La croissance de la population immigrée en France reste limitée

 |   |  582  mots
Entre 2006 et 2014, la population résidant en France a progressé de 2,6 millions, soit un accroissement de 0,5% par an en moyenne.
Entre 2006 et 2014, la population résidant en France a progressé de 2,6 millions, soit un accroissement de 0,5% par an en moyenne. (Crédits : REUTERS)
Selon un récente étude de l'Insee, la population immigrée installée en France est passée de 8,1% de la population en 2006 à 8,9% en 2017, soit un progression de 700.000 personnes.

Quelle est la structure de la population française ? Quelle est la part d'immigrés ? Quel est le nombre d'habitants de nationalité étrangère ? L'Insee s'est penché dans un récent « focus » sur ces questions sensibles qui peuvent immédiatement faire l'objet d'une récupération politique si les données de l'Institut ne sont pas maniées avec précaution...

5,9 millions d'habitants  sont des immigrés

Globalement, au 1er janvier 2014, 65,8 millions de personnes vivent en France, hors Mayotte. Parmi elles, 58,2 millions sont nées en France et 7,6 millions à l'étranger, soit 11,6% de la population. Mais, attention, être né à l'étranger ne signifie pas forcément ne pas être français. Pour preuve, parmi ces 7,6 millions de personnes, 1,7 million sont en réalité nées avec la nationalité française, au moins un de leur parent étant de nationalité française. Quant aux 5,9 millions restants, ils sont en effet de nationalité étrangère et sont donc des immigrés. Ils représentent 8,9% de la population résidant en France. Mais, là aussi, il convient de faire un distinguo : sur les 5,9 millions d'immigrés, 3,6 millions sont encore de nationalité étrangère et 2,3 millions, soit 39%, ont en fait acquis la nationalité française.
Parmi les 58,2 millions de personnes nées en France, une écrasante majorité de 57,6 millions ont la nationalité française (voire une double nationalité) et 600.000 sont étrangères. Ces personnes nées étrangères en France sont en fait dans quatre cas sur cinq des mineurs de moins de 14 ans dont les parents sont étrangers et qui acquerront de droit la nationalité française à leur majorité, sous réserve d'avoir résidé au moins cinq ans en France depuis l'âge de 11 ans. En 2013, 63.000 naissance (soit 7,8% du total) concernent des enfants dont les deux parents sont étrangers.

61,6 millions de personnes en France sont de nationalité française


Au total donc, si on additionne personnes nées en France et personnes nées hors des frontières de l'Hexagone, au sein de la population résidant en France, 61,6 millions de personnes ont la nationalité françaises et 4,2 millions ont une nationalité étrangère (6,4% de la population).

L'Insee a calculé l'évolution de ces données entre 2006 et 2014. Durant cette période, la population résidant en France a progressé de 2,6 millions, soit un accroissement de 0,5% par an en moyenne. Précision importante apportée par l'Institut, contrairement à quelques « croyances », cette progression est essentiellement portée par le solde naturel (différence entre naissances et décès) qui s'élève à plus de 2,2 millions de personnes sur la période (6,5 millions de naissances et 4,3 millions de décès). Le solde migratoire (différence entre les entrées et les sorties du territoire), lui, est estimé à + 400.000 personnes sur la période, se décomposant en 2,5 millions d'entrées (ou de retours) en France et 2,1 millions de sorties.

La part de la population immigrée est passée de 8,1% début 2006 à 8,9% début 2014

Dans le détail, entre 2006 et 2014, la population de nationalité française a augmenté de 2,1 millions et celle de la population immigrée de 700.000, essentiellement en raison des flux migratoires : 1,6 million d'immigrés sont arrivés en France, 500.000 en sont repartis et 400.000 sont décédés en France. In fine, la part de la population immigrée dans la population totale est passée de 8,1% début 2006 à 8,9% début 2014, soit une hausse de 0,8 point sur 8 ans. Des données objectives qui vont à l'encontre de bien des idées reçues...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2015 à 8:56 :
Et une fois de plus, les médias, à la botte du pouvoir, nous donnent des chiffres erronés pour la bonne cause :-) La bonne nouvelle, c'est que les migrants veulent en masse aller vers l'Allemagne et la Suède, qui servent encore de belles allocations. La mauvaise nouvelle, c'est que des pays comme le Danemark et la Grande-Bretagne imposent maintenant des critères plus stricts pour toucher des allocs. La question pour un champion est de savoir où vont aller tous les refoulés de ces pays ?
a écrit le 14/10/2015 à 4:23 :
tout serait parfait dans le monde des statistiques... pour les naifs et le systeme francais qui ne veut reconnaitre ni les clandestins, ni les appartenances ethniques des migrants. Savez-vous qu'il y a 700 000 Chinois de PRC en France... Recopier les breves des ministeres n'est pas du journalisme....
a écrit le 14/10/2015 à 1:53 :
Une enquête de l'INSEE !! Vraiment marrant il suffit de se promener dans nos rues pour constater son exactitude !!!
L'INSEE est pas plus fiable que l'organisme de statistique grec ! Comment ses enquêteurs ont-ils fait pour décompter les clandestins, ont-ils été à Sangate ?
a écrit le 13/10/2015 à 22:46 :
Cette enquête (commanditée par qui?) est un bon exemple de sophisme. Les immigrés étant naturalisés rapidement, il y en a toujours très peu! Voici les vrais chiffres:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Natalit%C3%A9_en_France
des études statistiques utilisant les prénoms seraient plus sérieuses.
Réponse de le 13/10/2015 à 23:47 :
C'est pas marrant. Depuis quand les immigrés n'ont pas le droit de devenir des citoyens français ? Depuis quand les gens doivent être moqués à cause de leurs origines et leurs prénoms ? Pas marrant !!!
Réponse de le 14/10/2015 à 8:25 :
@réponse: mieux vaut en rire que d'en pleurer! Je constate que je suis de plus en plus entouré de "français" avec qui je n'ai rien à partager, aussi ben dans le mode de vie quotidien que dans la conception du monde. France, pays de plus en plus fracturé. J'ai vécu aux USA, où chacun vit chez soi dans sa communauté, avec des antagonismes réprimés mais croissants, on y arrive.
a écrit le 13/10/2015 à 19:20 :
Étant d'origine immigré, je réagis toujours quand j’entends un discourt anti-immigration. Bien souvent on m'explique que pour moi c'est différent. Ils ne le disent pas clairement mais c'est parce que je suis blanc.

Ce qui pose problème à ces gens ce n'est pas les immigrés mais les plus ou moins black et les musulmans, on voie souvent une personne de couleur être qualifiée par défaut d'immigré. La réalité c'est qu'ils en ont juste peur parce qu'ils ne les connaissent pas, parce qu'ils n'entendent que les fait divers relatif de la télévision, alors qu'ils sont comme nous tout simplement.

Les Français qui tiennent ce genre de discourt ne se rendent pas compte a quel point ils sont gentil. Dans ma période de galère, ils m'ont aidé, soutenu, nourris etc... Ce que l'ont vois à la télévision n'est pas la réalité. Ils ne nous montrent que ce qui fait de l'audience, donc la mort, les attentats etc...

Oui il y a des gens violent, mais chez les Français "blanc" aussi il y a énormément de violence.

La peur de l'autre est un instinct animal. Le chat, lorsqu'il voie un chien, il s'en méfie et se cache, c'est l'instinct de conservation animal. Mais lorsqu’il se connaissent, ils peuvent être les meilleurs amis du monde.
Réponse de le 13/10/2015 à 20:41 :
Oui il y a des gens violents.....en effet au moins 60% des prisonniers sont musulmans.
Réponse de le 13/10/2015 à 20:54 :
à Apo
moi aussi je suis d'origine immigrée, et je me sens 100% français. Mais je ne me reconnais absolument pas dans le voile islamique. Celles qui brandissent en même temps leur passeport français et leur voile, en criant à l'ostracisme et en disant fichez nous la paix, sont néanmoins la preuve qu'il y a un problème. Vous connaissez un pays musulman tolérant avec les autres religions et les minorités?
Réponse de le 13/10/2015 à 21:50 :
Ce chiffre me parait étrangement un peut gros et sans grande valeur j'ai envie de dire.

Quand bien même il serai en partie vrai. J'ai envie de dire que si vous aviez grandis dans une cité avec vos parent chômeur, une société qui ne cesse de vous dénigrer et tout autour de vous, rien d'autre que la misère et la drogue, votre sort n'aurai, alors, pas été très différent. Je crois qu'il est normal que beaucoup s'engouffre dans cette vois sans issue dans cette situation.

Ce qui a engendré cette situation est l’égoïsme et le chacun pour soit que les dirigeant ont toujours propager dans la société. Certains sont privilégiés, ils peuvent frauder ou utiliser des moyens douteux pour se faire de l'argent, détruisent des vies pour le chômage et vivent en toute impunité, alors que d'autre se retrouvent en prison pour un morceau de cannabis.

Je suis personnellement contre les religions mais je respecte ceux qui veulent en faire partie tant qu'ils ne viennent pas me casser les pieds. Mais vous en avez, visiblement, particulièrement après les musulmans. Pourquoi spécifiquement eux? Les Chrétiens, au nom d'un prétendu droit divins, ont mis en esclavage la moitié de la planète pendant des siècles. Les fanatiques d’aujourd’hui passent un peu pour des nul en comparaison...
Réponse de le 13/10/2015 à 22:07 :
Le voile islamique est apparemment apparu en réaction au comportement qu'on eu les occidentaux envers leurs femme et leurs filles. Personnellement, les voire avec un bout de tissu sur la tête me fait ni chaud ni froid si c'est leurs choix.

Outre le fait que les nonnes (dont la directrice de mon collège catholique qui était une religieuse) et ma grand mère mettaient des voiles, si elles sont obligée de le mettre par la force, seul le temps et des encouragement leurs permettrons de s'en libérer car, dans ce cas, ils détruisent eux même leurs femmes et filles, et elles le leurs feront payer. Et elles le leurs font payer!

Pour ce qui est des pays musulmans tolérant ou pas, peut importe. Si tout le monde se comporte de cette manière, autant faire un sujet sur la guerre nucléaire directement.
a écrit le 13/10/2015 à 19:16 :
et tout s'effondre.

Comme du temps de la RDA où l'enseignant français enthousiasmé par sa visite demandait juste avant de repartir à la traductrice pourquoi eux ne venaient pas en France. Réponse très polie mais totalement stéréotypée et hors sujet de l'intéressé sous le regard (bienveillant face à la caméra) du commissaire politique.

Mais comme le communisme, la théorie du tout le monde il est beau tout le monde il est gentil s'effondrera un jour.
a écrit le 13/10/2015 à 18:35 :
La part de la population immigrée n'augmente pas ou très peu, selon la définition "légale" française. Mais la part de population d'origine immigrée, de ceux là mêmes dont vous faites mention en citant ce rapport augmente de toute autre manière. La France est l'un des rares pays européens, et mondiaux qui interdit, et pour cause... les statistiques dites ethniques, ou non ethniques qui feraient sortir dans ses naissances, par exemples, la part et le nombre de naissances de ces "fameux" immigrés qualifiables d'immédiat. En d'autres termes pour employer un mot qui a droit d'être cité en Europe sans prendre le risque de poursuites pénales pour langage politiquement incorrect, la part des habitants allochtones, et des naissances allochtones n'a rien à voir avec les statistiques officielles françaises, et, le nombre d'immigrés et primo-immigrés n'est pas proche de 9% mais certainement plus proche de 15% si ce n'est bien plus de la population française. La reprise de cette information est une fois de plus comme souvent en république française, fallacieuse , tendancieuse et délibèrement érronnée.
Réponse de le 13/10/2015 à 19:31 :
Selon vous, un Français d'origine "immigrée" est différent d'un Français d'origine "non immigrée" ? Ah bon pourquoi les différencier ? Vous favorisez un Français d'origine "non immigrée" en vous plaignant qu'il y a de plus en plus d'immigrés ?
a écrit le 13/10/2015 à 18:24 :
heu.... voilà une étude qui ne sert pas à grand chose, ou qui oublie le principal. Aujourd'hui on peut très bien avoir un joli passeport français (être français, donc) et porter la burka. Sans refaire le débat sur l'identité, c'est bien là le problème.
Il faut mesurer autrement le poids et l'influence des immigrés, la nationalité n'est pas un critère tant il est facile d'obtenir le passeport français. Mais comme il n'y a pas de stats ethniques... Dormez tranquilles braves gens.
a écrit le 13/10/2015 à 17:22 :
et comment on comptabilise les clandestins administrativement invisibles ?
a écrit le 13/10/2015 à 17:03 :
66 millions d'habitants dont 9% d'immigrés = 6 millions (chiffres arrondis), mais: 12 millions de musulmans, ne sont-ils pas immigrés????
Réponse de le 13/10/2015 à 18:08 :
Comme c'est aberrant... Des Musulmans habitent en France depuis des siècles, ils ont ici autant leur place que les personnes chrétiennes, de toute autre confession ou athées ; non, tous les Musulmans ne sont pas immigrés ; et tous les immigrés ne sont pas musulmans.
a écrit le 13/10/2015 à 16:43 :
Cette statistique quantitative n'explique en rien le sentiment des français au regard des immigrés ou perçus comme tels dans la rue; elle ne donne aucune indication sur la formation des sortants (formés en France) ni sur leur lieux de destination leur âge leur situation familiale, et aucune information sur la formation des entrants sur leurs pays d'origine sur leur situation familiale. Difficile d'éclairer tant les politiques que l'électeur.
a écrit le 13/10/2015 à 16:11 :
Le ressenti general n'est pas lié seulement ,comme veulent le faire penser les politiques ,à la question de l'immigration .Il est la consequence du poids que represente à present ces populations immigrées additionnées à tous les francais d'origine africaine au sens large ,ressenti accentué enfin par la part occupé par les musulmans dans cette globalité .
Il est clair que si l'on decortique ,on peut isoler differentes problematiques et s'attacher à les resoudre .Par exemple celle de la distinction entre les musulmans et une expression minoritaire attachée à une lecture de l'islam ,celle d'une lutte contre le communautarisme qui va à l'envers de la construction d'une "identité" commune .etc...sachant qu'au delà de ces constats ce qui est à rechercher sont les voies,les outils ..aptes à les traiter .
C'est l'incapacité de tous et d'abord des politiques dont c'est la mission ,à aborder et traiter ces differentes problematiques ,que se fabrique un ressenti qui ne peut par definition que promouvoir un amalgame anxiogéne et mortifére .C'est aussi la faute du peuple francais en general qui se refuse à poser ces sujets sur la table car dés qu'ils le sont ,la majorité "silencieuse " laisse s'exprimer, sans reagir, ceux dont l'ideologie ne peut pas accepter l'idée même d'une sortie possible de problêmes qui fondent leur existence et leur survivance .
Solutions ?Une guerre civile ou un sauveur eclairé !
Réponse de le 13/10/2015 à 18:41 :
la faute n'est pas du peuple français, mais du personnel politique français, qui est plus soucieux de carrièrisme et de clientèlisme que d'identité ou d'homogénéité du peuple français et de ses composantes.Peu importe l'avenir du peuple français stricto sensu, ce qui importe ce sont les postes, élections, avantages de toutes natures petits et grands donnés à une quasi nomemklatura locale.
a écrit le 13/10/2015 à 15:42 :
Au solde migratoire, 140 000 personnes par an, il faut ajouter 240 000 naissances par an dans les familles immigrées.

Comme l'explique Michèle Tribalat, plus de 60 % des Français rejoints par un étranger sont eux-mêmes d’origine étrangère.

Ainsi, en 2014, il y a eu 240 000 naissances où au moins un des parents n'est pas né en France. Pour 200 000 naissances, au moins un des parents n'est pas né en Europe.

Le total (solde migratoire + naissances par an dans les familles immigrées) représente maintenant 380 000 personnes par an.

Ce n'est pas rien.

Sources
Michèle Tribalat Mariages « mixtes » et immigration en France
INSEE Naissances selon le pays de naissance des parents en 2014.
a écrit le 13/10/2015 à 11:07 :
Les élections approchant la valse des chiffres des sondages va comme par miracle faire passer leur couleur du rouge vif fluo au vert .Il vont aussi chercher des poux a tout les candidats du FN ca va etre du grand guignol qui va etre mené par eux "socialistes "et leurs amis car leur bateau prend eau de tout bord
La campagne d'enfumage va commencée c'est une spécialité des socilaos sans oublier celle des retournement de vestes de tout bord pour garder leur place si bien rénumérée et leurs innombrables avantages
a écrit le 13/10/2015 à 10:41 :
Haha quelle habile (quoique) manipulation !
D'avis avec beaucoup d'autres commentateurs, tout ça est de la poudre aux yeux , le fécondité n'est pas la même chez les immigrés, et leurs enfants n’acquièrent pas tous la culture et la mentalité convenable à notre pays ! Et ça genre forcément le ressenti.
Il suffit de se promener dans certains quartiers de Paris. Depuis 20 ans , ça s'est bien dégradé .... Heureusement je me suis sauvé dans le Sud Ouest où c'est moins le cas !
a écrit le 13/10/2015 à 10:37 :
Ah oui lorsqu'on lit cette étude on n 'est rassuré sur les soit-disantes idées reçues, sauf que vous ne mentionnez pas ce que cette étude, elle, a bien précisé: il ne s'agit bien évidemment que de l'immigration connue, donc tous les immigrés, déboutés notamment du droit d'asile, donc illégaux sur le sol Français depuis des années, ne sont pas comptabilisés alors qu'on sait fort bien qu'ils restent sur notre sol.
a écrit le 13/10/2015 à 9:38 :
Et que dire des naturalisés et de leurs descendants qui sont de mentalité et de culture étrangères qui gardent leur cœur dans leur pays d'origine? Ce pays se décompose gravement sous nos yeux. Les rois ont mis 1500 ans pour le construire et en un siècle, on l'explose par idéologie. Nos descendants auront la vie dure...
Réponse de le 13/10/2015 à 15:59 :
Les rois chers Monsieur sont les descendants des Francs qui ont annihilé le peu de civilisation qui restait encore en Gaule après 486 (bataille de Soisson et dégaite de Syagrius).
Sachant que cette civilisation gallo-romaine s'était bâtie sur les cendres de notre vraie civilisation d'origine, celtique et absolument pas "judéo-chrétienne".
Soit l'on accepte qu'un pays c'est une série de strates de populations d'origines différentes qui se mélangent soit on revient aux Celtes ou plutôt aux pré-celtes... ou plutôt encore au bon vieux Néanderthal....
Réponse de le 13/10/2015 à 18:50 :
il reste 3% de la population d'origine gallo romaine (noms gallo romains survivant), plus celle d'origine purement Celte notamment dans l'Ouest Français. Si vous additionnez les non- celtes français tels les basques ou ceux du comté de Nice et des Savoie, la population autochtone française ne doit pas excéder 20 à 25 millions de français en comptant large soit le tiers de la population hexagonale. Si vous estimez ne remonter que à 1920, vous passerez à deux tiers de la population dite autochtone.
a écrit le 13/10/2015 à 9:32 :
Nous sommes OK, alors que la population française augmente de 3,38 %, la population immigrée progresse de 11,70 %...."la croissance de la population immigrée reste limitée" dites-vous.....nous n'avons pas les mêmes valeurs d'appréciation.
a écrit le 13/10/2015 à 9:28 :
est ce que ca comprend les gens qui ont ete nationalises? il suffit d'offrir la nationalite a plus de gens qu'aux nouveaux arrivants pour que le taux baisse
a écrit le 13/10/2015 à 9:08 :
Eh oui, une bien belle stat...
France2, ce matin, signale que l'INSEE (habitude, habitude...) ne prend pas en compte les... "résidents illégaux" dans notre beau pays... Ce qui modifie quelques peu 'l'idée reçue"... du 10 % et plus ?!
a écrit le 13/10/2015 à 8:53 :
8.9 %, autant dire 9% et donc près de 10 % : donc 1 personne sur 10 est étrangère et sous notre dépendance financière, ce qui est gigantesque. Ce qui veut dire que si on prend les retraités, les étudiants les fonctionnaires et les immigrés cela fait ... 50, 60% qui vivent au crochet des actifs privés ?? et on est étonnés que les charges soient insupportables pour les entreprises ?? et que le chomage gagne inexorablement et que cela créé de plus en plus de pauvres ???? Comme la plupart des journalistes et des fonctionnaires sont très (bien) formés, peut-être pourraient -ils ajouté à cette formation un minimum d'honnêteté et nous dire CLAIREMENT que nous sommes foutus !!!
Réponse de le 13/10/2015 à 10:59 :
parce que immigré = sous dépendance financière ? comme Drahi, Goshn ou Altrad ?

pour en revenir a l'insee : combien de départ de français pour s'installer à l'étranger sur la même période ? quel age moyen ? quel niveau d'étude ? pays d'origine des arrivants ? quel visa (travail ou regroupement familial) ? quel niveau d'étude ?

ce n'est pas en bidouillant les statistique qu'on met à mal les idées reçues ?
Réponse de le 13/10/2015 à 15:05 :
Il est consternant en lisant le discours de Bertrand de constater combien tout le monde n'a pas eu la chance de s'instruire convenablement et donc de pouvoir construire un raisonnement. Argumentation nullissime et discours tellement confus
Réponse de le 13/10/2015 à 18:55 :
je vous rapelle que depuis près de 35 ans, la malhônetteté intellectuelle est devenue la règle politique érigée en dogme, plus grave encore elle est considérée comme naturelle tant sur le plan politique que souvent intellectuel et sociale..
Réponse de le 13/10/2015 à 19:12 :
Si tout les immigrés sont des charges financières pour la nation ? Est-ce qu'on peut me rendre les 8000 euros d'impôts que l'on paye sur les revenus de ma femme immigrée en France après ses longues études faites... et donc payer dans un pays étranger ??? et puis ses charges sur salaires, la tva sur ses achats, etc ? on parle toujours de la fuite des cerveaux, mais la vérité est que la France est aussi un pays attractifs pour les personnes qualifiés qui viennent travailler et cotiser ici alors qu'on a rien dépensé pour leur formation... Et ils font aussi partie de ces chiffres !
a écrit le 13/10/2015 à 8:50 :
Passer de 8, 1 à 8, 9 c'est 9, 8% de croissance.
Réponse de le 13/10/2015 à 18:19 :
Bien sûr, et passer de 8100 euros de revenu à 8900 c'est 9800 euros supplémentaires.
Revoyez votre mathématique.
a écrit le 13/10/2015 à 8:44 :
On n'est toujours dans les limites quand on les recule!
Réponse de le 13/10/2015 à 9:33 :
Le journaliste devrait sortir dans la rue...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :