Gilets jaunes : 36 stations de métro ou de RER fermées à Paris

 |   |  182  mots
(Crédits : Vincent Kessler)
La RATP a annoncé la fermeture au public de 36 stations et gares samedi à Paris en raison des manifestations de "gilets jaunes" prévues dans la capitale.

La RATP a annoncé la fermeture au public de 36 stations et gares samedi à Paris en raison des manifestations de "gilets jaunes" prévues dans la capitale. Les stations Charles de Gaulle Etoile, Auber, Bastille, Concorde, Opéra, Madeleine sont notamment fermées depuis 05H30 "à la demande de la police". La liste complète des stations et lignes de métro (34 stations) ou de RER (Charles-de-Gaulle Etoile et Auber) touchées est disponible sur le site de la RATP.

Une cinquantaine de lignes de bus seront également déviées ou interrompues.

Paris, ville morte

La France est en alerte rouge et Paris a commencé à se barricader à la veille d'un nouveau samedi de manifestations de "gilets jaunes", une crise sociale et politique qui déchire le pays.

Commerces fermés, spectacles annulés, matches de foot reportés, programme du Téléthon et parcours de la marche pour le climat changés: partout dans l'Hexagone, des dispositions exceptionnelles sont en vigueur pour se prémunir d'une nouvelle flambée de violences, comme celles qui avaient entaché les manifestations du 1er décembre.

    

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2018 à 15:31 :
Même en mai 68, je n'ai jamais vu autant de stations fermées ! Qu'est-ce que cela coûte de fermer l'accès aux stations et de laisser les CORRESPONDANCES OUVERTES ? Même l'abominable Papon (préf. de pol.) laissait les correspondances ouvertes ! Même lui, n'appliquait pas la LEM (Loi de l'Emmerdement Maximum). Nous sommes gouvernés par des technocrates sourds et aveugles. Mort aux vaches ! JM
a écrit le 09/12/2018 à 9:11 :
Quelle honte ! Paris est pratiquement en "guerre" parce qu'on a peur d'arrêter des casseurs et des voleurs, alors qu'ils faudrait les traiter tous comme à Mantes la Jolie : le droit de manifester n'est pas celui de casser, de piller, de brûler, de tabasser... La République mérite qu'on la défende et qu'on s'en donne les moyens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :