Les comptes de la Sécu s'effondrent à nouveau, avec un trou de 5 milliards pour le régime général et le fonds de solidarité vieillesse

 |   |  258  mots
(Crédits : Reuters)
La mauvaise surprise est de taille, car c'est "un montant bien loin des prévisions initiales, qui annonçaient un solde redevenu positif à hauteur de 100 millions d'euros" rapportent ce vendredi "Les Échos".

Les comptes de la Sécurité sociale devraient repartir fortement dans le rouge cette année et en 2020, rapporte vendredi matin le quotidien économique Les Echos, qui mentionne un déficit à plus de 5 milliards d'euros pour le régime général et le fonds de solidarité vieillesse. "Selon nos informations, le déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse devrait dépasser 5 milliards d'euros en 2019 - le chiffre exact doit encore être arrêté", écrit le journal.

"Un montant bien loin des prévisions initiales, qui annonçaient un solde redevenu positif à hauteur de 100 millions d'euros. Et le déficit ne se réduirait qu'à peine en 2020, encore proche de 5 milliards d'euros."

Refus du gouvernement de compenser le coût des mesures "Gilets jaunes"

En juin, rappellent Les Echos, la commission des comptes de la sécurité sociale avait annoncé la réapparition d'un déficit de 1,7 milliard d'euros en 2019 du fait de recettes en berne: 1,4 milliard d'euros de cotisations perdues, parce que la masse salariale ne progresserait plus que de 2,9 % au lieu de 3,5 %.

La rechute, ajoutent Les Echos, s'explique aussi par le refus du gouvernement de compenser le coût des mesures prises en décembre, au plus fort de la crise des "gilets jaunes".

Sont notamment en cause l'abaissement de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros (coût estimé à 1,5 milliard) et l'avancement de septembre à janvier de l'exonération sociale des heures supplémentaires (1,2 milliard). (Henri-Pierre André pour le service français Édité par Jean-Philippe Lefief)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2019 à 5:42 :
Ça fait 70 ans (depuis sa création) qu'on sait que ça ne peut PAS marcher. Toute personne, notamment et surtout les politiques, qui dirait qu'il ne savait pas est soit un menteur soit quelqu'un dans le déni.
Mais comme d'habitude, personne ne rendra de compte quand le pays sera définitivement en faillite.
Depuis les années 90 et l'explosion de la CSG / CRDS, les déficits s'accélèrent et pourtant le français moyen continue de laisser faire les politiques au lieu de réclamer d'urgence une libéralisation du système (façon Pays-Bas par exemple, meilleur système d'Europe).
Tous coupables... sauf les quelques très rares qui refusent de payer ce système et se retrouvent devant des tribunaux qui les condamnent en dépit du droit et des lois qui autorisent pourtant chacun à s'assurer comme il veut.
a écrit le 23/09/2019 à 13:49 :
Ce partie 320 millons € des supretion pour lés personne âgée à domicile Macron fait payer les plus fragiles 500 millions dés chinois Macron Macron Macron
a écrit le 23/09/2019 à 13:08 :
En fait,le gouvernement a mis en déficit la sécu,par un artifice comptable , pour pouvoir justifier la "réforme" des retraites.Dans tous les domaines,on crée des déficits,pour pouvoir les utiliser comme prétexte,pour appliquer une politique d'austérité et casser le service public.
Réponse de le 25/09/2019 à 13:03 :
Tout à fait d accord avec la justesse de vos propos
a écrit le 23/09/2019 à 9:57 :
Dans le cadre du prochain projet de loi de finances, le gouvernement compte raboter une niche sociale profitant aux personnes âgées qui emploient un aide à domicile pour faire la cuisine, le ménage, les courses, le jardinage, ou tout simplement pour leur tenir compagnie. Montant des économies projetées : 310 millions d’euros en 2020, puis 360 millions les années suivantes.
C’est une mesure qui risque de provoquer l’émoi dans les familles, qui se sont déjà mobilisées contre la sous-indexation des pensions et l’augmentation de la CSG des retraités. Elle pourrait aussi braquer les acteurs de l’aide à domicile, qui attendent avec impatience de nouveaux financements pour les seniors dépendants, mais certainement pas des réductions de coûts pour le grand âge. « Donner plus d’argent à des retraités qui paient l’impôt sur la fortune pour payer leur jardinier qu’à une mère célibataire pour payer la nounou, c’est totalement injuste et c’est le système actuel », justifie une source proche du dossier.
Aujourd’hui, les plus de 70 ans bénéficient automatiquement d’une exonération totale de cotisations patronales pour leur employé à domicile, à l’exception des cotisations accident du travail-maladie professionnelle, jusqu’à 650 euros de rémunération mensuelle. Ce dispositif devrait coûter 1,8 milliard d’euros en 2019. La mesure consisterait à réserver cet avantage aux seniors en perte d’autonomie, c’est-à-dire reconnus en situation de dépendance ou handicapés.Au gouvernement, on justifie cette coupe budgétaire par la nécessité de mieux cibler les exonérations. Et on met en avant la diversité des dispositifs d’aide alternatifs ou complémentaires qui se sont mis en place depuis la création de cette mesure en faveur des plus de 70 ans en 1987 : l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA), qui cible les personnes âgées dépendantes ; le crédit d’impôt de 50 % sur les sommes investies dans l’emploi à domicile (qui n’est en rien modifié) ; une exonération sociale de deux euros par heure travaillée, pour tous les particuliers employeurs. Il n’est pas non plus prévu de conserver l’exonération totale pour les plus de 70 ans en bonne santé mais ayant de faibles revenus.Le nombre de personnes âgées qui perdront cet avantage n’est pas connu. L’administration ignore cette donnée, lorsqu’elles passent par un prestataire qui recrute à leur place l’employé à domicile. Dans ce cas, à la place de l’exonération totale de cotisation patronale, l’entreprise bénéficie d’allégements généraux renforcés.Les économies réalisées sur les seniors bien portants devraient se traduire par un recours accru aux autres dispositifs : plus de réduction de charges de 2 euros par heure, plus de crédits d’impôts, et plus d’allégements généraux en cas de recours à un prestataire.

Cet enchevêtrement de dispositifs variés va se traduire par des transferts financiers entre la Sécurité sociale et l’Etat, et en particulier vers le ministère du Travail, qui compense aujourd’hui le coût budgétaire de l’exonération totale à la Sécurité sociale. Cette dernière perdrait 230 millions d’euros en 2022, tandis que l’Etat économiserait 590 millions.
a écrit le 23/09/2019 à 8:18 :
On déteste gérer comme des comptables on préfère gérer comme des démago c'est plus populaire. A chaque manifestation on baisse la culotte.
a écrit le 23/09/2019 à 2:53 :
C'était fait exprès, la suppression des cotisations salariales, pour motiver la réforme des retraites ? Ou c'est un fake du gouvernement ?
a écrit le 22/09/2019 à 18:23 :
petit rappel : la hausse de CSG en 2018 aura rapporté environ 22 milliards d'euros de plus pour la Sécurité Sociale ; après le rabais consenti aux retraités gagnant moins de 2000 euros mois ( 1,5 milliards ) , la ponction supplémentaire ( par rapport au référentiel 2017 ) sera encore d'au moins 20 milliards d'euros .
question : où est passé cet argent ?
Réponse de le 22/09/2019 à 21:00 :
Cet argent a financé des suppressions de cotisations salariales (à hauteur de 3,15%) que vous semblez avoir oubliées. Pour les salariés du privé ça s'est traduit pas une hausse du salaire net de l'ordre de 1,5%, pour les fonctionnaires, la hausse de la CSG a juste été compensée. Par contre les retraites >2k€ et les revenus du capital (loyers par exemple) ont été amputés d'autant... Alors que ces derniers sont déjà imposés bien plus lourdement que les revenus du travail.
a écrit le 22/09/2019 à 18:14 :
Non mais, ils se foutent de nous, ils viennent de supprimer des cotisations sur les salaires et les heures supp et après ils nous parlent de déficit . Non mais !!
a écrit le 22/09/2019 à 12:50 :
Allez les gars, toujours plus de social avec toujours plus de migrants économiques, AME et tout le reste...
Toutes les combines des pays africains pour se faire soigner gratis en France et on se plaint du trou de la SS !!!!!
C'est curieux de constater toute cette stupidité mais vous verrez un jour on peut prédire une catastrophe des finances publiques.. .
Nous croulons déjà sous les impôts et tout est normal !
Réponse de le 22/09/2019 à 14:12 :
Tout à fait d’accords ! Le gouvernement se sert des caisses de la sécurité social. Pour distribuer puis après nous fait payer à nous ce qu’il nous prends en plus ! Moins de remboursements sur les médocs et d’autres plus rembourser!! Sans compter tout ce qui pique pour leur plaisir perso !!! La sécurité social était en surplus !! De plus l’algerie Doit plus de 4milliards pour les soins à la France !! Et les étrangers sont soigné gratis !! Et nous français nous payons
a écrit le 22/09/2019 à 12:23 :
C est pas moi qui le creuse , 27 ans que je bosse et 8 jours D arrêt maladie en tout .... Pas vu un toubib depuis 2011.. Bref qui en abuse?
a écrit le 22/09/2019 à 8:50 :
pour calmer ces soit disant raleurs de gilets jaunes il faut bien donner un peu d'argent mais c'est la collectivite qui paye alors pour certain mettez les un peu au boulot il reclamerait un peu moins tous ces assistes
a écrit le 22/09/2019 à 8:07 :
Pour compléter mon post précédent et confirmer que le mensonge gouvernemental repris sans analyse par la plupart des médias.

Dans l'express :
"Après le discours du président de la République, nombre de retraités ont pensé que s'ils percevaient une retraite personnelle inférieure à 2000 €, ils verraient leur CSG baisser. Ce n'est pas tout à fait vrai...

Chaque retraité doit se référer à son revenu fiscal de référence (RFR). Ce dernier sert de critère de base pour déterminer le taux de CSG applicable aux retraites. Le RFR prend en compte l'ensemble de vos revenus : vos pensions de retraite, mais aussi les revenus de votre conjoint ou partenaire de Pacs, qu'il soit à la retraite ou encore en activité, vos revenus fonciers... "

La CSG n'est donc plus individualisée en fonction du revenu comme en était le principe mais est fonction de la situation familiale......Donc dans un couple, la personne ayant eu une carrière moindre, le plus souvent les femmes, se trouve pénalisées.....son taux de CSG dépend de celui de son époux......
a écrit le 22/09/2019 à 8:00 :
Pouvu que les richissimes nous donne de l argent, beaucoup d, argent. Comme pour notre dame.....
a écrit le 22/09/2019 à 7:59 :
Pouvu que les richissimes nous donne de l argent, beaucoup d, argent. Comme pour notre dame.....
a écrit le 22/09/2019 à 4:37 :
La nationalisation de la SECU par le père de l'actuel premier ministre n'augure rien de bon pour la nationalisation des retraites. Il est temps de changer les administrateurs du pays (notre parlement) qui s'enrichissent par des "jetons d'absence" bien trop généreux rapportés aux résultats. Tous Jacques Bonhomme en Gilet Jaune..., en souhaitant qu'on sorte de cette crise sans bain de sang (il y en a eu déjà trop de versé) et qu'émerge enfin l'Homme de bon sens qui nous sortira de cette m....!
a écrit le 21/09/2019 à 19:49 :
Faux !

Ce ne sont pas toutes les retraites inférieures à 2000 euros qui ont le retour à la CSG initiale

Car le gouvernement a réussi le tour de force que la CSG n'est plus individualisée mais globalisée au niveau du couple.....et ce dont les femmes qui sont le plus pénalisées...
a écrit le 21/09/2019 à 15:52 :
Buzyn des misions ?
a écrit le 21/09/2019 à 13:43 :
On est plus à 5 milliards près....On a un déficit chronique colossal. Le gouvernement se refuse à toute réformes systémiques pour relancer ce pays. Pas de surprises par conséquent. Ca bougera lorsque les marchés attaqueront la dette française.
a écrit le 21/09/2019 à 11:38 :
Ho quelle époque pleine de contradictions, exemple on restitue la CSG (pourquoi l'avoir augmentée) à lire les articles c'est une aumône si les retraités la retrouve. Sur les antennes on nous explique que tous les retraités nés avant 1970 ont subi une perte de 40 euros sur le calcul de leur droits, ça on le savait déjà je vous l'ai dit.sur toutes les retraites les calculs ont été faits approximativement et comporte pas mal d'oublis et de non enregistrement. La preuve c'est tous ces seniors (des années dorée,paraît-il) qui sont sur les ronds points. Au lieu de faire des annonces sur nos retraites minimes, ils devraient nous rendre 40 euros à chacun.
a écrit le 21/09/2019 à 11:12 :
Jolie annonce juste histoire de justifier la future augmentation de la CSG plutôt que ça suppression...
a écrit le 21/09/2019 à 10:02 :
Ils prennent bien trop d’anxiolytiques nos LREM !

Pas facile de piller les caisses publiques au nom de l'oligarchie et d'assumer aussi faut dire, je les comprends.

"Il n'y a pas d'alternative !" on est tous condamnés à être dépressifs !
a écrit le 21/09/2019 à 8:05 :
A peu près le montant de la fraudeur.
a écrit le 21/09/2019 à 7:45 :
ca veut dire quil va y avoir un nouvel impot pour lutter contre le rechauffement climatique qui permettra de remettre ca a l'equilibre
et un nouvel impot sur la boite de doliprane qui n'est deja plus remboursee, comme ca les memes pourront se plaindre dans un an qu'il y a de nombreuses ruptures sur les medicaments
qu'on confisque les 30 milliards de la formation aux syndicats, la solidarite, ils sont pour
Réponse de le 21/09/2019 à 8:56 :
pas de taxe carbone = pas de financement du CICE (et oui, c'est surtout à cela que sert la taxe carbone) = déficit des comptes sociaux et publiques

vos chers entrepreneurs adorent utiliser les infrastructures de l'état mais sans avoir à payer (et surtout que l'on ne les empêche pas de polluer car se sont eux qui devraient supporter la taxe carbone)
Réponse de le 21/09/2019 à 9:50 :
Le CICE a été financé par les hausses de taux de TVA.
a écrit le 21/09/2019 à 4:44 :
Buzyn est le déficit de la Cpam ? 756 millons € pour les urgences 200 millons pour le immigrés presque 1 millards le programme Jupiter a les yeux plus grand que le ventres bientôt c est le gelé des retraites de l aah at mp qui vas payer tout ça les pauvres comme d habitude mois tu en as plus Macron ils prend
a écrit le 20/09/2019 à 22:40 :
Encore un coût du "ruissellement" des vases communicants.
Ça ruisselle c'est sûr. Mais pas ds le bon sens !!
a écrit le 20/09/2019 à 18:22 :
Augmentons la part et le recours aux mutuelles privées.Ce sera toujours mieux géré que ce moloch étatique.
Réponse de le 21/09/2019 à 9:53 :
Pas vraiment. Le coût de gestion des complémentaires santé (dont les mutuelles) est nettement supérieur à celui de la Sécu en regard des sommes gérées. Par ialleurs le régime quasi-universel d'Alsace-Moselle (où il n'est pas nécessaire de souscrire une complémentaire) est excédentaire... Il faut peut-être s'en inspirer.
a écrit le 20/09/2019 à 16:39 :
Donc , 3 milliards sont de la responsabilité l'exécutif qui a cédé aux gilets jaunes et refuse de payer ce qu'il a acheté . ça s'appelle un conflit d'interets et c'est grave et condamanable .
a écrit le 20/09/2019 à 16:38 :
"Sont notamment en cause l'abaissement de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros", perso je n'arrive pas à considérer comme 'social' un système qui permet à un inactif de gagner plus que le SMIC.
Réponse de le 20/09/2019 à 18:47 :
vôtre retraite dépend de vôtre salaire ,pour ignorer cela vous devez manquer d'expérience !
Vous , en partant de vôtre principe , pouvez me dire pourquoi , peu importe vôtre job ,vous gagneriez plus qu'un smicard ?
Réponse de le 21/09/2019 à 16:28 :
@truc
Si vous faites fac de glandage jusqu'à un age avancé puis éventuellement un job mal payé assorti d'années sabatiques, c'est sur qu'au bout ça sera maigre.
Les retraités actuels qui ont plus que 2000 e/mois les ont largement gagnés.
C'est mon cas!
a écrit le 20/09/2019 à 16:17 :
Le déficit est voulu et organisé par le gouvernement.
Ce définit organisé n'est pas près de se réduire puisque les heures supp vont être non soumises aux cotisations sociales.
L'Etat décide de suppression de cotisations...mais il ne finance pas cette baisse de ressources pour l'économie sociale de la France!
Le pire : cette faillite voulue et organisée sert...à justifier d'une nécessaire diminution des ressources pour cette économie sociale afin de faire bénéficier certains intérêts privés (fonds de pension, d'assurance, écoles privées, sécurité privée...).
C'est une vraie régression. Il devient patent que le privé n'arrive pas, du fait de la rente captée par les actionnaires, a être aussi efficace et efficient que le public...et pourtant on continue à déshabiller le public au profit du privé!
écoeurant.
Réponse de le 22/09/2019 à 5:00 :
Et oui. C'est le but.
Privatiser au max. Derriere cela, des fonds de pensions et autres gros interets.
Notez que partout dans le monde ce systeme est de mise, sauf chez vous.
Micron a ete mande par l'europe d'y mettre bon ordre. Ce qui va etre fait.
Adieu soins presque gratuits et autres prebendes a vos frais couteux.
Les caisses sont vides.
a écrit le 20/09/2019 à 16:09 :
Et pendant ce temps là les dépenses pour les migrants s'envolent.
a écrit le 20/09/2019 à 13:54 :
"la sécurité sociale avait annoncé la réapparition d'un déficit de 1,7 milliard d'euros en 2019"

Logique, puisque depuis le 1er janvier dernier, la cotisation salariale maladie de 0,75% a été supprimée de la feuille de paie ,donc moins de recette.
Ce sera pareil pour les caisses de chômage puisque la cotisation salariale chômage a été abaissée de 2,4 à 0,95%.

Etonnant que l'article ne le précise pas.
a écrit le 20/09/2019 à 13:53 :
Macron , c'est du top, la dette explose, la sécu toujours en déficit, 8% de chômeurs et de plus en plus de boulots précaires. Il monte dans les sondages , probablement , ce sont ses électeurs bobos du politiquement correct , écolos- citadins qui se manifestent.
Réponse de le 20/09/2019 à 15:29 :
Le chômage baisse en France. Le déficit public est aussi en baisse (l'année 2019 étant spéciale à cause du changement pour le remboursement du crédit d'impôt en une baisse de charge). Et les prélèvements obligatoires sont aussi en baisses...
a écrit le 20/09/2019 à 13:13 :
Oui un true de 5 millards ils vont les récupérer très vite sur les retraites l handicapés les accidents du travail le gelé des revalorisations de l aah lés rentes des victimes at mp les retraitées ? Mais pas pour les immigrés bizarres
a écrit le 20/09/2019 à 11:53 :
D'après la teneur de l'article, ce n'est pas une surprise, du moins pour l'exécutif qui a décidé les mesures à l'origine de la réouverture de ce trou.
a écrit le 20/09/2019 à 11:41 :
incompétence et nigauderie déçoivent les français
a écrit le 20/09/2019 à 11:34 :
En France, on a le fantasme de la santé gratuite. Évidemment, ça n'existe pas.
Réponse de le 20/09/2019 à 14:25 :
Par contre ,des brancards dans les couloirs de l'hôpital faute de lits ,ca existe.
Réponse de le 20/09/2019 à 21:14 :
Il serait intéressant de comprendre pourquoi un pays comme l'Espagne arrive à obtenir un système de santé au moins aussi performant que le système français (avec même une espérance de vie un peu supérieure) tout en dépensant pour cela environ 2 points de PIB de moins qu'en France.
Réponse de le 21/09/2019 à 11:10 :
On voit bien que vous ne connaissez pas l espagne...
J y vis... Je peux vous dire que les services n ont rien a voir avec la france...
Impossible d aller dans le privé ou faut payer et tres cher... Dans le public le moindre spécialiste c est 3 mois d attente... Dentiste et optique pas pris en charge dans le public...
a écrit le 20/09/2019 à 11:30 :
facile de donner de l argent que l on a pas .quand le gvt donne aux gilets jaunes quand on exonère de cotisations faut pas être comptable pour savoir que ça va creuser le déficit !
et le doublement du cice avec la baisse des charges cette année combien ça coute !
et qui paye le contribuable comme d hab
Réponse de le 20/09/2019 à 13:18 :
c est dans ce cas pas vraiment donner de l argent qu on a pas mais moins ponctionner l argent des autres. en plus les 2 mesures comptent pour 2.7 millards sur les 5 de deficit
a écrit le 20/09/2019 à 11:27 :
quelle injustice cette exoneration des heures sup qui ne profite qu'a une minorite de salaries qui en plus sont souvent les nantis qui ont bénéficie de la prime .Les Francais n'ont jamais ete autant divises
Réponse de le 20/09/2019 à 14:20 :
J'aime les articles qui donnent l'impression que c'est le salarié qui décide de faire des HS ,alors que seul l'employeur décide de cela .En plus ,en cas de refus du salarié celui-ci peut être sanctionné pour faute,chut ,faut pas le dire ,faut laisser l'impression que c'est le salarié qui décide de se faire du blé ou pas.Personne ne sait qui a fait des HS , un salarié gilet jaune ou pas.Aucun journal ne sait dans quelle poche va ce 1,2 milliard.
Réponse de le 20/09/2019 à 17:39 :
Les nantis sont en general au forfait et font donc les heures sup gratos !
Par contre les nantis financent la secu pour les plus pauvre et ce n'est jamais suffisant... Tout le monde en a marre de ce systeme social qui encourage la glandouille aux frais de la princesse, meme les "nantis".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :