La dette de l'Etat approche les 99% du PIB

 |   |  391  mots
Michel Sapin, le ministre de l'Economie et des Finances entend ramener la dette publique à 96,1% du PIB en 2016.
Michel Sapin, le ministre de l'Economie et des Finances entend ramener la dette publique à 96,1% du PIB en 2016. (Crédits : Reuters)
Selon l'Insee, la dette publique s'est élevé à 98,4% du PIB à la fin du deuxième trimestre, loin des 96,1% visés par Bercy en fin d'année. Le ministère de l'Economie et des Finances est-il trop optimiste ?

Michel Sapin a le dos rond. Vieux briscard de la politique, l'actuel ministre de l'Economie et des Finances n'a pas sourcillé après les commentaires acerbes de l'opposition  qui ont accompagné la présentation du dernier projet de loi de finances du quinquennat. Les prévisions de croissance seraient trop élevées, les prévisions de réduction de déficit public seraient trop optimistes. Quant à l'objectif de réduction de la dette publique, il serait irréaliste. Tels sont, en résumé, les critiques émises contre un budget 2017 globalement jugé insincère.

Sur ce point, la publication ce vendredi par l'Insee des statistiques datées du deuxième trimestre apportent un peu plus d'eau au moulin aux détracteurs du locataire de Bercy.

Déjà en 2015

Selon l'Institut, la dette publique de l'Etat, des administrations de sécurité sociale et des administrations publiques locales a augmenté au deuxième trimestre pour s'élever à 98,4% du PIB, soit 0,9 point de PIB de plus qu'au premier trimestre. " À la fin du deuxième trimestre 2016, la dette publique de Maastricht s'établit à 2 170,6 milliards d'euros, en hausse de 31,7 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent ", précise l'Insee. Pour mémoire, la France n'a pas affiché d'excédent budgétaire depuis 1974.

Des chiffres révisables

Bercy est donc trop optimiste ? A l'Insee, cette augmentation de la dette ne surprend pas vraiment. " Depuis plusieurs années, il existe une sorte de saisonnalité de la dette. Au premier semestre, l'Etat émet traditionnellement plus de besoins de trésorerie au premier qu'au deuxième semestre. ainsi, en 2015, la dette publique s'élevait à 97,6% du PIB au 30 juin, avant de reculer à 96,2% du PIB au 31 décembre ", explique-t-on à l'Insee où l'on rappelle également que la dette trimestrielle est fondée sur des sources comptables moins complètes que les comptes annuels. A ce titre, elle reste donc révisable pendant plusieurs trimestres.

Un effort à produire

Quel effort de désendettement l'Etat devra-t-il produire au deuxième semestre ? Sachant qu'à la fin du deuxième trimestre, l'Etat avait accumulé 28 milliards d'euros de trésorerie et que son objectif annuel est de réduire sa dette de 8 milliards d'euros, il devra alléger sa trésorerie de 36 milliards d'euros pour être dans les clous. L'année dernière, c'est un effort de 19 milliards d'euros que l'Etat avait dû produire au second semestre.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2016 à 1:18 :
On a le méme nombre d'emplois privés, marchands, 16 millions, qu'en ...2001 ! 25 pc de la population active. Les 75 pc sont inactifs (étudiants, retraités); chomeurs, assistés style rsa, et fonctionnaires.
Meme la Russie de Poutine ou l'Ukraine n'a pas poussé si loin le délire soviétoide !
a écrit le 01/10/2016 à 17:38 :
Sapin grossi de plus en plus a l'inverse des finances des particuliers. Son carburant le mensonge, dont il use et abuse... mais nous ne sommes pas dupe
a écrit le 30/09/2016 à 17:07 :
/// ECONOMIE FACILE////SI ONT MUTULALISEZ LA DETTE AUX NIVEAUX DE L EUROPE ONT N AUREZ QUE 4342 EUROS DE DETTE PARS HABITANTS PAS DE QUOI SINQUIETE SI JE NE ME TRONPE PAS 21700600MILIONS DIVISER PARS 500MILLIONS D EUROPEENS? PARS RAPPORT A LA DETTE AMERICAINE ET CHINOISE ONT A ENCORE DE LA MARGE???
Réponse de le 30/09/2016 à 18:56 :
Notre pays est bien géré à ce qu'on dit ! nous avons largement dépassé la ligne de sécurité , attention au retour de bâton , bon héritage pour les suivants . Le refus de reconnaître une telle catastrophe va encore plus loin
dans le décor .
a écrit le 30/09/2016 à 15:16 :
DEUXIÈME POSTÉ DE DÉPENSE DE L'ÉTAT, 6 MILLIONS D'AGENTS PUBLICS POUR 65 MILLIONS D'HABITANTS (ALLEMAGNE 87 D'HABITANTS POUR 2 MILLIONS DE FONCTIONNAIRES) RECORD MONDIAL À PART LA CORÉE DU NORD QUI FAIT MIEUX. DES ADMINISTRATIONS SANS UTILITÉS OU EN DOUBLONS, AGENTS PUBLICS À FAIBLE PRODUCTIVITÉS, ABSENTÉISME CULTUREL ET ÉLÈVES, ÉDUCATION NATIONALE EN DÉROUTE CLASSEMENT UE ET OCDE AU DES DERNIERS, ETC... IL MANQUE À LA FRANCE UN VRAI LEADER POLITIQUE POUR RÉFORMER L'ÉTAT ET CETTE MINORITÉ QUI RUINE NOTRE PAYS. FAUDRA-T-IL QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE DESCENTE DANS LA RUE APRÈS AVOIR ELLE MÊME ACCEPTAIT LES RÉFORMES POUR EMMENER LES POUVOIR À RÉFORMER L'ÉTAT SA FONCTION PUBLIQUE SA MONARCHIE ET SES VASSAUX ?
Réponse de le 30/09/2016 à 16:02 :
entièrement d'accord aucune réforme struturelle dans le secteur public contrairement au privé l'injustice perdure dans de nombreux domaines... nous sommes gouvernés droite et gauche par des énarques, des enseignants bref la majorité vienne de la fonction publique une révolution contre cette monarchie et ses vassaux pour 2017 serait une bonne chose pour sortir notre pays de l'ornière
Réponse de le 30/09/2016 à 16:48 :
On dégraisse le mammouth a 2 millions de fonctionnaires bilan :
4 millions de chômeurs en plus !!!
Réponse de le 30/09/2016 à 17:50 :
J'ai rarement lu des commentaires aussi intellectuellement pauvre!

Il faudrait les prendre point par point.

Aller je commence:
_ Une mission de service public peut-être rendue par un fonctionnaire ou une entreprise ou encore une association. Faire tailler les haies par une entreprise ou par des fonctionnaire a toujours un cout. La comparaison sur le nombre de fonctionnaires est donc absurde!
_ La passage sur la Corée du nord est à mourir de rire, évidemment il existe de très nombreux pays ou la sphère publique et le nombre de fonctionnaires sont supérieurs!
- Enfin assimiler les fonctionnaires à la seule éducation nationale (ou le personnel est plutôt mal payé) qui est loin d'être aussi mauvaise que ce que vous essayez de faire croire est encore un raccourci risible.

Pas de doute c'est le commentaire d'un cancre, même un fonctionnaire n'aurait pu l'aider dans son désert intellectuel!

Le second commentateur devrait savoir que les énarques ne rêvent que de quitter le paradis de la fonction publique pour l'enfer du privé. C'est sans doute purcela que l'ENA est l'école de formation numéro 1 des dirigeants du CAC 40. Quel paradoxe le privé cherche les compétences dans le public! Ils préfèrent des fonctionnaires à vous!

Le drame de la France ce n'est pas les fonctionnaires, c'est la bêtise décomplexée érigée en valeur dans du populisme dramatique!
Réponse de le 30/09/2016 à 20:05 :
Je ne trouve pas dans vos commentaires un esprit éclairé ...
Il y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

Donc la France pour vous a un nombre de fonctionnaires tout a fait normal pour notre pays : 6 millions pour une population de 65millions soit 9.23%.

Si je schématise ( c'est un peu plus compliqué que cela ) ... on peut affirmer que seul les personnes travaillant ainsi que les entreprises leurs dispensent leurs salaires . ( je considère que ceux qui ne reçoivent pas de revenus - étudiants - ou des aides de l'état pour survivre ne participent pas - retraités au revenus minimum compris ).

Ce que je constate ( si vous ouvrez les yeux ) que notre système est voué a l'échec étant donné qu'il n'y a pas assez de personnes pour financer ce pays dans l'état actuel des choses ...
Les fonctionnaires sont une cause parmi d'autres , ne pas vouloir les réformer est une erreur ...

( j'ai rien contre l'éducation national mais le plus gros budget de l'état avec 800 000 fonctionnaires - les moins payés selon vous mais encore faut il regarder les avantages / prof agrégé 12 a 16 heures par semaines + vacances est on similaire dans les autres pays - classe de 35 élèves alors que l'on devrait avoir une moyenne de 17 élèves par classe - si c'est normal pour vous pas pour moi )

Réponse de le 01/10/2016 à 4:01 :
désolé mais la fonction publique contribue désormais au calcul du PIB,il faudra vous y faire!la fonction publique,le secteur associatif sont destinés a se développer en contribuant a la richesse nationale et au bien etre de tous
Réponse de le 01/10/2016 à 9:29 :
Comme d'habitude vous ne comprenez rien de rien et depuis pas mal d'années .
Le constat est que nous vivons au dessus de nos moyens et que vos belles idées vous les financez sur de la dette que nos enfants ou petits enfants rembourseront ...

On ne peut rien attendre de vous ...
La France ne peut plus garder son train de vie ... L'état paye ses fonctionnaires , nos pauvres , nos chômeurs et les aides diverses et variées avec l'argent du privé. Et malheureusement les 30 glorieuses sont finis , le privé ne peut plus assumer !!!

Mais les politiques détournent cet état de fait par de la dette ... Et bien entendu vous trouvez ça normal ce qui prouve votre incompétence notoire pour résoudre les problèmes .

a écrit le 30/09/2016 à 14:23 :
La dette est devenue incontrôlable et loin des critères (signés!) de Maastricht. Une hausse des taux d'intérêt mettrait la France devant ses responsabilités et pourrait déstabiliser le pays - le spectre à la Grecque n'est plus si loin... Les fautes politiques accumulées et consolidées depuis 40 ans par les hommes politiques aux commandes accablent les comptes de la France et les français déjà soumis à une énorme pression fiscal.
a écrit le 30/09/2016 à 14:04 :
plus menteur que sapin c'est pas possible ..... si holland
a écrit le 30/09/2016 à 13:58 :
Proche de la quille l'essentiel c'est toucher ses indemnités et après 'les femmes et les enfants d'abord" ...
a écrit le 30/09/2016 à 13:18 :
Les politiques UMPS endettent la France depuis 30 ans, ne réforment rien, font du clientélisme électoral. Résultat 2100 milliards de dettes sans compter la sécu, la SNCF , Areva etc... 6 millions de chômeurs ou précaires et des impôts prélevés sur les français et les entreprises parmi les plus élevés du monde. Ce bilan attristant ne les empêchent pas de se représenter aux élections, un comble.
Réponse de le 07/10/2016 à 1:23 :
2 170,60, bientot 2200 à la fin du q4 2016, 2300 quand Hollande sera parti car les taux remontent déjà un peu partout. Car les Usa vont relever leurs taux d'ici à la fin de l'année.
Les 100 pc vont bientot étre dépassé. Les Allemands perdent patience, les agences de notation, aussi...
On n'a rien foutu depuis Chirac en 2002, méme nos réformes des retraites de 60 à 62 ans sont trop light, insuffisantes.
a écrit le 30/09/2016 à 12:09 :
Et alors ?

http://ecodemystificateur.blog.free.fr/index.php?post/La-dette-publique-constitue-une-richesse-financi%C3%A8re-pour-le-secteur-priv%C3%A9

http://ecodemystificateur.blog.free.fr/index.php?post/Comprendre-l-origine-de-la-dette

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :