publics) devrait augmenter d'ici juin 2019 de 1,2% sur un an.

Une croissance au ralenti

En dépit de ces mesures en faveur du porte-monnaie des Français, la croissance manque de ressorts en ce début d'année. Selon le dernier communiqué publié par le cabinet Markit ce jeudi, l'activité du secteur privé en France est tombée en janvier à son plus bas niveau depuis plus de quatre ans, en raison d'un fort repli dans le secteur des services. Les économistes restent cependant prudents sur l'impact économique lié aux mobilisations des "gilets jaunes":

"Malgré la poursuite du mouvement des gilets jaunes, il est difficile d'établir si la faiblesse des dernières données PMI reflète les perturbations liées aux manifestations ou si les prévisions d'un ralentissement économique mondial en 2019 sont déjà en train de se réaliser."

Les dernières données de Markit pour la zone euro signalent un nouveau ralentissement de la croissance en janvier, "qui affiche un niveau de plus en plus proche de la stagnation". Et la plupart des grandes institutions internationales anticipent un essoufflement de la croissance mondiale cette année.

> Lire aussi : La croissance mondiale ralentit plus vite que prévu selon le FMI

Grégoire Normand

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 47
à écrit le 26/01/2019 à 14:55
Signaler
Il est clair que Macron a déclaré la guerre aux retraités. Cela n’augure rien de bien pour sa réforme des retraites, où ils vont se faire une nouvelle fois essorer !!!

à écrit le 25/01/2019 à 19:42
Signaler
Le gouvernement a de plus en plus de mal à médire des gilets jaunes. Il les a accusé de provoquer du chômage.... -1.1% ce trimestre. Il les a accusé de faire fuir les touristes.... l'année 2018 a été exceptionnelle à Paris, y compris pendant les ...

à écrit le 25/01/2019 à 16:20
Signaler
On peut parier qu'environ la moitié des 10 Milliards mis sur la table se retrouvera sous forme de déficit du commerce extérieur en fin d'annèe. Car augmenter la consommation c'est bien, mais cela relance au final les pays producteurs de biens consomm...

à écrit le 25/01/2019 à 11:28
Signaler
il y a un achat que j'aurai fait il y a dix ans mais que je ne fais pas: changer ma voiture âgée de 15 ans. Pourquoi ne pas le faire? il n'y a plus de plaisir de conduire, cela ne reste qu'un besoin de se déplacer par nécessité. En dehors de cela, ma...

le 25/01/2019 à 17:41
Signaler
Si votre voiture ne vous sert pas, on comprend bien que vous ne la remplaciez pas. je ne vois pas très bien la responsabilité du gouvernement ou de l'UE dans votre vague à l'ame.

le 26/01/2019 à 14:57
Signaler
Oui, on peut le dire, voiture est un luxe et ceux qui le peuvent, y ont encore accès mais ce sont les dernières minutes avant fermeture définitive !!!

à écrit le 25/01/2019 à 11:21
Signaler
La convergence des luttes permet d'ouvrir un second front en plus de celui du samedi et de mieux soutenir les revendications sociales.

à écrit le 25/01/2019 à 10:38
Signaler
Les Français ne croit pas à la croissance par le travail; Il mise à bloc sur l'Etat providentiel et ne compte pour assurer leur train de vie que sur le ruissellement de la dépense publique.Le syndrome du Père Noël, chez un peuple agnostique!

le 25/01/2019 à 12:53
Signaler
La révolte en cours est un cri d’adieu face à un système a bout de souffle. L'humain est fort quand même, il a créé l'argent et l'économie, pour qu'au final sa création devienne ce qui le détruit le plus, l'argent a prit le dessus sur toute morale/s...

à écrit le 25/01/2019 à 10:36
Signaler
Maintenant que le gouvernement va payer un place de cinéma et un repas au restaurant au gilets jaunes, je suis rassuré.

à écrit le 25/01/2019 à 9:32
Signaler
Donc vive les casseurs, ils boostent l'économie par la loi du plus violent! Vive le ruissellement des dépenses publiques! Cassons gaiement!

à écrit le 25/01/2019 à 8:43
Signaler
En regardant le grand-débat, chacun y va des ses problèmes perso, pauvres, français moyens et français très riches, c'est une source inépuisable et infini de cas particuliers. Les vrais enjeux politiques ne sont pas la mais plutôt géopolitiques et t...

à écrit le 25/01/2019 à 8:25
Signaler
La seule solution pour sortir de cette crise est la taxe TOBIN. En effet quelque soit l'argent donné en bas , vue que tout le monde achète des produits manufacturés, il remonte dans les mains des actionnaires et ne redescend plus jamais . La seule s...

à écrit le 25/01/2019 à 8:23
Signaler
....NON ! pas LES retraités seulement QUELQUES retaités , les autres étant toujours rackettés : ça se paiera aux élections ........

à écrit le 25/01/2019 à 0:44
Signaler
Grève générale le 5.

à écrit le 24/01/2019 à 19:16
Signaler
"La revalorisation de la prime d'activité devrait avoir des effets concentrés sur la première moitié de la distribution des niveaux de vie souligne l'organisation rattachée à l'école d'économie de Paris et au Crest". C'est une aide financière supp...

à écrit le 24/01/2019 à 19:13
Signaler
Ca commence à se savoir! Combien nous coûtent les amis du "nouveau monde" hors taxe de Macron ? 70 milliards de fraude fiscale ,c'est énorme, c'est 100 fois plus que les valises de billets de la fraude des années 80....Le néolibéralisme de Macron n'...

le 25/01/2019 à 1:08
Signaler
C'est amusant: vous parlez à propos de la dette d'"arnaque extraordinaire" et de "moyen d'asservissement des peuples", mais par ailleurs vous écrivez que vous souhaitez que soit "supprimée la règle des 3% du déficit": donc en fait vous voulez faire p...

le 25/01/2019 à 7:56
Signaler
@et pourtant: Où diable trouvez-vous ces chiffres concernant la fraude? D'après nos ministres, nous sommes tous des fraudeurs, mais je ne leur accorde pas grand crédit depuis que leur grand patron s'obstine à rapporter le déficit budgétaire au Produi...

à écrit le 24/01/2019 à 19:13
Signaler
Autre son de cloche : Le pouvoir d’achat a crû de 1,4% en 2018, et devrait gagner 2 % en 2019. C’est ce qu’affirme le gouvernement s’appuyant sur les chiffres de l’Insee. Pourtant les associations UFC Que Choisir et 60 millions de consommateurs ré...

à écrit le 24/01/2019 à 18:53
Signaler
"Tout était prêt", assurait Chantal Jouanno juste avant sa défection du pilotage du grand débat national. Le Parisien nous révèle ce jeudi 24 janvier que c'était en réalité loin d'être le cas. "Tout l’aspect opérationnel était en jachère", assure un ...

le 24/01/2019 à 21:54
Signaler
Le Parisien reprend les éléments de langage de l'Elysée. Pour une chronologie plus précise je vous invite à consulter le rapport du CNDP téléchargeable sur leur site et qui n'a pas été démenti par les faits. https://www.debatpublic.fr/sites/cnd...

le 25/01/2019 à 14:44
Signaler
https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/25/le-grand-debat-une-operation-de-communication-pour-chantal-jouanno_a_23652285/?utm_hp_ref=fr-homepage

à écrit le 24/01/2019 à 18:53
Signaler
Ce qui est incroyable, c'est que personne ne se demande qui paie, car il y a bien quelqu'un qui contribuera au paiement de ces 10 Milliards. Ce seront les enfants des gilets jaunes sur la tête des quels ils ont mis une hypothèque.Et le noveau déficit...

à écrit le 24/01/2019 à 18:23
Signaler
On peut rappeler les conséquences de sa politique : Les "mesures d'urgence économiques et sociales" promises par Emmanuel Macron ont changé la donne. La baisse du taux de CSG pour une partie des retraités et l'avancement au 1er janvier au lieu du ...

à écrit le 24/01/2019 à 17:42
Signaler
Pourquoi ne veut pas avouer qu'il suit les GOPE et nous expliquer ses buts au lieu d'utiliser la pédagogie pour nous expliquer son soi disant programme? A t il honte d'être européen ou veut il manipuler les français a son profit!

le 25/01/2019 à 1:14
Signaler
Il n'y a rien à avouer ni à cacher: les Grandes Orientations des Politiques Economiques sont un cadre européen de convergence des politiques économiques et fiscales. C'est un mouvement naturel pour aller vers une plus grande intégration de l'Europe. ...

le 25/01/2019 à 12:52
Signaler
Mais il ne s'en vante pas, alors qu'il devrai en faire l'éloge, car les français ne savent pas où on veut les mener, la preuve ils sont dans la rue!

à écrit le 24/01/2019 à 17:41
Signaler
Article soit tendancieux, soit très incomplet: heureusement qu'il y a une parenthèse dans le titre. Car il y a une catégorie en France, dont l'importance numérique n'est pas anecdotique, ce sont les retraités soi-disant aisés qui morflent: hausse de ...

le 24/01/2019 à 20:01
Signaler
Je pense que pour le Président et les députés LaREM les retraités sont une catégorie de citoyens qui n' a plus sa place dans le monde d'aujourd'hui, une sorte de sous population. Pour la majorité le sujet de réflexion est comment se "débarrasser " d'...

à écrit le 24/01/2019 à 17:34
Signaler
et encore pas tous les actifs ! ce gouvernement pique dans la poche des retraités pour enrichir un peu plus les plus riches et donner des cacahouètes aux autres ; vivement les prochaines élections, s'il tient jusque là

à écrit le 24/01/2019 à 17:15
Signaler
Pour les Européennes ce sera le R.N notre bulletin de vote. On dit merci à qui: "aux gilets jaunes" bien entendu.

à écrit le 24/01/2019 à 16:49
Signaler
Ce qui est sur , c'est que je perds bien 3 % par an soit pas loin de 1500 euros . Heureusement je les retrouve en achetant des fruits et légumes espagnols et marocains et des viandes irlandaises ou de nouvelle- zélande . Tant pis pour les producteu...

à écrit le 24/01/2019 à 16:48
Signaler
macron massacre les retraités avec l'inflation à 1,8 c'est 1,( de perte pour tous les retraitées plus la csg pour un couple le plafond c'est 2350 les mutuelles plus 5 pour cent sur le livret A perte de 1.5 que macron se rassure on vas s'en souvenir...

à écrit le 24/01/2019 à 16:32
Signaler
Ne pas oublier la hausse des cotisations retraite Agirc-Arrco. Ce qu'on donne d'une main (baisse cotisations maladie), on le reprend de l'autre!

le 24/01/2019 à 18:59
Signaler
La mauvaise nouvelle était connue, elle est désormais en vigueur. Depuis le 1er janvier 2019, les retraites complémentaires du régime complémentaire Agirc-Arrco ne sont plus versée à 100% comme cela était le cas jusqu'à présent, mais à hauteur de 90%...

à écrit le 24/01/2019 à 16:29
Signaler
Eurêka l’Europe va être sauvée une liste des jaunes mené par une coiffeuse va nous permettre d'arrêter de nous arracher les cheveux. Elle va avoir une promotion et un super salaire, adieu les mises en pli. et avec la couleur jaune tout le monde avec ...

à écrit le 24/01/2019 à 16:27
Signaler
Comment peux-t-on savoir qu'on a gagné ou perdu 0,8% ou 1% de pouvoir d'achat ? Sauf en lisant Le Monde, l'Insee, ou toutes les niaiseries sur Fessebouc, ce qui revient au même. Tout ça n'est pas sérieux. Sauf pour les geignards franchouillards.

à écrit le 24/01/2019 à 16:25
Signaler
C'est vrai que maintenant on a tendance a vouloir anticiper les bonnes nouvelles de peur qu'elles soient démentie le lendemain, quitte a en créer si elles n'existent pas encore! L'optimisme n'a pas cours quand on est pas souverain dans ses décisions ...

à écrit le 24/01/2019 à 16:17
Signaler
Mazette! 0.8 %! Et à condition que l'inflation fléchisse en plus! Je n'ai pas fait l'ENA et je ne travaille pas à l'institut des politiques publiques, et mon raisonnement est surement un peu simpliste mais... Un smic, au 1er janvier 2019, c'est 1227,...

à écrit le 24/01/2019 à 16:16
Signaler
Mazette! 0.8 %! Et à condition que l'inflation fléchisse en plus! Je n'ai pas fait l'ENA et je ne travaille pas à l'institut des politiques publiques, et mon raisonnement est surement un peu simpliste mais... Un smic, au 1er janvier 2019, c'est 1227,...

à écrit le 24/01/2019 à 16:00
Signaler
présenter une candidature aux européennes les gilets jaune cautionnent la politique du moment

à écrit le 24/01/2019 à 14:43
Signaler
totalement faux augmentation pour certain ex les heures sup qui vont profiter aux 60 % les plus aises mais diminution pour d'autres parce qu'il est totalement faux de dire qu'avec une retraite de 2000 il ne paie pas la scg !!! la mienne 1500 mon cou...

à écrit le 24/01/2019 à 14:16
Signaler
Ouah, mais que nous dit l’IPP Institut des Politiques Publiques et le titre de l’article « booster, les experts ont pris en compte les effets REDISTRIBUTIFS etc » avec un 0,8 point . Le plus amusant l’IPP se vante de baser ses calculs sur les méthod...

à écrit le 24/01/2019 à 13:50
Signaler
Tout dépend ce qu'on appelle "booster". Perso, en tournée à Davos, je vais booster ma consommation d'escorts !

à écrit le 24/01/2019 à 13:44
Signaler
Hors cout de la casse bien sur, lequel devrait être directement facturé au RN au titre de la campagne aux européennes de madame et son poulain.

à écrit le 24/01/2019 à 13:34
Signaler
La fabrique à opinion. Ce n'est pas une information c'est de la prédication, bref de l'activité de magnétiseurs et autres gourous, on est chez les fous. Lassant. Maintenant il est évident que la seule façon de relancer une croissance c'est d'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.