Rebâtir Notre-Dame de Paris en cinq ans, mission impossible ?

 |   |  1245  mots
Le Groupement des entreprises de restauration des monuments historiques (GMH) a évoqué un délai raisonnable de dix à quinze ans.
Le Groupement des entreprises de restauration des monuments historiques (GMH) a évoqué un délai "raisonnable" de dix à quinze ans. (Crédits : Sipa)
Devant l'élan de solidarité mondial, Emmanuel Macron s'est engagé à ce que Notre-Dame de Paris soit reconstruite pour les JO de 2024.

« Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire.Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame, plus belle encore, et je veux que cela soit achevé d'ici à cinq années, nous le pouvons. Et là aussi nous mobiliserons. » Vingt-quatre heures après le dramatique incendie de lundi soir, le président de la République a réaffirmé, à la télévision, sa promesse faite la veille de « rebâtir » la cathédrale. L'annonce a aussitôt été saluée par l'entourage de la maire de Paris : « Emmanuel Macron confirme le calendrier proposé ce midi par Anne Hidalgo : la restauration devra être achevée d'ici à 2024 pour les Jeux olympiques et paralympiques », a tweeté son conseiller en communication Matthieu Lamarre.

Avantage fiscal

Des paroles aux actes, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé mercredi à l'issue du Conseil des ministres un « projet de loi Notre-Dame » dès « la semaine prochaine » pour donner un cadre légal à la souscription nationale. Outre la nomination d'un « Monsieur Reconstruction », en la personne du général Jean-Louis Georgelin, ancien chef d'état-major des armées, le texte permettra aux particuliers qui effectuent un don d'obtenir une réduction...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2019 à 14:25 :
Je connais ce genre d'injonction politique assénée par des Énarques qui savent tout ! Et qui laisse le choix entre un chantier bâclé et un retard énorme.
Rv dans 5 ans, au quart de chantier, mais les gouvernements auront changé !
a écrit le 19/04/2019 à 15:10 :
Je ne vois pas comment techniquement faire un tel exploit sachant que l’enquête en elle-même devrait occuper pas mal de temps. Sauf à la bâcler bien sur.
a écrit le 19/04/2019 à 12:53 :
macron se prend pour JOSÉPHINE ANGE GARDIEN en claquant des doigts il va remonter la cathédrale
a écrit le 19/04/2019 à 11:00 :
voici une autre preuve de l'incompetence qui estime pouvoir dirige la France
reconstruire notre dame en 5ans est realiste
seul les parasites voir les feneants seront contre
surtout par ignorance que seul leur jactance a valeur
mais travailler avec leurs mains les fatigues
a écrit le 19/04/2019 à 8:29 :
C'est parfaitement réaliste 5 ans: 6 mois pour raser, 4 ans pour virer les opposants au projet de reconstruction qui occuperont inévitablement le site et 6 mois pour faire une belle halle industrielle avec une flèche panneau photovoltaique, éolienne et antenne 5G...et une petite croix aussi pour assurer un minimum de continuité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :