Le Smic va augmenter d'environ 30 euros net au 1er mai

Le Smic devrait augmenter de 2,4% à 2,6% par mois à partir du 1er mai, après deux précédentes hausses en octobre et en janvier dernier. Il ne s'agit pas d'un coup de pouce exceptionnel du gouvernement mais d'une hausse automatique en raison de la forte inflation que connaît la France.
Le Smic devrait passer de 1.269 euros à entre 1.299 et 1.304 euros au 1er mai.
Le Smic devrait passer de 1.269 euros à entre 1.299 et 1.304 euros au 1er mai. (Crédits : © Reuters Photographer / Reuters)

30 à 35 euros nets de plus par mois. Voilà ce que devrait gagner en plus les personnes payées au Smic à partir du 1er mai. En effet, le salaire minium devrait augmenter entre 2,4% et 2,6% du fait de la forte inflation enregistrée ces quatre derniers mois (40 euros brut), selon une estimation du ministère du Travail contacté ce jeudi 31 mars par l'AFP.

Actuellement de 1.603 euros brut par mois, le Smic devrait se situer dans une fourchette entre 1.641 et 1.647 euros au 1er mai. En net, il passerait de 1.269 euros à entre 1.299 et 1.304 euros. Le Smic horaire brut passerait lui de 10,57 à 10,82-10,85 euros.

Lire aussi 2 mnJean Castex appelle les entreprises à augmenter les salaires

Cette hausse est mécanique car le Code du travail prévoit que « lorsque l'indice national des prix à la consommation atteint un niveau correspondant à une hausse d'au moins 2% par rapport à l'indice constaté » lors de l'établissement du Smic « immédiatement antérieur », le salaire minimum est relevé « dans la même proportion » le mois suivant.

Or les chiffres provisoires publiés ce jeudi par l'Insee montrent que la progression de l'indice des prix a dépassé ce seuil en mars par rapport à novembre 2021, mois de référence pour la dernière revalorisation intervenue en janvier. Selon son estimation, la progression de l'indice des prix à la consommation (IPC) s'établit à 4,5% en mars sur un an, après 3,6% en février.

Lire aussi 5 mnInflation : les mesures du gouvernement sont "coûteuses" et peu "ciblées", selon des économistes

La hausse exacte du SMIC sera connue le 15 avril quand l'Insee publiera son estimation définitive de la hausse des prix en mars. Elle sera calculée à partir de la hausse des prix pour les 20% des ménages les plus modestes, chez qui la hausse de l'énergie se fait encore davantage ressentir.

En janvier, le Smic avait augmenté de 0,9% après une hausse exceptionnelle de 2,2% en octobre, déjà due à l'inflation.

Lire aussi 9 mnPour ou contre : faut-il porter le SMIC à 1.400 euros net ? Henri Sterdyniak (OFCE) face à Gilbert Cette (Neoma Business School)

Inflation moindre en France par rapport à ses voisins européens

La France n'est pas le seul pays à voir son inflation progresser. En Allemagne, elle a atteint 7,3% en mars en un an. Du jamais vu depuis la réunification. Du côté de l'Espagne, la flambée des étiquettes est encore plus marquée en mars : 9,8%, soit la plus forte hausse depuis 37 ans, et une progression de deux points par rapport à février.

Les raisons qui expliquent que la France est « relativement » protégée pour le moment sont multiples. L'action du gouvernement - mise en place du chèque inflation, du bouclier tarifaire sur le gaz et l'électricité - ont permis de pondérer l'impact sur les ménages français. Autres éléments : son mix énergétique mais aussi le fait que le pays continue d'avoir des salaires en moyenne plus bas qu'en Allemagne, par exemple.

Lire aussi 3 mn4,5% d'inflation : pourquoi la France fait mieux que ses voisins européens

__________________________

ZOOM - PRÉSIDENTIELLE : CE QUE DEMANDENT LES SYNDICATS, CE QUE PROPOSENT LES CANDIDATS CONCERNANT LE SMIC

Plusieurs syndicats demandent à ce que le Smic soit augmenté : à 2.000 euros brut pour la CGT et même un peu plus pour FO (il revendique que le Smic soit porté à 80% du salarie médian). La CFDT ne fait pas de la hausse du Smic l'alpha et l'oméga de la hausse des salaires. En revanche elle réclame que les branches dont les minima sont rattrapés par la hausse du Smic soient contraintes d'ouvrir des négociations dans un délai de trois mois pour pouvoir continuer à bénéficier des exonérations de cotisations sociales pour les salaires inférieurs à 1,6 Smic.

Côté candidats, Anne Hidalgo veut augmenter le Smic de 15% et Yannick Jadot de 10% (avec l'objectif qu'il soit à 1.500 euros à la fin du mandat). Jean-Luc Mélenchon et Jean Lassalle avancent eux le chiffre de 1.400 euros nets par mois, Fabien Roussel de 1.500 euros nets, Philippe Poutou de 1.800 euros nets et Nathalie Arthaud de 2.000 euros nets. Valérie Pécresse promet une hausse de 10% en 5 ans des salaires inférieurs à 2.800 euros net. Emmanuel Macron indique dans son programme que « tous les salariés verront leur salaire augmenter ». Marine Le Pen et Éric Zemmour ne souhaitent pas augmenter le Smic.

Lire aussi 5 mnFiscalité, compétitivité, souveraineté...: les propositions des experts-comptables aux candidats à la Présidentielle

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 01/04/2022 à 17:46
Signaler
C'est un poisson d'avril ! En plus sur la photo, ça fait 85€.

à écrit le 31/03/2022 à 21:48
Signaler
Une hausse automatique inférieure à l'inflation de qui se moque t-on?

à écrit le 31/03/2022 à 16:02
Signaler
Pour vivre à peu près correctement en France, il faut un minimum de 1750 euros net par mois. Celui qui se prend pour la République Monsieur Mélenchon qui émerge avec tous ses mandats à environs 6000 euros net de revenus mensuel se moque bien des fran...

à écrit le 31/03/2022 à 16:02
Signaler
Pour vivre à peu près correctement en France, il faut un minimum de 1750 euros net par mois. Celui qui se prend pour la République Monsieur Mélenchon qui émerge avec tous ses mandats à environs 6000 euros net de revenus mensuel se moque bien des fran...

à écrit le 31/03/2022 à 15:41
Signaler
En effet, tant mieux pour eux mais pour tous les autres, à commencer par les fonctionnaires, nada. Quand une plaquette de beurre coûte plus de €2, le litre de carburant ( oops le montant des impôts carburant serait plus judicieux) de €1.30 sur un lit...

le 01/04/2022 à 3:32
Signaler
Par consequent vous plebiscitez micron. Pauvre de vous.

à écrit le 31/03/2022 à 13:10
Signaler
quand on voit le drame que ca fait en fin de mois, 30 euros, on en rigole de bon coeur de voir que les memes vont devoir s'offrir une tesla a 50.000 euros pour sauver la bonne conscience de gauche, avec ses lois ecolos et zfe!!!! quand seront publies...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.