Grève du 5 décembre : les "gilets jaunes" appellent à rejoindre la manifestation contre la réforme des retraites

 |   |  300  mots
(Crédits : Reuters)
Les "gilets jaunes" réunis depuis vendredi dans leur "Assemblée des assemblées" à Montpellier, ont voté dimanche une proposition pour rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites.

La convergence des luttes aura bien lieu. Les "gilets jaunes" réunis depuis vendredi dans leur "Assemblée des assemblées" à Montpellier, ont voté dimanche une proposition pour rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. L'appel à s'associer à la grève du 5 décembre a été adopté à une écrasante majorité lors d'un vote à main levée, en séance plénière.

Depuis vendredi et jusqu'à dimanche, quelque 600 "gilets jaunes" représentant 200 délégations de ronds-points sont réunis dans un musée désaffecté de Montpellier, pour évoquer la suite de leur mouvement, presque un an après le début de leur mobilisation, le 17 novembre 2018.

Rendez-vous à Toulouse

"L'heure est à la convergence avec le monde du travail et son maillage de milliers de syndicalistes qui, comme nous, n'acceptent pas", ont-ils également précisé dans un communiqué de presse.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires organisent "une première journée" de grève interprofessionnelle le 5 décembre contre la réforme des retraites, rejoignant plusieurs syndicats de la RATP - dont la CFE-CGC - et de la SNCF. "L'Assemblée des assemblées de Montpellier appelle les 'gilets jaunes' à être au coeur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles !", poursuit le communiqué. "Le 5 décembre est une date importante que nous attendons tous depuis très longtemps", a réagi Séverine 54 ans, une des "gilets jaunes".

"Notre mouvement est parti de la base et nous avons impulsé une radicalité pour que les gens ne se laissent pas faire", a-t-elle poursuivi. Les "gilets jaunes" ont également annoncé que la prochaine "Assemblée des assemblées" se tiendra à Toulouse, à une date pour l'instant encore indéterminée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2019 à 8:46 :
Pourquoi tant de tapage sur la réforme des retraites ? Pourquoi ne pas dire simplement aux actifs que le déficit est aujourd'hui de 4.5 milliards dans les caisses comblé par les impôts et que dans 50 ans, il n'y aura plus de retraite de solidarité mais uniquement de capitalisation. Pourquoi ne pas dire que les caisses des régimes spéciaux (SNCF, RATP..) sont déficitaires de façon exponentielle et que ce sont ceux du régime général qui les renflouent en partie. Donc une réforme en profondeur est nécessaire qui permette une lisibilité . Cela se fait déjà avec l'ARRCO et l'AGIRC et personne ne dit rien.
a écrit le 07/11/2019 à 4:08 :
Un vote a main levé!? Bonjour la democratie chez les gilets Jaunes.
a écrit le 05/11/2019 à 11:01 :
La grève générale du 5 décembre c'est pour l'alignement des retraites par le haut du panier,

tous une retraite de Ministre,

c'est aussi et surtout pour une revalorisation des salaires de 500 € par mois pour les smicards

et de 300 € par mois pour les sous-classes moyennes entre le smic et 2 400 € net par mois.

les Cinq DECEMBRE c'est une grève générale pour 80 % de la population de la France d'en bas
a écrit le 04/11/2019 à 20:52 :
Depuis le début le mouvement est très représentatif de la population du français "moyen" et "défavorisé".
On y a vu beaucoup de fonctionnaires, d'agents hospitaliers, de chômeurs, de précaires, de travailleurs indépendants, de petits salaires, mais aussi des petits patrons.
Le panel était large et le mouvement a été soutenu massivement jusqu'à ce que les violences étouffent les manifs. Mais sous la cendre, il reste des braises que le gouvernement met une application étonnante à entretenir et à nourrir.

Tous ces gens, même non fonctionnaires, seront touchés par la réforme des retraites, de la même façon qu'ils sont déjà impactés négativement par celle de l'assurance chômage.
Beaucoup des manifestants du 5 décembre manifesteront à la fois comme gilet jaune et comme agent hospitalier, petit patron indépendant, routier, enseignant.

Reste à voir si les notaires, les avocats, les médecins libéraux seront aussi dans les rues. Si c'était le cas Macron serait en péril parce que la "coagulation" espérée par certains , crainte par d'autres, serait effective.
a écrit le 04/11/2019 à 20:45 :
Une fois de plus les GJ en travent que dalle : eux les victimes d'un monde injuste sont prêts à soutenir la cause des privilégiés du système de retraites.
Je me marre.
La retraite, c’est pour pouvoir bouffer quand on ne peut plus travailler, au nom de la solidarité.
C’est donc une belle invention, qui a été malheureusement largement détournée de ses fins : elle a créé une caste de rentiers (geignards, en plus) partis souvent bien tôt il me semble.
Et elle est mal financée, forcément, et de façon très injuste.
Vivement qu'il n'y ait plus qu'un seul système pour tout le monde.
Bref : l'égalité républicaine.
Et que tout ce cirque s'arrête.
a écrit le 04/11/2019 à 16:33 :
la grève du 5 décembre ne sera rejoint que par ceux qui bénéficie des retraites spécifiques des avantages et des privilèges tant dénoncés par L'OCDE et le FMI très inégalitaire avec le privé. A REFORMER D'URGENCE !!! ALIGNEMENT DE TOUTES LES RETRAITES SPECIFIQUES SUR LE PRIVE AU NON DE L'EGALITE ET DE JUSTICE. Et on verra si Macron et sans bande de pingouins feront preuve de courage face à cette caste minoritaire d'assistés de l'état que l'on appelle fonctionnaire, salarié du public. Mais déjà les premiers signes de reculade font jour comme d'habitude...
Réponse de le 04/11/2019 à 16:51 :
"ALIGNEMENT DE TOUTES LES RETRAITES SPECIFIQUES SUR..."

... celle de Thierry Bolloré ?

OK ! :-)
Réponse de le 04/11/2019 à 20:18 :
Moi, Gonzague le chomeur, valide le message de Citoyen blasé !
Réponse de le 04/11/2019 à 23:38 :
Tous une retraite de notaire, de médecin libéral, de premier de cordée !!!
Réponse de le 07/11/2019 à 9:15 :
@ multipseudos:

"Tous une retraite de notaire, de médecin libéral, de premier de cordée !!! "

Raté puisque le fils Bolloré n'est aucun des trois. Fais attention quand même on comprend de moins en moins ce que tu dis... -_-
a écrit le 04/11/2019 à 15:26 :
cela me semble une erreur!!!!!! Pourquoi aller dans la rue pour défendre LES PRIVILEGES des régimes spéciaux Il faudrait mieux aller pour qu'on les alignes avant de toucher au regime général qui lui n'est pas subventionne
a écrit le 04/11/2019 à 14:00 :
Nous savons tous que le R.I.C. ouvre les portes pendant que la représentativité les ferment!
a écrit le 04/11/2019 à 13:23 :
Super, ils vont tout casser, ça va créer de la croissance, car il va falloir tout reconstruire.
mais pourquoi n'y a t on pas pensé plus tôt, voilà qui va redonner du travail à tout le monde...
Réponse de le 04/11/2019 à 13:53 :
Merci pour votre commentaire qui ma fait beaucoup rire. Il vaut mieux en rire...
Réponse de le 04/11/2019 à 14:29 :
Ce n'est pas ce que fait la France dans les pays dans lesquels militairement elle intervient? En libye en passant de 5% du pétrole a 33%.

Du coup, ainsi vont les choses......

Pas besoin de casser il suffit de faire sortir des leaders qui ensuite pratiquerons le boycott, et a mon avis je pense que nous y arrivons ....
a écrit le 04/11/2019 à 11:58 :
Un an après, et alors que ce mouvement séditieux sans queue ni tête appartient désormais aux poubelles de l'Histoire, les médias tentent ENCORE de nous vendre les GJ et de mobiliser les quelques centaines d'ahurris qui manifestent encore. Jamais un mouvement si minoritaire n'avait obtenu une telle caisse de résonnance. J'étais à un mariage ce week end, nous étions plus nombreux que les GJ ce samedi. Je m'étonne que vous n'en ayez pas parlé ! :-)
Réponse de le 14/11/2019 à 8:33 :
Bravo pour votre commentaire; les médias sont hautement responsables de l'emballement de ce mouvement qui à la base avait quelques raisons valables et négociables de manifester mais qui , sans structuration avec des représentants souvent décérébrés ou tout au moins incultes sur l'organisation de la société et de l'économie , a montré ses limites; Il est trop HILARANT de voir ces GJ manifester avec des gens syndicalistes qu'ils ne voulaient pas entendre; Ça fait mal parfois de vivre dans ce pays où la contradiction perpétuelle nous met mal à l'aise; mais bon retenons la phrase de Clémenceau: "Ne craignez pas d'avoir des ennemis; si vous n'en avez pas, c'est que vous n'avez rien fait.
a écrit le 04/11/2019 à 11:35 :
Bien, nous voici dans le vif du sujet. Et maintenant que macron a bien chauffé la plèbe, disons que nous allons voir si il se prétend toujours le seul a décider pour les gens.

En tout cas, la génération des présidents depuis sarkozy, sont plus proche des fous furieux de la politique que de véritables représentants de la nation.

Mais il est vrai aussi que l'appropriation du pays par les banques et les financiers, semble faire croire qu'il est possible pour une petite caste de s'approprier les richesses de l'état et se les distribuer!

Alors puisque la violence et le rapport de force est un pouvoir qu'utilise macron, nous constaterons donc lors vont se dégager des leaders d'opinion, si eux aussi perdrons un bras, un œil ou autres....

Les primes aux policiers semblent avoir sens dans ce contexte, qui depuis le début de l'année, et l'histoire des gilets, ou finalement ils fut les seuls a toucher de l'argent, la encore de nouveau, c'est sans doute pour en attendre une violence d'état légitime!!

Vue en plus la dérive identitaire qu'il met en place histoire de sortir des vrais sujets il lui sera difficile d'échapper a présent a la confrontation avec le peuple !!

Car il s'agit du peuple, car les élites elles mêmes sont derrière macron, alors attendons de voir ce que cela va donner socialement, politiquement et économiquement !!!
Réponse de le 04/11/2019 à 21:35 :
Aux primes s'ajoutent une pluie de médailles.

Plus de 10 000 médailles spécifiques (la "Benalla") ont été décernées aux policiers les plus zélés dans la répression des GJ).

Pour autant, le malaise continue, cf le nombre croissant de policiers mettant fin à leurs jours, parce que la politique de répression violente heurte fondamentalement les forces de l'ordre qui reconnaissent dans les manifestants leur amis, leurs familles, leurs parents.

Plus globalement, la façon dont on les utilise les dégoûte profondément et les cadres sont déconnectés. Ce n'est pas récent, cela remonte à la politique du chiffre, aux suppressions d'effectif, à la fin de la police de proximité.... bref au passage de Sarko à l'intérieur.
Ce job perd de son sens tous les jours.
a écrit le 04/11/2019 à 11:10 :
Une grève générale est totalement justifiée,

les Gilets Jaunes ont le plein soutien de plus de 75 % des Français,

l'étalement de la misère en France est le problème de tous

une évidence qu'il convient de souligner :

les commerçants aussi ont intérêt à ce que la pauvreté et la misère recule, plus le pouvoir d'achat monte, plus les commerçants en profitent pour augmenter leur chiffre d'affaire

les pauvres et la misère n'ont jamais fait un pays prospère,

pour éradiquer la concurrence déloyale et le dumping social des pays de l'est qui sucent notre pays, il est légitime que les chauffeurs routier et les artisans s'associent à cette grève,

pour rembourser une dette il faut créer des richesses, de la valeur ajoutée, il faut que l'économie tourne,

avec nos politicards, la France sombre dans l'agonie, le régime tourne à l'anorexie économique,

la seule valeur montant c'est l'évasion fiscale au grand jour comme si c'était une norme alors qu'il s'agit d'actes délibérés contre les intérêts supérieurs de la Nation.
Réponse de le 04/11/2019 à 11:53 :
"Les gilets jaunes ont le plein soutien de 75% des Français". Rien qu'après cette affirmation ridicule, j'ai cessé de lire. La méthode Coué a ses limites. ;-)
Réponse de le 04/11/2019 à 12:39 :
N'importe quoi! Jamais les français n'ont jamais aussi bien vécu.... Vos arguments sont archi-faux. Baisse des cotisations socilaes/salaires, prime d'activité, fin de la TH, défiscalisation des heures sup., augmentation du minimum vieillesse et adule handicapé, etc, etc... baisse du chômage, croissance forte... Arrêtez de mentir...
a écrit le 04/11/2019 à 11:07 :
Faire le tour d'un rond point c'est une révolution.
a écrit le 04/11/2019 à 11:03 :
Pas facile de lutter contre cet instinct de soumission que nous avons depuis toujours habitués à une oligarchie bien plus éclairée, bien plus imaginative, puissante et remplacée actuellement par une classe dirigeante complètement incompétente.

C'est comme faire des enfants dans une société à la dérive comme la notre la raison voudrait de ne pas faire apparaître de nouveaux arrivants à l'avenir trop sombre mais notre instinct de reproduction lui ne voit pas ça il ne voit que la survie de l 'espèce humaine et que la difficulté au contraire ne doit qu'inciter à se reproduire plus.

L'explosion démographique dont la classe dirigeante nous culpabilise comme pour tout, même ça c'est elle qui l'a généré de part sa nullité à nous gouverner, la catastrophe est à nos portes de ce fait, par instinct de survie de la race humaine, nous nous reproduisons d'avantage et ensuite l'oligarchie sera obligée den ous mettre au pouvoir de nouveaux saigneurs afin de supprimer rapidement plusieurs millions d'entre nous.

Du gâchis, encore du gâchis, toujours du gâchis voilà la seule politique de notre oligarchie.
Réponse de le 04/11/2019 à 11:41 :
Oligarchie éclairée? A mon avis a la bougie pour ne rien comprendre des transformations démocratique a venir !

A force de se reproduire entre eux, macron est probablement le meilleur exemple du transfert de la richesse collective vers la richesse individuelle.

Et si l'on regarde, ce sont toujours les mêmes gens, qui pensent que l'intelligence est une question génétique ou scolaire, permet de penser qu'ils sont au fond du trou, et que les gens sont a mon avis a cran.

Mais comme tu le dis, le fait qu'il prenne le risque est pour moi comme avoir donner le pouvoir a un pervers narcissique, tout est question de prise de conscience lorsque la fin arrive.

Alors puisqu'il ne reste que la police et ses amis de l'oligarchie, autrement que la violence, je ne vois en rien de solution se dessiner.

Et si l'on ajoute les enfants nommés a des postes régaliens, disons que le pays n'a jamais eu autant d'incompétents, d'arrivistes et de magouilleurs au pouvoir !!

Du gâchis, encore du gâchis, toujours du gâchis voilà la seule politique de notre oligarchie.

Je reprends ta phrase car elle me semble effectivement correspondante a la réalité !
Réponse de le 04/11/2019 à 14:45 :
"habitués à une oligarchie bien plus éclairée"

En effet ce n'était pas très clair, je parlais d'une oligarchie qui avait la sagesse de savoir préserver la classe productrice afin d'aller plus loin, notre oligarchie éteinte actuelle, en effet, ne voulant qu'aller plus vite, tellement vite qu'ils ne savent même plus pourquoi. POur faire du fric les gars vous ne pensez plus qu'à ça !

Par contre il serait temps d'arrêter cette accusation d'oligarque envers macron, il n'a rien d'un oligarque il n'a été que le jouet du ressentiment d'une fille de l'oligarchie utilisée de ce fait, moi franchement, je ne sais pas pourquoi mais il me donne envie de pleurer et pas de m'énerver, derrière lui je vois tout mais lui je ne vois que sa profonde détresse, celle d'un essuie tout que l'on peut jeter à n'importe quel moment et il le sait.

S'en prendre à Macron c'est s'en prendre au couteau qui a tué cela ne sert strictement à rien tellement, grâce à internet, a travers lui on voit tout le reste... Enfin !
a écrit le 04/11/2019 à 10:57 :
le rejet du nouveau monde s affiche pour une priorité nationale . de l agriculture au service public
a écrit le 04/11/2019 à 10:28 :
Nous savons tous que le R.I.C. ouvre les portes pendant que la représentativité les ferment!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :