Loi pouvoir d'achat : les prestations sociales revalorisées de 4% (7 milliards d'euros en 2022)

Alors que le gouvernement présentera son projet de loi « pouvoir d'achat » début juillet, le texte prévoit une hausse de 4% d'une multitude de prestations sociales pour lutter contre l'inflation.
Elisabeth Borne doit composer un nouveau gouvernement
Elisabeth Borne doit composer un nouveau gouvernement (Crédits : POOL)

Présenté début juillet en conseil des ministres, le projet de loi « pouvoir d'achat » fera office de « stress test » pour le nouveau gouvernement, à défaut d'une majorité à l'Assemblée. Il y a urgence alors que l'inflation ne cesse de grimper - elle devrait s'élever à 5,5% cette année- et que la grogne pour des hausses salariales ne cesse de monter dans les entreprises.

Coût : 8 milliards d'euros d'ici à avril 2023

Les mesures sont dévoilées au compte-gouttes comme la hausse de 4% de la prime d'activité, le chèque inflation, le dégel du point d'indice des fonctionnaires, le bouclier tarifaire sur l'énergie ou encore le triplement et à la pérennisation de la prime de pouvoir d'achat permettant le versement d'une somme allant jusqu'à 6.000 euros défiscalisés, le versement d'une indemnité inflation pour les plus modestes à la rentrée...Concernent les retraites, si la hausse de 4% des pensions avait été présentée avant le résultat des législatives, la revalorisation des prestations sociales restait quant à elle inconnue. Selon les Echos, le gouvernement propose une revalorisation anticipée des prestations sociales indexées sur l'inflation de 4%. Le coût d'une telle mesure s'élèverait à "un peu moins de 7 milliards fin 2022, et à 8 milliards d'ici à avril 2023".

Ce coup de pouce, qui serait rétroactif au 1er juillet, concernerait, comme déjà annoncé, les pensions de retraite et d'invalidité des régimes de base, mais aussi les prestations familiales et les minima sociaux, dont le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), est-il écrit dans une partie du projet de loi selon l'AFP qui a eu accès, lui aussi, au document.

-----------

Titres-restaurant : retour au plafond de 19 euros le 1er juillet

Le plafond d'utilisation quotidien des titres-restaurant reviendra bien à 19 euros le 1er juillet et ils ne pourront plus être utilisés les week-ends et jours fériés, a confirmé vendredi le ministère de l'Economie. Le doublement de ce plafond à 38 euros et l'autorisation d'utiliser ce moyen de paiement également les week-ends et jours fériés avaient été décidés à l'issue du premier confinement en 2020. La crise sanitaire se prolongeant, le dispositif avait été reconduit plusieurs fois, dont la dernière en février jusqu'au 30 juin.

« Ces mesures ont permis de relancer la consommation dans les restaurants »  et « d'accélérer l'utilisation des tickets épargnés par les salariés du fait des restrictions sanitaires », selon Bercy.

« Aujourd'hui, ces deux causes se sont éteintes »  et « le stock de tickets a été écoulé » , les anciens tickets de 2021 ayant pu être remplacés par des tickets valables en 2022, constate le ministère.

De son côté Didier Chenet, président du syndicat GNI (indépendants de l'hôtellerie restauration) s'est dit « déçu mais pas surpris, dans la mesure où cette mesure était une aide temporaire mise en place dans le cadre de l'épidémie de Covid ».

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 27/06/2022 à 11:26
Signaler
en ce qui concerne la revalorisation des retraites de 4% au 1/7 /22 votre confrere des "echos" donne un exemple sujet à caution en prenant comme exemple une inflation < à 5.1% dans ce cas les retraites seraient maintenues quand meme à leur nivea...

à écrit le 27/06/2022 à 11:14
Signaler
"Loi pouvoir d'achat : les prestations sociales revalorisées de 4% " L’inflation française va continuer de grimper pour atteindre un pic à la fin de l’été situé entre 6,5 % et 7 % d’après les nouvelles prévisions de l’Insee, publiées ce vendredi 2...

à écrit le 27/06/2022 à 11:11
Signaler
j ai une remarque cinglante pour le journaliste de cet article qui a tendance à assimiler ma prestation retraite du régime de base à une prestation sociale. NON, mon entreprise et moi avons cotisé plus de 43 ans pour l'obtenir alors s'il vous plait n...

le 27/06/2022 à 16:54
Signaler
encore un qui n a pas compris le principe de la repartition. pendant 43 ans vous avez paye pour les retraités de l epoque. Maintenant c est les actifs actuels qui paient pour vous via leurs cotisations sociales L astuce c est qu il y a 43 ans il y...

le 27/06/2022 à 22:03
Signaler
@Géronimo : votre retraite n'est pas une prestation sociale dites vous car vous avez cotisé. Hors du fait que votre cotisation a servi à payer ceux qui étaient en retraite quand vous travailliez, il faut savoir que l'état subventionne les retraites t...

le 27/06/2022 à 22:39
Signaler
A part les petites retraites, pas d'indexation. Ca serait un bel effort solidaire pour les jeunes

à écrit le 27/06/2022 à 10:03
Signaler
Concernant la retraite des agriculteurs, il y a eu un immense écart entre les annonces du gouvernement et la réalité des très rares personnes bénéficiant de l'augmentation des pensions, nous devons donc rester très méfiants à l'égard des dires de ce...

le 28/06/2022 à 8:25
Signaler
Votre commentaire est surprenant... Vous vous rendez compte seulement maintenant que les annonces faites par les candidats à toutes élections d'ailleurs, ne sont que des blabla qui ne les engagent aucunement.... Une fois élus, ils s'en fichent royal...

à écrit le 27/06/2022 à 10:00
Signaler
Marc Fiorentino a bien resumé ce qui va se passer à l'assemblée. Chaque parti va vouloir montrer "aux Français" qu'il est le parti du pouvoir d'achat. Résultat : des dizaines de milliards d'euros qui vont être distribués. De l'argent magique bie...

à écrit le 27/06/2022 à 9:29
Signaler
Rien de tel pour accentuer le fait que les français sont "sous assistanat" que de distribuer des chèques, par-ci par-là, avec leur propre argent et d'en faire la médiatisation! Au lieu d'en faire, avec discrétion, un blocage des prix a la consommatio...

à écrit le 27/06/2022 à 9:16
Signaler
Dans le contexte actuel je préfèrerais un discours du type "Du sang, des larmes..." et une saine gestion de l'argent public et de reste mais pour cela il nous faudrait un vrai patron..

le 27/06/2022 à 9:27
Signaler
Plutôt d accord ou on sort l argent pour financer? Les dettes supplémentaires . Mais comme on a plus de la moitié de la population déconnectée des réalités économiques qui ne veut croire qu au mirage des années 70 - Nupes/ Rn…- et qui ne veut surtou...

le 27/06/2022 à 13:34
Signaler
Bref! Faites mieux circuler l'argent et vous en aurez au lieu d'attendre que l'on vous l'imprime!

le 27/06/2022 à 13:42
Signaler
Mais qui fait la rétention de la monnaie sans.... "l'investir"?

à écrit le 27/06/2022 à 7:58
Signaler
Probablement justifié pour les plus précaires, mais devant une telle situation (l’offre est limitée par nombre de facteurs), toutes ces mesures visant à maintenir la demande vont se traduire par de l’inflation supplémentaire. Il va donc falloir cible...

à écrit le 27/06/2022 à 7:57
Signaler
Je lis : "des mesures qui ont permis de relancer la consommation dans les restaurants" !! Pour ceux qui y sont retournés, on a bien vu que les restaurants n'ont vraiment pas besoin de ça, quand on voit l'addition. Bientôt, pour manger une assiette ...

le 27/06/2022 à 9:39
Signaler
Perso je n y vais plus depuis 2020 et ça ne me manque pas ….: rapport qualité / prix dégradé, plus de la moitié des restau se fournissent chez Métro sodexho ou pomona qui sont des assembleurs industriels type «  tricatel » bref c est comme si on mang...

à écrit le 27/06/2022 à 7:46
Signaler
Augmentation de l'assistanat. Quid de l'augmentation des salaires et des revenus du travail ?

le 27/06/2022 à 9:32
Signaler
Excepté la référence du smic , l état n ‘a pas le pouvoir d’ augmenter les salaires : c est de la compétence de la négociation des syndicats salariés et patronaux…. Ces derniers le refusant … compliqués de négocier tout seuls …. Tout va être bloqué e...

à écrit le 27/06/2022 à 7:44
Signaler
Pour maintenir une soi disant paix sociale, on communique sur des actions " petit bras" pour dire de faire quelque chose!;-)

à écrit le 27/06/2022 à 7:37
Signaler
Chouette, mais va falloir prévoir des coupes en face pour n'augmenter ni la dette ni les impôts.

le 27/06/2022 à 10:06
Signaler
faux ! l'etat ne fait que retroceder une petite partie des trop percus de l'inflation, taxe carburant, alimentation etc...

le 28/06/2022 à 8:42
Signaler
"Chouette, il va falloir faire des coupes en face"... Le croyez vous vraiment ..... Alors toutes les augmentations sur l'alimentation dont les prix ont pour certains doublés, fait surtout le bonheur des commerçants qui en profitent allègrement car ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.