Mobilisation des Gilets jaunes : une partie du dispositif de sécurité a "fuité" sur Internet

 |   |  238  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
Selon la préfecture de police, une partie du dispositif de sécurité des forces de police prévu pour faire face à la mobilisation attendue des "gilets jaunes" à Paris ce samedi a été diffusée sur internet.

Une partie du dispositif de sécurité des forces de police prévu pour faire face à la mobilisation attendue des "gilets jaunes" a "fuité" sur internet, a indiqué à l'AFP et à Reuters la préfecture de police, précisant que le procureur avait été saisi.

"Une note de service de la DSPAP (Direction de la sécurité et de proximité de l'agglomération) relative au dispositif a été divulguée sur internet. Il s'agit d'une note technique qui fait l'objet d'une large diffusion", a précisé cette source.

Selon cette dernière, cette note ne concerne "qu'une partie du dispositif, en l'occurrence les équipes les plus légères et les plus mobiles qui ont vocation à rayonner rapidement sur l'ensemble du territoire".

 "Il a été tenu compte" de cette fuite "dans le déploiement du dispositif", a-t-elle poursuivi, la jugeant "inacceptable" et précisant que le procureur avait été saisi.

Pour rappel, partout dans l'Hexagone, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été décrétées, notamment à Paris où les scènes de guérilla urbaine du week-end dernier ont stupéfié le pays et l'étranger. 89.000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés, dont 8.000 à Paris, pour éviter de tels débordements. Vendredi, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, était resté évasif, lors d'une conférence de presse, sur les consignes données aux policiers et gendarmes pour ne pas donner d'indications aux éventuels manifestants violents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2018 à 16:07 :
On sent les médias déçus, pas assez de photos chocs, ils sont obligés de se rabattre sur quelques poubelles brûlés.
.
Est-ce bien la peine d'avoir exciter et intensifier volontairement ces quelques jaunâtres pendant trois semaines pour une récolte médiatique aussi faible ?
.
Quel cynisme de leur faire qu'ils sont plus légitimes que le vote de 35 millions de français.
a écrit le 08/12/2018 à 16:07 :
ON est en syrie, il faut degager les allaouites !!
a écrit le 08/12/2018 à 12:05 :
Macron plus les gilets jaune se rapprochent de leurs objectifs ... plu tu te caches et la boucle ... LaREM est en débandade et le Jupiter en Gilet Doré ... devient le Président de La République en Marche Arrière Toute.....
tu vas encore aggraver ton cas si tu fais signer le PACTE ONUSIEN POUR LES MIGRATIONS SANS LIMITES. D'AILLEURS DANS LE PAYS TOUTES LES LIMITES SONT PLUS QUE lARGEMENT DEPASSEES
a écrit le 08/12/2018 à 11:44 :
Qui a le plus d’intérêt a ce que cela dégénère? Tout le monde apparemment mais surtout, Macron l'européiste vis a vis de Bruxelles!
a écrit le 08/12/2018 à 11:21 :
De Gaulle pendant la guerre d'Algérie ne se protégeait pas autant que Macron qui se barricade et se protège avec l'aide de 9000 CRS.
Autre époque, c'est vrai qu'il y a une différence importante. D'un coté, on a un homme
d'état de l'autre ...... inutile d'enfoncer des portes ouvertes.
a écrit le 08/12/2018 à 11:18 :
On peut constater qu'il y a peut etre moins de casse mais aussi moins de provocation de la part de la police ,,,,,quand on regarde les videos du 17 fort est de constater que beaucoup de pacifistes etaient à l'avant du cortege mais on ete charges par les canons a eau et les grenade comme ce jeune sarthois de 20 ans PACIFISTE EN FAMILLE qui c'est fait arracher la main
Réponse de le 08/12/2018 à 11:31 :
Comme quoi , des pacifistes naïfs voir inconscients ou les deux… ca existe aussi …
Réponse de le 08/12/2018 à 15:15 :
Lui qui voulait faire le ménage en ramassant des engins fumants sur la chaussée et/ou le rendre à ses propriétaires: vraiment, le vie est injuste!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :