"Il serait temps que le Medef se bouge" (Cambadélis, premier secrétaire du PS)

 |   |  194  mots
Il serait temps que le Medef se bouge, il serait temps qu'il puisse répondre aux objectifs qu'il s'est fixés lui-même: en politique, comme dans le syndicalisme, il faut respecter sa parole, a estimé le premier secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis
"Il serait temps que le Medef se bouge, il serait temps qu'il puisse répondre aux objectifs qu'il s'est fixés lui-même: en politique, comme dans le syndicalisme, il faut respecter sa parole", a estimé le premier secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le premier secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis estime qu'il serait temps que le Medef tienne ses engagements de créations d'emplois en échange des allègements de charges obtenus.

Le premier secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis, a estimé dimanche qu'il "serait temps que le Medef se bouge" pour tenir ses engagements de créations d'emplois en échange des allègements de charges obtenus par les entreprises. Les références, dans la motion qu'il présente au congrès du PS, aux 15 milliards d'euros non encore utilisés du Pacte de stabilité constituent "un avertissement parce que comme l'a dit le Premier ministre, le compte n'y est pas", a expliqué Jean-Christophe Cambadélis au Grand rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTÉLÉ.

"Une commission d'évaluation est en place, elle va évaluer le Cice (Crédit impôt compétitivité emploi) et le Pacte de responsabilité. Si le patronat n'est pas à la hauteur de ses engagements -un million d'emplois en cinq ans-, on sera obligé de revoir les choses sur la base du rapport qui aura été présenté", a-t-il précisé. "Il serait temps que le Medef se bouge, il serait temps qu'il puisse répondre aux objectifs qu'il s'est fixés lui-même: en politique, comme dans le syndicalisme, il faut respecter sa parole", a conclu Jean-Christophe Cambadélis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2015 à 21:11 :
faudrait d'abord que la gauche aime les patrons,vu que francois n'aime pas les riches et les banques(qu'ils foutent le camp,et au plus vite)
a écrit le 13/04/2015 à 16:21 :
"Il serait temps que le Medef se bouge"

Vote du Medef à chaque présidentielle : 97% exclusivement pour ...l'UMP.
a écrit le 13/04/2015 à 15:18 :
ce monsieur , ex maoiste , n'a jamais mis les pieds dans une entreprise , à part pour manifester avec la CGT ! au moins Montebourg a avoué qu'il n'y connaissait rien en économie d'entreprise et il est parti faire une formation! qu'il arrête donc de donner des leçons aux patrons, c'est clair que les patrons commencerons par résorber leurs sur effectifs et restaurer leurs marges avant d'embaucher
a écrit le 13/04/2015 à 13:16 :
Le titre de La Tribune : "Il serait temps que le Medef se bouge" (Cambadélis, premier secrétaire du PS)

Plus approprié :
Il serait temps que Cambalis se bouge pour cesser de soutenir le désastre et révoquer siné dié le piètre gouvernement Valls -)

basta cosi.
a écrit le 13/04/2015 à 12:03 :
Monsieur le premier secretaire du parti socialiste venez sur le terrain économique et prenez des risques en investissant vos deniers dans une entreprise au lieu de blablater pour ne rien dire.
a écrit le 13/04/2015 à 11:05 :
Ce que les Français attendent urgemment du PS c'est qu'il fasse enfin et franchement son Bad Godesberg et qu'on passe vraiment à autre chose en traitant enfin les vrais problèmes des Français : booster l'activité pour réduire cet insupportable chômage de masse.....
Réponse de le 13/04/2015 à 13:13 :
+1
Réponse de le 13/04/2015 à 16:26 :
"booster l'activité pour réduire cet insupportable chômage de masse....."

Quelle idée , puisque ce chômage de masse est un bon moyen pour le patronat de demander des efforts supplémentaires aux salariés d'aujourd'hui.
a écrit le 13/04/2015 à 10:51 :
Mauvais diagnostic, le Medef ne peut plus rien!
D'ailleurs tous les indicateurs restent au rouge,le mal est plus profond. La vrai question est pourquoi s'embêter à créer de la richesse en entreprenant alors qu'il est plus facile de s'orienter vers des emplois de fonctionnaires ou de s'expatrier si on a des idées.
a écrit le 13/04/2015 à 9:50 :
Nomination de Mme Aubry au ministère du travail, réduction du temps de travail à 28h par semaine et création de 3 millions d'emplois elle sait comment fonctionne le patronat français à la schlague .... De plus le nouveau leader de la cgt la soutiendra avant c'était la cfdt pour les 35h... Allez Martine!
a écrit le 13/04/2015 à 8:42 :
1936 Front Pop - grande envolee lyriques sociales _ mais affaiblissement de l'economie française conduisant a la débâcle de 1940
1981, créations de millions de postes de fonctionnaires (en particulier administration locales) abaissement de 5 ans de l'age de depart a la retraite... 3 dévaluations, contrôle des changes en 1983
1999 Aubry 35 heures, fin de la dégressivité des indemnités chômage on connait la suite
a écrit le 13/04/2015 à 6:13 :
C'est très révélateur tout de même : le PS -donc le gouvernement- n'a plus qu'un seul espoir pour rétablir la situation catastrophique du pays : "que le MEDEF se bouge".
Autrement dit, n'attendez plus rien de moi, la solution (si elle existe) est ailleurs.
CQFD
Réponse de le 13/04/2015 à 10:01 :
Vous avez déjà vu des fonctionnaires créer de la prospérité ?
a écrit le 13/04/2015 à 2:25 :
En ce qui me concerne le CICE ne couvrira cette année, même pas le cout de la mutuelle santé devenu obligatoire + le surcout du CPF qui remplace le DIF... et qui nous coute plus cher ! Rien que pour la mutuelle santé 15€ x 10 salariés x 12 mois = 1800 € par an de nouvelle charge... alors, les 3000 euro du CICE, ça ne va pas créer beaucoup d'emploi !!!
a écrit le 13/04/2015 à 1:39 :
Ca y est, le PS remet un coup de barre à gauche en tapant sur le patronat. Ca doit être conforme aux décisions prises pour éviter l'éclatement. Cambadelis a achete la paix sociale au sein du PS c'est à dire la fin des réformes pour,que Martine et les frontistes se tiennent tranquilles et donnent une unité de façade. Francois est content il,pourra se présenter aux présidentielles. Adieu donc les réformes, la France attendra, et Francois gére sa carrière.
a écrit le 12/04/2015 à 23:47 :
Il est temps de comprendre que le MEDEF n'a aucune parole. C'est un organisme construit pour aspirer l'argent public.
Réponse de le 13/04/2015 à 8:17 :
2 choses : le MEDEF aimerait n'avoir n'avoir plus un € public car si il y a argent public, il y a derrière des charges insoutenables. Par ailleurs on ne le dit pas assez mais les normes (il ne faut pas dire les fonctionnaires) sont à tel point insupportables qu'elles tuent les entreprises : oui, mais voilà, qui dit normes dit fonctionnaires et là, gros problème : comment payer des gens qui n'auraient plus d'activités ?????
a écrit le 12/04/2015 à 23:27 :
Bon concrètement au 1 janvier 2015 le coût d'un Smic a augmenté pour une entreprise... j'ai 14 salariés et le constat est partagé par tous.
Aucune baisse de charges...
Il serait bon d'arrêter les CICE et autres usines à gazs qui ne profitent qu'à quelques mastodontes et de baisser simplement les charges pour tout ceux qui emploient.
A date, ce sont même les banques qui me demandent de réduire mes charges de personnel... alors comme tous on regarde comme avoir le moins de salariés possible à l'heure prêt : c'est cela le quotidien des entrepreneurs.
Cambadelis... no comments...
a écrit le 12/04/2015 à 21:12 :
le medef ne fera rien et il a les sous comme d habitude.
a écrit le 12/04/2015 à 20:57 :
Cambadelis, comme tous les gauchistes, grands donneurs de leçons. Les impôts socialo-écolo-gauchistes ont ruiné la France. Le medef ne peut rien contre la haine des gauchistes pour les entreprises. La lutte des classes de gauche, infect paradigme gauchiste, attise la haine et les divisions...
a écrit le 12/04/2015 à 19:26 :
Comme si, avec un chômage aussi énorme, un gouvernement allait pouvoir peser sur le Comité des Forges...
Réponse de le 13/04/2015 à 8:19 :
où avez-vous vu du chomage : j'ai lu dans un journal que le seul chomage problèmatique est celui des immigrants : celui des français n'interesse personne !!
a écrit le 12/04/2015 à 19:23 :
Cambadelis envoie le signal que le CICE sera remis en cause. Raison de plus pour ne pas l'utiliser et mettre l'entreprise à la cape pour quelques années.

Le retour de la gauche archaique est en marche avec les dinosaures comme Aubry.
a écrit le 12/04/2015 à 17:17 :
toujours la faute des autres, cambadelis grand repris de justice s'avise à menacer. qu'il travaille ce faine...
a écrit le 12/04/2015 à 17:17 :
JCC Ce leader bien discret pendant la campagne départementale va maintenant faire parler de lui tous les jours. La vieille rengaine des contreparties, avec la menace de remettre en question les dispositifs CICE et pourquoi pas allègement amortissement accéléré. Pour restaurer la confiance, il faut dire qu'il s'y connaît au moins lui....Si il regardait plus attentivement les chiffres de l'INSEE, il verrait que le taux d'utilisation des capacités de production en mars est de 75% c'est à dire que les entreprises ont conservé des effectifs supérieurs à leur charge de travail. Les créations d'emploi n'interviendront qu'à partir de 95%. Cette affaire de contrepartie est un non sens. On a brisé les genoux aux entreprises de 2011 à 2013, on leur offre une béquille (CICE) dont les premiers effets dans les comptes sont arrivés en janvier. Les marges des entreprises ont retrouvé leur niveau d'avant la crise mais très en retrait (5à10%) du niveau de leurs concurrentes européennes. IL POURRAIT REGARDER L'EXEMPLE ALLEMAND AVEC DE VRAIES REFORMES, LE CHÔMAGE EST PASSE DE 9,5% EN 2003 A 11,5% EN 2005 POUR DESCENDRE A 4,7% EN 2015.LA GROSSE DIFFERENCE ? BAD GODESBERG EN 1959 ET LE RECONNAISSANCE PAR LE SPD DE L'ECONOMIE DE MARCHE, LA PROXIMITE AVEC LE PEUPLE ENTIER ET PAS UNIQUEMENT AVEC LES TRAVAILLEURS, BREF LA FIN DE LA LUTTE DES CLASSES SI CHERE A NOS PARTIS SOCIALISTES DE DROITE ET GAUCHE DEPUIS 40 ANS
a écrit le 12/04/2015 à 16:30 :
Le patronat n'a qu'à faire comme cambadelis: de l'abus de bien social.
Réponse de le 12/04/2015 à 20:38 :
c'est ce qu'il font depuis trop longtemps, pleurer des subventions pour construire des usines et les déménager ensuite
Réponse de le 13/04/2015 à 11:01 :
Vous avez vu beaucoup d'usines se construire ces derniers temps ?
a écrit le 12/04/2015 à 16:10 :
😂encore un comique ! Qui comme tous les ministres n a jamais passé une minute de sa vie en entreprise ! Pauvre france 💣😭👹
a écrit le 12/04/2015 à 16:10 :
Décidément il ne comprend rien à notre planète

La creation d emploi et d investissement ne se décident pas au politique bureau

C'est un écosystème et la confiance ne reviendra pas de si tôt Apres des tonnes de taxes et mesure anti efficacité comme le compte penible et la formation
Quand est-ce que les militants arrêteront de voter pour ce genre de personnage ???
A droite l'équivalent est Morano ou estrosi
a écrit le 12/04/2015 à 16:08 :
Mais ils vont se bouger, ils vont même aller loin. Loin des décisions de surveillances digne d'un état totalitaire, loin de la taxation à tout va.
Et puis toute cette flopée de politiques inutiles n'a qu'à créer des entreprises qui vont embaucher. Ils ont déjà un conseillé dans la place en la personne de Montebourg.
Ils ont aussi la Royale qui a une expérience dans la création d'emplois dans l'industrie de l'auto électrique.
En fait la première chose à faire est de virer tous ces parasites de politiques, réduit de deux tiers la France irait déjà mieux.
La bête en bonne santé peut se permettre deux ou trois parasites la bête affaiblie et malade ne peut survivre à des milliers de parasites.
a écrit le 12/04/2015 à 15:46 :
On n'a pas deleçon a recevoir de monsieur Cambadelis, qu'il vienne diriger mon entreprise demain et je prends sa place pour faire les vraies réformes structurelles pour le pays.
Si la France avait le même niveau de dépenses publiques que la moyenne des autres pays européens, Il n'y aurait plus de déficit publique , plus d'impôt sur le revenu et en plus on pourrait faire un chèque de 1000 € par foyer fiscal.
NON A LA RECHERCHE DE BOUC EMMISSAIRE
Réponse de le 13/04/2015 à 8:43 :
Oui, et réduire le déficit public c'est aussi réduire le nombre de fonctionnaires, état et collectivités locales.Entendu au cours de la dernière manif contre l'austérité:"on nous fait du chantage au travail"! Obliger ces messieurs dames à travailler en échange de leur salaire, quel scandale!Je ne sache pas qu'il y ait eu beaucoup de salariés du privé dans cette manif, sous peine pour eux d'être sanctionnés;ou virés , car en ce paysage ce n'est pas de chantage au travail qu'il s'agit mais de chantage à l'emploi.Pour preuve et comme épouvantail les dernières charrettes; Je connais dans mon entourage beaucoup de patrons de PME et professions libérales dont le train de vie parfois bien caché, ne relève pas vraiment de l'austérité!
a écrit le 12/04/2015 à 15:26 :
Voilà en live, un exemple de marxo/socialisme improductif en économie dirigée ...hélas, vouloir traiter politiquement le chômage ...qui n'est en fait en aval qu'une résultante ...de la chaîne économique en amont ...confiance /capital/ investissement / étude de marché RH et RD et carnet de commande ...c'est déjà vouloir mettre la charrue avant les bœufs...
a écrit le 12/04/2015 à 15:10 :
sur la forme.. qu'il se rassure, tt le monde a compris qu'ils allaient changer la regle du jeu au milieu du jeu, alors personne ne va prendre quoi que ce soit comme decision pour que ' finalement ""on va changer le cice et tt le reste""
faut recolter ce qu'on a seme!
a écrit le 12/04/2015 à 15:09 :
Le MEDEF doit se rendre compte quand même ! qu'il détient la clé de la réélection de François Hollande , alors ces millions d'emploi c'est au moins pour 2017 .
a écrit le 12/04/2015 à 15:09 :
"Il serait temps que le Medef se bouge" (Cambadélis, premier secrétaire du PS)

Mosieur Cambadelis, donneur de leçons inappropriées, arrogantes, vous même et vos amis Parlementaires UMPUDI-PSEELV, combien investissez vous dans les entreprises pour créer des emplois ?
a écrit le 12/04/2015 à 14:50 :
et toi tes engagements tu en as fait quoi gros plein de soupe ??????????????????
a écrit le 12/04/2015 à 14:50 :

Il est trop fort ce menteur de foire !!!

Et le gouvernement il les fait quand les réformes ???
On reparlera de l'arrogance de ce Mr Apres les régionales

Que c'est penible dd voir des politiciens faire de la communications de bas étages
a écrit le 12/04/2015 à 14:40 :
avis d'un petit patron de TPE:
on a une fois de plus la preuves. que Cambadelis ne comprend rien au fonctionnement des entreprise.
L'an dernier, le CICE représentait 3.000 euros pour ma boite , donc une somme sans aucune importance et qui ne peut pas servir à créer un quelconque emploi.
Le Medef ne me représente pas et je ne me sens absolument pas lié par les annonces du dit Medef, donc les annonces de création d'emplois, je n'en ai rien à cirer.

Ensuite, il faudrait analyser quelles sont les entreprises qui ont le plus bénéficié du CICE ... La Poste , la SNCF , EDF .... autant d'entreprises sous le contrôle de l'état et ayant déjà des effectifs pléthoriques
Réponse de le 12/04/2015 à 17:21 :
Le medef ne vous représente pas ? d accord ! mais qui peut vous représenter votre avis sur ce sujet est intéressant .
Soyez sur que comme vous il ne se sent lié a rien . Dans ses retranchements ; il édite une charte imprimé sur papier recyclable .
Réponse de le 12/04/2015 à 19:23 :
Idem pour moi le CICE Ca a compenser la CFE pour ceux qui connaisse pas la taxe qui remplace la taxe professionnelle
Il annonce qu'il remettrons en cause le CICE rires !!!
Seuls les neuneus pouvaient croire que ça durerait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :